Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Comment condamner une porte ?

Comment condamner une porte ?

Comment condamner une porte intérieure ? Comment murer une porte d’entrée ? Quelle est la méthode pour boucher une ouverture de porte ? Enfin, faut-il une permission pour supprimer et cloisonner une porte ?

Pour changer l’aménagement intérieur de votre maison, il suffit parfois de simplement supprimer l’accès entre deux pièces. Si cette opération semble facile sur le papier, murer une porte nécessite la bonne technique. En effet, cloisonner une porte intérieure est relativement simple, mais condamner une porte extérieure peut être plus compliqué. Focus sur les méthodes pour condamner une porte.

 

Étapes pour murer une porte

 

Vous l’aurez compris, une porte intérieure peuvent se boucher mais pas de la même façon qu’une porte extérieure. Il vous faudra choisir les matériaux, généralement du placo pour l’intérieur et des parpaings pour l’extérieur, mais aussi suivre la technique propre à chacune de ces opérations. En effet, murer une ouverture de porte ne se fait pas n’importe comment afin de préserver l’isolation thermique et acoustique. Nos pros vous donnent tous les détails sur la marche à suivre.

 

Travaux de maçonnerie pour la condamnation d’une porte

Comme pour tous travaux, il vous faudra au préalable vous équiper en matériel et outillage pour réaliser le rebouchage de l’ouverture de porte. Pour cela, vous allez donc prendre des plaques de plâtre pour réaliser le cloisonnage d’une porte intérieure, soit des parpaings pour un mur extérieur.

Il faudra également vous munir d’une scie égoïne, d’un ciseau à bois, d’un maillet, d’une bâche pour protéger le sol et un ciseau de maçon et une massette. Vous devrez prévoir aussi tout pour réaliser votre mortier pour un mur en brique et la colle à placo pour le mur en placo. Vous aurez aussi besoin d’un enduit de rebouchage et d’un enduit de lissage pour les finitions. Il faudra aussi penser à protéger vos mains et vos yeux en portant gants et lunettes. Une fois prêt, voici les étapes pour supprimer une porte et la combler :

  1. Tout commence avec le retrait de la porte.
  2. Ensuite, il faut desceller le chambranle.
  3. Puis vient le moment de boucher l’ouverture de porte.
  4. Enfin, il faut effectuer les finitions.

 

Dégonder la porte et supprimer le bâti

Tout d’abord, vous devez dégonder la porte. Pour ce travail, vous aurez peut-être besoin d’être deux si votre porte résiste. Il faut ouvrir la porte aux trois quarts et tirez la porte vers le haut pour la dégonder.

Cependant, si elle résiste, votre partenaire tiendra la porte pendant que vous taperez sur les gonds pour les faire sortir de leur logement. Vous pouvez aussi pulvériser un peu de dégrippant sur les gonds. Il faut ensuite insérer un pied de biche sans la fente du gond et forcer pour faire levier. La seconde personne tirera vers le haut en même temps. Une fois la porte retirée, déposez-la dans un endroit où elle ne vous gênera pas pour la poursuite des travaux

Une fois la porte dégondée, vous pouvez retirer le bloc porte. Pour ce faire, vous devrez creuser autour du bâti afin de dégager les pâtes de scellement dans le mur. Couper les pâtes de scellement avec la scie égoïne aussi proprement que possible.

Vous pouvez à présent retirer le bâti désolidarisé du reste du mur. Là encore, évacuez les gravats et faites place nette pour poursuivre les travaux.

 

Reboucher son ouverture de porte avec du placo ou parpaing

 

Plutôt, plaque de plâtre ou parpaing pour reboucher une ouverture de porte. Pour des portes intérieures, nous vous recommandons d’opter pour du placo alors qu’une porte d’entrée sera rebouchée avec du parpaing.

 

Cloisonner une porte avec du placo

Pour combler les portes intérieures, la solution la plus simple à mettre en oeuvre est de boucher l’ouverture avec du placo.

Pour cela, il faudra créer une ossature métallique prête à recevoir les plaques de plâtre. Les rails métalliques doivent être posés sur tout le pourtour de l’ouverture. Par ailleurs, il est possible de poser des tasseaux en bois à la place des rails métalliques, c’est à vous de voir.

L’ossature de la cloison est posée, vous pouvez recouper les plaques de plâtre aux bonnes dimensions de l’ouverture de porte et les visser sur les rails métalliques à l’aide de vis spécial placo de couleur noire, c’est la pose classique d’un placo.

La dernière étape du rebouchage de l’ouverture est la pose d’un enduit, le plus connu est l’enduit Prestonett. Dans un premier temps, passez un enduit de dégrossissage (enduit Prestonett G) qui vous permettra d’égaliser vos deux murs. Puis une fois la couche sèche, vous pouvez ensuite passer un enduit de finition ou enduit de finition lissage F de chez Prestonett. Cette couche d’enduit de finition permettra de cacher les dernières imperfections afin de pouvoir appliquer votre nouveau revêtement comme une peinture murale. Entre chaque couche, le ponçage du mur sera obligatoire.

boucher ouverture porte placo

Schéma pour boucher une ouverture de porte avec du placo – Source : Systemed.fr


 

Boucher une ouverture de porte extérieure avec du parpaing

Pour murer une porte d’entrée, il est nécessaire de réaliser des travaux de maçonnerie. Les portes extérieures devront être rebouchées par des matériaux maçonnés comme du parpaing.

Là encore, la première chose à faire est de préparer votre mortier. Disposez-en une couche épaisse au sol en vous servant de l’ancien seuil comme guide. Puis placez votre premier parpaing à 1 cm du mur et placez les autres parpaings de la première rangée. Puis décaler le premier parpaing de la rangée suivante pour que les joints ne tombent pas dans le même alignement. Mettez ensuite le reste des parpaings en vous servant du niveau à bulle pour vérifier que le mur est bien droit jusqu’à mi-hauteur. Comblez les espaces entre les parpaings avec du mortier pour faire les joints. Laissez sécher puis poursuivez selon la même méthode pour terminer le mur. Laissez sécher au moins 20 jours avant de faire les finitions.

Pour les finitions, utilisez l’enduit de rebouchage pour combler l’espace entre le mur existant et le nouveau mur. Puis, appliquez sur la surface un enduit de lissage afin de préparer votre mur soit à être peint soit à être tapissé selon vos goûts. N’oubliez pas que la finition s’applique sur chaque côté du mur.

 

Comment murer et fermer une porte ?

 

Une porte qui donne sur un mur ou qui n’a pas d’utilité est vouée à être condamnée. De même, si deux portes donnent accès à la même pièce, l’une des deux peut perdre de son utilité et sera donc candidate à la condamnation. Un réaménagement intérieur est souvent à l’origine de la fermeture d’une porte. Mais condamner une porte n’est pas chose facile et peut être soumise à réglementation. Qui contacter pour murer une porte ? Quelles sont les démarches obligatoires ? Nos spécialistes vous répondent.

 

Autorisation pour la fermeture d’une ouverture de porte

Une porte intérieure n’a pas besoin d’être soumise à autorisation pour être fermée. Par contre, si vous souhaitez condamner une porte dans un mur porteur, il faudra prendre quelques précautions durant les travaux, car le mur porteur, comme son nom l’indique, porte le reste de la maison.

Pour condamner une porte extérieure, vous aurez besoin de l’autorisation de la mairie tout simplement, car cela modifie votre façade. Il faudra donc déposer un permis de construire modificatif afin de pouvoir réaliser les travaux.

 

Quel professionnel contacter pour murer une porte ?

Pour murer votre porte, vous avez tout intérêt de faire appel à un artisan professionnel. C’est généralement le maçon qui s’occupe de ce genre de travaux. Pour vous permettre de choisir l’artisan qui répondra à tous vos critères, il est conseillé de demander au moins trois devis auprès des professionnels proches de chez vous.

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *