Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Enlever un crépi intérieur : technique et coût

Enlever un crépi intérieur : technique et coût

Les travaux de décrépissage rebutent tous les propriétaires. Rénover un mur avec un ancien crépi peut se faire en ponçant mais la poussière va s’accumuler. Alors, il est possible de recouvrir cette vieille couche de crépi avec un enduit très garnissant. Quoi qu’il en soit, cacher un mur intérieur en crépi en le retirant ou en lissant demande du temps et de la technique.

L’enduit décoratif avec ses picots est souvent une solution pour masquer les petits trous et les irrégularités des murs. Pour autant, son aspect rustique lasse rapidement. De fait, la question est : comment habiller un mur en crépi ?

Quelles sont les solutions pour retirer un ancien crépi intérieur ? Mieux vaut décrépir, lisser, ratisser son crépi ?  Voici comment enlever un crépi intérieur pas à pas soi-même ou par un professionnel.

 

Se débarrasser d’un crépi intérieur : pour quelles raisons ?

 

Le crépi intérieur était très à la mode il y a une dizaine d’années. Mais cet enduit décoratif se retire difficilement et vieillit mal.

  • Il est difficile d’enlever ou de lisser un crépi existant
  • De même, habiller un crépi nécessite des travaux de ponçage
  • Un jaunissement prématuré qui dénature l’aspect de la pièce
  • Des pics plus ou moins agressifs, un aspect rugueux qui ne manquent pas de vous égratigner quand vous les approchez d’un peu trop près.

En rénovation, on aime retrouver des murs lisses et faciles à travailler. Ainsi, soit on cache ce crépi intérieur soit on le lisse, tout dépend de vos envies.

Mais le crépi intérieur peut aussi être enlevé suite à un dégât des eaux ou encore des fissures qui dénaturent son bel aspect ou tout simplement pour lui redonner un coup de neuf. Or, ce n’est pas si simple que cela de refaire un crépi.

enduire mur crepi

La solution rapide et efficace pour se débarasser de son crépi est de le lisser. Pour cela, on utilise un enduit garnissant qui viendra colmater toutes les aspérités du crépi sur le mur

 

Combien coûte le retrait d’un crépi par un pro ?

 

Le crépi intérieur se trouve généralement sur les murs du salon, de la salle à manger et même parfois des chambres. Or, il arrive aussi que vous ayez eu envie de crépir votre plafond. À la taloche ou à la tyrolienne, le résultat était impeccable au début. Mais maintenant, il faut l’enlever.

C’est une opération salissante, fatigante et très poussiéreuse qui vous attend. Si vous ne voulez pas faire les travaux vous-même, vous pouvez faire appel à un plâtrier ou maçon. Attention, pour le crépi extérieur, c’est le façadier qui s’en occupera. Voici les différents prix pour retirer un crépi au mur et au plafond par un artisan professionnel.

 

Prix moyen au m2 pour retirer un crépi intérieur

Il faut savoir que différents critères vont impacter le prix au m2 de la dépose de crépi intérieur, comme :

  • Votre zone géographique : toutes les régions de France ne sont pas égales devant les tarifs
  • La difficulté du chantier : un crépi au plafond est plus contraignant à enlever qu’un crépi sur un mur intérieur
  • La surface sur laquelle enlever le crépi
  • Le professionnel choisi : chaque artisan est libre de pratiquer les prix qu’il souhaite. Il est donc utile de demander plusieurs devis pour effectuer les travaux de retrait du crépi avant de vous décider

Même si l’ensemble de ces critères rendent difficile une estimation précise des travaux de dépose du crépi intérieur, la fourchette des tarifs oscille généralement entre 30 € et 40 € avec un prix moyen de 35 €.

 

Prix au m2 pour retirer le crépi d’un mur

Pour retirer un crépi mural, il faudra compter un petit peu moins que pour un crépi au plafond. Vous serez donc sur un budget d’environ 30 € le m2.

 

Prix au m2 pour retirer le crépi d’un plafond

Retirer du crépi au plafond est le travail le plus pénible. En effet, il faut rester les bras en l’air souvent sur une échelle ou un échafaudage intérieur. Pour autant, les professionnels demandent généralement un tarif compris entre 35 € et 40 € le m2 pour effectuer ces travaux de décrépissage.

 

Enlever, lisser ou recouvrir son ancien crépi intérieur ?

 

Le problème du crépi est la poussière qui s’en dégage lorsque l’on souhaite le poncer. Pour un petit pan de mur à décrépir, le ponçage pour faire l’affaire. Toutefois, réaliser le ponçage des murs en crépi de toute une pièce est fastidieux. Alors selon la nature de votre crépi, vous pouvez essayer d’autres méthodes pour le retirer. Cela reste néanmoins un travail long et fatigant.

Pour retirer votre crépi intérieur, vous allez donc soit le décoller soit le poncer. Pour le décoller, vous aurez besoin d’une spatule et d’un décapant chimique ou thermique. Pour le poncer, une bonne condition physique et une ponceuse sont à prévoir. Privilégiez une ponceuse girafe avec un disque abrasif gros gain 60.

Une dernière solution est envisageable si vous avez un crépi fin avec des pointes écrasées. Vous pourrez alors ne pas le retirer, mais le recouvrir avec un enduit de lissage.

habiller mur crepi

Pour des grandes pièces, il faudra habiller le mur en crépi en le plaquant de BA 13 par exemple ou de le garnir d’enduit.
Pour des petites surfaces crépis, vous pouvez décrépir à l’aide d’une ponceuse, idéalement girafe

 

Identifier son crépi d’intérieur : les différents types

 

Avant de choisir la méthode pour retirer votre crépi mural, il va falloir tout d’abord savoir quel type de crépi vous avez chez vous. En effet, tous les crépis ne se retirent pas de la même façon, tout simplement parce qu’ils ne réagissent pas de la même manière au décapant ou à la ponceuse. Voici donc les méthodes pour identifier votre crépi intérieur.

 

Le crépi fibre

Le crépi fibre est le plus facile à retirer. Il s’enlève comme on retire un papier peint. En effet, c’est un crépi soluble à l’eau. Il est facile à déterminer puisque son aspect forme des pics sont en forme de gouttelettes. Dans les vieilles maisons, on le retrouve fréquemment puisqu’il était très apprécié dans le temps.

 

Le crépi plastique

Le crépi plastique est aussi facile à retirer. Il n’est pas soluble à l’eau, mais se décolle grâce à la chaleur. Il faudra donc un décapant thermique et une spatule pour l’enlever par plaque.

Ce crépi se caractérise par des pics qui vont tous dans le même sens. En effet, son application se fait à l’aide du rouleau de peinture.

 

Le crépi mortier de ciment

Le crépi mortier par contre risque de vous donner du fil à retordre. Il faudra l’enlever à la ponceuse, voire à la meuleuse. Cela signifie des travaux très salissants et exténuants.

 

Le crépi mortier de plâtre à gratter et poncer pour le retirer

Le crépi mortier de plâtre enfin est à mi-chemin entre les autres. Il n’est pas aussi facile à retirer que le crépi fibre, mais il est plus simple à enlever que le crépi plastique. Pour le faire partir, il faut gratter avec une spatule. Là encore, ce travail est assez épuisant et fastidieux.

 

Enlever le crépi intérieur soi-même : La méthode pas à pas

 

Si vous avez choisi de retirer le crépi vous-même, vous allez donc devoir suivre les étapes pour le faire comme un pro. Préparez-vous en enfilant un masque et des gants et éventuellement en chaussant des lunettes de protection. Une fois cela fait, il ne vous reste qu’à identifier votre type de crépi pour savoir comment procéder et l’outillage à réunir.

 

Le matériel pour le décrépissage intérieur

Pour enlever votre crépi intérieur, vous allez avoir besoin selon la méthode de différents outils, à savoir :

  • Une spatule (utile dans tous les cas)
  • Un décapeur thermique pour le crépi plastique
  • Un décapeur chimique pour le crépi plastique
  • Une ponceuse ou une meuleuse pour le crépi mortier
  • Des disques abrasifs gros grain

 

Les travaux d’enlèvement d’un crépi intérieur pas à pas

La méthode est sensiblement la même, quel que soit le type de crépi. Il faut donc :

  • Commencer par vaporiser le produit décapant ou chauffer la surface ou vaporiser d’eau. Si vous n’avez pas de pistolet thermique, vous pouvez utiliser une décolleuse. Pour un crépi mortier, la seule solution est le ponçage avec un papier abrasif voir meuler le mur.
  • Gratter avec la spatule pour retirer les pans de crépi
  • Nettoyer le mur
  • Passer un enduit de rebouchage pour reboucher les trous et éventuellement un enduit de finition pour masquer les imperfections. Optez pour un enduit prêt à l’emploi plus pratique
  • Poser le nouveau revêtement : vous pouvez repeindre ou poser du papier peint ou refaire votre crépi

Vous pouvez aussi ratisser votre mur en crépi. L’idée étant d’aplanir les gros picots de crépi. Puis à l’aide d’un platoir a enduit en inox, passer deux à trois couches d’enduit.

 

Autre solution : recouvrir un crépi intérieur avec de l’enduit

Si aucune des solutions pour déposer le crépi n’est envisageable pour vous, vous pouvez opter pour la méthode qui consiste à enduire le mur pour recouvrir le crépi mural : l’enduisage.

Pour cela, vous allez utiliser un couteau à enduire et un enduit de lissage qui va permettre de recouvrir le crépi et de lisser le mur. La partie délicate des travaux est d’appliquer l’enduit. Si le crépi est très en relief, il faudra une bonne couche d’enduit.

Si la couche de crépi est trop difficile à enlever ou trop épais, il est aussi possible de carrément mettre des plaques de plâtre sur le crépi pour retrouver un mur lisse. Cette technique s’applique sur mur et plafond. Il faudra alors réaliser un faux plafond avec du placo. L’inconvénient est que cela réduira un peu la surface de la pièce, mais elle vous évitera sans doute de nombreuses heures de travail à enlever le crépi et vous aurez une surface lisse.

 

Monter une cloison sur le crépi

La dernière solution consiste à plaquer votre mur en crépi avec une plaque de plâtre. C’est une solution radicale qui consiste à monter une nouvelle cloison à base de BA13 et repartir sur un mur neuf. Si vous optez pour cette technique, deux solutions s’offrent à vous :

  • Plaquer directement les plaques sur le mur en crépi
  • Créer une nouvelle ossature métallique avec des rails. Puis poser les plaques de placo.

Dans tous les cas, vous devez poser vos plaques de plâtre, les visser et faire vos joints et bandes à joints.

 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *