Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Choisir sa véranda

Choisir sa véranda

Vous rêvez d’installer une véranda pour vous offrir une pièce supplémentaire très lumineuse ? Vous êtes nombreux à vous laisser séduire par cette extension de maison légère et plutôt aisée à mettre en place, où il fait bon vivre. Toutefois, avec un tarif moyen de plus de 20.000 euros, la pose d’une véranda requiert une bonne étude préalable. Comment choisir sa véranda ? Quelles sont les différentes variables et à quels paramètres prêter attention pour faire le bon choix ? Gros plan sur la véranda pour agrandir votre logement et profiter des beaux jours été comme hiver.

 

Les différents types de véranda

 

Il existe une large gamme de vérandas, qui varient notamment en fonction du choix des matériaux utilisés pour les menuiseries. Votre choix aura différents impacts sur votre projet. Non seulement, il fera que votre véranda s’associe plus ou moins bien avec le style architectural de votre maison, mais il aura aussi des conséquences sur le confort de cette nouvelle pièce. Quoi qu’il en soit, avant tout projet, renseignez-vous auprès de votre mairie ou du CAUE (Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement) pour vous assurer que votre véranda soit conforme au PLU.

 

La véranda en aluminium

 

choisir veranda

La véranda aluminium cumule nombre d’atouts qui en font le modèle le plus vendu dans l’Hexagone. Réputée pour esthétique, sa résistance et sa facilité d’entretien, elles se décline aussi en diverses coloris et se montre performante en matière d’isolation thermique.

 

Il s’agit du modèle de véranda le plus plébiscité. En effet, plus de 90 % des vérandas construites sont en aluminium. Le point sur les raisons de ce succès.

La véranda alu s’avère tout d’abord celle qui sied le mieux à tous les styles de maisons. Avec ses teintes variées, la véranda en aluminium apporte une touche élégante et discrète tant à une villa contemporaine qu’à une maison traditionnelle.

Par ailleurs, l’aluminium présente de nombreux avantages : résistance à la corrosion, excellent maintien sur le long terme, réparations faciles à réaliser. Mais installer une véranda en aluminium, c’est aussi faire le choix d’une structure simple à entretenir, sans contraintes particulières.

Enfin, grâce aux avancées de la technologie de rupture de pont thermique, l’aluminium est aujourd’hui particulièrement performant en termes d’économie d’énergie. Le prix au m2 d’une véranda en aluminium est de 1.000 euros environ. Pour une surface de 20 m2 au sol, le budget nécessaire se révèle donc compris entre 15.000 et 35.000 euros selon l’architecture et le design de la véranda.

 

La véranda en PVC

Faire construire une véranda en PVC (polychlorure de vinyle) présente plusieurs avantages. En effet, ce matériau présente :

  • une bonne isolation thermique : le PVC offre une bonne protection contre la chaleur et le froid. C’est un excellent isolant : il atténue le phénomène de condensation et permet la réalisation d’économies d’énergie.
  • un entretien facilité : une véranda en PVC se nettoie à l’eau savonneuse.
  • une belle diversité de formes et de styles de véranda : chacun peut trouver une véranda à son goût.
  • des prix accessibles : les vérandas en PVC sont parmi les moins chères du marché. Par exemple, leur coût est de 20 % inférieur à celui des vérandas en aluminium.

 

La véranda en PVC présente toutefois quelques contraintes :

  • Le plus souvent, le bâti de la véranda est blanc. Il est possible, cependant, de faire le choix de la couleur, voire d’opter pour une finition imitant le bois.
  • La véranda en PVC, avec un profil non-porteur, n’est pas adaptée pour couvrir de grandes surfaces. On ne trouve donc, sur le marché, que des modèles petits ou moyens.
  • Le choix doit se porter sur un PVC de bonne qualité pour éviter tout problème de déformation lié aux variations de température. La bonne tenue dans le temps du PVC est généralement appréciée.

Pour une véranda en PVC, il faut tabler sur un budget de 15.000 euros minimum (800 à 1.000 euros le m2).

 

La véranda en bois

Le bois est le matériau le plus noble pour la construction d’une véranda. Ses atouts sont nombreux :

  • Le bois présente d’indéniables qualités d’esthétisme. Il est adapté pour tous les styles de maisons (contemporain ou traditionnel) et il apporte une touche de confort et de chaleur.
  • Ce matériau est naturellement un isolant thermique et phonique.
  • Il s’avère recommandé pour les vérandas de type porteur. Il permet de soutenir une toiture de la véranda en ardoise, en tuile ou en verre. Le bois ne pose pas de souci de corrosion et il est facilement réparable.
  • La véranda peut être livrée en kit : elle est simple à installer.

 

Le bois présente néanmoins quelques inconvénients :

  • Le prix d’une véranda bois se révèle nettement plus élevé que celui d’une véranda en PVC ou en aluminium.
  • Il est indispensable que le bois reçoive un traitement le protégeant des intempéries (pluie, neige, gel) et des variations de température. Sinon, sa couleur risque de virer au gris foncé et des fissures importantes peuvent apparaître.

Pour une véranda en bois, le budget est compris entre 500 et 2.600 euros le m2.

 

La véranda en fer forgé

La véranda en fer forgé est indéniablement celle qui présente le plus de cachet et d’originalité. Matériau haut de gamme, le fer forgé peut être utilisé pour tous les modèles de véranda.

  • Le fer forgé présente de belles propriétés esthétiques : il convient pour tous les types de villas, des plus traditionnelles au plus modernes. Indémodable, il confère beaucoup de charme et de luxe à toute demeure.
  • Le fer forgé est un matériau très résistant. Il peut être utilisé pour la construction de vérandas de toute taille, notamment pour la construction de vérandas à profil porteur (vérandas coiffées d’une toiture lourde, en tuile ou en verre).
  • Le fer forgé est très malléable, épousant des formes et des styles divers.

 

Le fer forgé n’est cependant pas exempt de critiques.

  • En premier lieu, le fer forgé n’est pas un matériau très isolant. Il convient donc de réaliser des installations complémentaires afin que l’isolation de la véranda soit parfaite. À défaut, la température à l’intérieur de la véranda ne sera pas maîtrisable.
  • Matériau hautement oxydable, le fer forgé est très exposé à la corrosion. En conséquence, des traitements antirouilles réguliers sont impératifs. Il est également nécessaire d’appliquer de temps en temps sur le bâti de la véranda une peinture polyester, un sablage ou une métallisation à chaud.
  • Les vérandas en fer forgé se révèlent les plus coûteuses du marché. Tablez sur une facture de 1.000 à 3.000 euros le m2 (pose non comprise, et hors travaux complémentaires d’isolation thermique).

 

Quelle forme de véranda choisir ?

 

Aujourd’hui, on trouve sur le marché une multitude de styles et de formes de vérandas : véranda en épi ou en L, droite, ronde ou ovale… Certaines enseignes proposent même des vérandas d’angle, des vérandas encastrées ou en étoile. En fin de compte, le style de la véranda doit être parfaitement coordonné avec celui de la maison. Pour profiter en toutes saisons de cette pièce de vie supplémentaire, vous devez tenir compte du climat de la région dans laquelle la véranda doit être construite.

 

Quelles dimensions choisir pour sa véranda ?

 

choisir veranda

Opter pour la bonne dimension de véranda s’avère essentielle. Celle-ci aura certes un impact sur les démarches à effectuer avant de faire construire, mais fera aussi toute la différence dans votre usage quotidien.

 

Vous projetez de construire une véranda ? Plusieurs questions s’imposent :

  • Quel usage souhaitez-vous en faire ?
  • La véranda, sera-t-elle utilisée toute l’année ou seulement quelques mois ?
  • Quelles seront ses fonctions (salon, jardin d’hiver, salle de jeux, salle à manger…) ?

Par ailleurs, préalablement à la construction, vous devez engager les formalités nécessaires à la construction d’une véranda : simple déclaration de travaux en mairie si la véranda fait moins de 20 m2/40m2 ou demande de permis de construire pour une surface plus importante.

 

Véranda sur mesure ou véranda en kit : que choisir ?

 

Vous êtes un bricoleur averti ? Vous pouvez alors opter pour une véranda en kit commercialisée dans les grandes surfaces de bricolage. Offrant un confort et des équipements de moindre qualité, ces vérandas premier prix tiennent plus du jardin d’hiver que d’une véranda tout confort nouvelle génération.

Si vous souhaitez installer une véranda de qualité, dont vous pourrez profiter toute l’année, offrant une belle performance au niveau des économies d’énergie, faites appel à un vérandaliste. Il s’agit, bien sûr, d’un professionnel de la véranda.

Pour trouver la véranda sur mesure qu’il vous faut, conforme à votre budget véranda et à vos goûts, voici quelques conseils :

  • vous rendre sur le showroom des diverses enseignes
  • solliciter plusieurs devis
  • vous rendre chez des particuliers ayant fait édifier une véranda (Certaines marques proposent cette option.)
  • privilégier un professionnel de proximité (intéressant pour le SAV).

Enfin, certains labels permettent de vous assurer de la qualité des vérandas fournies : Qualibat 9141 ou 9142, de même que le label RGE (Reconnue Garant de l’Environnement). Il convient aussi de s’assurer que le professionnel dispose bien d’une garantie décennale à jour.

 

 

Quels critères prendre en compte pour choisir sa véranda ?

 

Outre le matériau des menuiseries et les choix esthétiques, d’autres critères doivent attirer votre attention.

 

Le vitrage

Le choix du vitrage de la véranda mérite toute votre attention. Vous avez deux solutions : le polycarbonate ou le verre. Le polycarbonate est très résistant, et son prix est plus abordable que celui du verre. Le choix d’un vitrage en verre implique d’opter pour un double vitrage (avec isolation thermique renforcée), voire un triple vitrage. L’objectif est de combattre les variations importantes de température dans la véranda (pour ne pas griller en été ou geler en hiver !).

Bon à savoir : il existe également d’autres traitements pouvant avoir leur intérêt, selon votre situation géographique : un vitrage anti-effractions, un vitrage acoustique.

 

Les équipements

Pour gagner en confort, vous pouvez opter pour divers équipements proposés par les vérandalistes :

  • volets roulants et stores pour gérer la luminosité
  • éclairage
  • chauffage.

Ces solutions auront un impact sur le prix, mais permettront de faire de votre véranda une véritable pièce à vivre. Idéale pour agrandir votre maison à moindre coût.

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.