Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Climatisation d’appartement : bien choisir

Climatisation d’appartement : bien choisir

Vous aimeriez équiper votre appartement d’une climatisation ? Cet équipement devient, en effet, un incontournable pour supporter les canicules de la saison estivale. Cependant, l’installation d‘un climatiseur a aussi des implications qu’il convient de ne pas négliger en appartement. Quels sont les éléments à prendre en compte pour bien choisir la climatisation d’un appartement ? Quelles sont les différentes solutions possibles, selon qu’on est locataire ou propriétaire ? Quel budget prévoir pour faire installer une climatisation ? Ce guide pour faire le point sur le sujet.

 

Quels critères pour choisir la climatisation de son appartement ?

 

Les périodes de chaleur s’intensifient, y compris dans les régions tempérées. Mais, selon la météo de sa région, les températures s’avèrent plus ou moins élevées, et l’installation d’une climatisation plus ou moins indispensable.

Selon sa situation, il convient donc de s’intéresser à différents critères afin d’effectuer un choix de climatisation vraiment adapté :

  • son type d’utilisation : fréquente ou occasionnelle, selon ses habitudes et sa tolérance à la chaleur.
  • la configuration du logement : orientation, nombre et types de fenêtres, superficie intérieure, nombre de pièces à rafraîchir, présence ou non d’un extérieur (balcon, terrasse, jardin)…
  • votre statut : propriétaire ou locataire ? En effet, dans le cadre de l’installation d’une climatisation en appartement loué, il est impératif de demander son accord au propriétaire. Une participation financière de ce dernier n’est pas obligatoire. Attention, un propriétaire doit également remplir des obligations. Il doit ainsi obtenir l’accord de sa copropriété.
  • la surface. Pour qu’elle s’avère efficace, il faut « calibrer » sa climatisation. Cela consiste à étudier : le nombre d’unités de climatisation nécessaires, le lieu de pose de ces blocs, et leur puissance.

 

Bien choisir la climatisation de son appartement : les différents types de climatisation

 

En fonction de vos besoins, mais aussi des contraintes liées à votre logement, vous pourrez alors opter pour la technologie la plus adaptée à vos critères : climatiseur mobile, climatiseur monobloc fixe, climatiseur réversible ou pompe à chaleur. Le point sur ces différents systèmes de climatisation.

 

Climatiseur monobloc mobile ou portable : avantages et inconvénients

Il existe deux types de monoblocs : très compact sans unité extérieure ou monobloc mobile (qui existe aussi en mode réversible).

Un climatiseur mobile se révèle avant tout un climatiseur facile à déplacer. Souvent doté de roulettes et d’une poignée, il peut donc être utilisé à différents endroits de l’appartement en fonction des besoins.

Il permet de rafraîchir des pièces comprises entre 20 et 50 m². Son utilisation est immédiate, sans travaux préalables. Il suffit alors de le brancher sur une simple prise électrique.

En revanche, il convient de le placer près d’une fenêtre pour laisser passer le tuyau d’évacuation du monobloc ou la gaine plate du modèle split (reliant le bloc intérieur au bloc extérieur). De plus, il faudra toujours laisser un espace libre autour de l’appareil pour assurer son bon fonctionnement.

Comptez environ 250 euros pour un climatiseur monobloc mobile. Plus performant et silencieux, le climatiseur split mobile coûte, pour sa part, entre 600 et 1.400 euros.

 

Climatiseur monobloc fixe, sans groupe de façade : avantages et inconvénients

Ce climatiseur se compose d’une seule unité. Appareil tout-en-un, il comprend le compresseur, le détendeur, l’évaporateur, le condenseur et le circuit frigorifique. Le monobloc extrait l’air chaud de vos pièces et la rejette à l’extérieur par une gaine d’évacuation. Il existe également des climatiseurs monobloc réversibles qui rafraîchissent en été et réchauffent en hiver.

Cet équipement monobloc fixe s’avère idéal pour 30 m2 et plus. Avec une seule unité, son installation ne requiert pas de travaux compliqués. Il faut juste le placer à proximité d’une ouverture où laisser passer l’évacuation.

Le prix varie en fonction des spécificités de l’appareil (puissance, design, classe énergétique …). Il sera compris entre 450 et 2.000 euros.

Attention : moins un monobloc est cher, moins il est performant.

 

Climatiseur réversible ou PAC : avantages et inconvénients

 

choisir climatisation appartement

La climatisation réversible par pompe à chaleur présente bien des avantages. Double fonction : rafraîchissement et chauffage de l’appartement. Elle s’avère aussi économe en énergie et ouvre droits à certaines aides.

 

La climatisation réversible, aussi nommée pompe à chaleur air-air, peut se faire avec un climatiseur mono-split ou multi-split. Tout dépend de votre superficie, du type de travaux que vous souhaitez engager, de votre budget… Quels sont leur descriptifs ? Leur consommation ? Dans quel cas les employer ? On vous explique tout.

 

Climatiseur Mono-split

Le climatiseur mono-split se compose d’une unité intérieure et d’une unité extérieure. Une double canalisation avec fluide frigorigène raccorde ces deux blocs.

L’unité intérieure peut être :

  • murale : fixée en hauteur, directement dans la pièce à climatiser
  • console : à fixer comme un radiateur
  • plafonnier : à suspendre au plafond. Certains modèles pouvant être semi-encastrés.

L’unité extérieure, quant à elle, se fixe à un mur.

Ce type de climatiseur est idéal pour les petites surfaces, la climatisation de la pièce de vie principale, et pour venir en complément de radiateurs électriques. Moins gourmand en énergie qu’un climatiseur monobloc mobile, il permet de se rafraîchir sans augmenter sa facture d’électricité.

Prévoyez un prix de 500 à 1.500 euros pour un climatiseur mono-split.

 

Climatiseur Multi-split

Le climatiseur multi-split se compose d’une unité seule extérieure combinée avec deux à onze unités intérieures. Elles disposent toutes de leur télécommande pour un réglage des températures personnalisé. Par ailleurs, chaque bloc intérieur se reliant séparément au bloc extérieur, cela assure une grande latitude de mise en œuvre. Il s’avère ainsi envisageable d’équiper chaque pièce successivement.

En ce qui concerne la pose, comme pour le mono split, les unités intérieures peuvent être murales, consoles, plafonniers ou encastrables. Il s’avère également possible de varier les modèles d’unités intérieures pour le même système. Cette option permet ainsi à un système de climatisation multi-split de s’adapter au mieux à la configuration, au volume et au type de pièces.

Une climatisation multi-split se révèle ainsi idéale pour rafraîchir ou réchauffer plusieurs espaces d’un grand appartement (loft, duplex…).

Comptez un budget de 1.500 à 10.000 euros pour un climatiseur multi-split, selon les critères retenus (puissance, rendement énergétique, intégration, options) .

À noter : Autre alternative pour les grands appartements de + de 100 m², la climatisation gainable. Composé d’une unité tout-en-un condenseur-compresseur, généralement installée dans des combles, ce système s’avère particulièrement discret. L’espace habitable n’est, en effet, encombré par aucun équipement. Seules des bouches de ventilation permettent d’insuffler l’air à la température souhaitée dans chaque pièce. Le tout grâce à un réseau de gaines dissimulées dans le faux plafond. Le prix d’un climatiseur gainable varie en moyenne de 800 à 6.500 euros (hors main-d’œuvre). Prévoyez un budget de 5.000 à 12.000 euros avec installation.

Remarque : Un climatiseur split génère le plus souvent moins de nuisances sonores qu’un climatiseur sans unité extérieure. Il s’avère donc idéal à installer dans une chambre à coucher. D’autant que certains peuvent bénéficier de l’option « silence ».

 

Comment fonctionne une climatisation d’appartement ?

 

La climatisation d’appartement repose sur trois éléments à l’intérieur desquels circule un fluide frigorigène : le compresseur, le condenseur et l’évaporateur.

L’appareil capte l’air chaud. Sous l’effet de la chaleur, le fluide frigorigène devient alors du gaz que le compresseur comprime pour qu’il redevienne liquide. Il passe alors dans le condenseur qui en extrait la chaleur et l’évacue. L’air alors rafraîchit est insufflé dans la pièce. Le fluide frigorigène achève son cycle par l’évaporateur, avant de recommencer son circuit.

 

Choisir sa climatisation selon la superficie de son appartement

 

La superficie et le nombre de pièces d’un appartement s’avèrent des facteurs essentiels pour le choix de sa climatisation.

Les dimensions du logement ont ainsi un impact sur :

  • le nombre d’unités
  • la possibilité ou non de fixation des blocs
  • l’emplacement de l’installation
  • la puissance nécessaire.

Sachant qu’il faut compter en moyenne 100 W par m² avec une hauteur de plafond standard à 2,50 m.

À noter : deux autres paramètres doivent également être pris en compte au moment de choisir la puissance frigorifique de la climatisation de son appartement : le volume, calculé en fonction de la hauteur sous plafond, ainsi que la qualité de l’isolation de l’appartement neuf ou ancien.

Pour les appartements de petite surface, un climatiseur mural fixé en hauteur se révèle tout indiqué pour son faible encombrement de l’espace de vie. Autre option : un climatiseur console qui s’installe également au mur, mais qui occupe cependant un espace proche du sol qui pourrait être meublé.

 

Quel prix pour la climatisation d’un appartement ?

 

Le prix de la climatisation d’un appartement varie en fonction de l’équipement choisi, puis aussi de la surface à équiper et des contraintes de l’installation.

La climatisation mobile est une solution qui allie petits prix et facilité d’installation.

Selon le type de climatisation dans lequel vous souhaitez investir, vous pouvez peut-être bénéficier d’aides financières (voir conditions d’accession).

Les prix vont de 250 euros pour un climatiseur mobile réversible jusqu’à plus de 1.000 euros pour les modèles split (hors pose et mise en service). La gamme de prix s’explique par les différentes puissances et technologies des appareils présents sur le marché.

 

Climatisation en appartement : quelle réglementation ?

 

choisir climatisation appartement

L’installation d’une climatisation dans un appartement implique de respecter certaines contraintes de voisinage ou de propriété. Mieux vaut bien s’informer avant de l’installer.

 

La réglementation dépend du type de climatisation choisi. Avec une climatisation mobile, aucune contrainte ; par contre, une climatisation fixe requiert souvent l’autorisation préalable du bailleur ou des copropriétaires selon la situation.

 

Pose d’une climatisation en tant que locataire

Dans ce cas, la possibilité d’installer d’une climatisation dépend de l’accord préalable du propriétaire bailleur, car elle intervient sur le bâti. Cet accord doit être écrit.

Après avoir autorisé une pose, le propriétaire doit, s’il s’agit d’une copropriété, obtenir les autorisations nécessaires et également mettre à jour l’état des lieux.

Le financement des travaux par le propriétaire n’est pas obligatoire. Si la climatisation est financée par le locataire, celui-ci peut alors l’emporter à son départ.

 

Pose d’une climatisation en tant que propriétaire

En tant que propriétaire d’un appartement en copropriété, dès lors que vous voulez installer une climatisation autre qu’une climatisation mobile (pour vous-même ou pour vos locataires), vous êtes tenu d’obtenir l’accord des autres propriétaires en assemblée générale. De même, avant tout projet de travaux de climatisation, vous devez vous référer au règlement de votre copropriété. La climatisation peut y être interdite !

 

Choisir la climatisation de son appartement : qui paie ?

 

Si vous optez pour une climatisation mobile, elle est bien souvent à la charge du locataire et reste donc sa propriété.

Si la climatisation est fixe, il faut se concerter avec le bailleur pour savoir qui prend les frais en charge. Deux possibilités s’ouvrent alors : cette dernière peut être un achat personnel du locataire, avec autorisation du propriétaire pour son installation. Le locataire pourra alors la récupérer à son départ.

Si elle est prise en charge par le propriétaire, cet équipement devient un investissement qui devra rester en place au départ du locataire (d’où l’intérêt de mettre à jour l’état des lieux).

 

Quel professionnel pour installer une climatisation dans un appartement ?

 

L’installation d’un système de climatisation doit être effectuée par un professionnel qualifié qu’il s’agisse d’un chauffagiste, frigoriste ou électricien spécialisé. Dans le cas d’une pompe à chaleur, il est fortement conseillé de vous rapprocher d’un professionnel labellisé RGE pour la fourniture et la pose. Vous pourrez ainsi prétendre à des aides.

Côté budget, le prix de l’installation d’une climatisation par un chauffagiste s’élève en moyenne de 500 à 3.000 euros.

À noter : les tarifs de ces professionnels sont librement fixés. Pour vous assurer d’obtenir le meilleure rapport qualité-prix, il convient donc de solliciter plusieurs devis auprès d’artisans de votre région.

 

 

Bien choisir une climatisation : les financements

 

Selon le type d’appareil voulu et le volume à rafraîchir, le coût d’installation d’un système de climatisation peut varier fortement. Plus cher à l’achat, les climatisations réversibles se révèlent beaucoup moins énergivores à long terme. À la fois économiques et respectueuses de l’environnement, vous pourrez obtenir des aides ou coups de pouce pour les financer :

  • la prime CEE (Certificats d’Économie d’Énergie attribuée par les fournisseurs d’énergie)
  • l’éco-prêt à taux zéro (pour un coefficient de performance supérieur à 3,3 combiné à d’autres travaux d’économie d’énergie),
  • une TVA à 5,5 % (sur le coût de l’installation, et pour un appartement de 2 ans et +),

Tout cela à condition de faire appel à un professionnel RGE pour vos travaux.

À noter : l’aide MaPrimeRénov’ n’accorde de subventions pour financer un climatiseur que s’il s’agit d’une pompe à chaleur air/eau. Les pompes à chaleur air/air sont exclues du dispositif.

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.