Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Le Shingle, facile à installer et parfait pour les petites toitures

Le Shingle, facile à installer et parfait pour les petites toitures

Originaire des États-Unis, le Shingle est un matériau souple et léger composé d’une feuille de feutre asphalté (ou bitumé) renforcée de fibres de verre, pour donner la rigidité, et colorée par des granulés minéraux. Dans le milieu, on parle aussi de bardeaux bitumés.

 

Le Shingle : pose facile pour une toiture.

 

Une fois posé, le shingle ressemble à de l’ardoise. Mais contrairement à l’ardoise, les colories disponibles sont assez nombreux : du gris au vert en passant par le rouge et même le jaune. Soit un choix non négligeable pour arborer le toit que l’on souhaite.

 

Un matériel adapté à toute pente

Une de ses principales caractéristiques est que ce matériau est adapté à toutes les pentes de toit, supérieure à 20% ou 9 degrés.

 

Esthétique, rapide, efficace

En plus de son prix attractif, sa rapidité d’installation et une remarquable résistance, le Shingle offre un rendu intéressant et similaire à ce qu’on peut obtenir avec de l’ardoise.

Mais contrairement à l’ardoise, un toit composé de ce type de matériel doit être refait tous les 25 ans (au plus). En comparaison, l’ardoise qui est bien que plus chère durera de 70 à 200 ans selon la qualité de l’ardoise utilisée et votre localisation géographique. Car oui, le climat et l’exposition de votre toiture ont un impact considérable sur son cycle de vie.

 

Parfait pour le bricolage :

Le shingle est un matériau assez utilisé pour le bricolage car il est très facile à mettre en place. Notamment si on le pose « à l’américaine », c’est-à-dire agrafé ou cloué directement sur des panneaux de bois agglomérés recouverts d’un tissu de feutre étanche.

Par contre, si vous désirez l’installer « à la française », c’est-à-dire sur liteaux aux crochets, une méthode moins rapide qui nécessite la présence d’une excellente isolation thermique en sous-toiture, il est recommandé de faire appelle à un professionnel de la toiture / couverture.

 

Attention à la pose !

Mal posé, ce matériau se déchire facilement. Il peut également onduler par effet de retrait (dû au gel) ou de la dilatation (due à la chaleur). Bien posé, il offre une résistance suffisante pour pouvoir marcher dessus.

Au niveau du prix, il faut compter entre 10 et 15 € par m2.

 

Pourquoi choisir du shingle pour sa toiture

 

Le shingle est un matériel fiable et pratique à la pose pour votre toiture. Son prix est extrêmement attractif. Bien posé, ce matériel tient parfaitement la route.

Quant à l’isolation, ce n’est malheureusement pas le matériau le plus efficace. Pour espérer avoir une haute performance en termes d’économies d’énergie, vous devrez compléter votre installation avec un très bon isolant. Finalement pour votre installation de toiture, mieux vaut peut être se référer à d’autres matériaux.

S’il s’agit de la toiture d’un bâtiment annexe comme une cabane de jardin, un garage ou encore un atelier de bricolage, dans ces cas-là, le shingle est le matériel à utiliser.

 

Retrouvez la présentation de tous les autres types de matériaux pour la pose de toiture.

 

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 
+Boris Lesueur

8 Commentaires

  1. Bonjour,

    Voici un très bon article. Je viens d’apprendre grâce à ce site.
    Merci à son auteur.
    Bonne journée
    JPR

  2. Bonjour,

    J’ai déjà vu ce genre de toiture. Efficace, mais il faut dire que ce n’est pas très joli sur une maison, contrairement à un toit en tuile, ou un toit en ardoise. Mais il est sûr que ça fait son travail, c’est-à-dire assurer l’étanchéité!

  3. Bonjour,
    J’envisage la rénovation complète du toit de ma buanderie (donc petite extension de la maison) qui présente les caractéristiques suivantes : faible pente (environ 9 degré) et présence d’une fenêtre de toit.
    Est-ce que le shingle est adapté, notamment du fait de la présence d’un velux ? Faut-il le préférer à une solution panneaux tuile ?
    Dans un cas comme dans l’autre, comment assurer l’aération sous la toiture vu qu’il faut utiliser des panneaux de contreplaqué ?
    Faut-il également prévoir un film de sous toiture transpirant ?
    Merci d’avance pour votre aide.
    Cordialement,
    TT

    • Bonjour Tea,

      Je vous envoie un mail à votre adresse e-mail dans l’après midi, car la réponse risque d’être un peu trop longue à donner pour un format commentaire.

  4. J’ai réalisé une extension accolée à mon bâtiment donc : toit à 1 pent et sur les cotés murs béton la charpente est recouverte d’OSB4 et je dois ouvrir 2 vélux. La pente est réduite (environ 20%) et je veux y poser du shingle. La question qui se pose est d’isoler sous l’OSB4, y a t’il risque de condensation ?

    • Il y a un risque en effet mais vous pouvez lutter contre l’apparition d’humidité en posant un film protecteur sur OSB4 avant la pose du shingle. Ces films protecteurs peuvent se trouver sous différents format en magasin de bricolage ou sont des fois disponibles dans certains kit de shingle. Le film de protection protégera le toit de l’humidité et donc de la condensation. Pour le reste favorisez un matériau isolant qui respire et ne retient pas l’humidité (le liège est très bien pour ce genre de problème par exemple).

  5. Bonjour,
    nous venons d’acheter une maison où les anciens propriétaires ont fait une extension de la cuisine, le toit est en shingle. L’isolation est très très mince et donc il fait très froid dans cette pièce.
    Hier un professionnel est venu pour nous faire un devis pour mettre de la laine de verre à souffler, verdict impossible il n’y a pas la place. Nous pensons au printemps enlever le shingle, mettre de la laine de verre afin d’isoler puis reposer le shingle. Auriez-vous une autre idée ou pas ?

    • Bonjour,

      Ca peut être une solution parmi d’autre. Si il n’y a pas de place pour installer un isolant performant au niveau de la toiture, vous pouvez également envisager une isolation par le plafond. (là encore çà dépendra aussi de la hauteur au plafond disponible).

      Si il y a un problème de place vous pouvez optez pour un isolant mince à haute performance. Mais dans ce cas là il faudra effectué la dépose de la toiture.

      Pour un isolant traditionnel, il se peut qu’il y ai besoin d’effectuer une surélévation de toiture, à voir si il y a la place ou pas pour la pose de l’isolant en fonction de son épaisseur.

      N’hésitez pas à faire un devis auprès de différents artisans en leur exposant le problème pour voir les différentes solutions que les artisans peuvent vous proposer.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *