Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Prix pour un plafond auto-portant

Prix pour un plafond auto-portant

Votre plafond est décrépit ? Vous souhaitez le refaire et en profiter pour améliorer l’isolation de votre logement ? À moins que ce ne soit l’occasion de camoufler des gaines électriques et d’installer un nouvel éclairage. Quelle que soit votre motivation, choisir de mettre en place un plafond auto-portant s’avère une solution judicieuse. Découvrez donc les avantages d’un plafond auto-portant par rapport à d’autres systèmes de faux plafonds. Estimez le prix pour un plafond auto-portant en détails et prenez note des conseils pour installer un plafond auto-portant en toute sérénité.

 

Pourquoi faire un plafond auto-portant ?

 

Au moment de refaire votre plafond, vous vous demandez quelle technique se révèle la plus adéquate pour votre projet de rénovation. Or, le plafond auto-portant semble rassembler beaucoup de qualités. Voici donc une présentation du plafond auto-portant et des autres manières de remplacer un plafond d’origine.

 

Qu’est-ce qu’un plafond auto-portant ?

Un plafond auto-portant consiste en un système où des plaques sont installées sur des rails, placés entre deux murs. Cet assemblage crée ainsi un faux plafond, sans le support du plafond existant. Les avantages d’une structure de plafond auto-portant résident dans son installation facile et son efficacité à créer un nouveau plafond malgré la vétusté de l’ancien.

 

Comment réaliser un faux plafond ?

Cependant, il est bon de savoir qu’il existe plusieurs techniques pour créer un faux plafond. Parmi celles-ci, se distinguent :

  • le faux plafond suspendu ;
  • le faux plafond tendu ;
  • et le faux plafond démontable.

Ces différentes méthodes permettent ainsi de répondre à diverses problématiques et s’adaptent à tous les budgets.

 

Les types de faux plafonds en détail

 

Le faux plafond auto-portant se différencie des autres faux plafonds par son mode d’installation en appui sur la périphérie.

 

budget plafond auto portant

Les prix des plafonds auto-portant fluctuent en fonction de la technique de pose : plafond tendu, suspendu, démontable ou auto-portant. Chaque méthode correspond à des contraintes et des objectifs précis. Le choix ne doit donc pas se faire à la légère.

 

Faux plafond suspendu

De son côté, le faux plafond suspendu se fixe, par un système de suspentes, à un ancien plafond ou à une charpente. La méthode du plafond suspendu requiert donc que les matériaux, qui servent de support aux suspentes, soient suffisamment solides pour soutenir le poids de cette structure.

L’avantage d’un plafond suspendu consiste à pouvoir réaliser un faux plafond sans perdre de hauteur ou presque, tout en améliorant l’isolation thermique du logement. Pour la réalisation d’un plafond suspendu, prévoyez un prix allant de 20 à 80 euros le m2 (pose comprise).

 

Faux plafond tendu

Ce procédé consiste à tendre une toile en PVC en se servant de rails. Posé en bonne et due forme, ce velum assure à la fois une bonne isolation de la pièce et se révèle esthétique. Pour cette solution faux plafond tendu, comptez un budget de 60 à 90 euros le m2 (pose comprise).

 

Faux plafond démontable

Constitué de plaques ou dalles, le faux plafond démontable présente l’avantage de pouvoir se retirer facilement. Cela constitue donc une solution idéale si votre faux plafond sert à masquer une installation technique à laquelle vous avez besoin d’accéder régulièrement.

Fait de plaques de plâtre, de lambris de bois ou en PVC, ce faux plafond prend appui sur une structure réalisée en bois, en acier ou en béton. Pour installer un faux plafond démontable, vous débourserez en moyenne 30 euros par m2, si vous optez pour du plâtre. Pour les autres matériaux, les prix pourront atteindre jusqu’à 80 euros du m2. Enfin, pour un budget plus restreint, il existe le faux plafond en dalles polystyrène ou polyuréthane. Faciles à poser et à personnaliser, elles ne vous coûteront que 30 à 50 euros du m2 (pose comprise).

 

Type de Faux plafondPrix au m2 (pose comprise)
Faux plafond suspendu20 à 80 euros
Faux plafond tendu60 à 90 euros
Faux plafond démontable30 à 80 euros
Faux plafond en dalles30 à 50 euros

 

Prix d’un plafond auto-portant selon les matériaux

 

Plusieurs facteurs font varier le coût d’un plafond auto-portant. Parmi ceux-ci, le choix des matériaux tient une part non-négligeable.

 

Plafond auto-portant selon matériauxPrix au m2 (pose comprise)
Plafond auto-portant plâtre30 à 50 euros
Plafond auto-portant bois60 à 110 euros
Plafond auto-portant PVC40 à 90 euros

 

Faux plafond auto-portant en plâtre

Le placo est le matériau le plus répandu pour les faux plafonds fixes. Il se décline en plusieurs épaisseurs et sait adapter ses propriétés selon la pièce où il sera placé.

Ainsi, selon vos besoins, vous pourrez le trouver en diverses épaisseurs, parmi lesquelles la plus commune est celle de 13 mm, BA13. De même, vous pourrez recourir à des plaques de plâtre ayant subi un traitement qui les rend hydrofuges pour les pièces d’eau ou isolantes pour les pièces de vie à isoler acoustiquement.

Les plaques bénéficiant d’un traitement, reconnaissables à leur couleur spécifique, n’ont pas le même coût qu’une plaque BA13 classique.

De ce fait, pour un placo BA13 standard, les premiers prix commencent à 2,5 euros du m2 tandis que les placo BA13 hydrofuges ou phoniques peuvent atteindre jusqu’à 15 euros du m2 (hors main-d’œuvre). Pose comprise, prévoyez un budget pour un plafond auto-portant en plâtre de 30 à 50 euros du m2.

 

Faux plafond auto-portant en bois

Pour donner à votre pièce du caractère, vous pouvez opter pour l’installation de lambris bois. En effet, ceux-ci présentent l’avantage d’être plus léger que le placo. Il faudra cependant prendre la précaution de traiter ce matériau si vous l’employez dans une pièce humide, au risque de voir proliférer des moisissures. Pour un plafond auto-portant en bois, comptez de 60 à 110 euros du m2 pose comprise.

 

Faux plafond auto-portant en PVC

Enfin, le PVC apporte aussi ses qualités à la réalisation de faux plafonds. Ce matériau s’avère pratique à entretenir dans des pièces telles que la cuisine. Par ailleurs, le PVC se prête à des nombreuses impressions. Vous pourrez ainsi apporter une touche déco avec un faux plafond PVC imitation pierre, imitation bois… Le prix d’un plafond auto-portant PVC s’élèvera entre 40 et 90 euros tout compris.

 

Prix d’un plafond auto-portant selon les options

 

La réalisation d’un plafond auto-portant permet de profiter d’un certain nombre d’options. C’est ainsi l’occasion de mieux isoler sa construction, mais aussi d’améliorer l’esthétique des pièces concernées.

 

Isolation pour plafond auto-portant

Les raisons de réaliser un faux-plafond peuvent être multiples. La volonté d’améliorer l’isolation thermique ou phonique de certaines pièces figure parmi celles-ci. Reste à savoir comment isoler un plafond auto-portant et quels matériaux d’isolation choisir ?

 

Isolant Plafond auto-portantPrix au m2 (hors pose)
Laine de verre3 à 10 euros
Laine de roche5 à 15 euros
Polystyrène10 à 20 euros
PolyuréthaneÀ partir de 15 euros

 

Laine de verre

Isolant léger et peu coûteux, la laine de verre s’insère parfaitement dans le plénum, c’est-à-dire entre le plafond auto-portant et l’ancien plafond. Il faudra cependant veiller à en déposer une épaisseur raisonnable pour que la structure auto-portante puisse en supporter le poids. Si vous optez pour de la laine de verre, il faudra ajouter entre 3 et 10 euros au m2.

 

Laine de roche

Comparable à la laine de roche quant à ses performances thermiques, la laine de roche améliorera, de plus, l’isolation acoustique entre deux espaces. Un peu plus onéreuse que la laine de verre, vous pourrez faire l’acquisition de rouleaux de laine de roche pour un montant allant de 5 à 15 euros du m2.

 

Polystyrène et Polyuréthane

Encore plus légers que les isolants précédents, le polystyrène expansé et le polyuréthane accordent une isolation thermique efficace aux planchers. En effet, peu encombrants, ils peuvent se glisser discrètement dans un plafond auto-portant de faible épaisseur. Comptez entre 10 et 20 euros le m2 pour le polystyrène, mais au minimum 20 euros pour du polyuréthane.

 

Éclairage pour plafond auto-portant

Poser un plafond auto-portant peut être l’occasion de remettre en partie votre système électrique d’éclairage aux normes. De plus, vous pourrez en profiter pour intégrer des spots. Ainsi, l’ensemble de la pièce se métamorphose grâce à un simple nouveau plafond et gagne en design.

Prévoyez un budget supplémentaire de 10 à 50 euros par spot, selon ses caractéristiques.

 

Prix de pose d’un plafond auto-portant

 

estimation plafond auto portant

Le budget à consacrer à la pose d’un plafond auto-portant varie en fonction de divers paramètres telles que les dimensions de la pièce, les options choisies. Par ailleurs, les tarifs de pose pratiqués par les professionnels sont libres et auront un impact non-négligeable sur le montant de votre projet.

 

Poser un plafond auto-portant peut se révéler plus ou moins technique selon les matériaux et options retenus. De plus, la pose d’un faux plafond engage la sécurité des occupants s’il est mal installé.

De ce fait, même si le prix d’installation d’un plafond auto-portant par un professionnel majore quelque peu le coût de vos travaux, cela s’avère l’option la plus raisonnable. Pour obtenir le prix le plus juste pour la pose d’un plafond auto-portant, il conviendra cependant de comparer les devis et les prestations incluses. En effet, d’un installateur à un autre, le tarif de main d’œuvre peut varier de 25 à 50 euros le m2.

 

Comment poser un plafond auto-portant ?

 

Vous souhaitez en savoir plus sur la manière dont vont se dérouler les travaux d’installation de votre nouveau plafond ? Voici les cinq étapes de pose d’un plafond auto-portant.

 

Les étapes pour installer un plafond auto-portant

  • Examinez l’état de l’ancien plafond et prendre avec soin les mesures de la pièce à la hauteur de l’emplacement du nouveau plafond (longueur et largeur). Selon vos objectifs, pensez à prévoir assez d’espace entre l’ancien et le nouveau plafond pour insérer l’épaisseur de l’isolant sélectionné.
  • Une fois ces données récupérées, tracez vos repères et installez les rails à la hauteur voulue. Ces rails devront être positionnés en vis-à-vis, sur toute la longueur des deux murs les plus longs. La portée des montants qui supporteront le faux plafond sera ainsi réduite.
  • Puis, les rails placés à niveau, fixez dessus les montants à l’aide de vis, à 60 cm de distance les uns des autres.
  • Les montants installés, il est temps de déposer l’isolant et de faire courir les câbles électriques pour vos éclairages au-dessus des montants.
  • Resta alors à visser le revêtement prévu pour masquer la structure construite qu’il s’agisse de placo, bois ou PVC.

 

Pourquoi faire appel à un pro pour poser un plafond auto-portant ?

Faire appel à un pro pour installer un plafond auto-portant implique, certes, un coût supplémentaire, mais vous fait bénéficier de nombreux avantages.

En effet, un plaquiste professionnel vous fera part de son expertise pour des travaux de plafond auto-portant sur mesure. Il vous conseillera ainsi au mieux selon vos besoins, les contraintes de votre habitation et votre budget. Par ailleurs, il vous accordera d’une garantie décennale, gage d’un travail de qualité. Enfin, l’intervention d’un professionnel en faux plafond réduira le temps de travaux, ce qui s’avère bien appréciable lorsque la maison est habitée.

 

Ce qui fait varier les coûts d’un plafond auto-portant

 

Différents facteurs ont un impact sur le prix total d’un plafond auto-portant. En voici les principaux :

  • la technique de faux plafond retenue
  • les matériaux de finition et d’isolation le cas échéant
  • la dimension de la pièce
  • les options telles que l’intégration d’éclairage, l’application d’une peinture…
  • les tarifs du professionnel choisi, selon votre région et ses compétences.

C’est pourquoi un même projet d’installation de plafond auto-portant peut connaître un écart de devis important. Pour vous aider à mieux estimer votre budget, voici un devis pour poser un plafond auto-portant en placo avec isolation en laine de verre et intégration de 4 spots orientables pour une pièce de 20 m2.

 

Fournitures Plafond auto-portantPrix au m2 hors poseEstimation 20 m2
Placo7 euros140 euros
Isolation5,5 euros110 euros
Spots30 euros l’unité100 euros les 4
Rails et montants/385 euros
Pose, finitions et 1 couche peinture50 euros800 euros
Total30 à 200 euros1.535 euros

 

Aides financières pour travaux plafond auto-portant

 

Si l’installation d’un plafond auto-portant entre dans un projet global d’amélioration de l’isolation thermique de votre habitat, il est possible de bénéficier sous certaines conditions d’un crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE).

Afin de vous en assurer, renseignez-vous auprès d’un professionnel certifié RGE qui devra effectuer vos travaux. Cette aide vous permettra alors, si vous êtes éligibles, d’obtenir un crédit d’impôt d’une hauteur de 30 % du prix total des travaux engagés. Sachez cependant que cette aide ne concerne que les constructions de plus de 2 ans et qu’elle est plafonnée.
 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *