Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Comment réduire sa facture énergétique ?

Comment réduire sa facture énergétique ?

Comment réduire sa facture énergétique ? Quelles sont les astuces pour réduire sa consommation énergétique ? Quels travaux mettre en place pour faire des économies d’énergies ? Maison en Travaux vous donne tous ses conseils et astuces pour réduire sa facture énergétique, vous rappelle les bonnes habitudes de consommation pour sauvegarder l’énergie et vous oriente vers les projets travaux qui peuvent vous faire facilement économiser en dépenses énergétiques.

En adoptant pour les bons réflexes et en réalisant les travaux nécessaires, il est parfaitement possible de minimiser l’impact environnemental de nos habitudes tout en réduisant notre facture énergétique. Réduire sa facture énergétique c’est d’une part avoir un comportement responsable dans l’utilisation des énergies et d’autres parts être équipés de façon optimale pour réduire ses dépenses énergétiques.

 

Astuces pour réduire sa consommation d’énergie

 

Réduire sa consommation énergétique c’est possible sans forcement investir dans de nouvelles installations d’isolation ou de chauffage. Mais ça demande un effort peut être plus conséquent car il s’agit de changer les habitudes de tout un foyer. Cependant avec un peu de discipline, les résultats obtenus peuvent dépasser la hauteur des espérances.

 

Le chauffage : comment diminuer votre consommation d’énergie ?

Avant d’envisager le remplacement de votre installation de chauffage, vous pouvez parfaitement mettre en place des rituels qui auront un effet bénéfique sur votre facture. Par exemple, n’hésitez pas à aérer votre maison lorsque vous cuisinez ou après votre douche. En effet, l’air humide est plus difficile à chauffer que l’air sec.

Pensez également à renouveler quotidiennement l’air de votre intérieur en ouvrant vos fenêtres. Sachez qu’il est préférable de les ouvrir en grand dix bonnes minutes plus que de les laisser entrebâiller plusieurs heures. Soyez vigilant concernant la température de chauffe de vos radiateurs.

Il est conseillé de régler votre thermostat sur 19°C voire 18°C la journée, 17°C la nuit et, enfin, 16°C durant votre absence. Si vous quittez votre domicile pendant plusieurs jours, mettez votre chauffage en position hors gel. Si certaines pièces de votre logement sont inoccupées, nous vous conseillons de les fermer pour ne pas les chauffer inutilement.

De la même façon, pensez à fermer la trappe d’aération de votre cheminée lorsqu’elle ne fonctionne pas. Vérifiez également l’isolation de vos fenêtres. Si vous remarquez une faille, réparez-la sans tarder, vous pouvez facilement poser ou remplacer un joint de fenêtre adapté. Nous vous recommandons également de penser à l’installation de volets et de rideaux pour limiter l’entrée d’air froid. Enfin, il est nécessaire d’entretenir vos appareils et votre installation de chauffage : les radiateurs doivent être régulièrement dépoussiérés et la chaudière vérifiée chaque année.

 

L’eau chaude : comment diminuer sa consommation ?

Pour réaliser des économies au niveau de votre consommation d’eau chaude, vous pouvez parfaitement vous laver les mains à l’eau froide. D’ailleurs, il arrive très souvent que l’eau chaude arrive sur vos mains lorsque celles-ci sont déjà lavées. Il est donc inutile de déclencher la chaudière pour si peu.

Sachez que votre chauffe-eau doit être réglé sur une température située entre 55 et 60°C. Conseil classique mais qui fonctionne, préférez la douche au bain. Vous trouverez dans les enseignes de bricolage des accessoires qui vous permettront de réduire le débit de l’eau : pommeau de douche équipé d’une fonction “stop”, mousseur pour les robinets, etc. Ce type d’équipement peut vous faire économiser énormément sans que ceux-ci vous dérangent dans vos habitudes.

En cas d’absence prolongée, pensez également à couper votre chauffe-eau pour éviter qu’il ne fonctionne pour maintenir l’eau à la bonne température.

 

En cuisine, comment réaliser des économies ?

Du côté de la cuisine, vous pouvez également mettre en place quelques gestes simples. Par exemple, mettre un couvercle sur une casserole pour consommer moins d’énergie. Pensez également à entretenir vos appareils électroménagers : décongeler régulièrement votre congélateur, nettoyer votre frigidaire, etc.

Pour la décongélation de vos plats, placez-les au frigidaire plutôt qu’au micro-ondes (attention : évitez la décongélation à l’air ambiant qui peut entraîner l’apparition de bactéries). Enfin, dernière petite astuce, pensez à éteindre le four ou les plaques de cuisson quelques minutes avant la fin : vous bénéficierez encore de la chaleur dégagée sans consommer. De même lorsque votre four a fini de cuire votre dîner, laisser celui-ci ouvert. La chaleur se dégageant du four vous permettra de réchauffer la pièce.

 

Comment limiter sa consommation électrique ?

De petites astuces toutes simples peuvent vous permettre de réduire votre consommation en électricité. Par exemple, évitez d’installer des halogènes, utilisez des multi-prises dotées d’un interrupteur, lavez votre linge à basse température ou encore éteignez votre écran de PC et de télévision lorsque vous n’êtes plus devant. Les ampoules basses consommations seront également ici vos amis. Et bien sûr, ne laissez pas les lumières allumées dans les pièces qui n’ont pas besoin d’être éclairés.

Certes ces astuces sont loin d’être révolutionnaires mais prises aux sérieuses elles peuvent véritablement faire baisser votre consommation énergétique.

 

Les travaux permettant de réduire les dépenses énergétiques

 

Les bonnes pratiques et habitudes pour économiser l’énergie c’est une chose, mais pour vraiment optimiser les dépenses énergétiques de son logement rien ne vaut des travaux permettant une meilleure isolation ou une utilisation de système de chauffage moins gourmand en énergie.

 

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Réaliser un DPE

Pour mieux vous lancer dans ces travaux, n’hésitez pas à réaliser un diagnostic de déperdition énergétique (DPE). Un DPE vous permettra de mieux identifier les points faibles de votre maison en matière d’isolation et de déperdition énergétique.

Le professionnel réalisant ce DPE vous donnera tous ses conseils pour la mise en oeuvre des travaux et vous précisera l’ordre dans lequel vous devez les effectuer. Par exemple, il est préférable de renforcer l’isolation de votre logement avant l’installation d’une nouvelle chaudière qui sera alors choisie en fonction de votre nouvelle consommation d’énergie après les travaux.

Prix d’un DPE varie entre 85 et 175 euros pour un appartement en fonction du nombre de pièce à diagnostiquer et de 120 à 200 euros pour une maison. Les prix peuvent être majorés jusqu’à 35% si le DPE est réalisé en même temps que d’autres diagnostics immobiliers (utile à réaliser dans le cas ou vous auriez besoin d’effectuer l’ensemble des diagnostics immobiliers pour la mise en vente ou en location d’un bien immobilier).

 

Les travaux d’isolation

La solution qui offre le meilleur rendement et vous permet d’économiser significativement de l’énergie est d’empêcher la chaleur de s’échapper de votre habitation. Pour cela, concentrez-vous sur l’isolation de votre toiture, de votre plancher, de vos plafonds et de vos murs.

Si votre habitation souffre d’un défaut d’isolation, entreprendre la réalisation de ces travaux vous permettra de réaliser des économies d’énergie tout en améliorant votre confort de vie. En effet, une maison bien isolée limite la déperdition de la chaleur en hiver et réduit la pénétration d’air chaud à l’intérieur en été. Les différentes parties de votre habitation à isoler sont les combles, la toiture, les murs, le plancher, les fenêtres et les portes. Sachez que 25 à 30% des déperditions énergétiques se font via le toit et les combles.

 

comment isoler une maison

Une étude DPE vous permettra de mieux appréhender les potentiels travaux d’isolation pour votre maison.


 

Réaliser des travaux de chauffage

Le chauffage est le poste de dépense le plus important en termes de consommation d’énergie. Ainsi il est préférable de vous orienter vers une solution de chauffage écologique comme une chaudière, une pompe à chaleur ou encore un poêle.

Les derniers modèles de chaudière permettent, par exemple, de réduire significativement les dépenses énergétiques. En effet, par rapport à une chaudière standard, une chaudière à condensation permet de réaliser 20% d’économies et une chaudière à basse température, 15%.

Si vous optez pour un système de chauffage au bois, nous vous conseillons de vous orienter vers un poêle à bois. A la fois esthétique, économique et écologique, le poêle à bois est plus performant qu’une cheminée classique grâce, notamment, aux matériaux utilisés pour sa construction. De plus, sachez que les performances d’une cheminée à foyer fermé seront plus intéressantes que celles d’une cheminée à foyer ouvert.

Concernant les radiateurs, il existe un système de chauffage efficace qui offre un confort de vie agréable : il s’agit du radiateur à chaleur douce. Il fonctionne, en effet, à une température de 60°C alors qu’un radiateur classique fonctionne à une température de 80°C.

 

Crédit d’impôt et aides pour les travaux de rénovation

 

Pour inciter les particuliers à rénover leur habitation et les aider à supporter le coût parfois lourd des travaux, l’Etat accorde un certain nombre d’aides financières, selon certaines conditions. En effet, vous pourrez, par exemple, bénéficier d’un taux de TVA réduit pour les travaux éligibles, d’un crédit d’impôt, d’un éco prêt à taux zéro, d’un prêt sur le livret développement durable, d’une exonération de votre taxe foncière ou encore d’un bonus COS.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *