Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Bien nettoyer sa piscine : tout ce que vous devez savoir

Bien nettoyer sa piscine : tout ce que vous devez savoir

Pour profiter pleinement de sa piscine et de baignade rafraîchissante, bien entretenir son bassin s’avère indispensable. Mais encore faut-il bien maîtriser les différentes étapes et s’équiper des bons accessoires pour réaliser un nettoyage de piscine vraiment performant. Accessoires de filtration et de brossage, produits d’entretien, tests de contrôle ou solutions d’hivernage… Découvrez tout ce que vous devez savoir pour bien nettoyer sa piscine hors sol ou enterrée et conserver une eau limpide aussi bien pendant l’été que toute l’année.

 

Les accessoires pour assurer le nettoyage d’une piscine

 

S’équiper des bons accessoires de nettoyage fait partie des précautions essentielles pour réussir à bien nettoyer sa piscine. Zoom sur les équipements les plus utiles.

 

L’épuisette

L’épuisette de piscine constitue l’accessoire de base pour profiter d’une piscine bien propre ! Elle permet de débarrasser la surface de l’eau des insectes, des débris de végétaux et autres saletés qui envahissent les bassins. Il s’agit d’un accessoire de piscine incontournable.

 

Le balai de piscine

Passé régulièrement, un balai de piscine permet de nettoyer en profondeur le liner, les skimmers ou l’escalier de votre piscine. Il est très efficace sur la crasse et le tartre. À utiliser sans modération !

 

La brosse de paroi

La brosse de paroi de piscine permet également de venir à bout du calcaire et autres résidus graisseux qui viennent se fixer sur les revêtements de votre piscine. Il convient néanmoins de sélectionner une brosse adaptée au revêtement de vos parois afin d’éviter de les endommager.

 

La brosse de fond

Dotée d’un manche télescopique, la brosse de fond est un accessoire, avec lequel vous pourrez décoller les saletés du fond du bassin. Et en mettant en route la filtration pendant cette phase de nettoyage, les saletés seront alors acheminées dans le filtre de piscine !

 

La brosse de ligne d’eau

Il s’agit d’un accessoire idéal pour nettoyer la démarcation laissée par la crasse au niveau de la ligne d’eau (surface du niveau d’eau). En effet, cette partie du bassin se salit très vite, ce qui n’est ni très esthétique, ni très hygiénique. Ce type de brosse, muni d’un tampon éponge qui peut se changer, permet donc un nettoyage régulier sans emploi de produits abrasifs qui risqueraient d’endommager la surface de votre piscine.

 

L’éponge magique

Ce petit accessoire peut nettoyer toutes les parties de la piscine ! Le fond, le revêtement, les pièces à sceller, l’escalier ou l’échelle, mais aussi le volet de piscine, le mobilier qui entoure le bassin, la bâche à bulles, les jouets et les Leds….

 

Le balai-aspirateur et/ou robot piscine

 

nettoyer piscine

Plus sophistiqués, le balai aspirateur et le robot de piscine permettent l’entretien respectif d’un petit bassin ou d’une grande piscine. Ils facilitent grandement l’étape peu appréciée du nettoyage de la piscine.

 

Le balai aspirateur est idéal pour une petite piscine ou un spa. Équipé d’un manche télescopique, l’aspirateur de piscine fonctionne sur le même principe qu’un aspirateur traditionnel. Il débarrasse l’eau du bassin des impuretés en les aspirant. Elles finissent alors dans un filtre à part ou dans celui de la piscine.

Automatique, à pression ou hydraulique, le robot de piscine se révèle, quant à lui, beaucoup plus efficace sur les gros volumes, notamment pour les piscines traditionnelles. Sachant qu’on peut trouver des robots de piscine autonomes et programmables, ainsi l’entretien de la piscine ne constitue plus une corvée.

 

Les produits de nettoyage d’une piscine

 

Nettoyer sa piscine participe grandement du bon entretien de celle-ci et permet de conserver une eau de qualité plus longtemps. On peut nettoyer sa piscine à la main ou à l’aide d’un robot de nettoyage, mais il faut également utiliser des produits de traitement de l’eau adaptés aux besoins du bassin. Parmi ceux-ci, on trouve :

  • le chlore : disponible en granulés et en pastilles, il est peu onéreux et fait partie des produits les plus utilisés pour désinfecter l’eau, en détruisant les micro-organismes et en éliminant les matières organiques.
  • Le sel : il remplace le chlore dans les piscines traitées par électrolyse.
  • Le brome : plus cher que son cousin le chlore, il est toutefois moins irritant et ne dégage pas d’odeur.
  • le PHMB (PolyHexaMéthylène de Biguanide) désinfecte l’eau de la piscine, tout comme le chlore ou le brome.
  • l’anti-algues : il permet de réduire la formation d’algues. Son utilisation peut être préventive ou curative (traitement de choc).
  • un produit nettoyant : pouvant prendre diverses formes, il est destiné à nettoyer la ligne d’eau et à détartrer les filtres.
  • l’oxygène actif : ce produit permet de détruire efficacement les algues et de désinfecter votre piscine.
  • les testeurs ou bandelettes d’analyse : ils permettent de vérifier le pH de l’eau de votre piscine, ou encore le taux de chlore, de brome, ou de sel selon le type de traitement. En cas de pH élevé ou trop bas (taux optimal entre 7 et 7,4), il est conseillé de recourir à un produit rectificateur.
  • le floculant : avec son pouvoir d’amalgame, ce produit facilite l’extraction des impuretés et la filtration de l’eau. En effet, après son utilisation, les salissures se déposent au fond du bassin. Il suffit alors juste de les aspirer.

 

Les tests de contrôle de PH, Brome

 

Se baigner dans une eau trouble peut présenter des risques d’allergie. Il est recommandé d’utiliser un kit de contrôle d’eau pour pouvoir analyser tous les paramètres nécessaires à une baignade saine et agréable. À l’aide d’un testeur électronique ou de bandelette manuelle, vous pourrez mesurer le pH, le TH et le taux de désinfectant de l’eau de votre piscine (brome, sel, chlore…), et rajouter au besoin les produits d’entretien nécessaires.

À savoir : le pH, ou potentiel Hydrogène, détermine l’acidité ou la neutralité de l’eau. Le TH, ou Titre Hydrotimétrique, permet quant à lui de connaître la dureté de l’eau (une eau dure contient trop de calcaire).

 

Tout savoir sur l’hivernage de sa piscine

 

nettoyer piscine

Bien préparer sa piscine pour l’hiver en vidangeant les tuyaux et en la vidant partiellement facilite grandement la remise en eau une fois les beaux jours revenus.

 

Il est possible de mettre une piscine en hivernage à la fin de la saison, pour la protéger. Pendant cette période, inutile de procéder au nettoyage hebdomadaire du liner, ni de contrôler la qualité de l’eau.

Il convient de procéder à la mise en hivernage lorsque la température de l’eau descend sous les 15 °C. Ceci permet de protéger les appareils et de garantir une remise en route facile, mais aussi d’empêcher le calcaire de se déposer et les algues de proliférer. Voici les différentes étapes de l’hivernage :

  • nettoyer le bassin, le skimmer et le filtre.
  • ajuster le pH si besoin, il doit être compris entre 7,0 et 7,4 ;
  • effectuer un traitement de choc ;
  • appliquer un produit d’hivernage ;
  • baisser le niveau d’eau jusqu’à 10 cm sous les buses de refoulement ;
  • fermer toutes les entrées d’eau ;
  • installer une bâche opaque pour limiter la photosynthèse.

Pensez à mettre le filtre et l’échelle à l’abri pour l’hiver. Et ne pas oublier de sécuriser la piscine avec une couverture à barres, par exemple.

À la belle saison, quand l’eau dépasse à nouveau les 15 °C, la piscine peut sortir d’hivernage. Après un nettoyage en profondeur des parois, du fond et du filtre, remontez le niveau d’eau au-delà des buses, remettez la pompe et la filtration en route, réalisez enfin un test de qualité de l’eau et ajustez si nécessaire.

Bon à savoir : il est conseillé de démarrer le traitement de l’eau au minimum un mois avant le début de l’utilisation de la piscine.

 

 

Quand faire le nettoyage de sa piscine

 

Une piscine bien préparée à la période hivernale ne sera pas très compliquée à nettoyer au printemps. À l’inverse, si la piscine a été laissée telle quelle, le nettoyage de remise en route demandera davantage de temps pour obtenir une eau suffisamment saine et propre pour permettre la baignade.

En mars ou avril, lorsque l’eau est à 12 °C environ, c’est l’idéal pour entamer le nettoyage de printemps de sa piscine, et la traiter contre les algues qui n’auront ainsi pas le temps de se développer.

 

Entretien d’une piscine hors sol et enterrée : les différences

 

Quel que soit le type de piscine, piscine hors-sol ou piscine enterrée, l’analyse et le traitement de l’eau s’effectuent à peu près de façon identique.

Toutes les piscines hors-sol doivent être équipées d’un système de filtration qui comprend une pompe et un filtre.

Mais la filtration des impuretés ne suffit pas à garantir une eau propre et saine. Il reste indispensable de traiter chimiquement l’eau de votre piscine pour éliminer les bactéries, les champignons et les algues qui sont des agents nocifs.

À noter : la filtration d’une piscine hors sol s’avère tout aussi essentielle que pour une piscine creusée. En effet, l’eau peut se troubler en quelques jours seulement, et devenir alors impropre à la baignade du fait de la prolifération des algues. Mieux vaut donc ne pas négliger ce point en tant que propriétaire de piscine hors sol tubulaire, gonflable ou en dur.

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.