Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Nez de marche d’escalier : sécurité et normes

Nez de marche d’escalier : sécurité et normes

Quelles sont les normes de sécurité en vigueur pour un nez de marche d’escalier ? Quels sont les différents types de nez de marche ? Quel nez de marche d’escalier choisir pour votre escalier ? Maison en travaux vous donne toutes les information sur la réglementation autours des nez de marche d’escalier.

Élément de finition, le nez de marche est aussi une protection pour l’escalier comme pour vous. À la montée comme à la descente, ils sont en bout de pistes. De fait, ils doivent donc être robustes et résistants.

Le nez de marche a une vraie fonction : il réduit considérablement le risque de chute.

Selon les cas, le nez de marche peut être régi par une norme de sécurité. Nous allons voir dans cet article comment choisir un nez de marche d’escalier en fonction des projets.

 

Un nez de marche c’est quoi ?

 

Vous en avez certainement vu dans les escaliers de votre immeuble, chez vos amis ou encore sur les marches de l’école. Il se place au bout de la marche et joue un rôle d’amortisseur en cas de chute. Il est généralement arrondi et permet au pied de ne pas glisser à la descente et de bien se poser à la montée.

Il est indispensable pour terminer correctement l’escalier, mais parfois on oublie de le poser. Principe, utilité et qualités obligatoires, vous allez tout savoir sur le nez de marche.

 

Principe du nez de marche d’escalier

Le nez de marche est un revêtement qui vient recouvrir la partie saillante de la marche. De fait, l’angle saillant ne l’est plus autant et présente une face arrondie.

Il se pose sur l’angle de la marche et soit la recouvre entièrement présentant alors un angle plus doux, soit dépasse de 2,5 cm à 5 cm maximum la contremarche. On dit alors qu’il est en saillie de la contremarche. Il est conseillé de ne pas le faire dépasser plus pour que votre pied ne l’accroche pas à la montée.

Le nez de marche peut donc se présenter de plusieurs façons : arrondi, en saillie, à angle droit ou biseauté. Il s’agit alors d’un goût personnel pour choisir celui qui vous plait le plus. Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais le nez de marche est l’endroit le plus sollicité dans un escalier. Il faut donc qu’il présente une bonne résistance.

 

Utilité d’un nez de marche

Le nez de marche n’est pas qu’un accessoire de finition de l’escalier. Son utilité va au-delà de cela et rejoint la sécurité et la protection du matériau. En effet, le nez de marche recouvre l’angle tranchant de la marche. En cas de chute, il joue donc le rôle d’un amortisseur et évite les coupures. Concernant la protection, il permet de limiter l’usure de la marche à l’endroit où elle le plus sollicité.

 

Les qualités obligatoires d’un nez de marche

Un nez de marche doit être solide comme nous l’avons dit. Mais aussi être bien posé afin d’éviter qu’il ne se détache et entraine la chute. Il ne doit pas être trop saillant et en même temps suffisamment important pour faciliter la pose du pied.

Il est préférable qu’il soit antidérapant surtout si les escaliers sont empruntés par des personnes âgées et des enfants. Cette dernière qualité est aussi indispensable pour un escalier extérieur soumis aux intempéries, à la pluie, au gel afin d’éviter tout risque de chute. Il en existe même des fluorescents permettant de ne pas le louper même dans le noir. Ceux-là sont habituellement réservé aux espaces publics.

 

poser un nez de marche escalier

Les nez de marches apportent un confort pour la pose du pied et permettre aussi de réduire le risque de blessure en cas de chute dans l’escalier.


 

Normes de sécurité pour un nez de marche

Pour les bâtiments publics, les nez de marches doivent répondre à certaines normes :

  • Contrastés visuellement par rapport au reste de l’escalier
  • Anti dérappant
  • Pas de débord excessif par rapport à la contremarche

Vous trouverez dans l’article suivant les détails complets sur les normes de sécurité pour un escalier.

 

Les types de nez de marche

 

Différents types de nez de marche existent sur le marché. Il se présente en différents matériaux comme l’alu, le carrelage, le PVC ou le bois.

Ils disposent également de plusieurs profils de finition : champ droit, en L, en quart de cercle, totalement arrondi. Escalier d’intérieur ou d’extérieur, les nez de marches ne seront pas les mêmes. Il faudra donc en tenir compte lors de leur achat. Pour tout savoir sur les nez de marche, c’est ici et maintenant.

 

Le nez de marche en alu

Le nez de marche en alu est souvent utilisé dans les établissements publics. Luminescents et parfois recouvert d’un revêtement anti dérapant, il ne peut qu’être vu et prévenir les chutes éventuelles. En maison, il trouve aussi sa place sur les marches de votre escalier pour donner un style industriel à votre intérieur comme c’est la grande mode actuellement.

 

Le nez de marche en carrelage

Le nez de marche en carrelage est fait avec le même carrelage que celui de votre escalier. Il possède parfois une rainure afin d’intégrer la contremarche et se pose en finition de la marche. Sa surface peut-être striée pour apporter un côté antidérapant. Il se fond dans le paysage et ne se fait pas remarquer.

 

Le nez de marche pour escalier extérieur

Pour les escaliers extérieurs, il vous faut absolument un nez de marche antidérapant et éventuellement luminescent s’il se trouve dans un endroit peu éclairé. Le nez de marche doit pouvoir supporter les températures extérieures et les intempéries. Il faut donc choisir un revêtement présentant toutes ces qualités.

 

Prix d’un nez de marche

Vous pouvez acheter dans le commerce des nez de marche d’escalier à ajouter à vos marches d’escalier. Un nez de marche ne vous coûtera que quelques euros. Les nez de marche antidérapants ou réfléchissants peuvent coûter eux plus d’une dizaine d’euros.

Vous trouverez également des rouleaux de revêtement adhésif à appliquer directement sur les marches pour une vingtaine d’euros.

Les types de pose d’un nez de marche

 

Votre nez de marche doit être solidement installé sinon vous risquez de chuter avec lui à chaque descente ou de cogner dedans à chaque fois que vous montez l’escalier. Pour cela, vous allez avoir recours à 4 techniques de pose :

  • Adhésive : un adhésif est intégré au nez de marche. Il faut ensuite le coller à la marche.
  • Collée : il faut alors choisir la colle adaptée au revêtement afin de fixer correctement le nez de marche. Sinon, celui-ci risque de ne pas tenir.
  • Vissée : le nez de marche est percé. Il suffit ensuite de percer le support et de visser le profilé au support. C’est sans doute la technique présentant la meilleure solidité et durabilité.
  • Encastrée : le nez de marche est scellé dans l’épaisseur du revêtement. Il ne peut donc pas bouger. Cette pose présente aussi une bonne solidité.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *