Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Pose de VMC dans une chambre : pourquoi et à quel prix ?

Pose de VMC dans une chambre : pourquoi et à quel prix ?

Votre chambre est sujette à l’humidité ? Vous avez besoin d’assainir et de renouveler l’air ambiant de cette pièce ? Vous vous demandez alors s’il est indiqué d’installer une VMC dans cette pièce dédiée au repos. Le point sur les avantages d’installer une ventilation mécanique contrôlée dans une chambre, les précautions à prendre. Et le prix à prévoir pour la pose d’une VMC dans une chambre.

 

Pourquoi envisager la pose d’une VMC dans une chambre ?

 

Il y a donc plusieurs raisons d’installer une VMC dans une chambre, la principale étant de faire circuler l’air de la pièce.

Les logements étant mieux isolés, l’air se renouvelle moins bien, l’isolation les rendant plus étanches. L’installation d’une VMC dans toutes les pièces de la maison, y compris dans les chambres s’avère donc conseillée. Avec près d’un tiers de son temps passé dans la chambre, il va sans dire que la qualité de l’air qu’on y respire n’est pas à négliger.

Or, en installant une VMC, vous pourrez lutter efficacement contre la pollution intérieure. En effet, avec ce système de ventilation, l’air est renouvelé par sa mise en circulation permanente, ce qui assure donc sa qualité, sans déperdition calorique.

Par ailleurs, certains logements sont naturellement humides. Le phénomène de condensation s’y matérialise sur les surfaces les plus froides comme les fenêtres ou les murs de la chambre avec une exposition est ou nord. Des taches s’y forment, des moisissures peuvent même apparaître.

L’absence de fenêtre, la présence d’une salle d’eau intégrée à la chambre, ou encore la proximité de la chambre avec la cuisine peuvent encore amplifier le phénomène. Tout comme l’émission d’humidité naturelle importante qui se fait pendant le sommeil.

L’installation d’une VMC pourra donc aider à réguler ces désordres, en abaissant le taux d’humidité, surtout si la ventilation choisie s’avère hygroréglable. Dans ce cas, elle se déclenchera lorsqu’elle détectera un taux d’humidité ne correspondant pas à la norme.

 

Quels avantages d’installer une VMC dans une chambre ?

 

prix pose vmc chambre

Les atouts d’une VMC dans une chambre sont multiples : assainissement de la pièce, économies d’énergie. Un vrai bon point pour votre santé et votre budget !

 

Vous l’aurez compris, poser une VMC dans une chambre présente de vrais avantages.

Cette installation offre la possibilité de procéder à un renouvellement efficace de l’air, garantissant donc à la fois l’assainissement de l’air et la régulation du taux d’humidité …

De plus, la VMC ralentit la prolifération d’acariens et stoppe la présence de moisissures. C’est un vrai bénéfice pour la santé de tous et notamment de celle des personnes sensibles aux allergies.

Enfin, la VMC permet de lutter efficacement contre la sensation de froid. La pièce ainsi équipée atteint une température idéale, sans entraîner de surconsommation d’énergie thermique. Un bon moyen de faire des économies d’énergie et d’alléger vos factures.

 

Quels types de VMC choisir pour une chambre ?

 

Il existe deux grandes catégories de VMC : la VMC simple flux et la VMC double flux. Voici quelques précisions pour vous permettre de choisir celle qui conviendra le mieux à votre projet d’installation de VMC pour chambre.

 

Prix pose VMC simple flux pour chambre

La VMC simple flux se répartit en deux modèles : la VMC autoréglable, le modèle de base, ou la VMC hygroréglable. Cette dernière se révèle plus chère, mais aussi nettement plus performante. Elle s’avère aussi plus économique à l’utilisation, tout en garantissant un meilleur assainissement de l’air.

Le prix de pose d’une VMC simple flux pour chambre s’élève de 50 à 450 euros (fourniture seule), ou bien de 300 à 1.400 euros (pose comprise par un chauffagiste).

 

Variation de prix des VMC simple flux selon leurs caractéristiques

Cette variation de prix s’explique par les spécificités de la VMC sélectionnée.

  • Le choix d’un modèle autoréglable ou hygroréglable. La VMC autoréglable aspire l’air intérieur par les bouches d’extraction, puis les gaines. Elle expulse alors cet air vicié à l’extérieur. Ce mouvement d’air, étant contrôlé par un ventilateur inversé, permet alors de faire pénétrer l’air extérieur par les entrées d’air situées au niveau des châssis des fenêtres. Le prix d’une VMC autoréglable est compris entre 70 et 350 euros (hors pose). Pour la VMC hygroréglable, le système est également mécanique, mais il se déclenche en fonction du taux d’humidité de la pièce, il ne fonctionne donc  pas en continu. Le prix d’une VMC hygroréglagle oscille entre 150 et 450 euros (fournitures seules, selon le type A ou B).
  • La différence de débit d’air. Sachant que plus le débit est important, plus le coût se révèle élevé. Les VMC premiers prix proposent ainsi un débit ne dépassant pas 300 m3/h. Si vous recherchez une VMC plus efficace, optez pour une VMC fournissant un débit de 400 m3/h.

 

Variation de prix des VMC simple flux selon les modalités de pose

Le prix d’une VMC n’est, en effet, pas le même si la VMC est posée dans le cadre d’une construction ou bien lors de la réfection d’une pièce.

Ainsi, dans le neuf, le prix de pose d’une VMC simple flux autoréglable oscille entre 300 et 450 euros, contre 550 et 900 euros pour une VMC hygroréglable (équipement et pose inclus).

En revanche, en rénovation, il vous faut prévoir entre 500 et 900 euros pour une VMC autoréglable, contre 1.100 à 1.400 euros pour l’équipement hygroréglable (équipement et pose inclus).

 

Prix pose VMC double flux pour chambre

Plus performante que la VMC simple flux, la VMC double flux limite significativement les pertes de chaleurs grâce à son système d’échangeur thermique. La VMC double flux se révèle cependant plus exigeante quant à sa pose.

En effet, dans le cas de la VMC double flux, il n’y a pas d’échange entre l’air aspiré et l’air soufflé. Ce système implique donc un système de gaines doubles. De plus, le caisson doit obligatoirement se trouver en volume isolé et les gaines doivent être calorifugées, pour éviter la condensation. Enfin, l’ensemble des modules doit rester accessible pour un entretien régulier.

De ce fait, son prix de revient est plus élevé. Ainsi, il faut compter entre 400 et 4.000 euros pour l’équipement seul selon son rendement.

Quant au prix de pose d’une VMC double flux pour chambre, il peut atteindre entre 2.000 et 7.000 euros (équipement et pose inclus).

Ces prix varient en fonction du type de pose (neuf ou rénovation), et des tarifs pratiqués par chaque artisan. En effet, le tarif horaire d’un artisan RGE pour la pose d’une VMC est de 45 à 60 euros en moyenne. Il est donc important de solliciter plusieurs devis de pose de VMC pour chambre afin de pouvoir choisir le meilleur rapport qualité-prix.

 

Pose d’une VMC thermodynamique pour chambre

Ce type de VMC assure à la fois le renouvellement de l’air, mais aussi le chauffage puisqu’il y est intégré.

Cet équipement peut même assurer la production d’eau chaude, si la pièce est pourvue d’une arrivée d’eau.

Particulièrement efficace, son prix s’avère conséquent, puisqu’il varie entre 5.500 à 15.000 euros tout compris.

 

Comment installer une VMC dans une chambre ?

 

prix pose vmc chambre

L’installation d’une VMC dans une chambre impose la mise en place d’un réseau de conduits d’aération. Une mise en œuvre d’envergure qui mérite l’intervention de professionnels expérimentés.

 

Pour réussir l’installation d’une VMC dans une chambre, il vous faudra bien étudier le projet.

Le choix de la localisation du caisson peut poser problème. Il ne peut pas être installé directement dans la chambre, par son volume et le bruit qu’il génère. On préférera le disposer dans les combles.

Le positionnement de la bouche de ventilation peut également se révéler problématique. Vous devrez ainsi vous montrer vigilant sur le nombre de décibels émis par l’extracteur. Pour ce lieu de sommeil, optez pour un extracteur peu bruyant. Si, malgré votre choix, vous demeurez gêné, sachez que vous pouvez atténuer le bruit émis par l’intermédiaire d’un manchon acoustique.

La pose, quant à elle, exigera de dissimuler les gaines dans les murs ou dans un faux plafond afin de les relier au caisson moteur. Celui-ci se trouvant généralement entreposé dans un local technique ou une pièce de stockage. Une installation qui se révèle donc technique pour parvenir à un résultat de qualité.

Faire appel à un professionnel s’avère donc recommandé. Un chauffagiste mènera une étude de faisabilité avant d’entamer les travaux. Il vous conseillera alors au mieux sur l’équipement le plus approprié en fonction de vos problématiques.

 

 

Autres conseils pour l’assainissement de l’air dans une chambre

 

Pour assainir l’air ambiant de votre chambre, des options complémentaires s’offrent aussi à vous.

Vous pouvez ainsi agir sur l’isolation, en changeant les menuiseries ou en réalisant une isolation par l’extérieur.

Si votre chambre s’avère très humide, l’installation d’un déshumidificateur d’air pourra aussi s’avérer judicieuse. Une VMC ne pouvant traitée une humidité trop conséquente.

Enfin, pensez à aérer régulièrement ! Il est conseillé d’aérer une pièce d’habitation pendant 10 minutes chaque jour, quelle que soit la saison ou le volume de la pièce, pour renouveler efficacement l’air ambiant.

 

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *