Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Faire un joint de dilatation carrelage

Faire un joint de dilatation carrelage

Qu’est-ce qu’un joint de dilatation ? À quoi sert un joint de dilatation ? Comment poser un joint de dilatation de carrelage ? Une grande surface carrelée demande un joint de dilatation qui est différent des joints au mortier destinés à maintenir les carreaux entre eux. Il s’agit d’un joint spécifique ayant comme rôle d’absorber les mouvements du carrelage sous l’effet des conditions climatiques. Découvrez toutes les informations sur les joints de dilatation et les étapes pour réaliser soi-même un joint de dilatation de carrelage.

 

Un joint de dilatation de carrelage, c’est quoi ?

 

Le béton est un matériau qui réagit aux variations de température et d’humidité. Ainsi, une dalle en béton se dilate sous l’effet de la chaleur et se contracte sous l’effet du froid. Les professionnels du bâtiment séparent le sol ou les murs à carreler en support indépendant en installant un joint de dilatation. Cette caractéristique du béton affecte directement votre maison et surtout votre carrelage qui est posé sur une chape ou un mur en béton. Il faut noter que tous les matériaux de construction, et la structure d’une maison elle-même, sont soumis à ces variations des dimensions. Voici ce qu’est un joint de dilatation et son principe de fonctionnement.

 

Principe du joint de dilatation pour carrelage

Le joint de dilatation est une précaution prise par les maçons pour assurer une bonne cohésion du carrelage. Si les joints classiques se positionnent entre chaque carreau, le joint de mouvement se place lui comme une séparation de la surface en différents morceaux. La réalisation d’un joint de dilatation divise le sol d’une pièce en plusieurs parties plus petites et indépendantes. Lors de la pose d’un carrelage mural, ce joint permet de créer une séparation au niveau des angles des murs.

Le joint de dilatation est requis pour les surfaces de plus de 40 m² et les couloirs de plus de 8 mètres de long. Cette mesure est ramenée à 36 m² en cas de chauffage au sol et la distance entre chaque espacement de dilatation est de 6 mètres. Visuellement peu esthétique, il n’en reste pas moins indispensable. De plus, les joints de dilatation doivent avoir au minimum une épaisseur de 6 mm.

 

Utilité du joint de dilatation

Le but du joint de dilatation est d’absorber les distorsions des matériaux dues au temps et aux variations de température afin que le carrelage n’en subisse pas les conséquences. Sans joint de mouvement, votre carrelage risque de se fissurer, des carreaux peuvent se soulever ou même se désolidariser de la chape lorsque les matériaux bougent. Il est donc un élément incontournable pour éviter tous ces désagréments.

Par conséquent, le joint de dilatation évite à votre revêtement carrelé au sol ou mural de se fendre ou se casser sous l’effet des changements de température et hygrométriques. Si vous réalisez une pose de carrelage sur un sol de plus de 40 m² sans joint de dilatation, les carreaux de carrelage vont bouger avec le temps et sous l’effet des conditions climatiques. Ce qui pourra avoir comme conséquences de fissurer ou décoller certains carreaux.

joint dilatation carrelage

Qu’est-ce qu’un joint de dilatation carrelage ? À quoi sert un joint de dilatation ? Les joints de fractionnement et joints de dilatation de carrelage servent à absorber les mouvements de la dalle béton.

 

Les différents joints de carrelage

 

Pour assurer la solidité et la bonne tenue d’un support carrelé dans le temps, il est nécessaire de mettre en place des joints. On a l’habitude de parler de joint de dilatation pour nommer les différents espacements laissés, à l’exception des oints classiques au mortier pour lier les carreaux entre eux. En réalité, il existe trois principaux joints : le joint de fractionnement, le joint de périphérie et le joint de dilatation. Chacun de ces joints ayant leur propre rôle et leur spécificité. Quelles sont les différences entre les joints de dilatation, de fractionnement et périphériques ? Voici un tour d’horizon des différents joints que vous pouvez trouver dans votre maison.

 

Le joint de dilatation

Le joint de dilatation est le plus utilisé par les entreprises de maçonnerie. Il se distingue des autres joints par sa largeur d’au moins 6 mm et se trouve généralement en plein milieu de la pièce. En effet, le joint de dilatation a comme objectif de diviser la pièce en deux parties indépendantes grâce à un profilé adapté. Cet espacement de dilatation est également utilisé pour séparer des pièces, une maison d’une extension, …

Pour remplir son rôle, le joint de dilatation doit être étiré jusqu’à la chape et doit être posé dans l’épaisseur du mortier-colle et du carrelage. Il se compose d’un matériau compressible recouvert d’un joint flexible. Il peut se composer d’un joint souple d’absorption comme le caoutchouc, l’élastomère ou le silicone ou d’un profilé de dilatation en aluminium ou en laiton.

pose carrelage joint dilatation

La pose d’un carrelage sur une grand surface nécessite un joint de dilatation ou de fractionnement. Il est obligatoire de faire un joint de dilatation pour assurer la bonne tenue des carreaux.

 

Le joint de fractionnement

Les joints de fractionnement, appelés aussi profilés de fractionnement, permettent de compenser les mouvements du sol carrelé. La pose peut être scellée au mortier ou collée et doit se faire dans l’épaisseur du mortier-colle et du carrelage.

Le joint de fractionnement fait au moins 5 mm de largeur. Il est pris dans le mortier colle et le carrelage et permet de morceler la pièce en plusieurs parties toujours dans le but d’éviter la répercussion des mouvements des matériaux sur le carrelage. Il se fait à l’aide de profilés ou de mastic.

 

Le joint de périphérie

Le joint de périphérie se retrouve à la jonction entre le mur et le sol. Cet espace entre les carreaux et les murs permet d’absorber les mouvements des matériaux. Le revêtement carrelé pourra ainsi se rétracter ou se dilater sans résistance.

Il faut donc laisser un espace vide de 3 à 10 mm entre le carrelage et le mur qui sera rempli avec un matériau compressible comme un profilé, du silicone ou du mastic. Après le masticage, il est possible de cacher le joint de périphérie en posant une plinthe en carrelage ou une moulure. Il porte donc son nom, car il se trouve à la périphérie de la pièce. Il se réalise de deux manières :

  • Soit il se remplit comme ses confrères d’un mastic élastomère.
  • Soit il est laissé vide et la plinthe viendra le masquer.

 

Comment faire un joint de dilatation pour carrelage ?

 

Pour faire un joint de dilatation, il faut y penser avant de commencer la pose du carrelage. Cela est logique dans la mesure où il vient contre la chape sur laquelle se pose le carrelage et doit donc être pensé pendant le calepinage. La largeur de cet espace de dilatation sera pris en compte pour la découpe des carreaux. Il faudra vous munir d’un mastic élastomère, de mortier spécial joint de dilatation, d’une raclette en caoutchouc, d’un balai et d’une éponge. Une fois que vous avez décidé où va se positionner votre joint, voici comment faire un joint de dilatation de carrelage.

 

Étape 1 : préparation du support

Comme pour tous travaux, il faut d’abord s’assurer que le support est propre et sain. Pour cela, vous allez nettoyer votre carrelage en commençant par un bon coup de balai. Si des taches persistent, il faut lessiver avec une éponge. Si votre carrelage vient d’être posé, il faudra attendre que la colle pour carreaux soit sèche avant de procéder au nettoyage. Et une fois votre carrelage propre, il faut attendre que lui aussi soit parfaitement sec pour passer à l’étape suivante.

 

Étape 2 : réalisation du joint de dilatation

Vous êtes maintenant prêt à placer votre joint de dilatation, d’une largeur de 8 mm au moins pour rappel. Comment poser un joint de dilatation de carrelage ? Voici les étapes à suivre pour réaliser un joint de dilatation de carrelage :

  1. Préparez le mortier spécial joint de dilatation selon les indications du fabricant.
  2. Faites couler le mortier entre le carrelage en s’assurant de remplir sur une bonne épaisseur.
  3. Utilisez la raclette pour faire pénétrer le joint.
  4. Lissez le joint avec le doigt ou la raclette.

Si vous n’êtes pas bricoleur, vous pouvez faire appel à un carreleur ou un maçon professionnel au meilleur prix en faisant des devis carrelage. Cet artisan s’occupera alors de réaliser votre chantier, comprenant le joint de dilatation ou fractionnement et la pose de vos carreaux.

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Étape 3 : nettoyage du joint de dilatation

Une fois le joint de dilatation coulé, il faut maintenant passer aux finitions. Pour cela, vous allez procéder comme suit :

  1. Dès que le joint commence à durcir, passez une éponge humide afin de lisser le joint et de nettoyer les carreaux.
  2. Terminez en passant un chiffon sec.
  3. Laissez ensuite sécher l’ouvrage entre 24 et 48 heures.

 

Sur quel type de support peut-on faire un joint de dilatation ?

 

Le joint de dilatation se fait sur les surfaces intérieures comme extérieures en carrelage. Votre terrasse devra donc comporter un joint de dilatation. Il s’installe aussi bien sur le béton brut que sur la chape et évite bien des problèmes. Il est également possible d’intervenir sur un sol déjà carrelé avant que des problèmes de soulèvement ou de fissuration n’apparaissent. Pour cela, vous devez réaliser une saignée dans le carrelage à l’aide d’une meuleuse avec un disque diamanté.

Toutefois, la nature de la chape ou de la dalle de béton peut impacter la répartition des joints de fractionnement ou de dilatation. Généralement, ce type de joint est nécessaire pour les sols intérieurs d’une surface de 40 m² et les sols extérieurs d’une surface de 20 m². Si votre sol est équipé d’un chauffage au sol, la surface est alors ramenée à 36 m². En-dessous, il n’est pas nécessaire de faire un joint de dilatation lors de vos travaux de carrelage.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *