Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Condamner une fenêtre : prix et travaux

Condamner une fenêtre : prix et travaux

Vous envisagez de condamner une fenêtre qui vous gêne dans l’aménagement intérieur de votre maison ? Vous devez faire attention car ce genre de travaux est assez rare et tous les maçons ne le font pas. En effet, boucher une ouverture ou la cacher demande un certain savoir-faire en regard du risque de rupture de l’étanchéité en façade. Si vous souhaitez laisser passer la lumière ou complètement combler l’ouverture, la technique et les matériaux ne seront pas les mêmes.

Comment murer une ouverture vitrée ? Comment cacher une fenêtre ? Comment opacifier une ouverture ? Quel est le coût pour condamner et isoler une fenêtre ? Découvrez toutes les informations sur les travaux pour opacifier ou condamner une fenêtre : autorisation, travaux et prix pour murer une fenêtre par l’extérieur et cloisonner une fenêtre par l’intérieur.

 

Pourquoi condamner une fenêtre ?

 

Condamner une fenêtre n’est pas un geste anodin. Cela va enlever de la clarté dans la pièce concernée et va peut-être aussi réduire la ventilation intérieure. En effet, le rôle principal d’une ouverture est de laisser passer la lumière à l’intérieur du logement et d’assurer une aération. Si vous condamnez une fenêtre, votre pièce sera donc moins lumineuse.

Il faut donc bien réfléchir avant de procéder à une telle opération. Pour autant, les raisons qui poussent à murer une ouverture sont souvent dictées par un problème d’intimité dans la maison. En effet, ces travaux sont demandés quand le voisin a une vue directe chez vous. Les pièces généralement concernées sont la salle de bain ou la chambre où justement le besoin d’intimité est très élevé.

Les fenêtres qui donnent directement sur les voisins sont fréquentes dans les vieux immeubles ruraux où la proximité entre les maisons laisse un faible espace entre chaque bâtisse ou encore lorsque le voisin fait surélever sa maison. Il a alors une vue plongeante dans votre habitat.

Il se peut aussi que le besoin de murer une fenêtre vienne d’un problème d’aménagement intérieur. Deux fenêtres dans une chambre exiguë par exemple peuvent poser problème pour positionner les meubles utiles comme le lit, l’armoire et la commode. Les sous-sols sont aussi souvent concernés par la condamnation d’ouverture. Dans ce cas-là, il faudra être particulièrement vigilant quant aux problèmes d’aération afin que la condamnation de la fenêtre n’engendre pas d’autres problèmes ensuite comme de l’humidité.

Qu’il s’agisse de solutionner un problème de vis-à-vis du voisinage ou de refaire l’agencement intérieur en repensant l’emplacement des ouvertures, il existe plusieurs techniques selon vos besoins et la configuration des lieux. L’avis d’un maçon professionnel est recommandé pour trouver la solution idéale.

 

Travaux pour condamner une fenêtre de l’intérieur

 

Pour condamner une fenêtre rapidement et sans engager de travaux trop importants, la solution la plus rapide et la moins coûteuse consiste à monter une cloison devant la fenêtre à condamner. En procédant aux travaux par l’intérieur, vous évitez certaines démarches administratives et surtout, vous gagnez en temps. La façade n’est pas modifiée, ce qui évite des demandes administratives parfois longues. De plus, si un jour vous changez d’avis, il suffira de démonter la cloison pour remettre la fenêtre en service. Voici les étapes des travaux pour condamner une fenêtre de l’intérieur.

 

Étape 1 : retrait de la fenêtre et du bâti existant

La première chose à faire est de retirer la fenêtre existante et son encadrement. Pour cela, vous allez vous armer d’un ciseau, d’un marteau, d’une scie égoïne, d’un pied-de-biche et d’un tournevis. Une fois le matériel en votre possession, vous devez suivre les étapes suivantes :

  1. Commencez par retirer les vantaux de la fenêtre.
  2. Puis prenez la scie égoïne et découpez tout autour du cadre afin d’enlever les attaches entre le cadre et le mur. Généralement ces attaches se trouvent sur les côtés latéraux. Pour autant, si vous voyez que le cadre résiste, n’hésitez pas à faire une découpe en haut et en bas aussi.
  3. Découpez ensuite le cadre en 6 morceaux en prenant soin de faire une découpe en biais pour les retirer plus facilement.
  4. Prenez le pied de biche et placez-le entre l’encadrement et le mur.
  5. Retirez le premier morceau de cadre et continuez à l’identique jusqu’à enlever tous les morceaux du bâti.

 

Étape 2 : monter la cloison ou les briques de verre

Il faut maintenant monter la cloison devant l’ouverture. Pour cela, vous allez avoir le choix entre deux options. Soit vous souhaitez conserver de la lumière. Dans ce cas, vous allez utiliser des briques de verre qui vont opacifier l’ouverture tout en laissant passer la lumière :

  1. Faites une petite chape sur le rebord de la fenêtre pour la remettre bien droite.
  2. Préparez du mortier bâtard et étalez une première couche sur la chape.
  3. Placez vos briques de verre en mettant du béton colle aussi sur les côtés.
  4. Recommencez par rangée jusqu’à complètement boucher l’ouverture.

Soit vous souhaitez ne pas conserver de luminosité. Dans ce cas, vous allez utiliser des carreaux de plâtre pour cloisonner la fenêtre et ainsi l’obstruer complètement. Avant de monter la cloison, vous pouvez poser un matériau isolant. Voici les étapes à suivre pour condamner une fenêtre en montant une cloison en carreaux de plâtre :

  1. Préparez le mortier colle.
  2. Étalez une couche sur le plat de l’ouverture.
  3. Placez vos carreaux de plâtre jusqu’à le cloisonnage complet de l’ouverture.

 

Travaux pour condamner une fenêtre et la murer

 

Si vous souhaitez condamner votre fenêtre complètement et la murer, vous allez devoir déposer la fenêtre, retirer son encadrement puis boucher l’ouverture par l’extérieur. Voici comment procéder :

  1. Là encore, la première étape est la dépose de la fenêtre.
  2. Ensuite, vous allez reboucher le mur avec du béton cellulaire ou des parpaings.
  3. Puis, il faudra refaire l’isolation extérieure et l’étanchéité de la façade. Attention aux ponts thermiques et acoustiques !
  4. Faites l’enduit de façade.
  5. Réalisez l’enduit intérieur et la finition souhaitée.

Pour murer une fenêtre que vous souhaitez condamner, vous pouvez utiliser plusieurs matériaux en fonction de vos compétences. Les professionnels préconisent le plus souvent le murage d’une fenêtre avec des parpaings. Toutefois, il est possible de murer une fenêtre avec du béton cellulaire. Le plus important étant d’assurer l’étanchéité de l’ouverture bouchée afin d’éviter toute infiltration à l’intérieur.

comment condamner et isoler fenêtre

Comment combler une fenêtre ? Comment isoler une fenêtre obstruée ? Pour des soucis d’isolation, d’aménagement ou encore de vis-à-vis du voisinage, certains particuliers décident de condamner, opacifier et isoler une fenêtre. Les étapes des travaux pour boucher une ouverture ou une fenêtre de l’intérieur ou de l’extérieur.

 

Autorisations nécessaires pour murer une fenêtre

 

Si vous condamnez votre fenêtre par l’intérieur, aucune autorisation n’est nécessaire dans la mesure où vous ne modifiez pas la façade. Par contre, si vous décidez de la boucher complètement, il faudra faire une demande de modification de façade en mairie. Les travaux ne pourront débuter qu’après avoir obtenu l’autorisation.

Réfléchissez bien à la façon de condamner votre fenêtre, car si vous changez de nouveau d’avis un jour, les démarches ne seront pas les mêmes. En effet, si vous avez opté pour la solution de la cloison intérieure, vous n’aurez qu’à démonter votre cloison. Par contre, si vous avez complètement bouché l’ouverture en façade, vous devrez demander à nouveau un permis de modification de façade pour pouvoir rouvrir l’ouverture.

Quelle autorisation pour murer des fenêtres ? Faut-il un permis pour condamner une fenêtre ? Les travaux pour murer une ouverture comme une porte ou une fenêtre nécessite de déposer une déclaration préalable de travaux. Tout savoir sur l’autorisation pour condamner une fenêtre.

 

Prix de fermeture d’une fenêtre

 

La condamnation d’une fenêtre est une prestation très peu demandée aux entreprises de maçonnerie. Vous allez donc devoir trouver un artisan qui propose ce service. Demandez bien au maçon que vous aurez choisi s’il est coutumier de ce genre de travaux. Le tarif de fermeture d’une fenêtre dépend de la difficulté du chantier, de la façon dont vous voulez boucher votre fenêtre, mais aussi de la zone géographique où vous vous trouvez et des prix pratiqués par votre maçon.

Pour autant on estime le prix d’une fermeture de fenêtre entre 500€ et 800€ pour une fenêtre de dimensions standards. Demandez au moins 3 devis avant de vous décider !

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *