Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Solin de toiture : installation et prix de pose

Solin de toiture : installation et prix de pose

Si la qualité d’une toiture dépend avant tout de sa couverture, d’autres éléments moins apparents rentrent en compte. C’est le cas, des solins de toiture. Ces composants rendent les zones de raccordement de la toiture avec les murs ou avec divers accessoires étanches. Mais à quoi sert précisément un solin ? Quels sont les différents types de solin ? Et quel est le prix d’un solin de toiture et de sa pose par un artisan ? La réponse à vos questions dans cet article.

 

Un solin de toiture, qu’est-ce que c’est ?

 

Afin d’assurer l’étanchéité de la toiture, les couvreurs utilisent comme matériel le solin de toit ou solin de toiture. Ainsi, à l’endroit où se rencontrent le pan de toit et une surface verticale, une lucarne ou un mur par exemple, l’eau ne s’infiltre pas. Grâce à cette pièce de protection, les eaux pluviales sont dirigées vers des bardeaux, afin d’en faciliter l’évacuation. Par conséquent, l’eau ne s’infiltre pas entre le toit et le mur, dans le platelage, et donc dans la maison.

Par ailleurs, pour faciliter l’écoulement des eaux de pluie par ruissellement, tous les éléments qui viennent prendre position sur un toit comme les cheminées, les évents ou les puits de lumière sont également ceinturés par des solins.

Pour protéger ces différents éléments, il existe une multitude de types de solin. Ils peuvent, d’ailleurs, être composés de différents matériaux comme : du mortier, de l’aluminium, du plomb ou bien du zinc. De plus, le degré d’étanchéité s’avère variable selon le modèle : souple ou rigide, avec bavette, à double recouvrement ou avec porte-solin.

Peu importe votre type de toiture, qu’elle soit en tuile, en ardoise ou en bac acier, un ou plusieurs solins de toit, quels qu’ils soient, devront être installés dès que nécessaire.

 

Les différents types de solins

 

prix pose solin toiture

Prenant diverses formes pour s’adapter à la zone à étanchéifier, le solin de toiture sécurise tant la jonction entre la toiture et un mur, sert de raccord entre tout élément prenant place sur le toit et la couverture.

 

Le solin de toit doit obligatoirement protéger les parties de la toiture qui rencontrent un élément étranger vertical. Vous trouverez donc huit exemples de solin :

  • Le solin de base : il prend place à la base de la cheminée. Néanmoins, pour limiter les conséquences de la dilatation due aux écarts de température, il s’avère préférable d’ajouter un contre-solin.
  • Le contre-solin, installé à l’opposé du solin de base ou encore par-dessus de dernier, il permet de renforcer l’étanchéité.
  • Le solin en continu, longues pièces qui servent de tablier. Pour éviter que ces pièces ne s’abîment et que l’eau ne s’infiltre, à cause de fortes variations de température, elles s’avèrent généralement équipées de joints de dilatation.
  • Le solin en gradins, pièce métallique rectangulaire pliée à 90° en son centre, il fait la jonction entre le toit et le mur.
  • Le solin pour puits de lumière, utilisé pour l’installation de puits de lumière sur la toiture, il les ceinture pour assurer leur bonne étanchéité.
  • Le solin de noue : il s’agit de la jonction entre deux pans de toit se rejoignant en formant un angle rentrant.
  • Le solin de dérivation : il comble les vides entre le début de la gouttière et le bout du solin en gradins.
  • Le larmier est installé en bordure de toiture.

 

Prix de pose de solins de toiture : quel matériau choisir ?

 

Auparavant, il était courant d’utiliser des solins maçonnés, tels que :

  • le garnissage au mortier, très utilisé lors des travaux de couverture de tuiles, mais en voie de disparition. Le mortier de chaux sert à réaliser un garnissage étanche sur la zone où se rencontrent le mur et un pan de toit.
  • l’engravure, souvent rencontré sur des murs avec un revêtement mince. Une rainure est réalisée pour y encastrer plus facilement un porte-solin.
  • La couche de mortier en recouvrement, très utilisée sur des couvertures de tuiles mécaniques. Une couche d’enduit ou de mortier est appliquée sur le porte-solin qui recouvre une bande solin.

De nos jours, lors de travaux de toiture, trois types de matériaux composent les solins :

  • l’aluminium : ce matériau étant très souple, il est facile à travailler. Cependant, il s’avère nécessaire de le recouvrir d’un enduit spécifique lorsqu’il se trouve en contact avec une surface alcaline, par exemple du béton ou de la maçonnerie. De même, il faudra enduire son solin aluminium pour les maisons situées en bord de mer.
  • le cuivre, aussi très malléable et également durable dans le temps, présente la particularité de se décolorer. Cet effet ne fait pas toujours l’unanimité.
  • l’acier se révèle sans doute le matériau le plus performant : souple, résistant à la corrosion et en prime esthétique.

En fonction du matériau choisi, le prix de l’intervention sur votre couverture de toiture variera. De ce fait, mieux vaut solliciter un devis gratuit auprès d’un couvreur professionnel de votre région.

 

 

Prix de pose de solins de toiture : les techniques d’installation

 

prix pose solin toiture

Selon le type de solin, la méthode de pose ne s’avérera pas la même. Utilisé seul ou avec des éléments complémentaires, un solin doit faire l’objet d’une pose précise pour assurer la bonne étanchéité de votre toiture et l’absence d’infiltrations.

 

Selon où votre solin est fixé, il ne sera pas posé de la même manière pour étanchéifier la toiture. Par contre, que vous réalisiez une pose de couverture neuve ou une rénovation de toiture, la surface de travail devra obligatoirement être propre et sèche.

 

Pose des solins toiture-mur

Afin d’avoir la meilleure étanchéité de toiture qui soit, pour une zone toiture-mur, les solins seront posés en gradins. Il s’avère également recommandé d’utiliser des solins à bavette. On privilégiera, par ailleurs, un matériau solide comme le plomb.

Pour le poser, dans un premier temps, tracez un repère le long du mur d’adossement à l’aide d’un cordeau. Ensuite, il s’agit de poser la bavette sur les tuiles et de fixer le solin sur le mur à l’aide de chevilles à frapper. Pour finir, insérez du joint mastic dans les écartements pour la fixation du solin.

À noter : prenez garde à bien intercaler des couches de bardeaux entre chaque pièce de solin. Ainsi, l’eau s’écoule le long de chaque gradin pour ensuite glisser le long du toit.

 

Pose de solin et contre-solin de cheminée

L’une des zones la plus complexe à étanchéifier s’avère le pourtour du conduit de cheminée.

Pour y parvenir :

  • Premièrement, après l’installation d’une membrane d’étanchéité, le solin de base est posé au bas de la cheminée.
  • Puis, le contre-solin est encastré dans la maçonnerie de la cheminée au moment où le maçon pose la brique et le mortier.

Ainsi, le contre-solin repose sur le solin de base pour que l’eau ne s’infiltre pas.

 

Pose de solin de gaine de colonne d’évent

Tout d’abord, il importe de définir ce qu’est une colonne d’évent. Il s’agit de la colonne de ventilation qui accueillera la plomberie de la maison. Afin d’étanchéifier le pourtour de la colonne d’évent, il s’avère conseillé de poser un solin cylindrique. Il devra être doté d’un collet à insérer dans la colonne et devra être fabriqué soit en plastique, en néoprène ou encore en acier.

L’installation se révèle simple. Ainsi, avant de poser le solin, il suffit d’appliquer de la colle à la base de la colonne. Puis, la fixation s’achève en clouant le solin. La gaine ou la base servent alors de support aux bardeaux.

 

Quel est le prix de pose d’un solin de toiture ?

 

Procéder à la pose d’un solin, que ce soit pour une construction, une rénovation de toiture ou pour surélever une toiture, demande un certain savoir-faire et de l’expérience. En effet, un solin mal posé peut engendrer des soucis d’étanchéité et d’infiltrations. Il est donc fortement conseillé de faire appel à un professionnel pour la pose de solin de toit.

Si vous décidez de poser le solin par vous-même, il vous en coûtera 15 à 20 euros le mètre linéaire de solin.

Si vous confiez la tâche à un artisan couvreur zingueur, le prix de pose d’un mètre linéaire de solin de toiture vous reviendra alors entre 40 et 60 euros (fournitures comprises). Plusieurs paramètres comme la longueur de solin à poser, l’ampleur du chantier ou encore la difficulté d’accès à la toiture, peuvent faire varier le prix. Il en va de même du prix fixé par l’artisan lui-même.

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.