Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Comment isoler un plancher ?

Comment isoler un plancher ?

Votre sol est froid, vous avez l’impression que l’humidité s’insinue dans votre logement par le plancher ? Chaque bruit provenant de l’étage se révèle franchement gênant ? Et si vous isoliez vos planchers ! Véritable rempart contre le froid et les bruits d’impact, solution contre les factures de chauffage astronomiques, l’isolation des planchers est souvent négligée. Elle s’avère pourtant très efficace pour de nombreuses problématiques. Mais au fait, comment isoler un plancher ?

Techniques, choix de l’isolant et coût d’une bonne isolation de sol de maison : on vous dit tout !

 

Pourquoi isoler un plancher ?

 

L’isolation du sol et du plancher ne figure généralement pas parmi les priorités en matière de lutte contre les pertes d’énergie. À juste titre, car 35 % des déperditions thermiques ont lieu par le toit, tandis que 25 % s’échappent par les huisseries et 25 % par les parois murales. Cependant, isoler ses sols offrent plusieurs avantages en une intervention.

 

Isoler son plancher : amélioration des performances thermiques et phoniques

En effet, bien isoler son plancher contribue à supprimer les pertes d’énergie, à améliorer le confort de l’habitat et à réaliser des économies.

Par ailleurs, isoler un plancher peut permettre de résoudre des problèmes d’isolation phonique. L’intervention consiste alors à insonoriser le sol afin d’éviter que les bruits ne se transmettent trop fortement d’un étage à un autre.

 

Isoler son plancher contre les remontées humides

Deuxième avantage à réaliser une isolation de plancher : mettre un terme aux remontées humides. En effet, lorsqu’il est situé au rez-de-chaussée ou au sous-sol, un plancher transmet fréquemment l’humidité de la terre ou de l’espace non-chauffé du sous-sol. À la clé : des sensations désagréables de froid, des moisissures sur les joints de votre carrelage ou sur le bas de vos murs, des odeurs nauséabondes… Isoler un plancher de maison apporte donc confort et hygiène aux résidents, tout en préservant la stabilité structurelle du bâtiment.

 

Comment isoler un plancher ? Des techniques variées

 

La méthode pour isoler un sol varie selon le type de plancher concerné. Ainsi, on ne procédera pas de même pour isoler un plancher situé au niveau des fondations de la maison et un plancher placé entre deux étages. Voici donc en détails comment mettre en œuvre une isolation de plancher suivant votre cas de figure.

 

Comment isoler un plancher sur terre-plein ?

 

comment isoler un plancher

Il existe trois techniques pour isoler un plancher en construction : la chape isolante, la chape associée à des panneaux isolants et l’isolation entre lambourdes pour parquet. Cette dernière technique peut, d’ailleurs, être utilisée en rénovation si votre parquet est démontable.

 

En construction, pour réaliser une isolation d’un plancher sur terre-plein, la solution la plus simple réside dans l’association d’un isolant avec la chape de béton. Cependant, deux autres options se présentent en matière de conception et de matériaux.

  • Plancher isolé par chape isolante: cette solution offre l’intérêt de la simplicité. Elle consiste à utiliser un béton isolant. Il peut s’agir soit d’un béton cellulaire, soit de bétons additionnés de granulats d’Argex, de polystyrène ou de polyuréthane.
  • Plancher isolé avec chape et panneaux isolants: cette technique consiste à apposer sur la dalle des panneaux isolants qui seront alors recouverts d’une légère couche de mortier. Il est recommandé, par ailleurs, d’installer un pare-vapeur entre la dalle et l’isolant. C’est la méthode la plus performante pour mettre un terme aux ponts thermiques.
  • Plancher isolé sur lambourdes pour parquet: il s’agit cette fois-ci disposer un isolant entre les lambourdes avant d’installer un parquet. On ne négligera pas de déposer un pare-vapeur. L’isolant pourra, quant à lui, se présenter en vrac, en panneaux semi-rigides ou en rouleaux. Vous aurez alors le choix entre des matériaux isolants d’origine minérale, végétale, animale et des matériaux synthétiques.

 

Comment isoler un plancher sur vide sanitaire ou un plancher intermédiaire ?

La technique d’isolation d’un plancher sur vide sanitaire sera la même que celle d’un plancher situé entre deux étages, si son plafond s’avère accessible. Dans ce cas, on procédera à une isolation de plancher par le dessous. Si le vide sanitaire se révèle trop difficilement accessible, il faudra alors opter pour une isolation par le dessus. Le point sur ces deux manières d’isoler.

 

Isoler son plancher par en dessous

Pourquoi isoler son plancher par le dessous ? Le principe de l’isolation par-dessous s’avère particulièrement approprié en cas de rénovation. En effet, l’avantage majeur est alors que cette technique n’exigera pas la dépose fastidieuse du revêtement de sol.

En présence d’un espace praticable sous le plancher à isoler (vide sanitaire, sous-sol, cave, garage, ou étage inférieur), on procédera donc à la réalisation d’une isolation par le dessous. Il s’agit de la solution la plus fréquente pour les planchers bas sur local non-chauffé.

Selon la configuration du plafond, vous aurez alors le choix entre :

  • des rouleaux souples d’isolants qui pourront mieux épouser les dénivelés de la surface ;
  • des panneaux d’isolation rigides.

Ces isolants peuvent être constitués de différents matériaux. Plusieurs paramètres pourront cependant guider votre sélection, tels l’épaisseur souhaitée, l’impact environnemental et le coût.

Bon à savoir : cette isolation par le dessous s’accompagne souvent de l’installation d’un faux plafond afin d’apporter une finition aux pièces concernées. Cependant, si l’accès se révèle vraiment bas, cette précaution s’avérera inutile, d’autant que les travaux d’isolation seront alors éprouvants du fait de l’exiguïté.

 

Isoler son plancher par le dessus

Si le plafond du vide sanitaire se révèle impraticable pour installer une isolation ou que votre hauteur sous-plafond vous limite, il ne reste plus qu’à mettre en place une isolation du sol. Différentes méthodes sont alors possibles pour s’adapter à l’accessibilité du plancher.

 

Isoler un plancher bois par le dessus entre solives

Si votre revêtement est un parquet démontable posé sur solives et lambourdes, la solution d’isolation reste relativement simple. Il convient d’ôter les lames de parquet, puis d’apposer un pare-vapeur entre et sur les solives. Une fois cette préparation faite, il ne reste plus qu’à répandre l’isolant entre les pièces-supports, en laissant une lame d’air de 2 cm. Pour finir, il suffit alors de refixer le parquet.

 

Isoler un plancher par le dessus avec sur-plancher

Votre revêtement n’est pas démontable ? Il reste, néanmoins, possible d’isoler votre plancher. Il s’agit alors de réaliser un sur-plancher. Cette technique consiste à installer un isolant sur l’ancien revêtement et de le recouvrir d’un nouveau sol. C’est ainsi l’opportunité de changer de décoration.

Reste que cette méthode implique plusieurs travaux plus ou moins faciles à mettre en œuvre. Il faudra ainsi procéder à une mise à niveau des seuils. Il sera, par ailleurs, nécessaire de raboter le bas des portes, voire des portes-fenêtres.

Astuce : Pour éviter des conséquences trop importantes de cette nouvelle hauteur du plancher, il faudra veiller à sélectionner des revêtements et isolants de faible épaisseur. En matière d’isolants, votre choix pourra ainsi se tourner vers les panneaux isolants sous vide d’une épaisseur de seulement 3 cm.

 

Isolation phonique d’un plancher

 

Certains revêtements, notamment le parquet, répercutent trop fortement les sons. Il convient donc de poser immédiatement sous son parquet en bois ou son parquet stratifié un isolant acoustique.

 

Comment isoler un plancher ? Le prix des matériaux

 

Le coût d’une isolation de plancher dépend à la fois de la méthode, du recours ou non à un professionnel, et du prix variable selon la nature des isolants.

 

Isolants de plancher Épaisseur min. Emplacement Prix isolation plancher au m2
Laine de verre, laine de roche 10 cm En dessous De 3 à 20 euros
Liège expansé 12 cm En dessous/au-dessus De 10 à 30 euros
Ouate de cellulose 12 cm En dessous Environ 20 euros
Polyuréthane 7 cm En dessous/au-dessus Environ 20 euros
Laine de bois 12 cm En dessous De 5 à 20 euros
Polystyrène 10 cm En dessous/au-dessus De 5 à 20 euros
Chape isolante / Intégrée De 20 euros à 30 euros

 

L’isolation de plancher au cours d’une construction s’avère moins onéreuse que s’il s’agit d’une réhabilitation. Elle exige alors peu de mise en œuvre spécifique, ce qui réduit le budget. Cependant, selon l’isolation choisie, vous noterez une différence de prix plus ou moins grande en fonction de la superficie.

Prix plancher isolé par chape isolante : comptez 20 à 30 euros au m2, hors pose.

Prix plancher isolé avec panneaux isolants : vous débourserez 3 à 20 euros au m2, hors pose.

 

Comment isoler un plancher ? Le coût de la main d’œuvre

 

Bien isoler son plancher de maison ou d’appartement requiert de réaliser un diagnostic pour choisir la meilleure méthode et l’isolant le plus approprié. Cette visite préalable, par un professionnel RGE, est d’ailleurs obligatoire pour bénéficier d’une aide financière.

Selon la technique retenue, la mise en place d’une isolation de plancher s’avérera plus ou moins physique. De plus, les travaux préparatoires et de pose, à proprement parler, exigeront du temps. Faire appel à un professionnel pour une isolation de plancher est donc recommandé. Reste à savoir quel budget cela réclame.

 

Prix d’une isolation de plancher en construction

 

budget isolation de plancher

Pour bien estimer son budget isolation de plancher, il convient d’intégrer le prix de l’isolant et le tarif de la main-d’œuvre d’un professionnel. Ce dernier coût différera selon la technique d’isolation choisie. Un surcoût devra, par ailleurs, être prévu si l’intervention requiert la dépose de l’ancien revêtement.

 

Au tarif de l’isolant lui-même et des autres fournitures (frein-vapeur, colle ou agrafes), il sera nécessaire d’intégrer le prix de pose de l’isolant de plancher par un professionnel. L’enveloppe s’élèvera de 10 à 60 euros au m2 selon l’entreprise sélectionnée et la technique retenue.

 

Prix d’une isolation de plancher en rénovation

Pour bien estimer le coût d’une isolation de plancher en rénovation, il faudra prévoir un budget concernant la dépose de l’ancien revêtement. Ce temps de main d’œuvre impliquera, en moyenne, un surcoût de 10 à 20 euros au m2.

Conseil : Les professionnels de l’isolation étant libres de fixer le montant de leurs prestations, n’hésitez pas à comparer les devis !

 

Exemple de devis isolation de plancher

 

Soit un plancher de 120 m2 sur cave à isoler par le dessous. L’entreprise propose alors d’installer des plaques de polystyrène graphité de 140 mm, d’une résistance de 4,22 conforme à la RT2012. Le devis inclut le coût de l’isolant et le tarif de la main d’œuvre. La facture de ce chantier s’élèvera ainsi à 4.320 euros tout compris. Cependant, le particulier pourra faire baisser le prix de ces travaux d’isolation de plancher grâce aux aides ou subventions de l’État.

 

Les aides pour isoler un plancher

 

Réaliser des travaux d’isolation, y compris de sol ou de plancher, ouvre droit à des aides ou subventions. Pour y prétendre, les travaux devront être réalisés par un professionnel agréé RGE. Par ailleurs, l’isolant de plancher choisi devra atteindre une performance énergétique minimale de R ≥ 3,0 m2. K/W.

Parmi les moyens de baisser les coûts de vos travaux, on peut distinguer les aides des incitations. Si les aides accordent un montant pour financer une partie de l’isolation, les incitations donnent de meilleures conditions pour la concrétisation de votre projet. Autre point à ne pas négliger, plusieurs aides sont soumises à conditions de ressources.

 

Conditions de revenus Aides et Incitations financières Types de travaux d’isolation de plancher concernés
Soumises à conditions de revenus (très) modestes MaPrimeRenov Hors combles et plancher bas
Habiter Mieux ANAH Tous travaux
Action Logement Isolation
Soumises à conditions de revenus intermédiaires à élevés Crédit d’impôt Hors combles et plancher bas
Sans conditions Certificats d’Économies d’Énergie Compris combles et plancher bas
Eco PTZ, TVA 5,5 % Tous travaux

 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *