Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Installation d’un adoucisseur d’eau

Installation d’un adoucisseur d’eau

L’installation d’un adoucisseur d’eau permet de bénéficier de nombreux avantages. En effet, cet appareil permet de réduire la dureté de l’eau, qui est à l’origine de l’excès de calcaire. Or, cette présence à un impact sur votre plomberie, sur vos appareils ménagers et sur la qualité de l’eau consommée. Opter pour un adoucisseur d’eau est donc une source de confort, de tranquillité et d’économie.

Cependant, quand on se documente sur le sujet, il est parfois difficile de s’y retrouver, car il existe de nombreux modèles d’adoucisseurs et différentes offres, incluant ou non des prestations d’installation. Quel modèle d’adoucisseur choisir ? Peut-on procéder à l’installation d’un adoucisseur soi-même ? Faut-il mieux recourir à un professionnel ? Quel est le prix pour mettre en place un adoucisseur d’eau chez soi ? Voici quelques-unes des questions auquel ce guide de l’adoucisseur d’eau vous livre des réponses.

 

Bien installer un adoucisseur d’eau : comprendre son fonctionnement

 

Comment fonctionne un adoucisseur d’eau ? Pour bien choisir, puis installer votre équipement, il est primordial de pouvoir répondre précisément à cette interrogation. Il faut également savoir qu’il existe différents procédés pour adoucir l’eau de votre logement, selon le type d’adoucisseur choisi.

 

Les principes de l’adoucissement de l’eau

Un adoucisseur d’eau se compose généralement de trois parties essentielles : le réservoir de minéraux, le réservoir de saumure, et au moins une vanne de contrôle. Cependant, selon le principe actif de l’adoucisseur, cette organisation peut varier. Zoom sur le mode de fonctionnement des différents modèles d’adoucisseurs d’eau.

 

Les types d’adoucisseur d’eau

Divers procédés ont été développés pour satisfaire au mieux les utilisateurs en quête d’efficacité, de praticité et d’esthétisme.

 

Adoucisseur d’eau au sel

C’est le modèle d’adoucisseur le plus répandu. Dès que l’eau parvient au niveau de votre adoucisseur, elle passe par le premier réservoir où des billes de plastique chargées négativement retiennent les minéraux néfastes de l’eau, chargés positivement. Ce premier filtrage effectué, l’eau poursuit alors son écoulement vers le réservoir de sel.

Cette deuxième étape permet aux billes chargées d’ions sodium de capter les ions magnésium et calcium, et de prendre leur place. C’est pourquoi ce modèle est aussi appelé adoucisseur d’eau à échange d’ions. L’eau est alors adoucie et n’a plus qu’à franchir la vanne de contrôle.

Cette vanne se charge de mesurer le volume d’eau traité pour faciliter l’entretien de l’adoucisseur. En effet, qu’elle fonctionne par minuterie ou par une technologie plus avancée, son utilité est de signaler quand il est nécessaire de nettoyer votre appareil.

 

Adoucisseur d’eau au potassium ou sans sel

Ce type d’adoucisseur est une proche variante de l’adoucisseur d’eau au sodium. Son principal intérêt est de remplacer le sel par du potassium, ce qui s’avère indispensable si l’on doit suivre un régime pauvre en sel. Ce composé chimique est cependant plus difficile à trouver que le chlorure de sodium.

 

Adoucisseur d’eau au CO2

Cette technologie fait appel au gaz qui se charge de transformer le calcaire en carbonate. Son action est cependant limitée dans la durée.

 

Adoucisseur d’eau magnétique

Fonctionnant à l’aide d’un champ électromagnétique, ce dispositif inverserait la charge des ions. Aussi nommé adoucisseur d’eau électronique, son efficacité ne fait pas l’unanimité, même si de nombreux utilisateurs s’avèrent convaincus. Comptez entre 100 et 400 euros pour ce modèle.

 

Adoucisseur SB-E

Ce dispositif original recourt à l’électrolyse galvanique à anode, un procédé chimique qui ramollit le calcaire présent dans l’eau afin qu’il n’adhère plus aux diverses parois. Le calcaire n’est donc pas éliminé de l’eau comme avec un adoucisseur traditionnel, mais est simplement modifié.

 

Adoucisseur d’eau à double réservoir

Cette variante est tout indiquée pour les familles nombreuses. En effet, la présence de son double réservoir de minéraux lui permet de fonctionner en continu, sans être incommodé par le délai de nettoyage. L’adoucisseur d’eau à double réservoir permet ainsi d’approvisionner le logement en eau adoucie sans interruption, malgré la maintenance.

 

Installation d’un adoucisseur d’eau par soi-même

 

Poser un adoucisseur chez soi n’est pas réservé au bricoleur chevronné. Cependant, cette entreprise nécessite de bien s’approprier les notices et de ne pas craindre de se confronter à des travaux de plomberie. Si vous pensez pouvoir relever le défi et que l’absence de garantie ne vous effraie pas, voici les étapes pour installer un adoucisseur d’eau comme un pro.

 

Préparation de l’installation de l’adoucisseur

Avant même de procéder à l’installation de votre appareil, il convient de suivre impérativement quelques recommandations.

  • Pour commencer, il vous faudra décider de l’endroit où installer votre adoucisseur d’eau. Le bon emplacement se situe obligatoirement à proximité de l’arrivée d’eau principale, après le compteur. Par ailleurs, il faudra veiller à ce qu’il soit protégé de l’ensoleillement et de l’humidité. Il est également conseillé de prévoir une évacuation pour rejeter les eaux de régénération et de pouvoir le brancher à une prise, pour les modèles d’adoucisseur fonctionnant avec électricité.
  • Une fois ce choix effectué, vous pourrez alors concrétiser l’achat de votre adoucisseur, après avoir préalablement vérifié la pression (en bars) à votre arrivée d’eau. Au cas où vous auriez déjà réalisé l’achat et que le modèle ne corresponde pas, il faudra l’échanger.
  • Pour achever cette préparation, vous devrez vous munir de tout l’outillage nécessaire à l’installation d’un système adoucisseur, à savoir un niveau, une scie et une lime à métaux, une clé à molette et de deux flexibles d’alimentation sanitaire. Selon la taille de l’adoucisseur, des vis et des équerres pourront également être requises.

 

installation adoucisseur eau

L’installation d’un adoucisseur d’eau par soi-même est une entreprise qui nécessite de la rigueur. Elle exige de bien réfléchir sur le choix de l’appareil et sur son emplacement. Des connaissances en plomberie sont aussi bienvenues.

 

Installation de l’adoucisseur d’eau

  1. La première étape consiste à éteindre le chauffe-eau et à fermer l’alimentation générale de l’eau. À la suite de ces deux opérations, vous devrez faire baisser la pression en laissant couler l’eau des robinets.
  2. La deuxième étape conduira à installer le by-pass sur votre adoucisseur afin de l’isoler du reste de l’alimentation en eau, l’eau dévolue à l’extérieur de la maison n’ayant pas besoin d’être adoucie.
  3. Il conviendra alors d’installer le tuyau de vidange des eaux ainsi que le tuyau de trop-plein sur votre adoucisseur afin de pouvoir relier ce dernier, quand il sera temps avec le tuyau d’évacuation des eaux usées.
  4. Après avoir rapproché l’appareil de l’emplacement prévu, il faudra procéder à la découpe du tuyau d’arrivée d’eau froide, obligatoirement avant qu’il n’atteigne votre électroménager. Un ponçage pourra être nécessaire pour une finition de qualité.
  5. Une fois le tuyau sectionné, il sera temps de raccorder les tuyaux d’arrivée et de sortie d’eau à l’adoucisseur par l’intermédiaire des flexibles fournis. L’utilisation de raccords américains est alors de rigueur.
  6. Il est alors nécessaire de contrôler la stabilité de l’adoucisseur à l’aide du niveau à bulle.
  7. Puis fixer au mur les tuyaux de vidange et de trop-plein afin que leurs extrémités se situent à quelques centimètres de la canalisation d’évacuation d’eau.

 

Mise en service de l’adoucisseur d’eau

 

Il ne reste plus qu’à procéder à la mise en eau de l’adoucisseur. Pour ce faire, il faut tout d’abord brancher votre adoucisseur à une prise électrique, fermer le by-pass, puis ouvrir l’alimentation générale en eau. Après avoir vérifié que l’eau froide s’écoule bien au niveau de vos sanitaires, vous pourrez procéder à l’ouverture du bypass pour permettre à l’eau d’être filtrée par votre appareil. Laissez alors couler l’eau chaude et l’eau froide d’un lavabo ou d’un évier pendant quelques minutes, puis examinez les différents raccords effectués lors de l’installation de votre adoucisseur pour vous assurer qu’il n’y a pas de fuite.

Il ne reste plus qu’à verser le sel dans le bac de l’adoucisseur en ayant eu soin de fermer le by-pass. Une fois le sel en place, il ne faudra pas oublier d’ouvrir à nouveau le bypass, et votre adoucisseur sera opérationnel.

Mise en garde : pour une installation conforme, il est nécessaire de se référer au mode d’emploi de chaque adoucisseur, car il en existe de nombreux modèles.

 

Installation d’un adoucisseur d’eau : faire appel à un pro

 

Au moment de choisir son adoucisseur d’eau, il convient de s’interroger sur sa capacité à réaliser les travaux soi-même ou sur la nécessité de faire appel à un spécialiste. En effet, la mise en place d’un adoucisseur doit être rigoureuse, sans quoi elle pourrait être à l’origine de problèmes tels que des fuites d’eau. L’installation d’un adoucisseur nécessite donc du temps et des compétences. Si son exécution est réalisable par un bricoleur, le recours à un professionnel est un gage de sérénité puisqu’il effectue des réglages rigoureux. De plus, cette prestation permet de bénéficier d’une garantie.

 

adoucisseur eau installation

Faire appel à un professionnel pour installer un adoucisseur d’eau peut être une bonne option, car un spécialiste opérera des réglages rigoureux. C’est la solution pour profiter d’une eau adoucie en toute sérénité.

 

Prix de l’installation d’un adoucisseur d’eau

 

Le coût de l’installation d’un adoucisseur d’eau dépend de plusieurs paramètres, dont le prix de l’appareil lui-même, en fonction de la technologie utilisée ou de sa capacité. Par ailleurs, le choix de recourir à un professionnel ou d’exécuter soi-même les travaux influe aussi sur le tarif global de cet équipement.

 

Montage de l’adoucisseur par vos propres soins

Il vous faudra débourser 400 euros en moyenne pour réaliser l’installation d’un adoucisseur d’entrée de gamme, appareil compris. Ce prix n’inclut cependant pas les fournitures nécessaires à l’installation (raccords, vannes…).

 

Prix de l’installation d’un adoucisseur par un professionnel

Pour l’installation de cet appareil par un professionnel, comptez entre 300 et 800 euros en moyenne pour la pose seule (fourchette basse).

L’installation tout compris d’un adoucisseur d’eau par un professionnel peut même atteindre 3.000 euros voire davantage, en fonction du système choisi, de l’étendue des installations sanitaires à protéger et du temps nécessaire à la pose. Ce prix peut sembler excessif, mais s’explique par le degré de perfectionnement de certains appareils qui offrent, pour certains, la possibilité d’une surveillance par Wi-Fi.

Le prix de l’installation d’un adoucisseur d’eau au sel est moins onéreux que celui d’un adoucisseur au CO2. Comptez entre 200 et 500 euros pour le premier contre 350 à 700 euros pour le second. Quant au purificateur d’eau, qui n’est efficace que sur une installation sanitaire à la fois, son installation est plus accessible puisque son coût est compris entre 50 et 100 euros. Son action est cependant différente de l’adoucisseur puisqu’il n’a pas d’impact sur le calcaire présent.

 

Pourquoi installer un adoucisseur d’eau ?

 

Avoir un adoucisseur d’eau chez soi offre de nombreux bénéfices. Son principal atout est de débarrasser l’eau de l’excès de calcaire, ce qui s’avère particulièrement favorable pour lutter contre la sécheresse cutanée. Cette solution est, par ailleurs, efficace pour prévenir l’entartrage des tuyauteries à l’origine de potentiels dégâts des eaux. Enfin, son action permet de prolonger la durée de vie de vos appareils, comme les chauffe-eaux, les lave-linges ou lave-vaisselles. Faire l’acquisition d’un adoucisseur d’eau représente certes un investissement, mais se révèle au final une source d’économie en matière de réparations et de consommation d’électricité.

 

Quel adoucisseur d’eau choisir ? Les critères

 

Il existe de multiples modèles d’adoucisseurs d’eau. Il est donc nécessaire de bien étudier chaque offre pour faire le bon choix en fonction de ses attentes et de la configuration de son installation d’eau. Deux critères sont également prépondérants pour bien choisir son adoucisseur d’eau : le nombre d’habitants de la maison et la dureté de l’eau. C’est en fonction de ces deux éléments que vous pourrez déterminer la taille de l’adoucisseur nécessaire à la composition de votre foyer.

 

Bien choisir son adoucisseur en fonction de la dureté de l’eau

L’eau potable est naturellement plus ou moins chargée en minéraux, selon la région d’où elle provient. Dans plus de 40 % des régions, l’eau est dure voire très dure, c’est-à-dire que son titre hydrométrique (TH) est supérieur à 25 °F (degrés français). Très chargée en calcium, cette eau devient alors très calcaire. Or, il est admis qu’à partir d’un TH supérieur à 13 °F – équivalent d’une eau moyennement dure, les installations d’une habitation subiront des dégradations dues à la prolifération du tartre.

Il est donc indispensable de se renseigner sur le degré de dureté de l’eau. Comment connaître la dureté de l’eau de sa maison ? Cette information est souvent inscrite sur le document accompagnant vos factures d’eau, évoquant la qualité de l’eau. Si ce n’est pas le cas, il est également possible de récupérer cette donnée sur le site du ministère de la Santé ou auprès de votre mairie.

Le volume du réservoir en litres de votre adoucisseur devra être proportionnel à la dureté de l’eau.

 

Bien choisir son adoucisseur en fonction de la capacité voulue

Si la dureté de l’eau et le nombre d’occupants d’un logement conditionnent la taille de votre adoucisseur d’eau, le prix et le confort recherchés auront aussi leur influence sur le choix de la capacité de cet appareil. Ainsi, alors que le prix d’un adoucisseur de 10 litres s’échelonne entre 450 et 900 euros (hors installation), il faudra débourser plus de 1.200 euros à partir de 30 litres.

 

Choix du bon adoucisseur d’eau
Dureté de l’eau 2 personnes 4 personnes 6 personnes 8 personnes
– de 30 °F 10 L 10 L 10-15 L 20 L
30 à 35 °F 10 L 10 L 15-20 L 20-30 L
35 à 45 °F 10 L 15 L 20 L 30 L
+ de 50 °F 15 L 20 L 30 L 30 L

 

L’entretien d’un adoucisseur d’eau

 

La durée de vie d’un adoucisseur d’eau peut être conséquente à condition de procéder à des entretiens réguliers. Votre système durera ainsi plusieurs dizaines d’années sans difficulté, malgré une utilisation intensive. Comment entretenir son adoucisseur d’eau ? La procédure est simple et rapide à exécuter. Elle permettra à votre adoucisseur de rester étanche, mais surtout efficace pour la filtration des microparticules.

Cet entretien se décompose en 5 actions.

  • Maintenir le niveau en sel de l’appareil en l’approvisionnant, dès que le niveau d’eau est plus élevé que le niveau de sel ;
  • Nettoyer l’adoucisseur d’eau et veiller à sa propreté pour éviter tout risque sanitaire ;
  • Changer les filtres et pré-filtres ;
  • Procéder à la désinfection du système après une période d’inactivité de plusieurs semaines ;
  • Vérifier le réglage de l’adoucisseur afin que le débit d’eau corresponde bien à celle supportée et que le taux de sodium utilisé ne devienne pas dangereux pour la santé. .

L’ensemble de cet entretien sera effectué régulièrement, si vous avez souscrit au contrat de maintenance proposé par le professionnel qui a opéré l’installation de votre adoucisseur d’eau. C’est ainsi un gage de sérénité pour la santé de votre foyer.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *