Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Assécher un mur humide : les traitements humidité

Assécher un mur humide : les traitements humidité

Comment assécher un mur humide ? Comment détecter les problèmes d’humidité d’un mur ? Quels sont les traitements disponibles pour l’assèchement de mur ? Toutes les informations pour assécher un mur humide et les traitements humidité.

Vous avez décelé un problème d’humidité dans votre maison ? Il ne faut pas traîner pour agir, car les conséquences pourraient devenir catastrophiques. En effet, les infiltrations et l’humidité peuvent progressivement altérer la structure de vos murs.

D’autres problèmes comme l’apparition de moisissures et autres taches d’eau peuvent également apparaître sur les murs et peuvent même être nocives pour votre santé. Nous allons voir en détail comment assécher un mur et les différents traitements disponibles pour lutter contre les murs humides.

 

Assécher un mur et résoudre les problèmes d’infiltration

 

Un mur humide présente de nombreux problèmes. Il est maculé de tache d’eau et moisi par endroit. Le revêtement se décolle du mur et une forte odeur peut se dégager de la pièce.

À terme, c’est la solidité même du mur qui se trouve remise en cause. Voilà pourquoi il est indispensable, de prendre le problème au sérieux et d’assécher un mur humide.

Avant se s’attaquer à un traitement de mur humide, il faudra identifier la cause pour pouvoir utiliser le traitement adapté.

 

Comprendre les causes de l’humidité

L’humidité dans un mur peut provenir de plusieurs origines. En effet, on ne distingue pas moins de 5 grandes causes qui reviennent régulièrement et sont les principales sources d’entrée de l’eau dans une maison, à savoir :

  • Une mauvaise ventilation : si votre maison est trop étanche et que le renouvellement de l’air ne se fait pas, l’humidité va s’installer sur vos murs sous forme de condensation avec tous les désagréments que cela implique.
  • Les remontées capillaires : il s’agit de l’humidité contenue dans le sol qui remonte dans les murs. Là encore, c’est un problème majeur qui provient d’une mauvaise isolation extérieure. Il faut l’enrayer au plus vite.
  • Les infiltrations d’eau : elles se manifestent par des fissures, des trous qui se forment avec l’usure des matériaux. Elles peuvent aussi provenir de la porosité d’un matériau qui ne l’était pas jusqu’alors.
  • Les fuites, les dégâts des eaux intérieurs : ce sont des accidents comme une canalisation présentant des micro fuites qui vont petit à petit infiltrer le mur. Elles sont souvent difficiles à repérer et, surtout, sont souvent identifiées quand le mal est déjà installé.
  • La pression hydrostatique : il s’agit de la pression de l’eau agissant contre les fondations de la maison. C’est souvent le cas dans un terrain en pente ou lorsque celui-ci évacue mal les eaux pluviales. L’eau stagnante attaque alors les bases de la maison et remonte dans les murs et le sol par les fondations.

 

comment traiter un mur humide

Si vous avez un problème d’infiltration ou d’humidité dans votre mur, vous pouvez demander un diagnostic à un artisan pour comprendre les causes du problème. Celui-ci pourra vous proposer ensuite le traitement adapté.


 

En cas de problème, solliciter l’avis de votre artisan et n’hésitez pas à faire une demande de diagnostic humidité.
 

Traiter l’humidité des murs

Les causes évoquées ci-dessus entraînent des problèmes plus ou moins importants.

Les premiers signes de problème vont se manifester avec l’apparition de moisissure ou le décollement des revêtements muraux. Mais les problèmes d’humidité peuvent vite prendre le l’ampleur et la détérioration de la structure des murs peut être rapide.

Il est indispensable de faire appel à un professionnel dès que les premiers signes se manifestent afin d’agir vite.

 

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Niveau tarif, vous trouverez dans l’article suivant plus de détails sur le prix d’un assainissement de mur.

 

Les traitements humidité d’assèchement des murs

 

Si les causes de la présence de l’humidité dans les murs sont variées, les traitements anti humidité le sont tout autant permettant de résoudre du plus petit au plus grand problème.

Tout cela ne pourra être mis en place qu’en fonction du diagnostic humidité réalisé par un professionnel.

L’artisan pourra évaluer l’étendue des dégâts, la cause et choisir les moyens à mettre en œuvre pour résoudre le problème.

Les cas les plus graves demanderont des travaux de cuvelage des murs, de pose d’une membrane étanche par l’extérieur ou encore un système de drainage pour évacuer l’eau du terrain ailleurs que dans votre maison. Cependant, cela est réservé au cas les plus sévères. Des moyens moins draconiens existent permettant d’assécher les murs si la cause est mineure.

 

La ventilation naturelle

On n’y pense pas toujours et pourtant la ventilation naturelle permet de régler bien des problèmes d’humidité. Elle évite les problèmes de condensation généralement présents dans les caves ou les pièces d’eau comme la salle de bain ou la cuisine.

Il faut simplement poser une ventilation mécanique contrôlée (VMC) qui permettra de réguler le flux hygrométrique de la pièce et éviter ainsi toute condensation sur les murs. Vous pouvez assortir cette installation d’un déshumidificateur ou d’un absorbeur d’humidité.

 

Traitement humidité des murs par injection de résine

Ce type de traitement par injection de résine a pour objectif de combler les capillarités. Cela permet de régler une bonne fois pour toutes, le problème des remontées capillaires dans les murs.

Il faut pour cela injecter, par des trous espacés de 15 cm, de la résine dans le bas du mur. Au contact de l’eau, la résine se solidifie et forme une barrière infranchissable.

Vous trouverez dans l’article suivant plus d’information sur les traitements contre les remontées capillaires.

 

Les produits d’assèchement des murs

Pour assécher votre mur, vous pouvez avoir recours à des produits spécifiques comme la peinture anti humidité, l’enduit hydrofuge ou encore l’enduit anti humidité.

Chacun permet de répondre à un besoin différent selon la façon dont l’humidité pénètre votre mur. Vous pouvez aussi faire appel au système isosec. Cette méthode utilise un appareil géomagnétique afin de renvoyer les molécules d’eau vers le sol en inversant leur polarité. Le mur s’assèche progressivement et l’eau reste dans le sol. Vous pouvez dire adieu aux problèmes de remontées capillaires.

 

Comment assécher un mur ?

 

Pour assécher un mur, vous avez plusieurs solutions qui sont à utiliser en fonction du type de mur, mais aussi en fonction de l’origine de l’humidité. Pour vous y retrouver parmi les méthodes à utiliser, nos pros vous ont concocté un récapitulatif des méthodes par type de mur.

N’oubliez pas qu’un professionnel pourra vous aiguiller sur la meilleure façon de repousser l’humidité hors de chez vous en établissant un diagnostic humidité.

 

Assécher un mur intérieur et extérieur

Après un dégât des eaux ou en cas de condensation, d’infiltrations, vous pouvez assécher votre mur intérieur et extérieur par le traitement par injection. Cependant, ce traitement ne fonctionne pas sur tous les types de murs.

 

Assécher un mur en pierre

Pour assécher un mur en pierre, vous allez avoir recours à différentes techniques. Le problème provient des joints entre les pierres qui s’usent ou s’abîment et l’eau peut alors s’engouffrer dans la brèche en toute quiétude.

Pour remédier à cela, vous pouvez avoir recours à deux méthodes plutôt efficaces soit l’électro-osmose ou le géomagnétisme, soit la mise en place d’une barrière étanche à la base du mur.

 

Assécher un mur en brique

Là encore, le géomagnétisme est très efficace pour assécher un mur en brique. Vous pouvez également recourir au système par injection qui permettra de repousser les remontées capillaires.

 

Assécher un mur en plaque de plâtre

Pour assécher un mur en plaque de plâtre, vous pouvez recourir au système par injection de résine. Vous pouvez aussi faire poser une membrane étanche sur les bases du mur pour enrayer les remontées capillaires.

Si le problème d’humidité ne concerne qu’une simple condensation, une peinture anti humidité fera l’affaire.

Si une plaque est trop atteinte, vous pouvez penser également à la remplacer (il faudra démonter la plaque si elle est fixée sur rail et refaire le revêtement).

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *