Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

VMC simple flux hygroréglable : fonctionnement et prix de pose 

VMC simple flux hygroréglable : fonctionnement et prix de pose 

Vous avez pour projet l’installation d’une Ventilation Mécanique Contrôlée afin d’assurer le renouvellement de l’air ambiant de votre logement ? Installée dans les pièces humides ou susceptibles d’émettre des odeurs, elle assure la qualité de l’air intérieur. Vous hésitez sur les différents types de VMC disponibles ? VMC classique, VMC simple ou double flux hygroréglable ? Nous vous aidons à faire votre choix. Zoom sur le fonctionnement et le prix de la VMC simple flux hygroréglable et ses avantages par rapport aux autres systèmes.

 

Quelle différence entre une VMC simple flux et double flux ?

 

Revenons tout d’abord sur les différents types de VMC.

La VMC simple flux autoréglable s’avère le modèle de base. Elle assure une extraction de l’air vicié à débit d’air constant. Cette caractéristique en fait un modèle efficace mais perfectible, car elle ne tient compte ni du taux de l’humidité de l’air ni de la température du logement. Ce système peut donc occasionner des pertes de chaleur notamment dans les régions au climat moins clément. Comptez 70 à 350 euros hors pose.

Pour pallier cet inconvénient, les ingénieurs ont donc conçu des VMC simple flux hygroréglables. Cette dernière s’avère certes plus chère, mais aussi nettement plus performante. Elle vous permet de réaliser des économies à l’utilisation et vous garantit un meilleur assainissement de l’air. En effet, une VMC simple flux hygroréglable tient compte des variations d’humidité pour déclencher son activité. Ainsi, lorsqu’elle détecte un taux d’humidité élevé, dans la salle de bain par exemple, elle augmente son système d’aspiration. À l’inverse, si le taux hygrométrique se révèle normal, votre VMC simple flux hygroréglable reste en position de veille. Un moyen de faire des économies d’électricité et de ne pas refroidir inutilement votre habitation.

Enfin, parmi les diverses solutions d’assainissement de l’air, vous trouverez également la VMC double flux. Bien plus performante encore, elle intègre le plus souvent le système hygroréglable. Comptez de 1.300 à 5.000 euros pour un tel équipement hors installation. Cependant, en raison de son prix élevé, elle est souvent réservée aux constructions BBC.

Le prix d’une VMC double flux peut s’avérer dissuasif. Aussi, la VMC simple flux hygroréglable se révèle donc une bonne alternative. Elle offre, en effet, de bonnes prestations pour un prix raisonnable. Le prix d’une VMC simple flux hygroréglable est compris entre 150 et 450 euros hors pose.

 

À quoi sert une VMC simple flux hygroréglable ?

 

prix vmc simple flux hygroreglable

Une VMC simple flux hygroréglable présente de nombreux avantages : une bonne performance pour assainir l’air et réduire l’humidité en un temps record. De plus, elle se révèle économe et n’entre pas en conflit avec le confort thermique du logement. Le tout pour un prix plutôt abordable.

 

Votre VMC simple flux hygroréglable assure l’extraction et le renouvellement de l’air ambiant en fonction du taux d’humidité. Votre maison gagne ainsi indéniablement en confort et en salubrité.

Une bonne VMC simple flux hygroréglable vous garantit aussi la réduction des déperditions de chaleur. Elle constitue donc un excellent moyen de réaliser des économies d’énergie.

Grace à ce type d’installation, vous réaliserez des économies, après investissement, pour deux raisons :

  • La disparition des sensations de froid dues à l’humidité. Cet avantage implique alors une réduction de votre consommation d’énergie thermique.
  • Une mise en action raisonnable de votre VMC, uniquement en cas d’humidité détectée. Vous ferez donc également des économies d’énergie de fonctionnement.

Mais une VMC simple flux hygroréglable présente autre avantage non-négligeable : sa réactivité ! Elle a une action quasi instantanée sur qualité de l’air qu’elle débarrasse de l’humidité comme des polluants ou encore des allergènes…

L’air que vous respirez est bien plus sain ! La pose d’une VMC de qualité met ainsi un terme à la condensation, et réduit sensiblement les maladies respiratoires et les allergies.

 

Comment choisir sa VMC simple flux hygroréglable ?

 

Il existe plusieurs types de VMC simple flux hygroréglable. Nous vous aidons à y voir plus clair.

 

Les différents types de VMC simple flux hygroréglable

Les fabricants de VMC proposent 2 classes de VMC simple flux hygroréglable. Vous aurez ainsi le choix entre VMC de type A et de type B.

 

VMC hygroréglable de type A

Ce système de ventilation mécanique régule le débit d’air de l’extraction en se basant sur la pression accumulée au niveau des entrées d’air. Elle convient plus particulièrement aux immeubles collectifs et aux bâtiments tertiaires. Son prix varie de 150 à 250 euros.

 

VMC hygroréglable de type B

Cette ventilation repose sur un principe mécanique également, mais avec un fonctionnement plus fin basé sur des capteurs d’humidité à débit variable et des entrées d’air hygroréglables. Ainsi, elle assure la régulation de l’air en fonction du taux d’humidité. Très utilisée dans les habitations individuelles, elle vous coûtera entre 250 et 450 euros.

 

Les critères de choix

Afin de bien choisir votre VMC simple flux hygroréglable, vous devrez vous poser un certain nombre de questions.

  • De quelle puissance avez-vous besoin ? Pour répondre, vous pourrez vous baser sur la superficie de votre logement et le nombre d’occupants.
  • Souhaitez-vous opter pour une VMC simple flux hygroréglable basse consommation ? Ici, les prix d’achat à court terme et de fonctionnement à long terme doivent vous permettre de trancher.
  • Quelle précision des détecteurs d’humidité choisir ? Quelle performance d’absorption ? Pour ces deux questions, le niveau de confort recherché et l’analyse du taux d’humidité de votre habitation vous guideront.

Enfin, ne négligez pas deux derniers critères : le volume du caisson et les décibels de l’appareil. Pour le premier point, il conviendra de visualiser l’espace d’intégration du caisson dans chaque pièce concernée. Pour le second, il existe des VMC plus ou moins silencieuses. Cette caractéristique devra faire l’objet de toute votre attention si vous souhaitez installer une VMC dans une pièce où les nuisances sonores peuvent gêner votre quotidien, comme une chambre à coucher.

 

Prix d’une VMC simple flux hygroréglable : les facteurs de variation

 

Afin d’acquérir une VMC simple flux hygroréglable, il vous faudra donc compter entre 150 à 450 euros, hors pose. Cette fourchette de prix dépend du choix du type A ou B de VMC simple flux hygroréglable. D’autres caractéristiques auront également un impact sur le prix de l’appareil VMC : la performance, la qualité des pièces, la technologie plus ou moins silencieuse, ou encore la marque.

Bon à savoir : les modèles haut de gamme de VMC simple flux hygroréglable peuvent intégrer un moteur basse consommation, un débit d’air plus puissant (de l’ordre de 400m3/h) ou encore un détecteur de présence.

 

Tableau récapitulatif prix VMC simple flux hygroréglable
VMC simple flux hygroréglable Prix moyen
VMC simple flux hygroréglable 150 à 450 euros (hors pose)
VMC simple flux hygroréglable type A 150 à 250 euros (hors pose)
VMC simple flux hygroréglable type B 250 et 450 euros (hors pose)
VMC simple flux hygroréglable en construction 500 à 840 euros (fourniture et pose comprises)
VMC simple flux hygroréglable en rénovation 1140 à 1950 euros (fourniture et pose comprises)
Tarif horaire artisan RGE pose VMC SFH 45 à 60 euros

 

Comment poser une VMC hygroréglable ?

 

Si l’installation d’une VMC simple flux hygroréglable s’avère possible aussi bien dans un appartement que dans une maison, vous devrez néanmoins disposer d’une zone de stockage suffisante pour entreposer le caisson moteur. Ce dernier peut être installé aussi bien dans un placard, un grenier ou encore des combles. Le seul impératif : relier le caisson aux bouches hygro à l’aide de gaines.

Une VMC simple flux hygroréglable demeure facile à poser, tant en construction qu’en rénovation, car elle ne possède qu’un seul réseau de gaines.

On peut la trouver en kit, ce qui rend sa pose accessible à un particulier bricoleur. Cependant, cette démarche exige le respect de normes d’installation pour assurer le confort des occupants.

  • Installer votre VMC simple flux hygroréglable dans un logement bien isolé.
  • Établir les bouches d’évacuation en hauteur et à bonne distance du mur (environ 15 cm).
  • Lutter contre les courants d’air en équilibrant au plus juste le volume d’air entrant et d’air sortant. Un réglage qui peut se révéler délicat.

Conseil : Veiller au respect des normes d’installation est indispensable à l’efficacité de votre VMC. Faire appel à un professionnel est donc fortement conseillé. N’hésitez pas à solliciter un devis à plusieurs artisans qualifiés de votre région afin d’obtenir des conseils et le meilleur rapport qualité-prix pour la pose de votre VMC simple flux hygroréglable.

 

 

Prix d’une VMC simple flux hygroréglable tout compris

 

Pour établir au mieux le budget de votre système complet de VMC simple flux hygroréglable, vous devrez prendre en compte différents éléments.

  1. En premier lieu, le budget matériel variable selon la surface et la structure du logement. En effet, le nombre de pièces à ventiler multiplie les besoins en entrées d’air et en gaines.
  2. Ensuite, la distance entre bouches d’extraction et caisson moteur, ainsi que la présence d’étages devront être prises en compte.
  3. Enfin, le taux d’humidité aura lui aussi un impact sur les tarifs du modèle de VMC simple flux hygroréglable à retenir.

Dernier point qui influera sur la facture finale : les tarifs de pose des professionnels. En effet, ceux-ci varient en fonction de plusieurs paramètres. Le prix de pose d’une VMC simple flux hygroréglable par un artisan vous reviendra ainsi de 45 à 60 euros de l’heure, que vous fassiez appel à chauffagiste, un électricien ou un plombier.

Bon à savoir : pour un même type d’installation, les tarifs diffèrent entre construction et rénovation. Pour du neuf, vous devrez compter de 500 à 840 euros, contre 1140 à 1950 euros en rénovation (fournitures et pose incluses).

 

Peut-on bénéficier d’aides pour poser une VMC simple flux hygroréglable ?

 

Faire poser une VMC simple flux hygroréglable fait partie des travaux favorables à la transition énergétique. Une telle installation ouvre donc droit à différentes aides, sous certaines conditions. La première est de recourir aux services d’un artisan qualifié RGE.

Cette prestation d’un professionnel vous fait ainsi bénéficier d’un premier avantage : la TVA à taux réduit à 5,5 % en rénovation. Elle ne s’applique cependant que si le professionnel fournit le matériel et si le logement a plus de 2 ans.

Par ailleurs, elle peut vous rendre éligible à :

  • un prêt à taux zéro (à condition de réaliser par la même occasion d’autres travaux d’amélioration énergétique : isolation, nouveau système de chauffage)
  • une aide de la CEE (non-éligible à Ma Prime Renov’)
  • des aides de l’ANAH, sous condition de revenus
  • un coup de pouce des institutions locales. Renseignez-vous auprès de votre mairie et de votre préfecture.

Certaines aides sont cumulables, renseignez-vous !

 

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *