Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Limiter la chaleur dégagée par les spots encastrables

Limiter la chaleur dégagée par les spots encastrables

Comment ventiler des spots encastrés ? Pourquoi poser un dissipateur de chaleur ? À quoi sert une cloche de protection pour spot à encastrer ? Les ampoules LED chauffent-elles ? Les spots encastrables sont faciles à poser, permettent un éclairage intérieur puissant et sont du plus bel effet dans un faux plafond. Malheureusement, il diffuse aussi de la chaleur qui peut atteindre plusieurs centaines de degrés. Il faut alors prendre des précautions afin de limiter la chaleur dégagée par les ampoules et éviter que l’isolant du faux plafond ne prenne feu. Plusieurs solutions existent pour limiter la chaleur dégagée par les spots encastrables comme le dissipateur de chaleur, la cloche de protection, l’ampoule LED, … Tout savoir sur les normes de pose et de sécurité des spots encastrables : dégagement de chaleur des spots et isolation thermique du faux plafond.

 

Chaleur dégagée par les spots encastrables

 

Très facile à poser, le spot encastrable éclaire votre intérieur. Comme tous les éclairages électriques, l’utilisation de l’électricité pour créer de la lumière dégage de la chaleur. Les spots sont généralement très compacts afin de s’encastrer dans un faux-plafond avec faible hauteur. Ces dimensions minimalistes ne permettent pas une ventilation suffisante du dispositif qui a alors tendance à accumuler la chaleur. Par conséquent, il est important de prendre en compte le dégagement de chaleur des spots encastrés lors des travaux de pose pour éviter tout risque d’incendie.

Les spots encastrables sont généralement équipés d’ampoules halogènes. Ces ampoules apportent une lumière claire tout en consommant moins que les ampoules classiques. Pourtant, un inconvénient survient quand il s’agit de les encastrer dans un faux plafond : l’émission de chaleur. Le prix des spots LED est un peu plus élevé. Les spots LED dégagent également de la chaleur. En effet, même si le spot encastrable LED ne produit que peu de chaleur, le culot de l’ampoule abrite un transformateur qui peut devenir très chaud.

Il faut savoir que tout dispositif d’éclairage émet de la chaleur. Si l’une de vos ampoules casse subitement et que vous envoyez la main pour la changer, vous la retirerez bien vite, car elle est très chaude. Les ampoules halogènes de spot dégagent une chaleur de plusieurs centaines de degrés. Même les LED dégagent de la chaleur. Moins que les ampoules halogènes, mais encore suffisamment pour diffuser une chaleur même si le risque d’incendie est quasiment nul. Il faut savoir qu’une LED atteint une température de 30 à 50 degrés selon leur puissance. Il faut compter près de 60 à 100 degrés pour un halogène, car il comporte un fil de tungstène. On comprend alors que l’halogène dégage beaucoup beaucoup de chaleur.

Et les valeurs d’émission de chaleur sont encore démultipliées quand elles sont prises dans un ensemble conducteur comme le faux plafond. En effet, le spot se retrouve piégé entre la dalle, l’isolant et le faux plafond. C’est un espace confiné et encombré qui favorise les risques d’incendie. Lors du montage de spots à encastrer dans un faux-plafond, vous devez prendre en compte plusieurs règles afin de respecter les normes de sécurité.

 

Règles d’installation de spot en faux plafond sous isolant

 

Lors du montage de spots encastrables dans un faux-plafond avec isolation, le matériau isolant doit respecter certaines règles de sécurité. Quand vous choisissez l’isolant pour assurer l’isolation thermique et acoustique du faux plafond, il faut faire attention à sa classification en cas de feu. Laine de verre, laine de roche ou isolant soufflé, chaque isolant possède une classe de résistance au feu.

Il est conseillé de mettre en place de la laine de verre pour l’isolation d’un plafond comportant des luminaires encastrables. La laine de verre seule est de classe A1. Cela signifie qu’elle ne s’embrase que très difficilement. Par contre, si elle est équipée d’un pare-vapeur comme le papier kraft, elle devient tout de suite très inflammable. Aussi, vous devez veiller à ce que ce la laine de verre ou de roche ne rentre jamais en contact avec l’ampoule en ajoutant une cloche de protection pour spot.

Voici les principales règles d’installation de spot en faux plafond avec isolant à suivre pour éviter tout accident :

  • Choisir un isolant thermique adapté la chaleur dégagée par les spots encastrables.
  • Laisser un espace suffisant entre l’isolant et les spots pour que la chaleur ne l’atteigne pas.
  • Installer un dissipateur de chaleur pour spot encastré afin d’assurer une certaine ventilation et dissiper la chaleur.
  • Respecter une distance maximale de 3 mètres entre le spot et le transformateur.
  • Le transformateur électrique doit être placé dans un espace aéré et accessible avec une distance de 15cm avec l’isolant. Un matériau non inflammable doit le recouvrir.

Il s’agit donc d’insérer des éléments qui vont permettre de limiter la diffusion de la chaleur et donc éviter le risque d’incendie. C’est d’ailleurs ce qui est recommandé par les professionnels même lorsque l’isolant est de classe A1. Les dissipateurs de chaleur, ou cloches de protection, sont parfaitement adaptés à la pose de spots en faux plafond et sous isolant.

Enfin, les ampoules LED chauffent moins que les ampoules halogènes ou à incandescence et permettent d’avoir une luminosité appréciable. Par conséquent, il est recommandé d’opter pour des spots encastrables LED qui chauffent moins et surtout, consomment beaucoup moins d’électricité que des spots halogènes. Cela n’évite pas le risque d’incendie si vous ne suivez pas les normes de sécurité pour l’installation de spots encastrables dans un faux plafond, mais le diminue tout de même grandement.

norme spot encastrable sous plafond

La pose d’un spot encastrable sous plafond avec isolation doit respecter des règles de sécurité pour éviter que le matériau isolant ne prenne feu. Avant de monter vos spots, il faut vous renseigner sur les normes et protections pour spot encastrable sous plafond.

 

Solutions pour limiter l’échauffement des spots

 

La pose de spots encastrés dans un faux plafond avec isolation ne pose donc aucun problème dans la mesure où vous respecter les règles de sécurité. Pour cela, il existe plusieurs solutions afin d’éviter les risques de diffusion de la chaleur et donc d’incendie dans votre maison ou appartement. Les électriciens professionnels ont principalement recours à 3 équipements de protection pour encastrer des spots en toute sécurité. Il s’agit soit de poser une cloche de protection, soit d’installer un dissipateur de chaleur. Il faut enfin ventiler les spots. Découvrez les trois méthodes recommandées par les pros pour obtenir une ventilation acceptable du spot encastrable.

 

Poser une cloche de protection pour spot à encastrer

La cloche de protection pour spot permet d’isoler les branchements électriques et le spot du matériau isolant. En effet, ce support protecteur pour spots encastrables assure un espacement minimum entre le système d’éclairage et l’isolation. De plus, cet écart permet d’éviter les cas de surchauffe. Les couvercles de spot encastré fonctionnent de la même manière.

À l’emplacement de votre spot, vous allez poser la cloche de protection entre le faux plafond et l’isolant. Pour mettre en place une cloche de protection pour spot, il vous suffit de percer votre faux plafond en BA13 (ou autre) à l’aide d’une scie cloche pour obtenir un trou aux bonnes dimensions. Cette cloche limitera la diffusion de la chaleur jusqu’à l’isolant. Il faut donc choisir un matériau non conducteur comme par exemple un pot de fleurs en terre cuite.

Lors de l’achat d’une cloche de protection pour spot, vous devez faire attention de choisir un modèle adapté à un isolant en rouleau ou un isolant projeté. Le prix d’une cloche de protection est d’environ 4€ l’unité.

cloche protection spot encastrable

Avant de commencer les travaux de pose de spots encastrables sous plafond avec isolant, il faut savoir que l’ampoule et les branchements électriques du spot ne doivent jamais être en contact avec l’isolant. Pour cela, la cloche de protection pour spot encastrable assure une séparation de sécurité.

 

Installer un dissipateur de chaleur pour spot

Le principe du dissipateur de chaleur est simple : il s’agit d’éviter le contact entre le spot et l’isolant tout en créant un volume d’air suffisant pour dissiper la chaleur. Ce dispositif se place par le trou prévu à cet effet pour le spot dans le faux plafond et permet d’écarter à une distance suffisante, l’isolant du spot. Il existe différents dissipateurs de chaleur en fonction de l’isolant que vous aurez choisi de placer dans votre faux plafond :

  • Le dissipateur de chaleur pour isolant soufflé : il est composé de plusieurs lamelles souples qui éloignent l’isolant soufflé du spot. L’alimentation électrique passe par le dessus du dissipateur de chaleur.
  • Le dissipateur de chaleur pour laine de verre ou laine de roche : il s’agit d’un dispositif rigide composé de 4 pieds et d’un couvercle. L’ensemble reste très aéré. Il peut très bien s’encastrer en cas d’isolant double. Ce sont les pieds du dissipateur de chaleur qui vont supporter l’isolant afin de l’éloigner du spot.
dissipateur chaleur spot encastrable

Pour ventiler un spot encastrable sous faux plafond, l’installation d’un dissipateur de chaleur spot pour encastrable est recommandée. Le dissipateur de chaleur assurer un espace minimum pou limiter la chaleur de l’ampoule.

Le prix d’achat d’un dissipateur de chaleur est d’environ 3€ l’unité :

 

Ventiler les spots encastrés

La ventilation d’un éclairage électrique est extrêmement importante, même quand le spot est protégé par un dissipateur de chaleur. En effet, rappelez-vous que le spot est pris en sandwich entre le faux plafond et l’isolant. De fait, l’espace est confiné et propice au risque d’inflammation. Il faut donc absolument ventiler l’espace pour que la chaleur des spots ne cause pas de dégât.

Les normes en matière de spot proposent une solution à ce problème. En effet, le spot est muni d’une patte de norme de 10cm. Cette patte représente l’espace minimale qu’il faut au spot pour respirer. Si l’espace dans le faux plafond est inférieur à cette norme, le spot ne peut donc pas être installé. Il serait dangereux d’encastrer un spot sans cet espace vital.

Par ailleurs, les LED se présentent comme des dispositifs ne nécessitant pas de précautions particulières. Pourtant, la ventilation est aussi importante pour elle, mais dans un autre registre : afin de prolonger leur durée de vie. La ventilation est donc nécessaire pour tous les dispositifs d’éclairage.

dégagement chaleur spot encastrable

Lors de la pose de spots encastrés, la problématique de la chaleur doit être prise en compte. Un spot en fonctionnement, halogène ou LED, chauffe et dégage une chaleur. Découvrez les normes de montage pour limiter la chaleur dégagée par les spots encastrés sous plafond.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *