Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Isoler une porte d’entrée

Isoler une porte d’entrée

Comment isoler une porte d’entrée ? Quelles sont les méthodes disponibles pour isoler une porte ? Quels matériaux choisir pour l’isolation de sa porte d’entrée ? Maison en Travaux vous donne toutes les informations sur l’isolation d’une porte.

Comme toutes les ouvertures, la porte d’entrée est un accès pour l’air frais et le bruit. Si elle souffre d’une mauvaise isolation phonique et thermique, elle peut facilement faire grimper votre note d’électricité et être la voie royale de nuisances sonores désagréables. Cependant, changer sa porte d’entrée n’est pas toujours possible.

Heureusement, des solutions à moindre coût existent afin de calfeutrer votre entrée et de limiter les désagréments.

 

Pourquoi isoler une porte d’entrée ?

 

Une porte d’entrée qui ne remplit plus son rôle d’isolant laisse passer l’air froid. De même que les interstices de votre entrée laissent passer les courants d’air, les sons de l’extérieur envahissent plus facilement votre logement et la nuisance sonore s’installe.

L’isolation phonique et l’isolation thermique sont deux bonnes raisons d’isoler votre porte d’entrée afin d’améliorer votre confort et aussi de faire baisser votre note de chauffage.

 

L’isolation phonique d’une porte d’entrée

Si l’on pense spontanément à l’isolation des murs ou de la toiture, on n’en vient que rarement à se pencher sur la porte d’entrée quand on parle de nuisances sonores.

Et pourtant, c’est elle qui fait le lien entre votre intimité et l’extérieur. Si votre porte n’est plus hermétique ou est abimée, le bruit du palier se faufilera à l’intérieur. Il est donc indispensable de remédier à ce problème si vous souhaitez retrouver un certain calme dans votre demeure.

 

L’isolation thermique d’une porte d’entrée

Si votre porte d’entrée laisse passer le son, il y a de fortes chances qu’elle laisse aussi passer l’air frais. Vous avez non seulement une sensation de courant d’air dans votre logement, mais en plus une déperdition de chaleur se fait à l’intérieur de la maison.

Vous chauffez donc plus pour compenser et vous augmentez par là même votre note de chauffage. Là encore, une isolation thermique est nécessaire afin de conserver la chaleur à l’intérieur de votre maison et par la même occasion, de diminuer votre facture de chauffage.

 

Les isolants de porte d’entrée

&nsbp;

Plusieurs solutions existent afin de remédier à ces problèmes. Sachez qu’en calfeutrant votre porte, vous jouerez aussi bien sur l’isolation phonique que sur l’isolation thermique. Vous devrez choisir celui qui vous semble le plus approprié à votre cas et à votre porte-monnaie. De plus, des petites astuces vous assureront une meilleure isolation, quelle que soit la méthode retenue.

Ainsi, vous pouvez d’ores et déjà placer une plaque amovible devant votre serrure afin de limiter les entrées d’air par le canon. Et si votre porte est vitrée, pensez à vérifier le joint de la vitre et à le refaire le cas échéant. Vous pouvez également opter pour la pose d’un double vitrage qui réglera une partie du problème efficacement. Il ne vous reste plus qu’à définir la solution portant sur le calfeutrage du dormant de la porte pour complètement isoler votre porte d’entrée.

 

L’isolation par les joints de porte

Vos joints de porte sont collés sur votre porte d’entrée et assurent normalement l’hermétisme entre le cadre et le battant de la porte. Ils ont pu s’user avec le temps et n’assurent plus leur rôle. Pour vérifier si vous devez refaire vos joints de porte, vous pouvez placer délicatement une feuille entre la porte et le cadre. Une fois fermée, essayez de retirer la feuille. Si celle-ci se retire facilement, c’est que vos joints doivent être refaits. Selon l’espace que vous avez à combler, vous pouvez opter pour :

Entre 1 et 5 mm :

  • Joints adhésifs en polyuréthane de performance faible : de 8  à 24 euros
  • Joint adhésif en profil V de performance moyenne : de 8 à 24 euros

Entre 1 et 6 mm :

  • Joint métalliquetrès performant : de 17  à 65 euros

Plus de 6 mm :

  • Joints siliconetrès performants : le pistolet et la bombe coûtent environ 25 euros
  • Bourrelets en mousse PVC à clouer très performants : 3,50 euros le mètre

 

Isoler le bas de porte

Le bas de porte laisse peut-être lui aussi passer l’air frais. Vous devez donc vous en occuper aussi. Pour cela, vous pouvez poser un boudin de porte. Ce dernier peut se présenter sous différente forme, textile ou plinthe automatique.

Vous en trouverez à glisser, à coller ou encore à visser à votre bas de porte. De nombreux designs existent du plus sobre au plus fantaisiste. L’efficacité reste la même et laisse l’air froid  à la porte de chez vous.

Là encore, c’est dans les magasins de bricolage que vous trouverez votre bonheur entre 7 et 20 euros.

Isolation intérieure de la porte

Si malgré tous vos efforts, le bruit et le froid continuent de rentrer chez vous, il se peut que le bois central de votre porte soit trop fin. Dans ce cas, vous pouvez coller un isolant comme le liège directement sur la partie centrale de votre porte.

À titre d’information, une dalle de liège de 60×30 coute entre 14  et 26  euros.

Une autre solution consiste à mettre un rail et un rideau épais couvrant votre porte de haut en bas. Il faudra compter pour le rail et le rideau entre 60 et 100 euros. Le rideau présente une très bonne isolation phonique.

 

Comment isoler sa porte d’entrée ?

 

Pratiquement, vous avez maintenant en main tout ce qu’il vous faut pour réaliser l’isolation de votre porte d’entrée. Concrètement, il est temps de passer à la pose afin de poser votre joint sur le dormant. Pour cela, vous allez avoir besoin de différents outils selon le joint que vous aurez choisi de poser.

 

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 
comment isoler une porte d'entrée

Si votre porte est trop compliquée à isoler. Vous pourrez toujours penser à changer la porte d’entrée.

Préparer sa porte

Comme dans tout travail, vous devez préparer votre surface en la lessivant soigneusement et en la séchant. Au préalable, vous aurez enlevé les anciens joints.

Vous pouvez vous aider d’un cutter si besoin est. Ensuite, vous la dégraissez à l’aide d’alcool. Il ne vous reste plus qu’à laisse sécher puis à prendre les mesures de votre tour de porte.

 

Calfeutrer sa porte avec les différents isolants

Pour la pose du joint adhésif, coupez votre joint à la dimension relevée avec un cutter ou une paire de ciseaux. Puis collez-le dans la feuillure à l’intérieur du dormant en prenant soin de décoller le papier adhésif au fur et à mesure.

Appuyez fortement pour bien le fixer. Pour un joint en V, c’est la même méthode. Vous devez simplement veiller à poser la pointe en V sur la feuillure.

Pour la pose du joint métallique, coupez votre joint à la dimension voulue. Puis clouée le sur le dormant avec des clous à tête plate, en laissant la partie relevée vers l’extérieur. Enfin, rabattez la partie mobile à l’aide d’une cuillère.

Pour la pose d’un joint en silicone, chargez le pistolet à silicone avec la cartouche. Ouvrez la cartouche, placez la canule et coupez la tête de la canule en biais avec un cutter. Appliquez lentement le silicone le long de la feuillure. Puis, recouvrez-la d’une bande de démoulage que vous couperez dans l’angle du bâti.

Fermez votre porte et laissez sécher 2 heures. Retirez la bande de démoulage après 24 h.

Pour la pose d’un bourrelet en mousse PVC, coupez le bourrelet à la dimension voulue avec un cutter et clouez le bourrelet tous les 10 centimètres avec des clous à tête plate.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *