Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Peinture qui cloque ou qui s’enlève : que faire ?

Peinture qui cloque ou qui s’enlève : que faire ?

Vous avez essayé de repeindre votre plafond ou un mur ? Mais dès que la peinture sèche, de vilaines cloques apparaissent. Pire encore, votre peinture s’écaille et s’effrite par endroit. Pas de panique, c’est simplement que certaines règles de peinture n’ont pas été respectées et le support fraîchement repeint vous le fait savoir. Il va donc falloir identifier le problème qui entraîne cet effritement de votre peinture pour engager les actions correctives nécessaires. Les causes sont le plus souvent liées à une mauvaise préparation avant mise en peinture, à la présence d’humidité ou encore à l’application d’une peinture incompatible.

Pourquoi votre peinture s’écaille au plafond ? Que faire en cas de décollement de la peinture ? Comment éviter que la peinture ne cloque ? Les travaux de peinture sont à la portée de tous les bricoleurs à condition de respecter certaines règles. Vous trouverez dans ce guide les conseils pour éviter que votre peinture ne cloque, ne se décolle ou s’enlève après application.

 

Problèmes d’effritement, de cloque ou de décollage de la peinture

 

Peindre un mur ou un plafond, et même n’importe quel support intérieur, peut sembler simple au premier abord. Beaucoup pensent qu’il suffit de nettoyer le support, de passer une couche de primaire d’accrochage et de peindre avec la peinture de votre choix. Mais pour obtenir un résultat sans imperfection, tous les peintres du bâtiment vous expliqueront que ce n’est pas aussi facile que cela.

En effet, la peinture est un travail assez complexe et si vous ne connaissez pas les ficelles du métier, vous risquez d’avoir des surprises au séchage. Une peinture de mauvaise qualité ou incompatible avec le support d’origine va causer de nombreux dégâts après séchage. Mais les conditions climatiques peuvent également impacter le rendu décoratif final. Si vous appliquez une peinture lors de fortes chaleurs, soit au-delà de 25° à 30° selon la peinture, la peinture va sécher trop vite.

Parmi les mauvais tours que la peinture peut vous jouer, voici les plus fréquents :

  • Des cloques qui apparaissent sur le mur fraîchement peint à cause de l’humidité qui ressort.
  • Craquelage : la peinture craque et s’effrite par endroit.
  • Décollement : la peinture qui se décolle comme si elle constituait un film.
  • Contraction : la peinture se rétracte.
  • Problème de peinture non couvrante : l’enduit du mur se voit par transparence à cause de l’absence d’une seconde couche ou d’une opacité pas assez élevée.
  • Moussage : des bulles apparaissent et éclatent formant des sortes de cratères sur le support peint.
  • Saignement de la peinture : il s’agit d’un problème de pigment dans la peinture qui va former par endroit des taches rougeâtres. Cela touche particulièrement les peintures bleues ou vertes.

Ces symptômes sont révélateurs d’un problème lié à la peinture ou aux conditions d’application. Il faut donc veiller à choisir une peinture intérieure de bonne qualité et l’appliquer dans de bonne conditions.

 

Causes d’un support qui cloque ou s’arrache en appliquant la peinture

 

Le support est souvent la cause des problèmes de peinture. En effet, un support mal préparé ou encore un mur humide vont causer de nombreux dégâts après séchage de la peinture. Il faut distinguer les caractéristiques du support pour engager les actions nécessaires comme le choix de la peinture qui permettront d’éviter les problèmes de décollement, de craquelure ou encore de cloquage de peinture. Ces symptômes sont révélateurs d’un problème lié au support et apparaissent seulement après séchage de la peinture.

Vous devez donc porter une attention particulière aux étapes préparatoires avant de repeindre vos murs et plafonds. Et pour que vous soyez parfaitement informé, votre support peut être :

  • Support poreux : cela signifie qu’il absorbe les liquides. Pour le savoir, il suffit de mettre une goutte d’eau sur votre support. Sil l’absorbe immédiatement, c’est qu’il est poreux.
  • Support poudreux ou farinant, aussi appelé faiblement cohésif : cela signifie que quand vous passez la main sur votre mur, une fine couche de poussière se dépose. En général, ce problème vient de l’absence de film protecteur sur le support ou d’un défaut de dépoussiérage après ponçage. Le responsable peut être aussi un support enduit à la chaux ou au badigeon. À noter que ce problème concerne le plus souvent les murs anciens qui ont été enduits, peints avec une peinture de basse qualité ou encore construits en placo.
  • Le crépi : le crépi a tendance à être poudreux. Il faudra donc le traiter avant application de la peinture.
  • Mur humide : l’humidité contenue dans le mur est un frein à la peinture. Il doit être traité avant de pouvoir être peint.
  • Peinture ancienne : toutes les peintures ne font pas bon ménage entre elles. Si vous avez décidé de peindre un support qui a déjà des traces d’une vieille peinture glycéro avec une peinture à l’eau, vous courrez à l’échec.
  • Support tendre à tendance friable : il faut le durcir avant peinture sinon le support va tout absorber et s’effriter.
  • Support difficile : certains supports cumulent les difficultés énoncées précédemment et sont donc qualifiés de surface difficile.

Si vous remarquez un problème avant ou pendant l’application de la peinture, il vous faudra arrêter les travaux pour identifier les raisons. Par exemple, vous pouvez remarquer de la poudre blanche sur votre éponge lorsque vous lessivez le mur. Il s’agit alors d’une surface poudreuse, ou farineuse, qu’il vous faudra traiter avec un fixateur de fond pour durcir le support et le rendre apte à recevoir votre peinture. Il existe également des peintures spécialement adaptées au support difficile ou poreux.

que faire quand peinture cloque

Que faire quand la peinture cloque ? Comment réagir quand la peinture s’écaille ? Si vous venez de repeindre vos murs et plafonds et que vous remarques que la peinture s’écaille, fait des bulles ou des cloques, c’est le signe d’un problème de support. Le support peut être trop humide ou encore farineux par exemple. Découvrez pourquoi votre peinture cloque et surtout quelles sont les solutions.

 

Utiliser un durcisseur qui consolide un support poudreux à peindre

 

Pour les supports difficiles, poudreux, farineux ou encore à crépi, la solution consiste à appliquer un durcisseur fixant et pénétrant, comme le Toupret Durcir Mur. Ce produit va permettre, comme son nom l’indique, de durcir le support tout en le laissant respirer. Dans le cas contraire, le support va rapidement se dégrader sous l’effet de l’humidité lors des passages de l’éponge, du rouleau et du pinceau. En effet, vous allez observer de la poudre blanche sur vos outils et il vous sera alors impossible de continuer les travaux.

Le durcisseur, ou fixateur de fond, va éliminer l’aspect poudreux du mur et va ainsi faire en sorte d’éviter que les micro-particules du matériau du mur ne refassent surface et empêche l’adhérence de la peinture. Ce type de produit peut recouvrir tout matériau et tout support absorbant en une seule couche épaisse jusqu’à saturation : placo, crépis, briques, badigeon, … Le support va donc être renforcé et va pouvoir accueillir la peinture de votre choix sans risque d’apparition de problèmes au séchage.

Le seul inconvénient de ce traitement est son prix. En effet, il faut compter un coût moyen de 15€ à 20€ le litre de durcisseur fixant et pénétrant en sachant que le rendement d’un pot de 5 litres permet de traiter jusqu’à 40m² de support tendre ou friable. Si vous devez solidifier une surface importante, il vous faudra donc prévoir un budget assez élevé.

 

Comment appliquer un durcisseur ?

 

L’application d’un fixateur sur un mur permet de durcir le support en profondeur avant toute mise en peinture. Pour améliorer les performances de durcissement, il convient de saturer le support en appliquant généreusement le produit.

Voici les étapes à suivre lorsque vous utilisez un durcisseur de mur :

  1. Nettoyer et gratter le support.
  2. Appliquer le durcisseur pour mur Toupret Durcir Mur.
  3. Enduire et poncer le mur.
  4. Passer la sous-couche et la couche de peinture.

Pour vous donner plus de détails sur comment appliquer ce traitement, on vous explique chaque étape ci-dessous pour savoir comment vous y prendre.

 

Étape 1 : nettoyer en retirant les morceaux qui n’adhèrent pas au support

La première chose à faire est de nettoyer et dépoussiérer votre support, autant que vous le pouvez si celui-ci est farineux ou poudreux. Il va donc falloir éliminer toutes les traces, surtout de graisses et retirer toutes les parties qui se décollent. Pour cela, vous pouvez utiliser un grattoir afin de faire tomber les morceaux désolidarisés jusqu’à trouver la partie saine. La lessive Saint-Marc vous aidera à retirer les taches incrustées. N’oubliez pas de laisser sécher complètement votre support avant de passer à la suite.

 

Étape 2 : appliquer un durcisseur pour mur

Vous pouvez maintenant appliquer votre durcisseur pour mur Toupret Durcir Mur. Il se passe à la brosse ou au rouleau en une couche avec des passes croisées pour éviter les manques. Il faut saturer le support de ce produit afin de le renforcer correctement et de permettre ensuite le passage de la peinture. Commencez par le haut du support et avancez m² par m².

Enfin, attendez 24h pour laisser complètement sécher le produit avant de passer à la suite.

appliquer durcisseur toupret durcir mur

Comment appliquer le durcisseur DURCIR MUR de TOUTPRET ? Pour pouvoir repeindre un support friable ou farineux, vous devez appliquer un traitement qui va venir redurcir le matériau et améliorer l’accroche de la peinture. Le durcisseur DURCIR MUR de TOUTPRET permet de consolider les murs et plafonds en mauvais état ou trop friables avant toute mise en peinture.

 

Étape 3 : enduire puis poncer le support

Il s’agit maintenant de passer votre enduit avec votre spatule. Lissez autant que possible la surface afin d’obtenir un rendu totalement lisse et plane. Une fois votre mur enduit, poncez-le légèrement afin d’éliminer toutes les irrégularités. N’oubliez pas de le dépoussiérer complètement et soigneusement avant de continuer les étapes de mise en peinture.

 

Étape 4 : mettre en peinture le support avec sous-couche et peinture de finition

Vous pouvez maintenant passer votre sous-couche en une ou deux couches selon les indications du pot. Laissez convenablement sécher et procédez à la mise en peinture. Là encore, il faut procéder m² par m² en commençant d’en haut du support pour terminer en bas. N’oubliez pas de croiser les passes pour éviter les manques de rouleau. Laissez sécher la peinture de finition le temps indiqué sur le pot entre deux couches.

 

Rénover le support avant de le peindre

 

La plupart du temps, les cloques et autres désagréments viennent d’un support qui ne respire plus. Cela est souvent le cas avec les supports ayant déjà une couche de peinture glycéro. En effet, celle-ci ne laisse pas respirer le mur et si vous passez une couche de peinture dessus, c’est la catastrophe assurée. Aussi, il faut procéder par étape afin de rénover votre support avant de le peindre et d’obtenir un rendu parfait.

Pour rénover votre support avant mise en peinture, voici les étapes à suivre :

  1. Nettoyer et gratter le support pour avoir un support sain et propre.
  2. Enduire le mur et le poncer sans oublier de le dépoussiérer ensuite.
  3. Passer la sous-couche et la peinture.

 

Étape 1 : gratter et poncer le support pour retirer les matériaux

L’étape du nettoyage du support est essentielle. Il va falloir débarrasser votre support de tous les résidus de peinture ancienne et de saleté. Pour cela, vous allez gratter et faire tomber les endroits qui se décollent jusqu’à retrouver un mur sain. Puis vous allez le lessiver et le dépoussiérer. Là encore, la lessive Saint-Marc est appropriée car elle permet que d’anciennes taches ne soient pas visibles par-dessus la nouvelle couche de peinture.

 

Étape 2 : enduire le mur ou le plafond puis le poncer

Une fois votre mur sec, vous allez l’enduire pour reboucher les trous, les fissures et masquer les irrégularités. Pour cela, il faut utiliser un enduit de rebouchage puis un enduit de lissage. Il faut ensuite le poncer pour l’égaliser et l’aplanir complètement.

 

Étape 3 : mettre en peinture le support avec sous-couche et peinture de finition

Il ne vous reste plus qu’à passer votre sous-couche puis à laisser sécher le temps recommandé sur le pot. Et enfin, terminer par le passage de votre peinture décorative en une ou deux couches selon les recommandations du fabricant.

Si vous n’avez pas le temps ou l’envie de faire vous-même ces travaux de peinture, n’hésitez pas à déposer une demande de devis. Vous serez contacté par des peintres professionnels de votre département qui étudieront puis chiffreront votre projet de rénovation. Vous pourrez ainsi facilement comparer les prix des travaux de peinture proposés par ces artisans. Et si l’une des offres vous convient, libre à vous de donner suite pour la réalisation du chantier.

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *