Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Aides à domicile : quel tarif horaire ?

Aides à domicile : quel tarif horaire ?

Très souvent les personnes âgées ou les personnes à mobilité réduite souhaitent rester chez elles. Plutôt que d’intégrer un EHPAD ou une résidence senior, elles peuvent avoir recours à une ou plusieurs aides à domicile pour les aider à réaliser certaines tâches. En fonction du type d’aides à domicile et de la situation de la personne, le salaire n’est pas le même. Quel tarif horaire prévoir pour des aides à domicile ? À quelles aides financières peut-on prétendre pour réduire le budget engagé pour ces prestations ? Le point.

 

Pourquoi recruter des aides à domicile ?

 

Grâce à certains dispositifs adaptés, les personnes âgées maintenues à domicile gardent leurs habitudes de vie en toute sécurité. Différents dispositifs, aux prix variés, sont proposés pour le maintien à domicile : des moyens humains, des services au quotidien, des équipements spécifiques ou encore la téléassistance.

S’agissant de l’aide humaine, les aides à domiciles interviennent principalement pour les tâches ménagères, mais d’autres missions complémentaires peuvent leur être confiées. Elles ont, par ailleurs, un rôle primordial dans la pérennisation des contacts sociaux et humains, ainsi que sur l’ouverture vers l’extérieur. Par conséquent, leur présence s’avère essentielle pour les personnes isolées.

Afin d’éviter que les personnes âgées soient placées dans des établissement médico-sociaux, les aides à domicile peuvent intervenir plusieurs fois par semaine, voire tous les jours, pour réaliser des tâches dont la personne âgée ne peut plus s’occuper. Ces professionnels accompagnent les personnes au quotidien et leur permettent de rester à domicile en gardant un maximum d’autonomie. Leur salaire est en principe basé sur le niveau de dépendance de la personne dont elle s’occupe.

 

Quelles aides à domicile pour le maintien à domicile ?

 

tarif horaire aides domicile

Bien déterminer les compétences de chaque aide à domicile permet de faire le bon choix pour vous accompagner au mieux au quotidien. Il existe trois profils d’aides pour aider au maintien à domicile d’un senior dépendant.

 

Différents professionnels peuvent intervenir au domicile de la personne âgée. Ils proposent des aides complémentaires. Le point sur les missions de chacun et leur rémunération.

 

Les différentes aides à domicile possibles

Selon le degré de dépendance, trois types d’aides pourront proposer leurs services afin de favoriser le maintien à domicile des seniors :

  • L’aide-ménagère : elle s’occupe de l’entretien du logement des personnes âgées en perte d’autonomie. En plus de gérer le ménage de toute la maison, des chambres à la salle de bain, elle peut aussi préparer les repas ou cuisiner à domicile.
  • L’aide à domicile : cet intervenant accomplit également des tâches d’entretien de la maison, telles que le ménage, le repassage, mais peut se charger aussi de la préparation des repas à domicile. Ce professionnel peut également accompagner la personne dans ses déplacements du quotidien (courses, rendez-vous médicaux, promenades, sorties culturelles ou associatives ou encore déjeuners entre amis). Bien que cette aide assiste les personnes dépendantes au quotidien, elle n’a pas le droit de dispenser de soins ni actes médicaux. En effet, elle ne dispose pas d’aucune formation médicale.
  • L’auxiliaire de vie, diplômé d’état, dispose d’une formation médicale. Son diplôme d’Auxiliaire de vie sociale, lui permet de prodiguer des soins aux personnes âgées ou en situation d’handicap, plus délicats et pointus que ceux d’une aide à domicile. Elle accompagne les personnes dépendantes pour des gestes du quotidien plus poussés. Par exemple, elle peut aider au lever et au coucher, à l’habillage et déshabillage, prêter une assistance à la toilette ou encore aider à la prise des repas et médicaments. Néanmoins, l’auxiliaire de vie ne peut pas réaliser les actes médicaux réservés aux infirmiers ou aux médecins.

 

Tarif horaire des aides à domicile

 

Différentes composantes impactent la rémunération des différentes aides à domicile.

Dans un premier temps, la rémunération dépend de la valeur du SMIC horaire, qui est de 10,85 euros au 1er mai 2022. Par ailleurs, la Convention collective prévoit un tarif horaire minimum. Une grille permet de classifier les emplois en 12 niveaux, fixés par rapport aux compétences des salariés et leur professionnalisation. Enfin, le dernier élément à prendre en compte pour établir le tarif horaire des aides à domicile est le niveau de dépendance de la personne âgée.

La grille AGGIR détermine ce dernier point qui engendre un taux horaire spécifique pour les aides à domicile. Cette grille définit différents degrés d’autonomie et les classifie de la manière suivante :

  • GIR 1, personne en perte totale d’autonomie, une présence continue est nécessaire. Comptez environ 22 euros de l’heure pour la rémunération du service.
  • GIR 2, personne nécessitant une assistance dans la plupart des activités de la vie quotidienne, du fait de ses fonctions mentales partiellement altérées. Le tarif horaire se situe entre 15 et 16 euros.
  • GIR 3 et 4, personne ayant besoin d’une aide pour certaines tâches quotidiennes et/ou des soins corporels. Prévoyez entre 12 et 14 euros par heure travaillée.
  • GIR 5 et 6, personne autonome et en bonne santé, pouvant avoir besoin d’une aide ponctuelle. Le salaire d’une aide à domicile, d’une aide-ménagère ou d’une garde-malade se base alors sur le SMIC.

 

Coûts supplémentaires à prévoir pour l’embauche des aides à domicile

 

tarif horaire aides domicile

Si le SMIC horaire et la grille AGGIR figurent parmi les éléments essentiels pour déterminer la rémunération des aides à domicile (ainsi que la grille de Convention collective), gardez à l’esprit que des majorations peuvent exister selon les spécificités de chaque intervention.

 

L’emploi d’aides à domicile pour seniors implique dans certaines circonstances certains surcoûts.

C’est le cas notamment si l’aide à domicile intervient un jour férié ou de nuit. Sa rémunération subira alors une majoration.

De plus, si vous payez votre aide à domicile à l’aide de Chèque Emploi Service Universel (CESU), n’oubliez pas d’ajouter 10 % à la somme, ce qui correspond aux congés payés.

 

 

Coût des aides à domicile matérielles

 

Vous pouvez également solliciter d’autres services pour le maintien à domicile d’une personne âgée, qui engendreront d’autres dépenses :

  • La téléassistance, disponible 24h/24 et 7j/7, fait partie des services d’assistance à domicile. La facture s’élève alors en moyenne à 30 euros par mois. Dans le cas d’une assistance mobile, peu importe le lieu où se trouve la personne, le montant de l’adhésion atteint 50 euros par mois.
  • Le détecteur de chute vous coûtera une trentaine d’euros mensuel. Il alerte le centre de téléassistance en cas de chute ou de malaise, même si la personne est inconsciente et ne peut pas prévenir les secours.
  • La dépense qui concerne la location des équipements médicaux varie selon les besoins de la personne âgée. Il peut être intéressant de calculer la différence de coût entre une location et un achat. En effet, en fonction de la durée du besoin, il peut s’avérer plus pertinent d’acquérir définitivement le matériel médical.

Certains travaux pour faciliter le quotidien des seniors peuvent, par ailleurs, s’avérer nécessaires. Il convient aussi de se renseigner pour budgétiser leur coût.

 

Les aides financières pour faire baisser la facture aides à domicile

 

Différentes aides peuvent vous permettre de financer, au moins partiellement, ces prestations en fonction de votre situation.

 

Les aides spécifiques aux personnes handicapées ou en perte d’autonomie

  • L’APA, l’allocation Personnalisée d’Autonomie, permet de couvrir la totalité ou une partie des dépenses engendrées par la perte de votre autonomie. Le dossier de demande est à retirer auprès de votre département ou du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale).
  • Le PAP, le Plan d’Action Personnalisé, s’adresse aux personnes quasi autonomes, mais qui ont quand même besoin d’un accompagnement. Cette aide financière est subventionnée par les Caisses de Retraite et prend en compte les besoins et attentes de plus en plus variés des retraités.
  • L’ARDH, l’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation, aide au financement des services au retour à domicile durant trois mois, et notamment l’aide à domicile. Ce financement, attribué par la Caisse de Retraite, doit être demandé, dans certains cas, avant la sortie d’hospitalisation. Le dossier de demande est constitué par les services sociaux de l’établissement hospitalier.

 

Les aides fiscales

Vous pouvez aussi bénéficier de 50 % de crédit d’impôt dans le cadre de la participation de l’État au financement des services à la personne. Par ailleurs, une exonération des cotisations patronales et de sécurité sociale est accordée aux personnes de plus de 70 ans, à celles handicapées ou en perte d’autonomie. Ne sont pas exonérés les cotisations dues au titre des accidents du travail et maladies professionnelles.

Notez que pour les particuliers employeurs utilisant le CESU+, le crédit d’impôt pour l’emploi d’une aide à domicile est instantané depuis janvier 2022.

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.