Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Prix des interrupteurs et disjoncteurs différentiels

Prix des interrupteurs et disjoncteurs différentiels

Quel est le prix d’un interrupteur différentiel ? Quelle est la différence avec un disjoncteur différentiel ? Si vous avez décidé de vous lancer vous-même dans vos travaux de construction ou de rénovation, vous devez vous renseigner sur les éléments qui composent un tableau électrique. Et plus particulièrement quel est le matériel qui assure la protection des occupants et des équipements électriques du logement. Découvrez le guide sur les interrupteurs et disjoncteurs différentiels pour savoir choisir son dispositif différentiel.
 

Rôle d’un dispositif de protection dans une installation électrique

 
Qu’est-ce qu’une mise en sécurité ? Quel est le rôle d’un dispositif de protection dans une installation électrique ? À quoi sert un dispositif différentiel ? Les dispositifs différentiels ont comme rôle de protéger les personnes en détectant les fuites de courant. Ils sont obligatoires dans toute installation électrique neuve ou de rénovation importante (modification de compteur). L’installation de différentiels est également fortement préconisée dans toute installation, même ancienne, à condition qu’elle soit reliée à la terre.
 

Qu’est-ce qu’un dispositif de protection électrique ?

Il est indispensable de savoir quel dispositif de protection utiliser pour disposer d’une installation électrique sécurisée et aux normes. Dans une installation électrique, un dispositif de protection est un appareillage modulaire qui coupe le courant sur un ou plusieurs circuits en cas de problème électrique.

On distingue deux grandes familles de dispositifs de protection : les disjoncteurs divisionnaires et les différentiels. Voici la différence entre un disjoncteur divisionnaire et un différentiel :

  • Un disjoncteur divisionnaire protège les équipements électriques et électroniques contre les courts-circuits et les surcharges de courant. Pour cela, en cas de problème détecté, il disjoncte et coupe le courant sur tout le circuit auquel il est relié.
  • Un DDR (Dispositif Différentiel à courant Résiduel) permet, quant à lui, d’assurer la protection des occupants d’un logement contre tous risques d’électrisation. Il peut s’agir d’un interrupteur ou d’un disjoncteur différentiel.
    • Un interrupteur différentiel coupe le courant en cas de détection d’un courant de fuite (30mA) dans la limite de son pouvoir de coupure (ex : 40A), c’est à dire sa capacité à interrompre le passage de courant. C’est pourquoi, il est essentiel de ne pas surcharger une installation avec trop de circuits divisionnaires par différentiel (voir explication plus loin).
    • Un disjoncteur différentiel, quant à lui, protège à la fois les personnes (DDR) et aussi les circuits, puisque qu’il combine en plus de la fonction différentielle, celle du disjoncteur. Il a l’avantage de détecter les surintensités (surcharges), comme les courants de fuite. Ce qui garantit qu’on ne dépasse jamais son pouvoir de coupure : il coupe le circuit dès lors que l’intensité de coupure est dépassée. Il convient d’ajouter des disjoncteurs divisionnaires pour la protection de chacun des circuits en aval, c’est à dire après le DDR.

À savoir qu’il existe trois types de différentiel en fonction de vos besoins et de votre tableau électrique :

  • Type AC : décèle les fuites de courant alternatif.
  • Type A : détecte les fuites de courant alternatif et continu.
  • Type Hpi ou Hi : repère les fuites de courant alternatif et continu, il possède également une immunité renforcée aux déclenchements intempestifs générés par des perturbations sur le réseau électrique.

dispositif protection tableau électrique

Comment sécuriser un tableau électrique ? Quelles sont les modules de protection ? Pour protéger l’habitat et ses habitants, il faut installer des dispositifs de protection dans le tableau électrique. Tout savoir sur le dispositif de protection d’une installation électrique et l’emplacement des modules dans le tableau.


 

Emplacement dans l’installation électrique et raccordement

La pose et le branchement d’un dispositif différentiel dans un tableau électrique doit suivre des règles précises de câblage. Chaque dispositif de protection, quel que soit son rôle, s’installe sur un rail DIN du tableau électrique.

Voici les principales étapes pour poser et câbler un dispositif différentiel dans votre tableau électrique :

  1. L’interrupteur ou disjoncteur différentiel se place en tête d’un ensemble de circuits, souvent sur une même rangée. Cela lui permet de protéger l’ensemble des circuits.
  2. L’alimentation électrique de chaque DDR se fait de plus en plus fréquemment à l’aide de peignes verticaux. Leur branchement peut aussi être effectuée via un bornier pour la Phase et un pour le Neutre, souvent placés en haut du tableau. Dans ce cas, chaque DDR est alimenté par les borniers qui eux-mêmes sont raccordés à l’alimentation générale, le tout à l’aide de fil rigide, 10², 16² ou plus selon les cas. Au niveau du raccordement électrique, tous les DDR sont donc alimentés en parallèle. Cependant, certains différentiels n’acceptent que les peignes verticaux, cela dépend des marques.
  3. Ensuite, des peignes horizontaux assurent la liaison entre l’interrupteur différentiel et les disjoncteurs divisionnaires sur une même rangée.
  4. Pour finir, il est nécessaire de relier le tableau de répartition au réseau électrique. Cela s’effectue en raccordant l’alimentation générale du tableau à partir du disjoncteur d’abonné jusqu’au peigne vertical reliant tous les DDR ou les borniers, selon les cas.

 

Obligations relatives à la norme NF C 15-100

La norme NF C 15-100 régit les réglementations relatives aux bâtiments résidentiels. Elle indique que chaque logement doit disposer d’au moins deux différentiels dans son installation électrique. La règle exacte est que chaque circuit électrique du logement doit être protégé par un différentiel 30mA. Pour cela, un type A est installé pour protéger les circuits dits spécifiques (plaques de cuisson, gazinière, lave-linge, infrastructure de charge pour véhicule électrique). Un interrupteur différentiel type AC (ou disjoncteur différentiel) assure, quant à lui, la protection de tous les autres circuits de l’habitation.

C’est pourquoi, compte-tenu de cette règle et selon votre besoin (ex : chauffage électrique), il est de plus en plus vendu de différentiel 30mA 63A afin d’assurer la bonne protection des personnes en cas d’électrisation. Et le type Hi ou Hpi, il sert à quoi ? Ce DDR est utilisé pour protéger des équipements qualifiés de sensibles comme le matériel informatique et le congélateur.

La norme indique également qu’un différentiel ne peut être relié à plus de 8 disjoncteurs. Si on regarde au niveau du courant assigné, l’intensité du DDR doit être supérieur ou égale à 0.5 fois la somme des intensités des appareillages modulaires. Pour être plus clair, la somme maximale des intensités des modules qui suivent un interrupteur ou disjoncteur différentiel de 40A ne doit pas excéder 80A.

Cependant, cette règle ne s’applique pas pour le chauffage direct, l’IRVE (infrastructure de recharge de véhicule électrique) et l’eau chaude sanitaire. Pour ces circuits, le coefficient est de 1.
 

Différence entre interrupteur et disjoncteur différentiel

 
Chaque différentiel assure la protection des habitants d’un logement contre les risques d’électrisation. Il vérifie si la quantité de courant de la Phase n’est pas différente de celle du Neutre. Si c’est le cas et que cette différence de courant atteint le seuil de déclenchement du DDR (30mA dans le résidentiel), le courant est automatiquement coupé.

Mais quelle est la différence entre un interrupteur et un disjoncteur différentiel ? L’explication est simple. Comme expliqué plus haut, le disjoncteur différentiel regroupe les fonctions d’un disjoncteur et d’un interrupteur différentiel. Ainsi, il se déclenche en cas de court-circuit, de surintensité (surcharge électrique) et de problème d’isolement.

La différence entre ces deux différentiels réside également dans le prix à l’achat. En effet, un disjoncteur différentiel coût plus cher qu’un interrupteur différentiel. C’est d’ailleurs en partie pour cette raison qu’il est plus rare d’en trouver dans les installations électriques domestiques. Il est, en général, installé pour le réseau électrique d’un poolhouse ou d’une dépendance.
 

Quel est le prix des interrupteurs et disjoncteurs différentiels ?

 
Combien coûte un interrupteur différentiel ? Quel est le prix d’achat d’un disjoncteur différentiel ? Si vous devez remettre aux normes une ancienne installation électrique ou si vous devez mettre en place un nouveau tableau électrique, les modules de protection sont alors obligatoires pour protéger les personnes et les biens présents dans le logement. Tout savoir sur le prix et le tarif de pose des dispositifs différentiels pour une installation d’électricité domestique.
 

Facteurs de prix des interrupteurs et disjoncteurs différentiels

Le prix d’un différentiel diffère selon la marque, l’intensité, le type et le nombre de modules. Plus l’intensité est forte, plus le prix a tendance à augmenter. De la même manière qu’un DDR bipolaire (2 modules) est commercialisé à un tarif moins élevé qu’un différentiel tétrapolaire (4 modules).

Ensuite, la différence de prix s’effectue au niveau des marques. Certaines ont une renommée plus importante, ce qui a tendance à gonfler le prix du matériel. Un tarif élevé peut aussi s’expliquer par des innovations apportées par le fabricant au produit facilitant ainsi sa mise en œuvre.

Enfin, le prix varie aussi, et surtout, selon le point de vente. En général, un même interrupteur différentiel est vendu moins cher sur une boutique en ligne que dans un magasin physique.
 

Comparatif de prix d’un interrupteur et disjoncteur différentiel

Le tarif d’un DDR n’est pas figé dans le temps. Il évolue en fonction du marché, des périodes de promotions et des revendeurs.

Pour prendre des exemples de comparaison de prix entre un interrupteur différentiel et un disjoncteur différentiel, on peut s’intéresser aux produits les plus utilisés. Par exemple :

  • un interrupteur différentiel 40A 30mA type AC coûte en moyenne 50€ en grande surface de bricolage et aux alentours de 40€ sur un site e-commerce spécialisé
  • un disjoncteur différentiel 30ma 40A type AC est commercialisé entre 90€ et 150€ (en fonction des marques) dans les magasins physiques et à partir de 60€ sur Internet
  • un interrupteur différentiel type A 40A 30mA revient aux alentours d’une soixantaine d’euros en grande surface de bricolage et en moyenne à 48€ sur une boutique en ligne dédiée au matériel électrique

Pour résumer, un disjoncteur différentiel coûte en moyenne 2 fois plus cher que l’achat d’un interrupteur différentiel et d’un disjoncteur divisionnaire. Il s’agit pourtant d’une solution équivalente pour protéger ses circuits électriques à la différence qu’un disjoncteur divisionnaire permet de protéger individuellement un circuit électrique sans impacter l’ensemble du tableau.
 

Où acheter un interrupteur ou disjoncteur différentiel ?

 
Le matériel électrique, dont les dispositifs de protection, sont disponibles dans toutes grandes surfaces de bricolages, magasins spécialisés et sites e-commerce dédiés aux bricolage et au équipements du BTP. Cependant, le prix diffère d’un point de vente à un autre et la différence peut s’avérer importante. En effet, les boutiques en ligne proposent, en général, des tarifs plus avantageux. De la même manière, elles disposent généralement d’une offre plus complète.

Vous pouvez également embaucher une entreprise d’électricité pour la remise aux normes de votre installation électrique. Dans ce cas, l’électricien vous fournira les interrupteurs et disjoncteurs différentiels nécessaires en plus de leur pose. Pour trouver un électricien et comparer les prix des dispositifs différentiels, il vous suffit de faire une demande de devis pour la rénovation de votre installation électrique :

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *