Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Que faire après un cambriolage ?

Que faire après un cambriolage ?

Vous aviez pourtant bien fermé votre porte à clé et pris toutes les précautions. Malheureusement, les voleurs ont réussi à s’introduire chez vous et ont cambriolé votre logement. Dans ce cas, vous avez différentes démarches à accomplir afin de signaler le vol et de vous faire indemniser. Une fois le moment de panique passé, il faut bien sûr appeler en priorité la police ou la gendarmerie, mais effectuer aussi d’autres actions afin de réparer les dégâts, recevoir une indemnité de votre assurance habitation et surtout, vous protéger contre une nouvelle visite des voleurs.

Alors, comment réagir quand on vient de se faire cambrioler ? Comment déclarer un cambriolage à son assurance ? Comment sécuriser sa maison pour éviter une nouvelle effraction ? Retrouvez toutes les actions à entreprendre juste après le cambriolage ainsi que les solutions à envisager pour mieux se protéger.

 

Les réflexes à avoir juste après un cambriolage

 

Porte forcée et vitre brisée sont souvent les indications que votre maison a été cambriolée. En effet, les voleurs forcent les ouvertures des habitations dans le but d’y pénétrer par effraction : porte d’entrée, fenêtre ou encore baie vitrée. C’est pourquoi les menuiseries renforcées ou disposant de système de sécurité anti-cambriolage sont recommandées dans l’objectif de dissuader les malfrats.

Si le cambriolage est en-cours ou vient de se passer, il convient d’adopter les bons réflexes face à cette situation. Le premier réflexe à avoir n’est donc pas d’entrer chez vous au risque de se retrouver nez à nez avec les voleurs. Il faut au contraire s’éloigner et appeler immédiatement les services de police. Surtout, ne rentrez pas chez vous avant l’intervention des forces de l’ordre.

En effet, vous ne savez pas si les voleurs sont encore là. De fait, même si vous avez envie de voir l’étendue des dégâts, il faut rester à l’extérieur et attendre la police ou la gendarmerie pour rester en sécurité. Et lorsque la police sera sur les lieux et aura sécurisé votre logement, vous pourrez y entrer, mais surtout ne touchez à rien. En effet, tout objet que vous allez toucher risque de compromettre l’enquête de police ensuite.

Si vous êtes locataire, il faut également immédiatement prévenir le propriétaire, notamment si des dégâts ont été faits par les cambrioleurs. En effet, c’est lui qui est directement concerné par ce que les voleurs ont dégradé dans le logement. Par contre, les objets volés vous concernent vous spécifiquement.

 

Prendre contact avec son assurance suite à un cambriolage

 

La seconde chose à faire après un cambriolage est de contacter votre assurance. Vous devez signaler le sinistre au service concerné pour qu’un dossier de sinistre soit ouvert chez votre assureur. Attention, cette démarche doit être faite très rapidement, car le délai de déclaration est très court. Si vous tardez trop, votre assureur peut ne pas prendre en charge le sinistre.

En effet, l’article L113-2 du code des assurances précise que toute victime d’un cambriolage à son domicile dispose d’un délai de 2 jours ouvrés pour en informer son assureur. Il convient donc de signaler le cambriolage à votre assurance habitation le plus rapidement possible.

D’autre part, il va vous rassurer quant aux conditions de prise en charge de votre contrat. Votre assureur est également le professionnel qui pourra vous donner l’ensemble des démarches à suivre pour une prise en charge efficace de votre dossier et donc le remboursement des objets dérobés.

Enfin, les cambrioleurs laissent souvent derrière eux des serrures cassées, des portes fracturées ou des fenêtres endommagées. Votre assureur pourra vous mettre en contact avec des serruriers et des menuisiers de son réseau pour procéder à des réparations urgentes dans le but de mettre en sécurité votre logement. Les réparations définitives comme le remplacement de la porte d’entrée auront lieu quelques semaines après.

 

Actions à mener après un cambriolage

 

Une fois le premier choc passé et les premières actions effectuées, d’autres démarches sont à accomplir dans les jours qui suivent le cambriolage. En effet, vous devez déjà vous mettre en sécurité. Il est d’ailleurs déconseillé de rentrer dans votre domicile tant que celui-ci n’est pas rangé après le passage des experts et de la police. De même, il faut que votre domicile soit de nouveau sécurisé avant d’y retourner. La porte ou la vitre ayant servi de point d’entrée doit avoir été réparée ou remplacée. En attendant, vous pouvez vous faire héberger par votre famille ou des amis. Ceci étant dit, d’autres actions à mener après un cambriolage vous attendent.

 

Porter plainte après un cambriolage

Parmi les démarches que votre assureur va vous demander d’effectuer, il y a le dépôt de plainte au commissariat ou à la gendarmerie. En effet, vous devez porter plainte pour cambriolage dans un délai de 48 heures après les faits pour pouvoir engager une procédure contre X, dans la mesure où vous ne connaissez pas vos voleurs.

Cela consiste à se rendre au commissariat le plus proche et à déposer plainte. Vous allez donc expliquer que vous avez constaté le vol de plusieurs objets chez vous à telle date et à telle heure. Il faut ensuite signer votre déclaration pour que la police puisse l’enregistrer.

Pour alléger cette démarche, vous pouvez faire une pré déclaration en ligne. Il suffit ensuite de passer au commissariat pour simplement signer la plainte. Il faut garder une copie de la plainte pour la transmettre à votre assureur.

 

Faire une liste des objets dérobés

Toujours dans la liste des conseils de votre assureur, vous devez faire une liste des objets dérobés. Il peut s’agir des objets de valeur comme les bijoux, la télévision ou encore l’ordinateur ou d’objets sentimentaux comme le tableau légué par votre arrière grand-mère. Vous devez tout contrôler dans votre maison et noter l’ensemble des objets qui ont disparu ou sont cassés.

Cette liste vous sera utile pour le dépôt de plainte et pour votre assureur. Pour l’enquête, cela permettra peut-être d’identifier clairement votre voleur s’il cherche à revendre l’un de vos biens. Pour l’assureur, cela va lui permettre de fixer le montant de l’indemnisation.

Pour obtenir la meilleure indemnisation possible, il faut veiller à être particulièrement méticuleux :

  • Lister tous les objets manquants dans votre maison ou appartement.
  • Regrouper le maximum de factures prouvant la date d’achat et la valeur des objets.
  • Fournir des photos des objets en votre possession ou disposés chez vous.

 

Bloquer ses moyens de paiement suite à un cambriolage

Lors de l’établissement de la liste des objets volés, vous constatez qu’un ou plusieurs moyens de paiement comme le chéquier ou la carte bleue ont disparu, vous devez immédiatement appeler votre banque pour faire opposition. De fait, les opérations bancaires réalisées éventuellement par les voleurs ne vous seront pas débitées. Les montants débités entre le moment présumé du vol et le moment où vous appelez votre banque pour faire opposition, seront en principe remboursés par l’assurance.

 

Les réflexions à avoir après un cambriolage

 

Quand l’ensemble des démarches seront effectuées, la pression va retomber. Il faudra alors penser à différentes choses pour le temps de remettre votre logement en état, mais aussi pour ensuite prévenir un nouveau cambriolage. En effet, et c’est malheureux à dire, mais ce n’est pas parce que vous avez été cambriolé une fois que cela ne peut pas se reproduire. De même, les conséquences psychologiques d’un vol peuvent être longues à effacer et douloureuses. Voici donc ce qu’il faut faire après un cambriolage.

 

Loger ailleurs le temps de réparer les dégâts

Il est conseillé de loger ailleurs pendant quelque temps. En effet, revenir directement sur les lieux alors que rien n’est rangé peut vous conduire à des moments de stress inutiles. Vous êtes déjà assez choqué comme ça. Il faut donc loger chez des amis ou de la famille le temps que le logement soit rangé et remis en état si des dégâts ont été occasionnés.

 

Renforcer la sécurité de son domicile

Comme évoqué précédemment, être victime d’un vol ne vous évite pas d’être de nouveau cambriolé. Il va donc falloir penser à renforcer la sécurité de vos systèmes de fermeture afin d’éviter que cela ne se reproduise. Cet investissement est doublement important car il vous permettra d’améliorer la protection de votre habitation tout en étant plus serein.

Si les voleurs sont entrés par la porte d’entrée, c’est peut-être l’occasion de réfléchir à la pose d’une porte blindée. En effet, les portes d’entrée blindées sont équipées de serrure de sécurité mais aussi d’huisseries et de profilés renforcés. En plus d’être particulièrement difficiles à forcer, ces portes dissuadent de nombreux cambrioleurs qui ne tenteront pas d’entrer chez vous.

Si c’est par la fenêtre ou la baie vitrée, des grilles de sécurité sont recommandées car il sera toujours possible de briser les vitres. Une alternative est de prendre l’habitude de fermer les volets quand vous n’êtes pas présent à votre domicile.

La porte de garage constitue également un des points d’entrée privilégiés des voleurs. En plus d’être faciles à à ouvrir par effraction, les portes de garage constituent une issue idéale pour s’échapper sans alerter les voisins. Il faut savoir que des systèmes existent pour améliorer la résistance d’une porte de garage : barre de sécurité, renfort ou encore antivol.

Vous pouvez aussi réfléchir à la pose d’une alarme ou d’un système de vidéo surveillance pour vous éviter un second choc.

 

Obtenir un soutien psychologique professionnel

Être victime de cambriolage est un choc émotionnel important. Vous pouvez vous sentir en insécurité permanente après cela. Vous pouvez avoir également l’impression que quelqu’un a violé votre intimité en fouillant et prenant vos affaires. Les conséquences psychologiques peuvent être graves : dépression, stress, anxiété.

Mais alors, comment se reconstruire après un cambriolage ? Pour entamer une résilience, vous pouvez obtenir le soutien psychologique d’un professionnel qui vous aidera à surmonter cette étape difficile. Cela vous permettra d’éviter tous risques traumatiques.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *