Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Que faire en cas de dégât des eaux ?

Que faire en cas de dégât des eaux ?

Le dégât des eaux est le sinistre le plus fréquent dans un logement. En effet, l’eau peut être à l’origine de dommages importants quand elle se répand et inonde votre intérieur. Les dégâts concernent le plus souvent le plafond, les murs, le sol et le mobilier. Pour limiter les dommages, vous devez réagir vite et bien face à un dégât des eaux.

Alors, que faire en cas de dégât des eaux ? Quelles sont les démarches à réaliser en cas de dégât des eaux ? Pour ne pas être pris au dépourvu en cas de problème des eaux, nos experts vous donnent tous les conseils à connaître et la marche à suivre dans notre dossier complet : identification de la fuite, réaction à avoir, déclaration auprès de l’assureur ou encore constat amiable.

 

Qu’est-ce qu’un dégât des eaux ?

 

La première chose à faire est de définir ce qu’est un dégât des eaux. Comme son nom l’indique, il s’agit de dommages occasionnés par l’eau à l’intérieur de votre maison ou de votre appartement.

Un dégât des eaux peut être causé par une inondation, une infiltration, un écoulement du lave-linge, une fuite d’un raccord ou encore une rupture de canalisation. Par conséquent, tout ce qui peut détériorer votre logement au niveau des sols, des murs ou encore des plafonds. Le dégât des eaux peut aussi toucher vos meubles.

Généralement, le dégât des eaux est associé à une garantie de votre police d’assurance. Ce sinistre est donc couvert par votre assurance multirisque habitation que vous soyez victime ou responsable.

 

Les différentes origines possibles d’un dégât des eaux

 

Vous savez maintenant ce qu’est un dégât des eaux, mais vous ne savez peut-être pas quelles sont ses origines. En réalité, il y en a plusieurs. Certains peuvent provenir de chez vous comme une conduite d’eau qui pète et inonde une pièce de votre logement. Mais, le dégât des eaux peut aussi venir de chez vos voisins ou des parties communes de la copropriété.

Voici les trois origines possibles d’un dégât des eaux :

  • Le dégât des eaux a comme origine votre logement.
  • Le dégât des eaux a comme origine les parties communes de la copropriété.
  • Le dégât des eaux a comme origine un appartement voisin.

Il est parfois difficile d’ailleurs de situer exactement l’origine du problème. Pourtant, il faut réagir très vite pour arrêter l’inondation et limiter les dommages. Vous allez donc devoir mener une enquête rapide pour savoir d’où provient le problème et prévenir les personnes concernées afin de faire cesser la fuite.

 

Comment réagir face à un dégât des eaux chez soi ?

 

Vous avez un dégât des eaux chez vous et vous avez identifié le problème comme venant de votre domicile. Vous devez donc adopter les bons gestes afin de limiter rapidement les dommages et arrêter l’inondation. Nos pros vous expliquent comment réagir étape par étape en cas de dégât des eaux chez soi.

 

Coupez l’arrivée d’eau et l’électricité de votre logement

La première des choses à faire est de couper l’arrivée d’eau générale de la maison afin de stopper l’inondation. Le risque est que l’eau traverse le sol et provoque aussi des dégâts chez votre voisin du dessous. Il faut donc stopper l’eau pour préserver vos biens, mais aussi ceux de vos voisins. Ensuite, vous devez couper l’électricité. En effet, eau et courant électrique ne font pas bon ménage.

Une fois l’arrivée d’eau coupée, la fuite va s’arrêter et vous pourrez alors passer à l’étape suivante : déterminer l’origine de cette fuite d’eau.

 

Identifiez l’origine de la fuite d’eau

La seconde chose à faire est d’identifier l’origine de la fuite. Pour cela, vous allez procéder par étape en prenant soin d’analyser plusieurs indices.

Tout d’abord, vous allez chercher là où semble se trouver le plus d’eau. En remontant à la source, vous identifierez déjà la pièce en cause. Il s’agit souvent de la salle de bains ou de la cuisine. Rappelez-vous ensuite que l’eau suit toujours le chemin le plus facile. Donc, essayez de trouver une logique dans le cheminement de l’eau. Vous devriez remonter jusqu’à un équipement sanitaire (douche, robinet, WC, …) ou un tuyau de plomberie.

Si vous avez beaucoup d’eau d’un seul coup, plusieurs pistes sont à suivre :

  • Les machines : machine à laver, lave-vaisselle.
  • Les conduites d’eau froide et d’eau chaude.
  • Les canalisations d’évacuation d’eau.

Si par contre, la quantité d’eau n’est pas énorme, il peut s’agir d’un petit problème de plomberie comme :

  • Un raccord pas assez serré qui fuit sous l’évier ou sous la baignoire.
  • Une fuite d’eau au niveau d’un robinet.
  • Un joint fibre vulcanisé ou caoutchouc à remplacer.

Autre astuce pour voir d’où provient la fuite si vous ne l’avez toujours pas identifiée : relevez votre compteur d’eau le soir et relevez-le une nouvelle fois le matin. Si la quantité d’eau n’a pas bougé, c’est que vous n’avez pas de fuite chez vous. Dans le cas contraire, vous avez un écoulement d’eau indésirable sur votre installation de plomberie.

Si malgré toutes vos investigations, vous n’avez toujours pas trouvé l’origine de votre dégât des eaux, sachez que dans votre police d’assurance, il existe certainement une clause intitulée « recherche de fuites ». Vous pouvez donc demander à votre assureur de vous envoyer un plombier afin de trouver, enfin, l’origine de la fuite.

 

Contactez votre assurance habitation pour avoir une prise en charge

Tout locataire a l’obligation de souscrire à une assurance contre les dégâts des eaux. Cette protection couvre les différents risques liés à l’eau qui peuvent endommager votre habitation. Pour l’activer, vous devrez certainement payer une franchise. Pour pouvoir prétendre à une prise en charge, il vous faut suivre une démarche administrative précise.

Il faut dans le même temps contacter votre assureur afin de faire une déclaration de sinistre. Les assureurs imposent que le dégât des eaux soit déclaré dans les 5 jours.

Une fois votre dossier ouvert, il est probable, selon le montant estimé des dégâts, qu’un expert vienne constater le dégât des eaux. Cela permettra d’évaluer l’indemnisation qui vous sera versée en fonction des dommages constatés et des travaux de remise en état à entreprendre.

 

Prévenez vos voisins et faire un constat amiable

Même si vous pensez que l’eau n’a pas traversé le plancher ou les murs, il est important de prévenir vos voisins. Ainsi, s’ils ont un dommage chez eux aussi à cause de votre inondation, vous devrez faire un constat amiable avec eux. Leur assurance rentrera en contact avec votre assurance pour régler les dégâts.

 

Comment réagir face à un dégât des eaux causé par un voisin ?

 

Vous avez constaté une tache d’eau au plafond de votre maison ou sur votre mur ? Il est possible que votre voisin ait une inondation chez lui. Les sinistres causés par le voisinage sont plus compliqués à solutionner. De plus, les démarches peuvent être plus longues car votre assurance et celle du voisin vont devoir entrer en contact.

Comment réagir en cas de sinistre entre voisins ? Qui prévenir si le voisin est absent ? Quelles sont les responsabilités ? Découvrez les étapes à suivre si le dégât des eaux provient d’une fuite chez votre voisin.

 

Coupez l’arrivée d’eau et l’électricité de votre logement

Là encore, les premiers gestes sont de couper l’eau et l’électricité de votre logement. En effet, couper l’eau chez vous permettra d’éviter un dégât supplémentaire si la fuite provient de la conduite de l’immeuble. La coupure d’électricité, elle, concerne toujours la question de sécurité.

 

Contactez le voisin en cause pour qu’il coupe l’eau

Si l’eau coule au plafond, il faudra appeler votre voisin du dessus. Si l’eau se faufile par les murs, il faudra appeler vos voisins mitoyens. En effet, votre voisin ne s’est peut-être pas rendu compte qu’une inondation avait lieu chez lui soit parce qu’il est absent de son domicile, soit parce que la fuite provient des conduites enfouies dans les murs ou le plancher. En le prévenant, vous permettez à votre voisin de réagir vite.

Il faut absolument alerter le voisin responsable du dégât des eaux et lui demander de couper l’arrivée d’eau de son appartement. Dans le cas contraire, l’eau va continuer de s’écouler et d’imbiber vos murs et plafonds. Plus vite l’écoulement s’arrête et moins les dégâts seront importants.

Si le voisin est absent, vous devez entrer en contact avec le conseil syndical ou le syndic de copropriété qui vous fourniront les contacts du voisin et tenteront d’accéder à l’intérieur de son logement. Si l’inondation est importante et que vous avez les pieds dans l’eau, le syndicat de copropriété pourra prendre la décision de couper l’arrivée d’eau au niveau du bâtiment.

dégât des eaux provoqué par voisin

Que faire en cas de dégât des eaux provoqué par un voisin ? Les appartements voisins peuvent être responsables d’un sinistre dans votre logement. Les conseils pour bien réagir face à un dégât des eaux dû au voisinage et savoir que faire si le voisin est absent.

 

Faites un constat amiable de dégât des eaux avec le voisin

Comme vous avez constaté le dégât des eaux chez vous, il faudra établir un constat amiable avec votre voisin. Le constat dégât des eaux se trouve dans les documents de votre assurance habitation. Une fois cela fait, il faudra prévenir votre assurance afin qu’elle se mette en rapport avec l’assurance de votre voisin.

Attention, il est rare que les assureurs vous demander le constat amiable. Toutefois, nous vous recommandons de prendre le temps de remplir ce document avec le voisin pour éviter toute contestation future.

 

Comment réagir face à un dégât des eaux causé par les parties communes ?

 

Dernier cas de figure, le dégât des eaux est provoqué par une fuite dans les parties communes de la copropriété. La fuite peut être due à un défaut de l’immeuble tel qu’une infiltration au niveau de la toiture ou une canalisation centrale bouchée par exemple. Là encore, des gestes sont à effectuer pour remédier au problème dans les plus brefs délais.

 

Coupez l’arrivée d’eau et l’électricité de votre logement

La sécurité avant tout, vous l’aurez compris maintenant. Donc, il faut couper eau et électricité de votre logement afin d’éviter des dégâts supplémentaires ou des accidents, parfois graves.

 

Contactez le syndic de copropriété pour qu’il envoie un plombier en urgence

Ensuite, vous allez contacter le syndic de la copropriété afin qu’il mandate tout de suite un plombier afin de régler le problème de fuite dans les parties communes. Si le sinistre a lieu le week-end, il vous faut contacter le conseil syndical car le syndic sera fermé.

Il est important que ce soit le syndic qui envoie un professionnel pour vous éviter d’avancer les frais de réparation. Dans le cas contraire, vous pourrez avoir du mal à vous faire rembourser l’intervention d’un artisan. C’est par exemple le cas si la fuite est causée par un défaut d’étanchéité de la toiture. Le syndic voudra faire intervenir l’entreprise qui a réalisé l’étanchéité afin de faire jouer la garantie décennale.

 

Faites un constat amiable de dégât des eaux avec la copro

Enfin, il faudra faire un constat amiable avec la copropriété pour les dégâts occasionnés chez vous par la fuite dans les parties communes. Votre assureur se mettra alors en contact avec l’assurance de la copropriété pour régler les détails de la réparation dans votre domicile.

Le plus souvent, un expert de la compagnie d’assurance viendra identifier la cause du dégât des eaux dans les parties communes ainsi que les dommages dans votre domicile. Ensuite, vous pourrez attaquer les travaux de remise en état.

 

Dégât des eaux : les bons réflexes à avoir

 

Outre les étapes énoncées précédemment, certains réflexes sont à avoir afin que votre dossier d’assurance soit traité dans les meilleures conditions et que vous obteniez réparation complète de vos dégâts. Ainsi, voici ce que vous devez faire en cas de dégât des eaux de votre faute, de la faute de votre voisin ou de la faute de la copropriété.

bons réflexes après dégât des eaux

En cas d’inondation et d’un dégât des eaux, il est important d’adopter les bons gestes. Il ne faut pas remettre en état de suite le logement pour éviter une mauvaise indemnisation et l’apparition de moisissures à cause de l’humidité par exemple.

 

Prendre des photos du sinistre pour l’expert

Dès le premier jour du sinistre, n’hésitez pas à prendre des photos de tous les dégâts occasionnés. Ne lésinez pas non plus sur les photos et prenez les dommages sous tous les angles. Vous pourrez ainsi les fournir à l’expert qui pourra constater les dégâts de visu.

Les photos sont notamment utiles si l’expert ne peut pas se déplacer de suite. Une fois l’arrivée d’eau coupée, l’écoulement va alors s’arrêter et vos murs et plafonds vont commencer à sécher. L’expert pourra alors établir au plus juste son rapport et le montant de l’indemnisation.

 

Ne pas nettoyer ou ranger la pièce avant la visite de l’expert

Ne rangez rien, ne déplacez rien, ne réparez rien avant l’arrivée de l’expert. En effet, il est important de tout laisser en l’état pour que l’expert se rendre compte de l’étendue des dommages. Sans quoi, vous pourriez ne pas être totalement indemnisés pour les biens remis en état avant l’arrivée de l’expert. Il doit pouvoir faire une évaluation correcte des dégâts.

Bien entendu, vous devez limiter la fuite d’eau à l’aide de serviettes et de serpillières. Il ne faut surtout pas observer le dégât des eaux sans rien faire pour protéger vos sols, murs et plafonds.

 

Ne pas jeter les biens endommagés avant la visite de l’expert

Même si vous avez des biens endommagés qui ne sont pas récupérables, ne les jetez pas avant le passage de l’expert. En effet, si vous jetez les biens abîmés, l’expert de la compagnie d’assurance ne pourra pas faire le constat et ne vous les indemnisera pas.

 

Monter votre dossier de dégâts des eaux sous 5 jours maximum

Enfin, dernier réflexe à avoir : ne perdez pas de temps quand vous avez un dégât des eaux. Vous devez prévenir immédiatement votre assureur et faire la déclaration de sinistre au plus tard dans les 5 jours qui suivent le dégât des eaux. Sans quoi, votre dossier d’assurance risque de ne pas être recevable.

 

Attendre avant de commencer les travaux de réparation

Lors d’un dégât des eaux, il ne faut pas commencer les travaux de réparation de suite. En effet, ce serait une erreur de mettre en peinture les murs et plafonds immédiatement après le sinistre. L’eau s’est écoulée le long des supports et a infiltré vos murs en béton ou placo, plafonds et sols qui sont alors fortement humides et même imbibés d’eau.

Vous devez donc laisser sécher tous les revêtements pendant plusieurs semaines avant de commencer les travaux de rénovation. Pour accélérer le temps de séchage après un dégât des eaux, la mise en place d’un déshumidificateur ainsi qu’une aération fréquente sont conseillées. Découvrez plus de solutions pour assécher un mur humide.

 

Devis dégât des eaux

 

En cas de dégât des eaux dans votre domicile, vous devrez fournir à votre assurance un devis d’un artisan du bâtiment. Le montant du devis sera alors pris comme référence pour l’indemnisation. Nous vous conseillons de faire deux à trois devis afin d’obtenir l’avis de plusieurs professionnels et pouvoir comparer les prix des travaux de réparation.

Pour trouver des professionnels intervenants après les dégâts des eaux, il vous suffit de faire une demande de devis. C’est gratuit, sans engagement et vous obtiendrez des devis dégât des eaux de professionnels à proximité de votre logement.

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *