Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Prix d’une pompe à chaleur air-air

Prix d’une pompe à chaleur air-air

Faire le choix d’une pompe à chaleur air-air est un investissement plutôt élevé, mais qui montre très rapidement son utilité avec une rentabilité notable. Cette pompe à chaleur fait partie des plus appréciées pour ses économies d’énergie conséquentes. Celle-ci permet, en effet, de diviser sa facture de chauffage par 3 par rapport à un système classique. De plus, son fonctionnement assez simple présente lui aussi des avantages. Pour autant, avant d’envisager cet investissement, il peut s’avérer utile d’obtenir certaines informations. Ainsi, si vous vous demandez : quel est le prix d’une pompe à chaleur air-air ? Peut-on solliciter des aides pour faire baisser la facture ? Prenez le temps de lire cet article dont l’objectif est de vous guider dans votre choix d’investissement de pompe à chaleur air-air.

 

Fonctionnement d’une pompe à chaleur air-air

 

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur est relativement simple. Concrètement, cette pompe va capter l’air extérieur. Plus spécifiquement, elle va transférer les calories présentes dans cet air pour les diffuser à l’intérieur de la maison.

Pour cela, l’air capté par une unité extérieure circule dans un fluide calorifère. Il est ensuite restitué dans la maison via un second module, placé à l’intérieur. Ce système par aérothermie se révèle très avantageux, car il s’agit d’une énergie naturelle donc sans coût, mais également une énergie renouvelable, donc bonne pour l’environnement.

Il faut noter qu’il existe deux types de pompes à chaleur air-air : mono-split et multi-split.

La première n’est alors couplée qu’à un seul module intérieur. On parle aussi de climatisation réversible mono-split. Elle ne gère qu’une seule pièce de la maison. La seconde peut être associée jusqu’à 5 modules intérieurs pour ainsi chauffer chaque pièce de vie de manière individuelle. Un bon moyen de chauffer entièrement son logement sans recours à un chauffage d’appoint, convecteurs et radiateurs traditionnels énergivores.

 

Les avantages d’une PAC air air

 

La pompe à chaleur air-air présente un grand nombre d’avantages.

Tout d’abord, elle se révèle économique. Par ailleurs, elle utilise une énergie naturelle renouvelable. Des atouts tant pour le porte-monnaie que pour l’environnement.

Cette PAC est également très facile à installer. Il faudra environ compter une journée pour une mono-split et deux journées pour une multi-split. Cette rapidité s’explique par le fait qu’elle n’est pas raccordée à un circuit d’eau chaude.

Moderne, la PAC air-air propose fréquemment une connexion à différentes applications afin d’offrir un système de gestion de chauffage ou de climatisation à distance.

D’ailleurs, la capacité à être climatisation autant que chauffage est déjà un véritable atout non-négligeable (ce qui ne s’avère ainsi pas le cas d’une pompe à chaleur à géothermie).

Enfin, cette pompe à chaleur ne demande aucun entretien au quotidien (ou minimal pour retirer les éventuels allergènes et pollens).

Note : il convient de noter cependant que contrairement à une pompe à chaleur air-eau, celle-ci ne produit pas d’eau chaude sanitaire ECS.

 

Les types de pompe à chaleur air-air

 

prix pompe chaleur air air

Deux grandes catégories de pompe à chaleur air air sont commercialisées : les mono-split pour petite surface et multi-split pour équiper simultanément plusieurs pièces. Diverses options sont aussi disponibles : une PAC réversible, une PAC connectée, à choisir selon son budget et son mode de vie.

 

 

Comme nous l’avons donc vu brièvement, il existe plusieurs types de PAC air-air.

La PAC mono-split se compose de deux parties : un groupe à l’extérieur et un autre à l’intérieur. Le premier s’avère composé d’un compresseur et d’un échangeur thermique. Celui-ci capte les calories de l’air. Le groupe intérieur souffle, quant à lui, l’air froid ou chaud dans la maison.

Cette pompe à chaleur mono-split relie une seule et unique pièce de la maison. C’est idéal pour les petites surfaces (appartement, studio) ou en complément d’un autre système de chauffage, pour traiter une seule pièce spécifique.

La PAC multi-split possède également un seul module extérieur pour capter les calories présentes dans l’air. Pour autant, la tuyauterie se révèle plus complexe afin de relier plusieurs unités intérieures situées dans des pièces différentes. Ainsi, le chauffage de la totalité de la maison peut être envisagé par cette méthode.

 

Prix d’une PAC aérothermique : les facteurs de variation

Pour définir le tarif d’une pompe à chaleur air-air, il va falloir au préalable étudier plusieurs points.

Dans un premier temps, il faudra définir :

  • le type de PAC choisi
  • la surface du logement à couvrir.

Ce sont les éléments principaux pour définir un tarif. Enfin, il faudra également faire un choix en termes :

  • de puissance
  • de coefficient de performance nécessaire
  • d’options souhaitées (réversible, par exemple).

Il faut savoir que le prix de la pompe à chaleur air-air est directement en lien avec son coefficient de performance. Il s’agit de calculer le nombre de kWh de chaleur produit pour 1 kWh d’électricité consommé.

Enfin, la puissance calorifique, soit la capacité de production de la PAC, permet de compléter la recherche de la meilleure solution. Cette puissance va dépendre de la taille du logement, bien sûr, mais aussi du climat général de la région.

En moyenne, la pompe air-air se situe entre 5 et 20 kWh, pour un coût variant entre 6.000 et 10.000 euros.

 

Prix d’une pompe à chaleur air-air : l’équipement

 

prix pompe chaleur air air

Le devis d’une PAC air air fluctuera selon divers facteurs, qui auront un impact sur le prix de l’équipement et des fournitures. Pour payer le juste prix et faire un maximum d’économies d’énergie, la meilleure stratégie consiste à opter pour la PAC air air dotée de la bonne puissance et du bon COP. Un professionnel sera donc le plus à même de vous conseiller.

 

Le prix de base d’une pompe à chaleur air-air présente quelques variables qui vont dépendre des équipements nécessaires.

Ainsi, sans compter l’installation par un professionnel, le tarif va évoluer entre une PAC destinée à un studio de 35 m2 et une maison de plus de 150 m2. En effet, plus la surface est grande, plus la PAC air-air requiert de puissance. Or, cela implique un besoin de raccordement, de tuyaux et autres fournitures, beaucoup plus important. Un équipement annexe capital qu’il ne faut donc pas négliger dans le calcul du tarif.

La fourchette de prix d’une pompe à chaleur air-air s’avère donc comprise entre 1.000 et 8.000 euros selon la superficie, soit un tarif entre 1.500 et 10.000 euros, en comptant l’installation.

Sachant qu’une pompe à chaleur air-air mono-split simple atteindra en moyenne 1.500 à 2.500 euros. En revanche, une PAC air-air multi-split, plus complexe, et nécessitant plus d’équipements oscillera entre 2.300 et 8.000 euros.

L’investissement se révèle conséquent, mais il reste moindre que dans le cas d’une pompe à chaleur air-eau produisant de l’eau chaude sanitaire.

 

Prix de pose d’une pompe à chaleur air-air

L’installation de ce type de PAC doit être confiée à un professionnel.

Il saura déterminer le type de pompe nécessaire en fonction de l’habitation et mettre en place tous les tuyaux, éléments et équipements.

La mise en service de la PAC doit, quant à elle, être obligatoirement réalisée par un professionnel certifié qui a la capacité de manipuler ce type de fluide frigogène. Un gage de sécurité qui a évidemment un coût. Celui-ci varie notamment en fonction des raccordements à prévoir (cas d’une PAC multi-split).

En moyenne, le prix de pose d’une pompe à chaleur air-air se situe entre 500 et 2.000 euros.

Remarque : les tarifs de pose de PAC peuvent varier de manière conséquente selon les professionnels contactés. N’hésitez pas à solliciter plusieurs devis pour affiner le prix d’installation d’une pompe air air.

 

 

Pompe à chaleur air-air : les aides

 

Une pompe à chaleur air-air étant un équipement utilisant une énergie renouvelable, bonne pour l’environnement, fait donc l’objet d’incitations. Ainsi, plusieurs aides financières sont disponibles permettant à tous les foyers d’accéder à ce type d’investissement.

Pour autant, cette méthode de chauffage n’est pas celle qui bénéficie du plus grand nombre d’aides. Les pompes à chaleur ne produisant pas de froid s’avèrent, en effet, privilégiées pour leur meilleur impact écologique.

Dans le cas d’une PAC air-air, vous pourrez donc prétendre à :

  • L’aide Habiter Mieux de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat). Cette aide s’adresse aux propriétaires dont les travaux de rénovation vont ainsi permettre de réduire de 20 % minimum les dépenses énergétiques. Cette aide qui cible les foyers à petits revenus ou modestes pourra atteindre jusqu’à 50 % du coût total des travaux.
  • La Prime Énergie mise en place dans le cadre du dispositif Certificat d’Économie d’Énergie va également intervenir sur ce type de PAC. L’aide sera proportionnelle aux économies d’énergies réalisées par les travaux. Elle s’obtient en faisant appel aux fournisseurs d’énergie directement.
  • L’Éco-prêt à taux zéro. Cette dernière aide est plutôt un crédit à taux zéro qui permet d’emprunter jusqu’à 15.000 euros. Il est possible d’emprunter plus pour la réalisation de plusieurs travaux. Le remboursement se fait sur 15 ans.

En revanche, pour la PAC air-air, impossible de bénéficier de l’aide MaPrimeRénov’ pour la transition énergétique.

Notez que pour bénéficier d’une aide, il faut impérativement faire appel à un technicien professionnel RGE soit Reconnu Garant de l’Environnement. Un label qui assure de la bonne qualification de l’artisan, apte à faire un travail de qualité dans le respect des normes. Un gage de sécurité également pour vous.

 

Frais d’entretien d’une pompe à chaleur air-air

Une pompe à chaleur air-air ne nécessite que très peu d’entretien. Pour autant, celui-ci est devenu obligatoire depuis 2020 et se révèle donc à prévoir dans le budget global. Il est possible pour cela de faire appel à une entreprise spécialisée sous la forme d’un contrat, avec un entretien régulier.

Le coût de l’entretien varie entre 100 et 300 euros annuel. Établir un contrat de maintenance avec l’artisan qui l’a installé reste la méthode la plus intéressante, car celui-ci interviendra gratuitement en cas de panne.

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.