Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Prix d’un tubage de cheminée

Prix d’un tubage de cheminée

Vous possédez une belle maison ancienne et vous rêvez de voir renaître un feu de bois dans la cheminée en toute sécurité ? Vous souhaitez créer une cheminée ou installer un poêle à bois tout en réalisant des économies d’énergie ? Le tubage du conduit de cheminée va répondre à vos attentes. Mais qu’est-ce qu’un tubage de cheminéeet pourquoi linstaller? Découvrez le prix d’un tubage de cheminée et comment installer cet équipement.

 

Qu’est-ce qu’un tubage de cheminée ?

 

Le tubage du conduit de cheminée consiste à positionner un tube en inox dans le conduit de cheminée. Cette opération s’avère réalisable que vous ayez une cheminée classique, un insert de cheminée, un poêle à bois ou à granulés. Elle permet d’optimiser l’évacuation des fumées et des gaz de combustion vers l’extérieur. Par la même occasion, elle limite le contact des résidus avec les parois de la cheminée.

En effet, un conduit de cheminée maçonné est généralement réalisé en brique ou en terre cuite. Il peut s’abîmer et perdre en rendement suite au passage répété des fumées dans le conduit.

Trois types de tubages de cheminée ont donc été conçus pour qu’ils s’ajustent au mieux au conduit amenant les fumées de l’âtre au sommet de la cheminée :

  • le tube rigide en inox ;
  • la gaine flexible en inox ;
  • le conduit à double paroi. Disponible en version flexible ou droite, ce tubage de cheminée permet de baisser les très fortes températures du conduit.

 

Pourquoi faire tuber sa cheminée ? Avantages et inconvénients

 

Vous vous demandez sûrement pourquoi tuber sa cheminée quand celle-ci a l’air de bien fonctionner. Car le tubage du conduit de cheminée présente des avantages non-négligeables.

 

Tubage d’une cheminée : une opération rentable

Tuber un conduit de cheminée va vous permettre de réaliser des économies substantielles à tous les niveaux. Vous pourrez ainsi vite rentabiliser le prix du tubage de votre cheminée.

En effet, un tubage de cheminée renforce l’étanchéité du conduit. À la clé : des économies d’énergie immédiates. Le tirage de la cheminée s’améliore nettement, tout comme la combustion. En conséquence, le rendement énergétique de votre cheminée s’avérera grandement accru. Ainsi votre cheminée consommera moins de combustible pour un confort équivalent, voire meilleur.

De plus, le tubage du conduit de cheminée va limiter l’accumulation de bistre et de suie dans les conduits. Cela préservera votre cheminée et diminuera les risques d’incendie.

Pour finir, vous protégez le conduit initial de la corrosion. En effet, perdant tout contact avec l’acidité des fumées, la brique et la pierre retrouvent une meilleure durabilité.

 

Tubage d’une cheminée : de rares inconvénients

Tuber sa cheminée ne présente aucun inconvénient majeur. Bien sûr, le prix du tubage de cheminée peut s’avérer un frein pour certains. Mais les économies réalisées et la mise en sécurité de l’installation de chauffage suffisent généralement à lever cet obstacle.

 

Prix du tubage du conduit de cheminée

 

Le prix du tubage de cheminée varie en fonction du type de conduit installé et les accessoires à ajouter.

 

Prix tubage de cheminée
Équipements pour conduits de cheminée Prix moyen
Tubage flexible standard De 40 à 70 euros le mètre linéaire
Tubage flexible 200 à 250 mm de diamètre De 60 à 80 euros le mètre
Conduit rigide De 50 à 150 euros le mètre
Tubage inox De 80 à 200 euros le mètre
Conduit à double paroi De 100 à 300 euros
Coudes 70 à 120 euros la pièce
Accessoire de raccordement poêle-tubage flexible 75 euros environ
Chapeau de cheminée De 20 à 25 euros
Réduction conique De 80 à 110 euros

 

Au prix de l’installation, il conviendra d’ajouter le coût récurrent du ramonage.

 

Qu’est-ce qui influe sur le prix du tubage de cheminée ?

 

prix tubage cheminee

Le prix d’un tubage de cheminée varie en fonction de divers paramètres. Le choix du conduit et le prix de pose participent essentiellement aux fluctuations du coût de ces travaux. Il convient donc de bien choisir votre équipement et l’artisan fumiste qui interviendra sur votre chantier.

 

Plusieurs éléments vont intervenir sur votre facture finale.

1) Le type de conduit choisi pour le tubage implique une différence de coût. Ainsi, en fonction de la puissance du poêle par exemple, vous pouvez opter pour un conduit à simple ou double paroi. Cette dernière option permet de maintenir la température de surface du conduit en deçà de 30° C. Par ailleurs, elle favorise un meilleur tirage et assure une protection contre les incendies.

2) Le matériau retenu. Si l’inox est généralement privilégié, les tubes sont disponibles dans d’autres matériaux.

3) La configuration du conduit va aussi influer sur le prix du tubage. Si votre conduit est large, il faudra adapter le diamètre du tube. Or, plus le diamètre s’élargit, plus le prix augmente.

4) Les accessoires nécessaires. En fonction du circuit suivi par le conduit, il pourra s’avérer nécessaire de rajouter des coudes ou d’avoir une longueur de conduit en mètre linéaire plus importante. Tous ces éléments vont contribuer à faire varier le prix du tubage de cheminée.

Bon à savoir : Le tubage double paroi existe aussi bien en version rigide qu’en version flexible. Dans des conduits rectilignes, un tube rigide pourra facilement être installé alors qu’un tube flexible sera privilégié dans un conduit sinueux.

 

Comment installer un tubage ?

 

Un tubage de cheminée peut être posé en construction comme en rénovation de maison. Peut-on installer un tubage de poêle ou cheminée soi-même ? Oui, c’est tout à fait possible. Attention cependant de respecter scrupuleusement les étapes de pose afin de garantir la sécurité du conduit de cheminée. Pour information, un professionnel de la fumisterie suit les étapes suivantes.

  1. Tout d’abord, il convient de réaliser un diagnostic. État du conduit d’évacuation des fumées, implantation du conduit de cheminée, type de foyer… Tous ces éléments vont permettre d’évaluer la complexité du chantier à réaliser.
  2. Ensuite, il s’agit de procéder à un ramonage. Cette étape s’avère indispensable avant de tuber un conduit de cheminée. Elle va permettre la mise en sécurité du conduit de cheminée avant la pose du tube.
  3. Puis, vient la pose du tubage en elle-même. En premier lieu, le chapeau de cheminée existant est déposé. L’opération d’installation de la gaine peut ensuite être réalisée par l’extérieur, directement par le toit, ou par l’intérieur, par le foyer, en fonction du type de tubage. Plusieurs accessoires, comme les coudes, brides ou colliers, permettent alors de fixer le tubage en lui-même.
  4. Pour finaliser l’intervention, un nouveau chapeau de cheminée prendra place à son sommet.

Attention, il faudra respecter certaines précautions afin de garantir la sécurité de l’installation. Par exemple, un angle inférieur à 90 ° doit être respecté pour les raccordements. De plus, il faut s’assurer que la ventilation est correctement effectuée.

 

Prix de pose du tubage d’une cheminée

 

Même si réaliser soi-même l’installation du tubage est possible, cette opération présente des risques réels si elle est mal effectuée. Recourir à un professionnel de la fumisterie assure un travail conforme aux normes en vigueur comme le DTU 24.1 P1. et la délivrance d’une garantie décennale.

On estime le prix de pose d’un tubage de poêle entre 40 et 65 euros le mètre linéaire hors fourniture. Comptez donc un budget total de 300 à 1.500 euros de main d’œuvre.

Le tarif peut varier suivant différents paramètres comme la région dans laquelle vous résidez, l’artisan choisi, l’état du chantier, la nature des travaux et du conduit à poser ou encore les dimensions de votre conduit de cheminée.

Il est donc fortement conseillé de solliciter différents devis auprès de plusieurs professionnels.

 

 

Gaine de cheminée : les normes

 

Le tubage d’une cheminée répond à plusieurs normes réglementaires. Cela permet de garantir la qualité et la sécurité de votre installation.

La norme RT2012 va ainsi garantir l’étanchéité du conduit de cheminée en évitant les pertes de chaleur. Cette norme s’applique sur tous les éléments d’une habitation impliquant l’isolation et l’usage de ressources énergétiques.

La norme NF EN 1856-2 est, quant à elle, spécifique aux installations de conduits de cheminée. En effet, garantir l’installation d’un conduit de cheminée par une norme est indispensable. Les risques d’incendies de cheminée liés à une mauvaise pose sont réels.

 

Le bon entretien du tubage

 

Cheminées et poêles font l’objet d’un arrêté municipal ou préfectoral présent dans le règlement sanitaire de votre commune. Celui-ci stipule comme obligatoire l’entretien de ces systèmes de chauffage par le biais d’un à deux ramonages annuels.

Charge alors à l’occupant du logement de faire exécuter cette maintenance. Elle donnera lieu à la remise d’un certificat de ramonage. Une preuve indispensable à remettre à l’assurance habitation si un incendie venait à se propager.

Le prix d’un ramonage varie, selon plusieurs paramètres, de 50 à 80 euros.

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *