Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Maintien à domicile : les travaux à réaliser et aides financières

Maintien à domicile : les travaux à réaliser et aides financières

Quand leur état de santé le permet, de nombreux seniors préfèrent finir leurs vieux jours à leur domicile plutôt que dans une maison de retraite. Ce choix implique néanmoins de procéder à des aménagements de leur logement pour en en améliorer le confort et la sécurité. Une excellente décision quand on sait que plus de 60 % des chutes des personnes âgées ont lieu à domicile. Quels sont les travaux à réaliser pour favoriser le maintien à domicile, et quelles aides financières existent pour réduire la facture ? L’essentiel à savoir pour sécuriser le logement de nos aînés et le rendre toujours plus agréable, même à la retraite.

 

Quels types de travaux prévoir pour faciliter le maintien à domicile ?

 

Malgré les difficultés rencontrées pour réaliser les tâches au quotidien, huit personnes âgées sur dix veulent vivre le plus longtemps possible chez eux et ne pas entrer dans un établissement. Afin d’encourager le maintien à domicile, il peut être nécessaire d’envisager des travaux pour adapter le logement à la perte d’autonomie.

 

Maintien à domicile des seniors : les travaux d’aménagement légers

L’installation d’équipements nécessitent souvent de légers travaux de rénovation ou d’aménagement dans le but d’adapter le domicile aux besoins de la personne âgée. Afin de prévenir les chutes, il faudra ainsi peut-être :

  • rehausser la cuvette des toilettes ou encore le lit
  • ajouter une barre d’appui ou un siège de douche.
  • désencombrer l’espace de circulation en retirant les tapis
  • rapprocher la chambre des pièces d’eau
  • motoriser les volets ou la porte de garage…

Autant de menus travaux qui permettent d’adapter le logement au vieillissement et de renforcer l’autonomie.

 

Maintien à domicile des seniors : les travaux d’adaptation plus conséquents

 

aides travaux maintien domicile

Il vaut mieux ne pas attendre de rencontrer de réelles difficultés pour aménager son logement. Des travaux d’envergure s’avèrent parfois nécessaires pour faciliter grandement la vie au quotidien. Renseignez-vous sur le budget et sur les aides disponibles.

 

Les travaux à réalisés peuvent parfois être plus conséquents de façon à sécuriser le logement des seniors handicapés ou en perte d’autonomie.

En effet, il peut être nécessaire :

  • d’effectuer la pose de revêtements antidérapants
  • d’installer un monte-escalier
  • de remplacer une baignoire classique par une baignoire avec porte ou une douche senior, une cabine de douche par une douche à l’italienne (avec receveur extra-plat)
  • ou encore d’adapter la hauteur des meubles dans la cuisine.

Il peut s’avérer également indispensable de créer une chambre de plain-pied au rez-de-chaussée.

Ces aménagements chez les personnes âgées ont un coût non-négligeable. Voilà pourquoi il importe de connaître les aides existantes pour les financer.

 

Tarif des aménagements pour maintien à domicile des seniors

 

L’adaptation des pièces d’une maison ou d’un appartement pour une personne âgée ou en perte d’autonomie peut se révéler très coûteux.

Comptez ainsi :

  • 750 à 6.000 euros pour une douce senior facile d’accès
  • 2.000 à 6.500 euros pour une baignoire à porte
  • 4.000 à 20.000 euros pour une baignoire avec siège élévateur
  • 1.500 euros pour la réalisation d’un chemin lumineux
  • 3.000 à 9.000 euros pour un monte-escalier droit ou tournant.

 

Les aides pour travaux de maintien à domicile de personnes âgées

 

aides travaux maintien domicile

Il existe de nombreuses aides pour se donner la possibilité en tant que personne âgée de rester à son domicile. Département, caisse de retraite, Anah… sans oublier des avantages fiscaux.

 

En fonction des travaux d’aménagement envisagés pour le domicile d’un senior, l’investissement peut s’avérer important. Par conséquent, le budget à allouer aux travaux peut devenir un réel frein pour les retraites les plus modestes et mettre en danger les personnes en perte d’autonomie.

Notez que vous pouvez bénéficier d’aides pour le financement de ces travaux grâce à des structures comme l’Anah, le conseil départemental, les caisses de retraite ou encore profiter de certains avantages fiscaux.

 

Les aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah)

Pour financer des travaux facilitant le maintien à domicile des aînés, comme l’installation d’une douche plain-pied, d’un monte-escalier ou des barres de maintien, vous pouvez demander l’aide de l’Anah.

En effet, l’Agence Nationale de l’Habitat propose la subvention « Habiter facile » aux propriétaires de plus de 60 ans ayant des revenus modestes, voire très modestes.

Cette aide est octroyée aux propriétaires occupants ou aux bailleurs d’un logement de plus de quinze ans, sous conditions de respecter la mise à jour des conditions de ressources, tous les ans.

Notez que cette subvention est versée à la fin des travaux, sous réserve de présentation des factures et de la réalisation du projet initial. Une avance peut néanmoins être débloquée pour débuter les travaux.

 

Les aides départementales

Les collectivités territoriales, comme le conseil départemental, peuvent accorder des aides aux personnes de plus de 60 ans.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès du Conseil Départemental ou de l’Agence Départementale d’Information sur le Logement (l’ADIL).

 

L’APA ou (Allocation personnalisée d’autonomie)

Votre département peut ainsi verser une Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), aux aînés les plus dépendants (GIR 1, 2 et 3) ayant plus de 60 ans. Cette aide, variable en fonction des revenus, est accessible sans condition de ressources et peut permettre l’installation de la téléassistance.

 

La MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées)

La Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) peut allouer aux personnes ayant un handicap une prestation compensatoire du handicap (PCH) pour réaliser des travaux d’aménagement de leur logement.

 

Les aides de la Caisse de retraite

Trois dispositifs existent auprès de votre caisse de retraite pour financer vos travaux d’aménagement.

 

Le kit prévention

Pour les plus de 55 ans, bénéficiant d’une retraite du régime général à titre principal et sous conditions de revenus, une aide forfaitaire peut être perçue. Son montant varie en fonction de la nature des aménagements (tapis antidérapants, barres d’appui, sièges pour WC ou douche, ou bien aménagement de l’escalier) qui sont déterminés par la visite d’un ergothérapeute chez vous.

 

Le dispositif « Bien chez moi »

Vous pouvez profiter de la visite d’un ergothérapeute, pour seulement 15 euros à votre charge. Celui-ci mettra en avant les travaux prioritaires à réaliser pour faciliter votre vie quotidienne. Cette aide, accordée par l’Agirc-Arrco, sans conditions de revenus, est réservée aux retraités d’une entreprise du secteur privé ayant plus de 75 ans.

 

Le dispositif « aide habitat »

Grâce au dispositif « Aide habitat », vos travaux d’accessibilité sont pris en charge jusqu’à 65 %, avec un maximum de 3 500 euros. Les plafonds varient en fonction des ressources des seniors.

  • Pour des ressources inférieures à 1.435 euros brutes mensuelles pour une personne seule (ou 2.153 euros pour un couple), les aides sont de 2 500 euros.
  • Pour des ressources inférieures à 1.150 euros (couple : 1.835 euros), les aides sont de 3.000 euros.
  • Pour des ressources inférieures à 902 euros (couple : 1.563 euros), les aides sont de 3.500 euros.

 

Les subventions des autres caisses d’assurance retraite

Vous pouvez aussi vous renseigner auprès des autres caisses de retraite comme la CNAV, la mutualité sociale agricole, le régime social des indépendants…

 

L’aide Action logement

Depuis avril 2021, la subvention qui pouvait s’élever à 5.000 euros, versée par Action Logement (anciennement 1 % logement) pour adapter la salle de bain aux besoins des seniors, n’est plus d’actualité. Seuls les demandes complètes déposées avant cette date pourront être éligibles.

 

 

Les aides fiscales de travaux de maintien à domicile

 

Un projet de travaux pour faciliter le maintien d’une personne âge à son domicile peut aussi faire l’objet de coup de pouce fiscal.

 

Aides pour travaux de maintien à domicile : le crédit d’impôt

Certains travaux d’accessibilité pour votre salle de bain (évier et lavabo avec hauteur réglable, siège de douche mural, WC surélevés, barres de maintien ou d’appui…) peuvent ainsi s’avérer éligibles au crédit d’impôt de 25 %.

Dans la limite de 5.000 euros pour une personne seule et de 10.000 euros pour un couple, le logement doit être la résidence principale. Pour en bénéficier, il faut que les travaux facilitent l’accès aux personnes âgées ou handicapées, qu’ils soient réalisés par la même entreprise et facturés avant le 31 décembre 2022.

 

Maintien à domicile : une TVA réduite à 5,5 % pour des travaux favorisant l’autonomie des seniors

Les travaux favorisant l’autonomie des seniors, par exemple l’installation d’un monte-escalier, ou destinés aux personnes handicapées, avec l’installation d’une plateforme élévatrice ou des sanitaires adaptés, ouvrent droit à la TVA à 5,5 %.

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.