Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Comprendre la couleur des fils électriques

Comprendre la couleur des fils électriques

Quelle est le code couleur des fils électriques ? A quoi servent les différentes couleurs des fils électriques ? Quelles sont les règles de sécurité à respecter en électricité ? Maison en Travaux vous donne toutes les informations pour comprendre la couleur des fils électriques.

Avant de mettre les doigts dans les fils électriques, il est plus prudent de jeter un œil au code de couleurs. Cela vous évitera les mauvaises manipulations.

Vert, jaune, rouge, bicolore, les teintes de chaque câble correspondent à des fonctions bien précises. Nous allons détailler dans cet article la couleur des différents fils électriques et les normes électriques à connaître impérativement pour les travaux d’électricité.

 

À quoi correspondent les couleurs des fils électriques ?

 

C’est la norme NF C 15-100 qui définit les codes couleurs en matière d’installation électrique de courant faible à usage domestique.

Chaque teinte définit ainsi la fonction de chaque fils électrique afin que toutes les personnes voulant intervenir sur une installation électrique sachent quel câble correspond à la phase, au neutre et à la terre.

Les couleurs des fils électriques et leurs rôles sont en vigueur sous leur forme actuelle depuis 1970.

Avant cette date, d’autres codes couleur étaient en place. Si vous avez un doute malgré le détail donné ci-dessous, n’hésitez pas à utiliser un multimètre connecté en voltmètre en courant alternatif pour tester les fils électriques.

Pour rappel :

  • Entre neutre et terre : tension nulle
  • Entre neutre et phase : tension = 220 volts
  • Entre phase et terre : tension = 220 volts

Sinon, vous pouvez toujours vous référer aux codes couleur ci-après appliqués pour toutes les installations électriques depuis 1970 :

  • Bleu clair: conducteur neutre. C’est généralement par lui que le courant repart.
  • Rouge : conducteur de phase. C’est par lui que le courant arrive. Il peut être aussi marron ou noir.
  • Jaune et vert: la terre. C’est un conducteur de protection. Sans ce fil, vous risquez de prendre de légères décharges électriques à chaque fois que vous touchez l’appareil en question.
  • Orange et violet: conducteur de courant appelé aussi fils navette. Ils se placent après le récepteur. Le violet est préféré pour les va-et-vient tandis que l’orange se trouve généralement dans le retour d’un bouton pressoir. Dans cette catégorie, vous pouvez utiliser la couleur que vous voulez du moment que vous ne prenez pas le bleu clair, le rouge et le bicolore jaune et vert qui eux sont forcément affectés à des rôles bien précis.

Si vous devez effectuer des travaux d’électricité sur une installation électrique réalisée avant 1970, voici le code couleur applicable de l’époque :

  • Rouge : neutre
  • Gris ou blanc : terre
  • Vert : phase

 

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Règles de sécurité pour les travaux d’électricité

 

La norme NF C 15-100 présente les dispositions élémentaires de sécurité en matière d’installation électrique à usage domestique dans votre habitation.

Cela concerne les courants alternatifs pouvant aller jusqu’à 1000 volts et les courants continus jusqu’à 1500 volts.

Si certaines règles de sécurité sont évidentes comme la coupure de toute alimentation électrique avant d’entreprendre des travaux d’électricité, d’autres le sont moins. Récapitulatif des règles de sécurité à suivre en matière d’électricité.

 

couleur des fils electriques

Quelque soit votre projet de travaux électrique, vous devrez absolument couper le courant avant chaque intervention (même les plus basiques).


 

Tout d’abord, votre habitation doit être équipée de certains matériels spécifiques.

Le plus important est sans doute le tableau électrique. Généralement installé à la cave, il présente un disjoncteur général chargé de couper l’alimentation électrique dans toute la maison en cas de problème électrique ou pour vous permettre de réaliser des travaux en toute sécurité.

Le second et non moins important est la prise de terre. Celle-ci récupère l’électricité présente dans la maison et la redirige vers la terre.

Puis, vous devez vous assurer que tout circuit électrique est équipé d’un coupe-circuit appelé aussi disjoncteurs différentiels. Vous les trouverez aussi sur votre tableau électrique. Il remplace les pré-fusibles depuis une bonne quinzaine d’années.

Enfin, les câbles électriques doivent tous passer par la GTL (Gaine Technique de Logement). Aucun autre fluide ne doit s’y trouver. Bien entendu, les fils et câbles électriques doivent être en bon état et protégés par des gaines ou des baguettes. Tout appareil endommagé ne doit pas être branché.

Ensuite, vous devez être correctement équipé lorsque vous souhaitez réaliser des travaux d’électricité. Le mieux est de couper l’alimentation du courant avant chaque intervention (lorsque c’est possible).

Prévoyez des chaussures avec des semelles en caoutchouc ou en crêpe, car elles ne sont pas conductrices. Pour les outils, c’est pareil. Prenez des outils avec un manche isolé, spécialement adaptés aux travaux électriques.

Avant de brancher des connexions, vérifiez l’isolant des câbles électriques. Il ne doit pas être abimé.

Sachez également que dans les pièces dites sensibles où l’eau est présente comme la salle de bain, l’espace de la pièce est partagé en volumes. Ces volumes sont notés de 0 à 3. Cette notation vous indique si vous pouvez y réaliser des travaux d’électricité.

  • Volume 0 : baignoire ou douche. L’électricité est interdite dans ce volume.
  • Volume 1 : Dessus de la baignoire ou de la douche : des interrupteurs très basse tension et des appareils d’éclairages peuvent y trouver leurs places à condition d’être équipé contre les projections d’eau.
  • Volume 2 : 60 cm autour de la baignoire ou de la douche. Les appareils de classe II rejoignent la liste autorisée. C’est là que vous pourrez placer un convecteur par exemple.
  • Volume 3 : 3 m du bord de la baignoire ou de la douche. Tous les appareils électriques sont autorisés y compris ceux de classe I.

Le respect de ces normes électriques vous permettra de disposer d’un domicile parfaitement sécurisé.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *