Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Ragréage sur carrelage

Ragréage sur carrelage

Comment ragréer un sol carreléComment faire un ragréage sur carrelage ? Le ragréage d’un sol carrelé permet de remettre à niveau et d’égaliser le sol pour pouvoir poser un nouveau revêtement. Lors de travaux de rénovation, il peut s’avérer nécessaire de ragréer complètement un sol en carrelage qui s’est abîmé avec le temps. Après avoir réalisé un ragréage sur un ancien carrelage, vous obtiendrez un sol parfaitement plat et sans aspérité. Découvrez les étapes des travaux pour faire un ragréage sur carrelage.

 

Principe du ragréage sur un sol en carrelage

 

Avoir un sol carrelé dans une salle de bains, un salon ou une cuisine est un aménagement très populaire. Le carrelage est un revêtement de sol pratique, d’entretien facile, et qui offre suffisamment de couleur et motif pour satisfaire toutes les envies décoratives. Mais à long terme, les carreaux peuvent se fissurer, s’affaisser, devenir poreux, se disjoindre, ou tout simplement ne plus vous plaire. Surtout si la pose du carrelage a été mal effectuée. Il faut alors entreprendre des travaux de rénovation du sol. Découvrez la définition d’un ragréage de sol ainsi que les différents types de ragréage.

 

Qu’est-ce ragréage de sol ?

Le ragréage est une opération qui consiste, après avoir préparé convenablement le sol, à couler une chape d’enduit sur un carrelage pour remettre à niveau le sol. L’objectif est de faire disparaître d’éventuelles inégalités afin d’avoir une plateforme saine pour poser un nouveau revêtement. Les propriétaires réalisent ces travaux dans le cadre d’une mauvaise pose des carreaux de carrelage ou faïence, d’une dalle en béton mal construite, … Ragréer son sol permet alors de corriger les inclinaisons, les fortes aspérités et d’avoir une surface plane.

L’enduit de ragréage masque complètement le carrelage au profit d’un sol lisse et gris, sur lequel il est possible de faire un nouvel aménagement. Le ragréage peut être partiel, si seule une partie du sol est inégale, ou total, si l’ensemble de la surface est bosselée et inutilisable. Certains ragréages peuvent être laissés nus, très pratique si vous désirez avoir un sol effet béton par exemple. Le ragréage est donc le produit idéal pour rénover un sol en carrelage ancien ou en mauvais état. Il est d’ailleurs possible de ragréer d’autres surfaces : sol en béton, en parquet ou toute surface dure et non friable. Maison en Travaux vous explique ici comment faire un ragréage sur un ancien carrelage.

 

Faire un ragréage à l’enduit ou fibré

Il existe plusieurs types de ragréage pour recouvrir un sol en carrelage : des ragréage fibrés qui rattrapent des différences de niveau jusqu’à 3cm, des ragréages autolissants et des ragréages hautes performances pour ragréer un sol carrelé extérieur par exemple. Pour corriger les imperfections, les fissures et trous, et ainsi obtenir un sol lisse sans aspérité et totalement plan, le ragréage est la solution parfaite. Vous pourrez rattraper les inégalités d’un sol carrelé et aplanir les niveaux grâce à cet enduit de lissage.

Le choix entre un ragréage à l’enduit et un ragréage fibré doit être pensé selon la configuration du sol : carrelage posé, mauvaise état du support et fortes aspérités à corriger. En effet, chaque type de ragréage a ses propres caractéristiques qui permettent d’aplanir un sol carrelé plus ou moins facilement. Il est donc possible de ragréer son sol carrelé avec un mortier auto-lissant ou un mortier de nivellement avec fibres synthétiques en fonction du chantier à réaliser.

 

Évaluer votre sol avant le ragréage

 

Ragréer soi-même un sol en carrelage n’est pas très difficile et surtout, le coût de ce chantier est accessible à tous les propriétaires. Mais pour que le résultat soit durable, il faut surtout faire attention à l’état de la surface préalablement. Il ne doit pas y avoir de résidus de colles, de tâches d’huile ou autres matières interposées entre le carrelage ou la faïence et le ragréage. Le risque étant une mauvaise prise du ragréage sur les carreaux. De plus, une surface trop inégale ou trop humide ne permettra pas à l’enduit de donner le résultat lisse et pérenne que vous souhaitez.

En effet, les avantages du ragréage reposent avant tout dans l’aplanissement et le rajeunissement d’un sol en mauvais état. Avec le carrelage, c’est un risque : les joints se rétractent ou deviennent friables et les dalles commencent à prendre du jeu. Le résultat est alors une perte d’adhérence de l’enduit d’égalisation et de finition auto-lissant et auto-nivelant. Malgré tout, le ragréage permet justement de retrouver un sol parfaitement régulier, stable et remis à niveau si le sol est compatible. Si votre carrelage est humide ou poreux, il faudra l’assainir avant de procéder à l’épandage de la chape.

Pour savoir quel est l’état de votre sol carrelé, des tests simples existent. Le test d’humidité consiste à poser au sol un carré de plastique souple et transparent. Au bout de quelques heures, observez si des gouttelettes se sont formées sur la partie en contact avec le carrelage. Si oui, l’humidité est supérieure à ce que l’enduit pourra supporter, et la pose d’un film de polyéthylène est vivement conseillée pour l’isoler.

Par ailleurs, un niveau de porosité moyen est requis. Là encore, un test simple et rapide peut vous permettre de connaître la nature de votre sol. Versez quelques gouttes d’eau sur le carrelage. Si les gouttes disparaissent en moins d’une minute, le sol est poreux. Si elles mettent plus de 10 minutes à entrer dans le sol, il est « fermé ». Si elles mettent entre 1 et 10 minutes, il a une porosité normale. Si votre sol est poreux ou fermé, il ne supportera pas bien la chape de ragréage, et vous feriez mieux de passer avant une couche de primaire d’accrochage.

ragréage sol carrelage

Réaliser un ragréage d’un sol en carrelage pour remettre à niveau le sol et poser un nouveau revêtement : parquet, moquette, lino, …


 

Étapes des travaux pour ragréer sur carrelage

 

Le ragréage permet de rattraper les inégalités d’un sol carrelé. Comme nous l’avons évoqué plus haut, un bon ragréage repose tout d’abord sur un sol sec, sain et bien préparé. Il y a plusieurs détails sur lesquels votre attention est nécessaire comme nous allons le voir tout de suite. L’épandage et l’étalage de la chape d’enduit est rapide et demande une régularité de geste pour le lissage, mais peu de compétences techniques. Pour bien préparer et étaler l’enduit, ce sont surtout quelques outils en particulier dont vous aurez besoin. Découvrez les étapes des travaux pour réaliser un ragréage sur carrelage.

 

Outils et matériaux nécessaires

Il faut veiller à avoir à sa disposition certains outils de maçonnerie : une taloche ou une lisseuse en inox, et pour mélanger l’enduit, le mieux est de disposer d’un fouet mélangeur compatible sur perceuse. Enfin, il vous faut tous les outils pour nettoyer et décaper le sol en carrelage, pour en ôter tout ce qui pourrait gêner l’adhérence lors du ragréage : aspirateur, brosse à poils ras métalliques, ponceuse.

Pour les principaux matériaux, ces produits de gros oeuvre vont varier en fonction de l’état du carrelage : un film de polyéthylène pour un sol humide, un pot de primaire d’accrochage pour adapter la porosité du sol. Enfin, l’enduit est vendu sous forme de poudre et doit être préparé à la dernière minute en respectant la notice du fabricant.

 

Préparation du sol carrelé avant ragréage

Pour effectuer un ragréage sur carrelage, il faut préalablement préparer le support avant d’appliquer cet enduit. Le sol à rénover doit obligatoirement être propre, lisse, sec et moyennement poreux afin d’assurer une adhérence optimale de l’enduit. De plus, le ragréage doit s’effectuer dans des conditions de température ambiante modérée, entre 5° et 30° et dans un environnement sec.

Rendre votre surface apte à recevoir l’enduit de ragréage nécessite souvent un long travail de préparation. Commencez tout d’abord par le démontage des plinthes, des portes et de tout obstacle sur l’ensemble du carrelage. Fermez hermétiquement toute ouverture au sol et ouvrez en forme de V les éventuelles fissures pour que l’enduit puisse les combler sans laisser de cavités. Si les trous sont profonds ou larges, il est possible de reboucher ces creux avec un mortier de réparation adapté au ragréage.

Le sol doit être impeccable. Pour ce faire, après avoir soigneusement aspiré toute la poussière et désincrusté les saletés dans les joints, passez une lessive dégraissante à plusieurs reprises s’il le faut. Il ne doit rester au sol aucune trace de gras, de poussière, de colle, d’écaille de peinture, de plâtre, de résidus de bois ou de laitance de béton. Effectivement, tous les éléments qui n’adhèrent pas ou mal doivent être retirés. Enfin, il est recommandé de recouvrir le sol en carrelage d’un primaire d’adhérence avant d’appliquer le ragréage.

 

Préparation du ragréage

Le chantier se poursuit par la préparation du ragréage. Il faut être particulièrement précis concernant les doses d’enduit et d’eau et s’équiper d’un malaxeur afin d’obtenir un mélange homogène. L’enduit une fois préparé et malaxé sèche en 30 minutes environ. Une bonne organisation est indispensable pour pouvoir verser correctement cet enduit de ragréage sur le carrelage. Voici une vidéo expliquant comment faire la préparation d’un ragréage :

En général, les enduits sont vendus en poudre, et nécessitent d’y ajouter de l’eau. Respectez attentivement les proportions indiquées sur l’emballage. Commencez par verser l’eau à température ambiante dans un support de type bassine. Utilisez une perceuse équipée d’un malaxeur. Le mélange doit s’effectuer à vitesse lente. Laissez ensuite reposer le mélange 5 minutes afin que les bulles d’air remontent et que le mélange soit fluide et homogène.

Surtout, préparez l’enduit en suivant très précisément les proportions de poudre et d’eau indiquées sur la notice du fabricant. Mélangez avec le fouet de perceuse à la vitesse évoquée plus haut et coulez-la sans attendre.

 

Application de la chape de ragréage

Une fois le sol carrelé et l’enduit de ragréage préparés, la prochaine étape des travaux consiste à appliquer le primaire d’adhérence et la chape de ragréage sur le carrelage. Voici les travaux et méthodes pour appliquer une chape de ragréage sur du carrelage :

  1. À l’aide d’un rouleau, passez une couche de primaire d’accrochage sur l’ensemble des carreaux.
  2. Ensuite, commencez à verser l’enduit de ragréage par petite surface de 2m² maximum. Pour l’application du ragréage, il faut impérativement commencer par le coin de la pièce le plus opposé à la sortie.
  3. Concernant la technique d’application du ragréage, l’enduit est assez liquide et se répand facilement. Mais afin d’obtenir une surface parfaite de 3 à 5 mm d’épaisseur, utilisez la taloche afin de l’étaler sur la surface. Pour éviter les bulles d’air, opérez de la manière suivante : au fur et à mesure, par de large mouvement de va et vient avec la lisseuse, passez dans un sens en la tenant presque à la verticale, puis dans l’autre sens à l’horizontale. Pour qu’aucun cratère ne se forme en séchant, utilisez un rouleau débulleur pour ragréage si vous en avez un.
  4. Une fois la chape de ragréage versée et nivelée sur toute la surface, évitez de marcher sur le support nouvellement enduit tant que le ragréage n’est pas sec. Le temps de séchage d’un ragréage peut durer jusqu’à 24h.
  5. Si une seconde couche de ragréage est nécessaire, recommencez les opérations comme précédemment.

Attention, il est nécessaire de ragréer sans interruption pour obtenir une nouvelle plateforme parfaitement plane. Si votre maison dispose d’un chauffage au sol installé en-dessous du carrelage à ragréer, il faut éteindre ce système de chauffage quelques heures avant d’appliquer la chape de ragréage sur les carreaux. Il est également possible de ragréer un carrelage mural en suivant ces étapes du chantier de maçonnerie.

 

Prix d’un ragréage sur carrelage

 

Les travaux de ragréage sur carrelage ne coûtent pas très chers. Pour se faire une idée du prix, il faut additionner le prix d’achat des différents matériaux nécessaires à ces travaux de rénovation du sol. Qu’il s’agisse du primaire d’accrochage, de la poudre de ragréage ou des outils nécessaires, vous trouverez ces produits dans tous les magasins de bricolage. Concernant le prix d’un ragréage sur carrelage réalisé soi-même, voici les facteurs de prix à prendre en compte :

  • Le primaire d’accrochage se trouve en bidons de 5L, 2L ou 1L. Pour le prix d’achat d’un primaire d’accrochage conditionné en 5L, comptez 37€, pour 2L, environ 30€, et 10€ pour 1L. Ces prix ne seront pas exactement identiques chez tous les fournisseurs.
  • Le prix moyen au m2 pour le film polyéthylène oscille entre 1€ et 2€.
  • Enfin, nous vous conseillons de compter 1,4kg d’enduit par m2 et mm d’enduit. D’un fournisseur à l’autre, les prix des enduits de ragréage varient beaucoup. Pour un sac de 25kg, comptez entre 11€ et 20€.

 

Devis ragréage sur carrelage

 

Si vous désirez faire intervenir un maçon professionnel pour ragréer votre sol en carrelage, il est conseillé de faire plusieurs devis ragréage sur carrelage afin de comparer les tarifs. Le coût de ces travaux n’est pas très élevé mais varie fortement selon les maçons, votre localisation et l’état global du sol à rénover. Pour trouver facilement une entreprise de maçonnerie qui vous réalisera un ragréage sur carrelage au meilleur prix, il vous suffit de remplir le formulaire de devis travaux ci-dessous :

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *