Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Prix d’une pompe à chaleur géothermie

Prix d’une pompe à chaleur géothermie

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur pour votre maison ? Cet investissement fait souvent écho à un prix de revient élevé, mais cache une très bonne rentabilité. En effet, les économies d’énergie sont conséquentes. Les dépenses énergétiques étant 3 à 4 fois moins importantes qu’avec un système de chauffage traditionnel. Quel est le prix d’une pompe à chaleur géothermie ? À quelles aides pouvez-vous prétendre ? À quel artisan faire appel ? Nous détaillons ici tous ces points, ainsi que le mode de fonctionnement et les avantages de la pompe à chaleur (PAC) géothermie.

 

Fonctionnement d’une pompe à chaleur à géothermie

 

La pompe à chaleur géothermique fait partie des solutions de chauffage à énergie renouvelable, puisqu’elle a recours à l’énergie du sol. En effet, la pompe récupère les calories du sous-sol à l’aide de capteurs.

Captant une température inférieure ou égale à 30 degrés, on parle de ce fait d’une « géothermie très basse énergie ». Elle est donc classée parmi les technologies les plus écoresponsables.

La pompe géothermie envoie ensuite la chaleur dans la maison, puisqu’elle est reliée au chauffage central, à des ventilo-convecteurs ou à un ballon d’eau chaude. Elle peut, ainsi, chauffer l’air comme l’eau chaude sanitaire (ECS) d’un logement.

 

prix pompe chaleur geothermie

La mise en place d’une pompe à chaleur s’avère assez sophistiqué : installation de capteurs dans le sous-sol du terrain, raccordement à la pompe intérieure et au ballon d’eau chaude en option. Possibilité de le raccorder à différents modes de diffusion : plancher chauffant, convecteur ou radiateurs.

 

Elle est différente de la pompe à chaleur hydrothermique qui récupère, quant à elle, la chaleur de l’eau des nappes souterraines.

La pompe à chaleur géothermique est constituée d’un évaporateur qui permet l’évaporation du fluide frigorigène grâce à la chaleur captée, d’un compresseur qui aspire le fluide vaporisé et qui joue sur la température, d’un condensateur qui fait retrouver au fluide son état liquide et enfin d’un détendeur qui fait baisser la pression du liquide frigorigène.

Bon à savoir : elle peut être installée dans n’importe quelle région, puisque les capteurs sont installés à une profondeur qui permet d’ obtenir une chaleur constante et suffisante.

 

Pompe à chaleur à géothermique : avantages et inconvénients

 

Avantages de la géothermie

La géothermie se révèle le système de pompe à chaleur le plus efficace adapté à nos régions.

Les PAC possèdent une très bonne qualité de chauffe, agréable, et se déclinent en plusieurs versions, s’adaptant ainsi à tous les projets.

Très peu gourmandes en énergie, elles s’avèrent donc très rentables. En effet, les pompes à chaleur géothermie ont un excellent coefficient de performance (COP). Chaque kW consommé permet de restituer jusqu’à 5 kW et de faire de réelles économies.

 

Inconvénients de la géothermie

Ceci étant dit, la géothermie possède un inconvénient majeur : l’installation des capteurs qui impose d’importants travaux, dont le coût est somme toute élevé. Elle se révèle ainsi bien plus onéreuse que la pompe à chaleur air air.

En outre, le système dit « de géothermie » ne dispose pas en général de l’option climatisation, le rafraîchissement de l’air étant pourtant très recherché par les particuliers.

 

Les différents types de pompe à chaleur géothermie

 

Une pompe à chaleur géothermique peut être installée à l’horizontale ou bien à la verticale. On distingue 4 types de captage principaux : horizontal et vertical donc, mais aussi en spirale et sur nappe phréatique.

 

Pompe à chaleur géothermie à capteurs verticaux

Plus adaptées aux petits terrains, puisqu’elles prennent moins de place, les pompes à chaleur géothermie verticales sont plus chères que les pompes à chaleur horizontales (d’environ 7 %). En effet, l’installation de capteurs verticaux nécessite deux sondes géothermiques installées entre 70 et 80 m de profondeur et espacées d’au moins 10 m pour chauffer 120 m².

Outre le gain de place, les installations verticales sont plus performantes, car moins soumises aux variations de températures. Mais les travaux à prévoir sont plus conséquents et leur coût est plus élevé, notamment parce que le forage nécessite l’intervention d’une société qualifiée.

 

Pompe à chaleur géothermie à capteurs horizontaux

A l’inverse, l’installation de capteurs horizontaux demande une surface d’environ 1,5 à 2 fois la surface à chauffer. Il s’agit d’un système de tubes et de capteurs placé sous la surface du sol. Par exemple, pour une surface à chauffer de 150 m2, il faut compter entre 225 et 300 m2 d’installation, et une profondeur comprise entre 60 cm et 1,2 m.

Par contre, pour une pompe géothermique destinée à la production d’eau chaude, la surface nécessaire sera uniquement d’environ de 25 m².

 

Les autres systèmes de pompes à chaleur géothermie

Située à mi-chemin entre le captage horizontal et le captage vertical, les capteurs « en spirale » ou « elliptique » nécessitent un sol bien particulier.

Quant au captage sur nappe phréatique, il s’agit d’un type de captage vertical. La sonde récupère la chaleur de l’eau d’une nappe phréatique existante. C’est le système le plus performant, cependant il est ici nécessaire de faire prospecter le terrain par un géotechnicien.

Ces différents systèmes sont reliés à une pompe à chaleur de type sol/sol, sol/eau, eau/eau, ou eau glycolée/eau, dont la puissance varie entre 5 et 20 kW. Le choix de la  puissance de la pompe dépendra directement de la surface à chauffer.

 

Prix d’une pompe à chaleur géothermie : les variations

 

Le prix de revient d’une pompe à chaleur géothermique varie en fonction de divers critères :

  • la taille de la pompe choisie
  • la technologie à utiliser pour mettre en place les capteurs
  • la puissance
  • le coefficient de performance (COP, ETAS).

Par ailleurs, il est bon de savoir qu’il s’avère beaucoup plus simple d’installer une PAC géothermie sur une construction neuve. En restauration, le raccordement au système déjà existant peut s’avérer complexe et faire grimper les coûts.

Le lieu d’implantation conditionnera également le prix : pour un captage horizontal, il faut de l’espace et un terrain plan, non planté et exempt d’éléments type cuves, fondations, passage de gaines. Pour un captage vertical, il faut faire appel à une société qualifiée.

 

Prix d’une pompe à chaleur : le matériel

 

Pour une première idée du budget, sachez que le prix d’une pompe à géothermie dédiée au chauffage, avec des capteurs horizontaux est compris entre 12.800 et 14.000 euros, et avec capteurs verticaux entre 13.500 et 15.000 euros, pose comprise.

Voici une fourchette de prix de quelques marques de pompes à chaleur géothermie, selon puissance et options (hors accessoires et main-d’œuvre) :

  • Atlantic : 7.265 à 16.482 euros
  • Viessmann : 9.315 à 12.990 euros

Prix mentionnés sur plusieurs sites de commercialisation

N’hésitez pas à faire établir plusieurs devis comparatifs par des artisans spécialisés. Ils vous indiqueront le prix exact de l’installation de votre pompe à chaleur géothermie.

 

 

Prix d’une pompe à chaleur géothermie : la pose

 

Quelle que soit la configuration du chantier, vous ne pouvez ni implanter, ni installer votre pompe à chaleur géothermique vous-même. Principalement parce que le matériel nécessaire n’est accessible qu’aux professionnels. Or, l’installation des capteurs concentre le plus gros du chantier.

Le coût de la pose oscille entre 1.500 et 5.000 euros (hors équipement). Il varie aussi selon le raccordement ou non à un équipement à Eau Chaude sanitaire.

 

prix pompe chaleur geothermie

Le prix d’une pompe à chaleur à géothermie dépend aussi du type de capteurs et de ses options : ECS, connectivité…

 

L’installation de capteurs horizontaux est moins coûteuse. Elle impose cependant un sol bien perméable aux eaux de pluie, pour garantir une régénération de la chaleur du sol optimale. De plus, plus on implante les capteurs en profondeur, plus la facture augmente.

L’installation de capteurs verticaux nécessite un matériel de forage, l’intervention d’une société spécialisée s’avère donc indispensable. Avec un sol friable, il faudra bien recouvrir les sondes pour les protéger, ce qui augmentera le coût de main-d’œuvre.

Pour vous donner une rapide estimation, le prix global d’une pompe à chaleur géothermique varie de 80 à 190 euros par m² chauffé. Le coût total tout compris va de 8.500 à 17.000 euros pour une pompe classique et de 10.500 à 20.000 euros pour un équipement intégrant un système ECS (Eau Chaude Sanitaire).

Selon les chantiers, d’autres dépenses peuvent venir en sus, comme l’installation d’un plancher chauffant ou l’intervention d’un géothermiste pour un diagnostic. 

 

Prix d’une pompe à chaleur géothermie : les aides

 

Selon votre situation, vous pouvez sûrement prétendre à une aide pour vos travaux de pompe à chaleur géothermie avec ou sans ECS. Voici les plus courantes :

  • Ma Prime Rénov’ : Elle concerne les propriétaires occupants, propriétaires bailleurs et syndicats de copropriété. Le montant de l’aide est échelonné selon le revenu fiscal. Il oscille entre 4.000 euros et 10.000 euros, excepté pour les foyers très aisés.
  • la Prime Énergie ou CEE (cumulable avec MaPrimeRénov’) dont le montant varie en fonction des revenus. Elle varie entre 2.727 et 4.364 euros.
  • les aides de l’ANAH : à condition de ne pas dépasser le niveau de ressources, d’avoir un logement de plus de 15 ans, de ne pas avoir bénéficié d’un Prêt à Taux Zéro pour l’accession à la propriété au cours des cinq dernières années.
  • l’Eco-Prêt à taux Zéro : pour tous les logements de plus de 15 ans, plus besoin de cumuler plusieurs travaux en 2021, cumul possible avec un Éco-Prêt complémentaire.
  • le taux de TVA à 5,5 % : uniquement pour les travaux de rénovation énergétique éligibles à MaPrimeRénov’ 2021.

Pour rappel : il est nécessaire de faire appel à des artisans RGE (Reconnu Garant Environnement) pour la réalisation des travaux d’économie d’énergie afin de bénéficier d’aides.

 

Prix d’entretien d’une PAC géothermique

 

Un entretien annuel effectué par un professionnel se révèle nécessaire, surtout si le modèle de pompe à chaleur choisi contient plus de 2 kg de fluide frigorigène.

Vous devrez compter environ entre 150 et 350 euros par an pour un contrat d’entretien d’une PAC géothermique. Ce contrat est facultatif, mais il faut savoir qu’il permet d’éviter les réparations trop coûteuses, en cas de panne.

Prenons comme exemple un désembouage qui consiste à nettoyer la pompe à chaleur à l’acide pour éliminer les impuretés des tuyaux, elle coûte entre 500 et 1.500 euros. Le prix de réparation d’une fuite est, quant à lui, d’environ 80 euros.

Bon à savoir : il est important de réparer une fuite de PAC géothermique au plus vite, car les fluides contenus dans le système sont nocifs pour l’environnement.

 

Bien choisir sa PAC géothermique

 

Il est utile de faire examiner votre terrain par plusieurs chauffagistes experts en géothermie pour avoir un maximum de points de comparaison et d’avis.

Dans une région très froide, l’idéal reste le système vertical qui a un rendement beaucoup plus stable, et ce indépendamment des conditions climatiques.

Avant de commencer des travaux sur votre terrain, vous devez respecter certaines obligations administratives comme la consultation du Plan Local d’Urbanisme (PLU) auprès de votre mairie. En effet, il peut s’avérer nécessaire de demander une autorisation.

Pour des forages excédant 10 mètres de profondeur, il faut en faire une déclaration préalable auprès de la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement).

Pour bénéficier de certaines aides de l’État, vous devez absolument faire appel à un professionnel RGE. De plus, la certification « Qualiforage » garantit la qualité de la pose et des installations.

 

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *