Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Faire un carrelage pour sa cuisine

Faire un carrelage pour sa cuisine

Projections d’eau ou de graisse, tâches, condensation… La cuisine requiert des revêtements muraux et de sol étanches, résistants et faciles d’entretien. Or, le carrelage coche toutes les cases et répond, de plus, à toutes vos envies déco. Voilà pourquoi, c’est le matériau phare côté cuisine. Il s’invite au sol, au mur, au niveau de la crédence, voire sur le plan de travail. Quel carrelage choisir pour une cuisine aussi pratique qu’esthétique ? Comment réussir à faire un carrelage de qualité pour sa cuisine ? La réponse à vos questions dans cet article.

 

Quel carrelage mural de cuisine choisir ?

 

Deux paramètres doivent guider votre choix de carrelage de cuisine : l’esthétique et la praticité. Ce dernier élément

 

Des critères esthétiques

Que ce soit pour le carrelage mural ou pour les sols, le grès cérame émaillé ou le grès cérame teinté dans la masse sont très souvent utilisés. Ces carrelages s’avèrent, en effet, très robustes et faciles d’entretien grâce au mélange d’argile et de composants minéraux, comme la silice ou le quartz.

Que vous vouliez un carrelage mural qui s’accorde avec votre revêtement de sol, pour un intérieur épuré, ou une crédence plutôt originale, le carrelage vous offre l’embarras du choix. Vous pouvez même opter pour les carreaux de ciment, un carrelage métro ou imitation briques pour un effet loft très tendance dans la cuisine, depuis quelque temps.

Plus facile à changer qu’un carrelage au sol, le carrelage pour murs vous invite à plus d’audace. C’est l’endroit pas excellence où se faire plaisir.

 

Des critères pratiques

Outre le type, le coloris ou la forme du carrelage, d’autres éléments doivent retenir votre attention au moment de choisir votre nouveau carrelage de cuisine. Il s’agit de la qualité de ce matériau. Pour en avoir l’assurance, il convient de vous rapporter aux quatre critères de la norme UPEC :

  • U pour Usure liée au passage sur le carrelage
  • P pour le Poinçonnement, c’est-à-dire la résistance du carrelage à divers chocs dus aux meubles ou à la chute d’objets
  • E pour la résistance à l’Eau
  • C pour la résistance aux agents Courants.

Ces lettres UPEC sont associées à des chiffres croissants (de 1 à 4) témoignant de la résistance des carreaux pour ces 4 critères.

À savoir : si pour un carrelage de sol, il faut être particulièrement vigilant sur l’ensemble des critères, pour un carrelage mural, un indice élevé pour les critères E et C s’avère essentiellement prioritaire.

 

Zoom sur la faïence de cuisine

 

La faïence, faite à base d’argile et de sable, recouverte d’une couche d’émail, appartient à la famille des céramiques. Étant plus fragile, elle ne peut pas être posée au sol, mais convient parfaitement pour un revêtement mural.

La faïence, imperméable, est simple à nettoyer et à entretenir. Par ailleurs, ce parement mural s’adapte à tous les styles de cuisine, tant classiques que contemporaines.

 

Zoom sur les crédences en carrelage pour sa cuisine

 

faire carrelage cuisine

Mosaïque, grès cérame, faïence, zellige… Le carrelage offre une belle variété de matériaux pour recouvrir les murs de votre cuisine d’un parement sain et facile d’entretien.

 

L’un des revêtements les plus appréciés pour la crédence de la cuisine, espace de 50 à 70 cm situé entre votre plan de travail et vos meubles hauts, s’avère le carrelage. Celui-ci est soumis à différentes contraintes selon où il est situé, et doit donc être adapté.

En effet, si la crédence est à proximité de l’évier, elle ne sera soumise qu’à la présence d’eau. Par contre, si elle est derrière des plaques de cuisson, elle recevra des projections de graisse et subira la chaleur et les vapeurs lors de la cuisson.

Cette crédence devra donc être capable de résister aux fortes chaleurs, à l’humidité et aux différents types de produits. Toutes ces qualités sont réunies dans le carrelage. On peut même y ajouter la résistance aux chocs, aux rayures et à l’usure. Même dans un environnement humide, il bénéficie d’une excellente longévité.

Le carrelage, facile d’entretien, s’adapte à toutes les ambiances de par sa large gamme de couleurs et ses nombreux motifs. La crédence de votre cuisine sera ainsi mise en valeur avec la multitude de décors qu’offre ce matériau, à condition qu’il s’accorde avec les autres revêtements de la pièce.

 

Faire un carrelage de cuisine en grès cérame

Que ce soit pour les sols ou les crédences de la cuisine, le carrelage le plus utilisé est celui en grès cérame. Tendance, avec ses multiples effets de matière et coloris, il se montre résistant et facile à nettoyer.

 

Faire un carrelage de cuisine en carrelage imitation pierre naturelle

Si vous souhaitez donner un charme ancien et authentique à votre cuisine, optez pour le carrelage imitation pierre naturelle avec ses déclinaisons marbre, pierre calcaire, ardoise, granit…

 

Faire un carrelage de cuisine en carrelage mosaïque

Se déclinant en plusieurs coloris, vous pourrez laisser libre cours à votre imagination en posant un carrelage mosaïque au sol, sur vos murs ou sur votre plan de travail.

 

Faire un carrelage de cuisine en carrelage imitation carreau de ciment

Au sol ou sur la crédence, les carreaux de ciment sont très tendances. Néanmoins, pour parvenir à donner du cachet à votre intérieur à moindre coût, vous pourrez aussi vous tourner vers le carrelage imitation carreaux de ciment.

 

Quels sont les meilleurs carrelages pour les murs de cuisine ?

Le point faible du carrelage : ses joints. Aussi, si vous souhaitez faciliter le nettoyage de vos murs, mieux vaut privilégier les grands carreaux. De même, le carrelage en pierre naturelle est à éviter, car il a tendance à absorber les graisses.

 

Prix des carrelages de cuisine : un carrelage spécial ?

 

Le choix du type de carrelage pour le sol de votre cuisine dépendra surtout de vos goûts et de votre budget. En revanche, la faïence et la mosaïque, de par leur fragilité, ne devront être utilisées que pour du carrelage mural.

Deux facteurs principaux affectent le prix : le matériau choisi et la pose du carrelage par un professionnel.

 

Prix du carrelage mural de cuisine au m2

 

Prix carrelage spécial cuisine
Type de carrelage de cuisine Prix moyen au m2
Carrelage faïence 10 à 90 euros
Carrelage imitation carreaux de ciment 10 à 85 euros
Carrelage grès cérame 15 à 70 euros
Carrelage imitation pierre naturelle 15 à 110 euros
Carrelage mosaïque 15 à 200 euros

 

Prix pour faire poser du carrelage de cuisine par un professionnel

Poser du carrelage mural est tout à fait réalisable par un bon bricoleur. Néanmoins, il est recommandé de confier cette tâche à un professionnel, qui maîtrise la technique et possède les outils adaptés. Les tarifs d’un carreleur pour faire la pose d’un carrelage de cuisine varient de 25 à 45 euros le m2.

Comptez ainsi entre 35 et 245 euros le m2 de carrelage mural, fournitures et main d’œuvre comprises.

 

Comment faire la pose d’un carrelage de cuisine ?

 

Carreler le mur d’une cuisine s’avère moins difficile qu’on pourrait le croire. Ce chantier exige néanmoins un équipement satisfaisant et une bonne méthode.

 

Les matériaux et outils nécessaires pour poser un carrelage

Pour vous assurer un résultat à la hauteur de vos attentes, veillez à vous équiper des fournitures et des matériaux adéquats.

 

Les matériaux pour effectuer la pose d’un carrelage

Pour une pose de carrelage mural réussie, vous aurez besoin, en plus des carreaux de :

  • tasseaux
  • colle pour carrelage
  • croisillons
  • mortier à joints.

 

Les outils de pose d’un carrelage mural de cuisine

Des outils plus ou moins spécifiques vous permettront de poser votre crédence de cuisine avec une plus grande efficacité :

  • une carrelette et une scie de carreleur
  • une pince à découper le carrelage
  • une disqueuse
  • un peigne à colle
  • une truelle
  • une batte de carreleur
  • un maillet et une raclette en caoutchouc
  • un niveau à bulle
  • un mètre, une règle et une équerre
  • un crayon
  • un bac et une bâche.

À noter : un détecteur de métaux pourra se révéler utile au moment de fixer les tasseaux au mur, ainsi qu’une perceuse et des vis.

 

Les étapes

 

faire carrelage cuisine

Poser du carrelage requiert du temps et une application certaine. Faire appel à un carreleur professionnel permet de s’assurer d’un résultat de qualité et d’un chantier qui ne s’éternise pas.

 

Voici les quatre étapes à suivre pour mener à bien sa pose de carrelage mural de cuisine.

 

Vérifier le mur support

Le support doit être impérativement propre, sec et lisse pour accueillir les carreaux. Il est donc nécessaire de préparer votre mur en amont :

  • Traitez le mur s’il présente des signes d’humidité.
  • Comblez les éventuelles fissures à l’aide d’un enduit.
  • Poncez l’enduit afin d’obtenir une surface plane.
  • Nettoyez le mur, rincez-le et faites-le sécher.

 

Préparer la pose grâce au calepinage et à la pose à blanc

Pour avoir une idée du rendu final, réalisez un plan ou un croquis de votre mur avant de vous lancer. En relevant des cotes précises, vous identifierez l’endroit le plus pertinent par lequel débuter, afin d’avoir le moins de coupes possibles.

Pour avoir la trame de départ, posez un premier croisillon au niveau du sol ou du plan de travail. Posez ensuite un carreau, puis un autre croisillon. Tracez ensuite un repère et retirez le tout. Tracez un trait horizontal en vous aidant de votre niveau à bulle ou votre règle de maçon. Sous ces traits, fixez les tasseaux à l’aide de votre perceuse, en vous assurant, au préalable, qu’il n’y ait pas de câbles électriques ou de canalisations présents.

Cette opération doit être effectuée sur tous les murs que vous souhaitez carreler.

Pour installer votre guide vertical, procédez de manière identique, en partant cette fois-ci du mur de droite ou de gauche.

 

Installer les carreaux

Quelques règles à observer pour poser vos carreaux :

  • Préparez la colle, en suivant les indications du paquet.
  • Encollez le mur avec une truelle, sur une surface de deux à trois carreaux. Étalez avec le peigne à colle. Encollez également le dos des carreaux présentant une dimension supérieure à 20 cm de longueur, sur 1 mm d’épaisseur.
  • Placez le premier carreau dans l’angle créé par votre tasseau vertical et votre tasseau horizontal. À l’aide du maillet en caoutchouc, tapotez pour que le carreau pénètre dans la colle.
  • Continuez la pose, en vous assurant de bien intercaler un croisillon entre chaque carreau. Placez votre batte de carreleur à cheval sur deux carreaux et tapotez avec le maillet, de façon à ce que les carreaux soient au même niveau.
  • Laissez sécher et retirez les tasseaux une fois le temps de séchage écoulé. En suivant les mêmes instructions, placez les carreaux périphériques.

Remarque : si vous avez des coupes à réaliser, faites preuve d’application. En effet, la coupe de carrelage est une opération délicate.

 

 

Réaliser les joints

Préparez votre mortier à joints, un jour plein après le séchage de la dernière couche de colle.

Comblez les joints, en travaillant sur une petite surface de 1 à 2 m2. Garnissez les joints, sans les creuser, en utilisant une raclette en caoutchouc. Raclez et étalez de nouveau le surplus récupéré.

Une fois les joints terminés, nettoyez doucement la surface en alternant le passage d’un chiffon sec et d’une éponge humide.

Afin de retirer les dernières traces, repassez un coup d’éponge humide et de chiffon sec, 48 heures après.

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.