Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Comment trouver un maçon compétent et fiable ?

Comment trouver un maçon compétent et fiable ?

Garant de la solidité d’une construction, qu’il s’agisse des fondations ou des murs, le savoir-faire d’un maçon est essentiel. De ses compétences et de sa fiabilité dépendent l’avancement d’un chantier et la pérennité de vos bâtiments. Mais comment trouver un bon maçon compétent et fiable ? Il s’avère souvent difficile de bien choisir, surtout quand on n’y connaît rien. Voici 6 conseils pour vous aider à trouver le professionnel de la maçonnerie qui saura mener à bien votre projet de construction.

 

Pourquoi est-ce indispensable de trouver un bon maçon compétent et fiable ?

 

Pour un projet solide, il est indispensable de trouver le bon maçon, car c’est le pilier des chantiers BTP de construction et de rénovation.

Si vous prévoyez de monter un mur de clôture en parpaings, de couler une chape,  de faire des fondations, il s’avère indispensable de solliciter un maçon pour ce type de travaux de gros œuvre inclus dans vos projets de construction ou de rénovation.

Cependant, selon sa formation, un maçon peut aussi intervenir sur des travaux dits « de finition », de type pose de placo ou de revêtement mural.

Non seulement un chantier de maçonnerie prend du temps, mais il nécessite également la maîtrise de nombreux savoir-faire et la connaissance de normes de construction. C’est pourquoi vous devez trouver un professionnel fiable et compétent. Solliciter un bon maçon, c’est éviter les retards, les malfaçons, voire même les abandons de chantier !

 

Comment trouver un maçon compétent ? 6 conseils

 

trouver macon

Trouver le bon artisan maçon relève parfois du parcours du combattant. Prendre le temps de vous renseigner et de vérifier les informations fournies s’avère néanmoins des précautions essentielles pour réussir votre projet de construction.

 

Cela étant dit, comment savoir si votre maçon est compétent et fiable ? Comment savoir si son savoir-faire correspond à l’exécution des travaux envisagés ? Afin d’y voir plus clair, voici six conseils à suivre pour trouver le professionnel le plus adapté.

 

1. Premier réflexe pour trouver un bon maçon : recourir au bouche à oreille

Pour trouver un bon maçon, fonctionnez en réseau. Posez la question à vos proches, vos amis… Certains d’entre eux ont peut-être déjà fait faire des travaux de maçonnerie dont ils sont très satisfaits. Un artisan maçon qui travaille bien trouve souvent ses clients grâce au bouche-à-oreille. D’un autre côté, son carnet de commandes s’avérera certainement bien rempli et les délais d’attente pourraient se révéler très longs. Prenez alors votre mal en patience ou cherchez un maçon professionnel par un autre moyen !

 

2. Faire une recherche Internet

Lorsque vous ne parvenez pas à trouver un bon maçon via votre réseau ou si ce dernier n’est pas disponible, et/ou lorsque que vous pensez avoir trouvé un bon maçon et que vous souhaitez plus d’information à son sujet : pensez à l’Internet !

Vous peinez encore à trouver un bon professionnel ? Vous pouvez alors parcourir les annuaires de professionnels en ligne ou sur les sites spécialisés dans la mise en relation avec des professionnels du BTP pour trouver un bon maçon dans votre région.

Une fois que vous parviendrez à trouver des maçons à même de prendre en charge votre chantier, il conviendra de passer par quelques étapes avant de les contacter directement :

  • Consultez les avis laissés par les internautes : les notes et commentaires des anciens clients de l’artisan en question vous donneront une idée de la qualité du travail qu’il fournit.
  • Rendez-vous sur son site Internet :  Il s’agit bien souvent d’une vitrine de son travail. Vous pourrez donc y trouver des photos de ses réalisations, et aussi connaître l’histoire de son entreprise et vous rendre compte de son parcours.

 

3. Mener votre enquête administrative

Pensez à vérifier :

  • Le numéro de SIREN/SIRET ou numéro RCS fourni par le maçon ou l’entreprise générale du bâtiment afin d’en vérifier l’existence juridique avec inscription au Registre du commerce et des sociétés (RCS). En effet, il existe peu de recours en cas de litige si l’artisan n’est pas reconnu. Mieux vaut donc procéder à une vérification en amont, grâce à des moyens de vérification gratuits comme Infogreffe, Societe.com… Pensez également à examiner la situation financière de l’entreprise afin de savoir si aucune liquidation ou faillite n’est en cours.
  • La localisation de l’entreprise de maçonnerie : vérifiez aussi l’adresse des locaux de l’entreprise de maçonnerie sollicitée pour vous assurer qu’elle soit proche du lieu de votre chantier. Une précaution utile, car une entreprise basée loin du chantier peut facturer des frais de déplacement, parfois élevés, ou imposer des horaires spécifiques.
  • Les assurances du maçon : ce professionnel dispose-t-il d’une assurance responsabilité civile, propre à l’exercice de son activité ? Cette assurance est obligatoire et indispensable, puisqu’elle couvre l’artisan pendant la période des travaux, ainsi qu’après la livraison et l’exécution du contrat. Demandez-la en même temps que le devis des travaux et vérifiez bien la validité de l’attestation qui vous sera fournie. Pensez également à vérifier l’assurance Garantie décennale du professionnel. Obligatoire également, elle couvre les dommages matériels consécutifs à la réception des travaux pendant dix ans. Encore une fois, n’oubliez pas de contrôler que l’attestation fournie couvre bien l’ensemble des prestations de maçonnerie que vous souhaitez confier à ce professionnel.

Cas particulier : si votre projet touche aux travaux de rénovation énergétique et que vous souhaitez bénéficier d’aides financières, pensez à solliciter un professionnel labellisé RGE (« Reconnu Garant de l’Environnement »). Cette mention atteste du savoir-faire ou de la spécialisation de l’entreprise de maçonnerie dans la performance énergétique. Elle est indispensable pour prétendre à des aides financières comme l’Éco-Prêt à taux zéro (éco-PTZ) et MaPrimeRénov.

Vous pouvez vous référer au portail France Rénov’ mis en ligne par le gouvernement à cette intention.

 

4. Vérifiez les compétences et références de l’artisan maçon ou entreprise de maçonnerie

Au cours du premier rendez-vous avec un artisan ou une entreprise, demandez à consulter ses divers diplômes : CAP maçonnerie, CAP constructeur en ouvrage, Bac Professionnel construction en maçonnerie… afin de vous rendre compte par vous-même si les compétences professionnelles annoncées sont réelles.

N’hésitez pas à demander des références. Un artisan sérieux ne verra aucun inconvénient à vous communiquer les coordonnées de ses clients satisfaits. Prenez contact avec quelques anciens clients, pour valider l’expérience professionnelle du maçon avec lequel vous souhaitez travailler.

Cette étape de vérification ne doit pas être prise à la légère, elle est importante et devra être réalisée avant signature d’un devis.

 

5. Posez les modalités : durée des travaux et recours éventuel à un bureau d’étude

 

trouver macon

Les modalités de mise en œuvre ne se doivent pas être négligées. Même compétent, votre maçon doit aussi se révéler fiable sur les délais et les précautions à prendre pour des travaux d’envergure.

 

Prévoyez une mention au devis et une clause dans le contrat où seront clairement indiqués les délais de réalisation (dates précises ou autre), ainsi que les conséquences en cas de non-respect desdits délais.

Cette précaution vous évitera de vous retrouver engagé avec une entreprise qui prend du retard sur les prévisions liées à votre chantier. Attention, elle vous engage à être irréprochable de votre côté aussi, le retard pris par l’entreprise ne doit pas être de votre fait.

Si votre projet de maçonnerie est amené à modifier les structures porteuses de votre logement, en cassant un mur par exemple, vous aurez tout intérêt à faire intervenir un bureau d’études structure. Le maçon chargé du chantier pourra alors s’appuyer sur de réelles expertises techniques afin de valider la faisabilité du projet. Se passer de l’avis d’un expert, c’est prendre le risque d’affaiblir la solidité de votre habitat. Dans le cas d’un habitat collectif, c’est votre responsabilité qui sera engagée vis-à-vis de la copropriété.

Pour ce faire, vous pouvez :

  • Solliciter un maître d’œuvre en amont de l’intervention du maçon. Vous vous engagerez dans deux contrats distincts, l’un passé avec le bureau d’études, l’autre avec le maçon.
  • Ou vous tourner vers un bureau d’étude associé à une entreprise de maçonnerie et dans ce cas, vous n’aurez qu’un seul contrat englobant le bureau d’études et le maçon.

 

6. Établissez le budget

Pour la question du budget, il vous faudra être clair et précis sur le montant dont vous disposez pour vos travaux.

L’entreprise ou l’artisan sollicité aura besoin de ces informations pour pouvoir vous établir un devis précis.

Penchez-vous alors :

  • sur le tarif horaire du maçon, celui-ci est variable d’un professionnel à un autre et en fonction des régions. En règle générale, le tarif horaire est compris entre 35 et 50 euros.
  • sur la qualité et le prix de revient des matériaux,
  • sur le type de finitions et les différentes prestations pouvant influer sur les prix. Il est conseillé de choisir une prestation comprenant le déblaiement et l’évacuation des gravats.

Sur les devis, en construction comme en rénovation, les prix sont généralement calculés au mètre carré, et parfois au mètre cube. Cela étant dit, la maçonnerie est très diverse, et les prix d’un maçon varient énormément en fonction du type des travaux demandés.

Bon nombre de maçons proposent ainsi de facturer à l’heure ou au forfait. Pensez donc à évoquer la tarification dès le départ !

 

 

Trouver un maçon compétent : pour quels travaux ?

 

Vous avez un gros chantier en perspective, et vous vous demandez quels travaux sont du ressort d’un maçon ? On fait le point.

 

Les travaux de construction et second œuvre

Traditionnellement, les entreprises de maçonnerie effectuent des travaux de gros œuvre sur un chantier de construction de maison ou de bâtiment :

  • Fondations
  • Coulage d’une dalle béton
  • Élévation des murs porteur, de mur pignon, de cloisons
  • Modification d’un bâtiment
  • Construction d’une extension

En ce qui concerne le second-œuvre, il peut intervenir pour :

  • La construction de murs intérieurs
  • La réalisation d’escaliers
  • La pose de revêtements

Les travaux de rénovation

Néanmoins, un maçon professionnel peut souvent concrétiser divers projets :

  • Agrandissement de maison
  • Construction d’une dépendance ou d’un garage
  • Rénovation de façade
  • Des travaux d’aménagement extérieur : travaux de nivellement, construction d’une piscine béton, création d’une allée, installation d’une fosse septique, pose d’une clôture…
  • Des travaux d’aménagement intérieur : démolition et ouverture de murs porteurs ou de cloisons, rénovation d’une cuisine ou d’une salle de bain, travaux d’isolation, création d’une cheminée, coffrage, réparation de fissures, pose d’enduit…
poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.