Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Chaudière biofioul : travaux d’installation, prix et consommation

Chaudière biofioul : travaux d’installation, prix et consommation

Vous souhaitez installer une chaudière au fioul ? Depuis 2022, suite à la décision du Ministère de la Transition écologique, il s’avère interdit d’installer une nouvelle chaudière au fioul dans son logement, qu’il s’agisse d’une construction neuve ou ancienne. Vous faites partie des 3,5 millions de foyers qui utilisent ce type de chauffage ? Vous vous demandez si vous pouvez continuer à vous chauffer au fioul domestique ? On vous explique comment procéder à l’installation d’une chaudière biofioul ou continuer à vous chauffer avec un fioul plus écologique. Sans oublier d’évoquer le prix de ces travaux et de la consommation de cette nouvelle technologie.

 

Qu’est-ce qu’une chaudière biofioul ?

 

Comme son nom l’indique la chaudière biofioul utilise comme combustible le biofioul, contrairement à une chaudière ordinaire qui utilise du fioul domestique ultra-polluant.

Cette énergie nouvelle remplace le fioul 100 % fossile bientôt interdit. Il est constitué de fioul domestique et d’un biocarburant, l’ester méthylique de colza. Le liquide en découlant sert à effectuer la combustion afin d’alimenter la chaudière et de chauffer votre habitation.

Plusieurs types de biofioul existent :

  • Le biofioul F10, avec 10 % de colza, devrait être généralisé d’ici à 2024.
  • Le biofioul F30, avec 30 % de colza, alimentera les chaudières biocompatibles neuves.

Afin de faciliter la transition énergétique de millions de foyers utilisant encore le fioul domestique, les chaudières actuelles déjà installées s’avèrent capables de fonctionner avec ce combustible moins polluant.

L’objectif à long terme est que toute trace d’énergie fossile dans le liquide de combustion disparaisse.

 

Travaux d’installation d’une chaudière biofioul

 

installation chaudiere biofioul

Quel prix prévoir pour une chaudière biofioul ou la conversion d’une ancienne chaudière fioul en chaudière biofioul ? Est-ce nécessaire de modifier sa chaudière pour utiliser du biofioul ?

 

Vous n’avez donc pas l’obligation de vous débarrasser de votre ancienne chaudière fioul depuis le 1er juillet 2022 ! Néanmoins, vous pouvez déjà procéder à l’installation d’une chaudière biofioul si vous le souhaitez. Pour ce faire, deux options s’offrent à vous : acquérir et installer une chaudière biofioul ou convertir votre ancienne chaudière fioul en chaudière biofioul.

 

Installer une chaudière biofioul neuve

L’achat d’une chaudière biofioul vous coûtera entre 1.300 et 8.000 euros. Par ailleurs, il faut savoir que le prix du biofioul sera plus cher d’environ 15 % par rapport au fioul classique. En sachant que le fioul s’avère déjà l’énergie de chauffage la plus chère, investir dans l’installation de ce type de chaudière biofioul ne semble donc pas très rentable, selon l’ADEME.

 

Convertir sa chaudière fioul en chaudière biofioul

Vous pouvez dès maintenant transformer votre chaudière à fioul traditionnelle en chaudière biofioul avec un budget compris entre 1.000 et 2.000 euros.

Les anciennes chaudières sont compatibles avec les biofioul F5 et F10, avec respectivement 5 et 10 % d’EMAG (ester méthylique d’acide gras) de colza.

Afin de recevoir ce biofioul dans des conditions optimales, il convient néanmoins de nettoyer votre cuve. Pour l’utilisation de F10, il n’est pas obligatoire de remplacer le brûleur. Cependant, les professionnels le recommandent afin d’améliorer le rendement de votre installation.

Si vous souhaitez utiliser du biofioul F30, pour répondre aux nouvelles exigences de seuil d’émissions de CO2, il vous faudra changer le brûleur. Même avec un nouveau brûleur, le fioul traditionnel pourra encore être utilisé, nécessitant un simple réglage.

À noter : cette transformation n’est pas toujours possible avec certains anciens modèles de chaudières à fioul. Vous devrez alors opter pour l’achat d’une chaudière biofioul ou tout autre appareil de chauffage à énergie alternative, comme une chaudière à granulés bois ou une pompe à chaleur…

 

Bien choisir la puissance de sa chaudière biofioul

 

Pour bénéficier du meilleur rendement énergétique, il est utile, avant une quelconque installation, de calculer la puissance de chaudière nécessaire. Plusieurs données sont à prendre en compte :

  • Le coefficient de consommation énergétique (un logement bien isolé : 1.5, mal isolé : 2).
  • La température souhaitée dans le logement : souvent aux alentours de 20 °C.
  • L’indice de Température Extérieur (ITE) estimé en fonction de la région (sud 7, dans le centre 9, dans le nord 12, en montagne 15)
  • Le volume du logement (surface au sol multipliée par la hauteur sous plafond, souvent 2,5 m).
  • Les déperditions d’énergie s’élevant en moyenne à un coefficient de 1,3.

Ainsi, la formule qui permet d’estimer la puissance nécessaire à une chaudière au fioul est la suivante :

Puissance de chauffage = [Coefficient de consommation d’énergie x (température voulue + indice ITE) x Volume à chauffer] x déperdition d’énergie

Pour ne pas faire de dépenses inutiles avec une chaudière trop puissante, ou avoir un logement inconfortable et payer des factures exorbitantes d’électricité dues à une chaudière trop petite fonctionnant en surrégime, il est important de bien dimensionner votre chaudière :

  • Chauffage seul : prévoir une chaudière de 12 à 20 kW pour un logement de moins de 100 m² et plus de 20 kW pour plus de 100 m².
  • Combinaison chauffage et production d’eau chaude sanitaire : comptez 23 à 28 kW pour un logement de moins de 100 m² et 25 à 35 kW pour plus de 100 m².

 

Prix de consommation d’une chaudière biofioul

 

installation chaudiere biofioul

Quel budget de consommation prévoir avec du biofioul ? Est-ce une énergie rentable ?

 

Selon des estimations, le prix du biofioul F30 sera supérieur de 15 % à celui du fioul actuel, mais le prix devrait baisser avec le temps et l’offre. À ce jour, les aides fiscales ne concernent pas le biofioul. Elles s’appliquent uniquement pour la transition énergétique vers des appareils plus écologiques comme les pompes à chaleur.

 

Pourquoi interdire les chaudières au fioul ?

 

Vous souhaitez en savoir plus sur les raisons de l’interdiction des chaudières au fioul ? Le point.

 

Le fioul, un combustible trop polluant

Issu de la distillation du pétrole brut, le fioul, ou mazout, est un combustible liquide. Troisième énergie de chauffage en France, elle est utilisée par près de 4 millions de foyers, soit 15 % du parc énergétique, surtout dans les zones rurales moins bien desservies par les réseaux de chaleur et de gaz. Elle reste malgré tout, l’une des énergies les plus polluantes et émettrices en CO2.

Le Gouvernement, dans le cadre de sa démarche écologique, souhaite diminuer la consommation d’énergies fossiles. Avec un bilan carbone défavorable, le fioul fait partie des énergies à supprimer. En novembre 2021, le plan de retrait progressif des énergies fossiles pour se chauffer a été confirmé.

 

Une incitation à opter pour des énergies et moyens de chauffage plus écologiques

Dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, au 1er juillet 2022, il est formellement interdit d’installer une chaudière consommant des combustibles émettant plus de 250 gCo2e/kWh PCI. Or, une chaudière fioul en émet en moyenne 259.7.

L’État invite ses concitoyens à remplacer leur chaudière à fioul par un dispositif de chauffage plus respectueux de l’environnement : pompe à chaleur aérothermique, géothermique ou aquathermique, chaudières à bois ou encore panneaux solaires.

Afin d’inciter les foyers à réaliser des travaux de rénovation thermique et d’isolation, un certain nombre de subventions a été mis en place.

Pour en bénéficier, il convient de solliciter un chauffagiste certifié RGE qui vous conseillera la solution la plus rentable pour votre logement. Il vous expliquera, par ailleurs, les aides à la rénovation énergétique en cours :

  • MaPrimeRénov’ (remplaçant le CITE, crédit d’Impôt à la Transition Écologique précédemment en vigueur)
  • les CEE (Certificats Économie d’Énergie)
  • l’éco PTZ
  • les aides de l’ANAH…

 

 

Faut-il changer sa chaudière fioul traditionnelle à partir du 1er juillet 2022 ?

 

Malgré la loi du 1er juillet 2022, si votre chaudière fioul traditionnelle est encore fonctionnelle, vous pouvez toujours l’utiliser. Le biocombustible liquide est uniquement obligatoire pour les chaudières neuves. Toutes les chaudières installées avant cette date, pourront continuer à utiliser un fioul domestique traditionnel. Si votre installation tombe en panne, vous pourrez la faire réparer et continuer à l’utiliser comme avant ou vous pourrez opter pour du biofioul F30.

Néanmoins, il peut être intéressant de changer de mode de chauffage, aux vues de l’inflation des prix du fioul domestique et de la législation pouvant évoluer.

 

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.