Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Réparer une poutre en bois

Réparer une poutre en bois

Comment réparer une poutre en bois ? Comment diagnostiquer l’état de ses poutres et agir en conséquence ? Comment renforcer une poutre en bois ou si la réparation est impossible, comment remplacer une poutre pourrie ? Maison en Travaux vous donne tous les conseils et les informations pour comprendre comment réparer une poutre en bois et comment remplacer une poutre pourrie.

Le bois est un matériau vivant, qui évolue en permanence et réagit à toutes les variations. De ce fait, il peut s’altérer plus ou moins gravement si les conditions ne sont pas réunies pour sa bonne conservation. Il demande un entretien régulier sous menace de s’abîmer. En rénovation c’est la plupart du temps les poutres de charpente qui rencontre les problèmes les plus importants. Nous allons voir dans cet article comment lutter contre ces problèmes et comment réparer une poutre en bois.

 

Diagnostiquer des problèmes sur une poutre en bois

 

Une mauvaise aération, des parasites, trop d’humidité ou au contraire, un air trop sec, trop froid ou trop chaud, sont autant de causes de détérioration de l’état du bois. Bien connaître les essences utilisées vous aidera à maintenir ou réparer rapidement l’une d’entre elle si vous diagnostiquez une zone de souffrance du bois.

Pour les poutres en maçonnerie, on utilise souvent du madrier découpé à partir d’essences résineuses, épicéa, sapin, mais sur une construction ancienne, la variété est plus grande.

Il y a différents stades de gravité dans l’altération d’une poutre en bois. Avant d’attaquer les travaux de répartition d’une poutre en bois, il est important de mesurer l’ampleur des dégâts et de bien diagnostiquer le problème.

Commencez donc par mesurer la zone endommagée et regardez si elle est répandue sur une partie seulement ou sur toute la circonférence de la poutre.

Ensuite, il faut que vous ayez une idée de la profondeur de la détérioration. En enfonçant un foret de perceuse, ou une pointe de clou de 2 à 3 mm maximum et en regardant jusque où la pointe s’enfonce (facilement), vous pouvez vous faire une idée du niveau de pourrissement et donc jusqu’à quel niveau le bois est atteint.

Les symptômes qui doivent attirer votre attention sont les suivants : fissures, tâches sombres, tâches blanches, surface piquetée ou encore bois friable. Il est conseillé de réagir dès les premiers signes : une faiblesse du bois attire souvent les parasites et la détérioration de la poutre est alors considérablement accélérée.

Il est important d’identifier la cause du problème. On distingue 3 problèmes récurrents qui peuvent être responsables de l’altération des poutres en bois :

  • Les infiltrations d’eau
  • La présence de parasites
  • Des torsions subies par la poutre

Avant d’attaquer les réparations, il faudra donc résoudre le problème qui a causé les dégradations. S’il s’agit d’un problème d’infiltration, nous vous invitons à consulter l’article qui explique comment réagir face aux infiltrations d’eau.

Pour la présence de Parasites, un traitement de charpente s’imposera. Le traitement peut être réalisé soi même (à condition d’être équipé correctement) ou par un professionnel.

Enfin pour les torsions, il faudra voir pour rénover la charpente sur les parties où on constate des malfaçons ou prévoir un renforcement de la poutre ou de la charpente.

 

Comment réparer une poutre en bois ?

 

Selon les problèmes et l’ampleur de ceux-ci, vous pourrez agir directement vous-même sur la poutre pour réparer celle-ci. Une réparation de poutre est possible à réaliser soi-même dans la mesure où le problème n’est pas trop important et qu’il est localisé.

Par contre si les dégradations sont trop importantes ou étendus à l’ensemble de la surface de la charpente, il faudra mieux contacter un artisan. Vous trouverez à ce sujet plus d’informations dans l’article sur le prix de rénovation d’une charpente.

 

Réparer une poutre fissurée

Pour une poutre fissurée mais saine, le problème n’est pas grave et la solution est rapide et économique. Il s’agit tout d’abord de purger la fissure de tous les résidus qui l’obstruent, avec un peu d’eau, une brosse, une lame de couteau ou de tournevis.

Une fois séchée, appliquez un liquide de traitement de bois pour le nourrir et l’assainir. Vendu par bidon, on en trouve entre 2,40 et 11 euros le litre chez tous les fournisseurs de produits de menuiserie.

Au moment de l’achat, prenez garde aux indications sur la notice. Il y a des produits pour les poutres extérieures et intérieures.

Enfin, vous pouvez combler la fissure avec de la pâte à bois, que l’on trouve facilement dans le commerce pour 20 à 25 euros le kg.

Une fissure peut signifier qu’un problème plus important met en péril la solidité de la structure. Observez dans les mois qui suivent si d’autres fissures se forment, auquel cas l’avis d’un menuisier ou d’un couvreur pourrait s’avérer nécessaire.

 

Traiter les problèmes de termites

Pour une poutre attaquée par des insectes, la priorité est de les faire disparaître ainsi que les larves.

L’application d’un produit du type xylophène (entre 4 et 11 euros le litre) est la première étape. Si la poutre est très piquetée, de la pâte à bois fera là aussi l’affaire pour reboucher les trous.

Par contre si le problème s’étant à l’ensemble de la charpente, il faudra réaliser un traitement de charpente complet.

 

Réparer une poutre de bois pourrie

La pourriture du bois est un problème un peu plus complexe à résoudre. Là encore, la profondeur est cruciale. Si l’humidité reste superficielle, une fois l’infiltration endiguée, l’important est d’enlever la couche abîmée et d’assainir le bois.

Poncez-le doucement jusqu’à arriver à la partie saine. Appliquez un liquide de traitement puis de la pâte à bois et observez la poutre pendant quelques temps pour vérifier que la périphérie reste saine.

 

Comment renforcer une poutre en bois ?

 

Si la poutre est endommagée jusqu’au cœur, il n’est plus temps de masquer l’avarie avec de la pâte à bois.

Pour maintenir l’efficacité de portage de la poutre, il est urgent de comprendre et de supprimer la cause, puis d’amputer toute la zone abîmée, dussiez-vous couper une tranche complète de poutre (assurez-vous que la structure est en état de supporter les travaux, l’installation d’un étai étant la solution la plus sûre).

Afin de rétablir l’inertie de la poutre, on procédera généralement à un renforcement de la poutre.

 

comment renforcer une poutre en bois

Le renforcement de poutre, le remplacement ou la rénovation de charpente sont des travaux qui demandent l’intervention d’un professionnel. Mieux vaut faire appel à un artisan si les problèmes de charpentes sont trop importants pour être réglés par vous-même.


 

Il faut alors, après avoir soigneusement poncé les parties abîmées jusqu’aux zones saines, brosser le bois pour enlever tout résidu, puis implanter dans l’about ainsi mis à jour 4 broches en métal qui vont servir d’armature à la reconstruction. Le plus simple est d’utiliser des fers à béton disponibles en magasin pour en moyenne 2 euros pièce.

Une fois assurée la prise des broches, il y a principalement 3 méthodes pour reconstituer la poutre.

 

Modélisation d’une résine imitant le bois

Selon le type de mortier de résine, il faudra ou non réaliser un coffrage au moment de couler la poutre. Référez-vous aux indications sur l’emballage. S’agissant d’un produit un peu spécifique, il n’est pas évident de le trouver chez tous les fournisseurs. Renseignez-vous avant sur internet. Un kit coûte habituellement entre 80 et 90 euros.

 

Le coffrage en bois

Le coffrage en bois suppose de faire faire sur mesure une pièce de bois de dimensions égales à la partie amputée pour l’installer en remplacement. Dans ce cas, sciez en oblique vers le bas l’about de la poutre. Elle s’emboîtera autant dans la forme que grâce aux rivets que vous aurez posés. Pour avoir une idée du prix, renseignez-vous auprès d’un menuisier : l’essence de bois demandée et les dimensions seront les critères de prix.

 

La prothèse en bois

La prothèse en bois a pour objectif de recréer la poutre comme elle était avec une nouvelle pièce de bois. Dans la mesure où cette option demande une vraie précision, demandez l’avis d’un artisan proche de chez vous pour la commande et la réalisation. Le prix en sera plus élevé mais le résultat plus soigné peut valoir la peine si la solidité de la poutre est mise en jeu ou si vous souhaitez conserver l’esthétique des poutres apparentes dans une pièce à vivre.

Pour une réparation de poutre qui demande un renforcement, les travaux demandent des compétences, des matériaux et outils particuliers. Il est donc très recommandé de faire appel à un professionnel pour les travaux de réparation les plus délicats.

 

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Comment traiter une poutre en bois ?

 

Comme nous l’avons vu, le bois, qui peut vivre très longtemps (nous avons des exemples de poutres datant d’époques médiévales toujours capables de porter de lourdes charges), a besoin d’être régulièrement entretenu et traité.

En plus du soin de l’environnement de ce dernier, certains produits sont efficaces et peuvent lui permettre d’évoluer dans de bonnes conditions (n’oubliez pas que le bois vit et donc se modifie tout au long de son existence, même en tant que poutre).

Nous avons déjà parlé des produits d’entretien. Ils ont pour objectif de nourrir le bois et de le maintenir sain. Ils ont un effet répulsif pour les insectes et protègent le bois de la chaleur et de l’humidité. Certains sont plus spécialisés sur une qualité que sur une autre. Ces particularités sont toujours spécifiées sur l’emballage du produit, dont les prix tournent autour de 2,40 à 11 euros le litre.

Pour le traitement complet de la charpente, on préconise généralement un traitement de charpente tous les 10-20 ans. La durée de vie d’un traitement varie entre 10 et 20 ans selon les produits utilisés et les conditions d’exposition. Vous trouverez à ce sujet plus d’information dans l’article sur le traitement de charpente en bois.

Il est conseillé de faire des contrôles réguliers de l’état de sa charpente pour prévenir tous types de problème et vérifier l’efficacité du traitement.

 

Finitions pour poutre en bois

 

Après des réparations, il reste souvent des traces. Pour ménager le regard et protéger le bois, vous pouvez appliquer un vernis imitant la couleur du bois, que vous trouverez en bidon de 5 litres pour 30 à 40 euros.

Colorer la poutre à votre goût est aussi envisageable après avoir appliqué une couche de fond dur sur le bois. Vérifiez que la peinture soit pour l’intérieur ou l’extérieur selon vos besoins.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *