Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Prix au m2 d’un bardage en bois de façade

Prix au m2 d’un bardage en bois de façade

Le bardage bois est une solution de plus en plus exploitée pour habiller une façade. Pourquoi ? Car cette option présente de nombreux avantages tant en construction qu’en rénovation. Esthétique, elle confère un design contemporain à une façade démodée. De plus, elle peut être associée à des travaux de performance thermique. À la clé : un gain de confort et des économies sur vos factures d’énergie. Le tout à moindre coût, grâce à une aide à l’isolation, si votre logement est éligible. Reste à savoir le prix d’un bardage en bois de façade.

Pour répondre à cette question, il convient de passer en revue les types de bois possibles et les critères de choix. Mais il faudra aussi comparer le coût des travaux de bardage de bois de façade selon les modalités retenues : pose par un pro ou réalisation personnelle. Découvrez aussi des conseils sur les démarches à mener pour réaliser vos travaux en toute sérénité et pour bénéficier des subventions auxquelles vous pouvez prétendre.

 

Comment avoir une façade design ? Opter pour le bardage de façade en bois

 

Que votre habitation soit en cours de construction ou qu’il s’agisse d’un bien ancien, le bardage de bois extérieur apporte incontestablement une allure moderne à un bâtiment. Matériau noble et authentique, le bois offre un large choix de teintes des plus claires au plus foncées.

Selon l’essence choisie, votre façade prend ainsi des allures de maison scandinave ou de villa exotique. En effet, les nuances varient du pin clair au noir ébène, en passant par le rouge de l’acajou. De quoi harmoniser votre bardage de bois avec vos menuiseries ou votre aménagement paysager !

 

Bien choisir son bois de bardage

 

Mais si l’esthétique est importante dans votre projet, il s’avère aussi essentiel de veiller à la longévité de votre réalisation. Sélectionner l’essence du bois avec soin est donc primordial pour la réussite de votre projet d’habillage de façade.

Quel bois choisir pour un bardage de façade ? Le critère principal est celui du climat de votre région. En effet, l’exposition fréquente de votre extérieur à la pluie, au vent ou aux embruns exigera le recours à des essences de bois spécifiques. À l’inverse, une région peu pluvieuse vous permettra de choisir parmi des essences plus diversifiées, donc moins onéreuses.

Privilégier un bois PEFC est aussi un bon réflexe pour que votre projet s’inscrive dans une démarche écologique cohérente et responsable.

 

Quel est le prix au m2 d’un bardage bois selon l’essence ?

 

Le budget total d’un bardage bois dépend avant tout de l’essence de bois choisie et de son appartenance à une classe d’emploi, définie par la norme NF EN 335-1 à 3. Les bois sont ainsi répartis en 5 classes, suivant leur aptitude à résister à l’humidité selon leur emploi.

Ce classement, lié aux propriétés naturelles du bois, peut cependant évoluer à l’aide de traitements visant à renforcer leur durabilité. C’est ce qui explique que vous pourrez trouver un même bois dans une classe ou une autre. Le traitement de bois de classes inférieures permet alors de renforcer leur résistance, tout en conservant leur tarif attractif.

 

Essences de bois pour bardageTeintes de boisPrix au m2
Épicéa et pin maritimeBois clair, blond ou blanc10 à 60 euros
Pin sylvestre, pin DouglasBrun à brun rosé-rouge, grise avec le temps10 à 60 euros
Bois résineux MélèzeBois blond à brun orangé15 à 65 euros
Bois de châtaignierBlond doré40 à 50 euros
Bardage Red CedarBois rouge, argenté avec le temps35 à 90 euros
Bardage de bois exotiqueBois brun, rouge jusqu’à noir20 à 110 euros
Bois compositeTeintes multiples30 à 150 euros
PVC imitation boisTeintes multiples10 à 50 euros

 

 

Prix d’un bardage de bois de classe 4 : essences de bois très résistantes à l’humidité

Votre construction est soumise très fréquemment aux intempéries ? Il vous faut donc opter pour un bois de classe 4. Le coût de ces variétés de bois est élevé, mais leur qualité assurera la pérennité de votre bardage de bois. En effet, ces bois ne souffrent pas d’un contact récurrent avec l’eau douce et acceptent des taux d’humidité supérieurs à 20 % en permanence. Ils sont donc requis pour un contact avec un sol humide.

Vous trouverez, dans cette catégorie, des bois naturellement imputrescibles, tels le châtaigner et de nombreux bois exotiques (Ipé…). Il en ira de même, des bois comme le Pin sylvestre ayant subi un traitement chimique ou autoclave, ainsi que le Frêne thermo chauffé. Le prix au m2 d’un bardage bois de classe 4 commence à 60 euros et peut atteindre plus de 100 euros.

 

Prix d’un bardage de classe 3 : essences de bois de bardage les plus utilisées

 

prix bardage bois facade

Les bois de classe 3 figurent parmi les bois les plus utilisés pour le bardage d’une façade. Moins chers que les bois de classe 4, ils offrent une bonne résistance aux intempéries, et peuvent être employés dans la plupart des zones géographiques.

 

Votre habitation est localisée dans un secteur exposé aux intempéries classiques. Vous pouvez donc choisir un bardage en bois de classe 3. Les bois de cette gamme figurent parmi les plus traditionnels dans cet usage. En effet, ces essences présentent une bonne résistance à l’eau. Elles endurent ainsi un taux d’humidité régulier de 20 % et plus.

Malgré ces caractéristiques, cette classe est fréquemment divisée en deux pour affiner encore le choix. La classe 3a est ainsi attribuée aux emplois dans des conditions favorables, tandis que la classe 3b concerne des conditions défavorables. Ces conditions relèvent de la pluviométrie de la zone, de l’exposition du bâtiment et de la conception de l’ouvrage.

Le Red Cedar, le pin Douglas, le mélèze de Sibérie ou le duramen du chêne font naturellement partie de cette catégorie, tandis que l’épicéa scandinave peut l’intégrer après traitement. Le prix au m2 d’un bardage de classe 3 oscille, en moyenne, entre 35 euros et 60 euros.

 

Prix d’un bardage de classe 2 : bois de bardage à privilégier en intérieur ou sous abri

Votre habitation est localisée dans une région clémente ? Votre local se trouve sous-abri ? La solution d’un bardage en bois de classe 2 se révèle possible. Ces types de bois peuvent, en effet, supporter une humidité supérieure à 20 % de manière occasionnelle.

Avec un montage adapté et une aération bien étudiée, les essences de bois de classe 2 répondront à vos besoins d’habillage de façade à moindre coût. Seul impératif : bénéficier des conditions climatiques requises.

Vous trouverez, dans les bois de classe 2, des essences de résineux majoritairement : pin, mélèze…

Le prix au m2 d’un bardage en bois de classe 2 varie entre 10 et 45 euros.

 

Les bardages en bois de classe 1 et 5

Il existe encore deux classes de bois, les classes 1 et 5. Ces deux catégories figurent parmi les moins utilisées en bardage de façade. En effet, les bois de classe 1 ne possèdent pas les propriétés suffisantes pour résister à une utilisation en extérieur. Il faudra donc les réserver à un habillage de vos murs intérieurs, malgré leur prix attractif. On trouve ainsi du bois de bardage de classe 1, tel que le pin sylvestre, dès 10 euros le m2.

Quant aux bois de classe 5, ils offrent une résistance exceptionnelle à l’humidité, mais leur tarif s’avère dissuasif. Ils seront donc à privilégier pour une maison en bord de mer, si votre budget vous le permet. Certains bois exotiques durs font naturellement partie de la classe 5, tels le Padouk rouge d’Afrique. Le prix d’un bois de bardage de classe 5 débute à 65 euros le m2 et peut atteindre 150 euros.

 

Les différents types de bardages

 

Pour bénéficier d’un bois de bardage durable pour votre façade, vous pourrez avoir recours à des bois durs massifs, des bois thermo chauffés, des bois multiplex ou des bois traités. De même, les bois composites ou les lames PVC imitation bois présentent des alternatives intéressantes.

 

Types de bois pour bardagePrix moyen
Bois de classe 330 à 60 euros le m2
Bois de classe 4À partir de 65 euros le m2
Essences de bois de classe 210 à 45 euros le m2
Essences de bois de classe 1À partir de 10 euros le m2
Bois lamellé-collé60 à 90 euros le m2
Bois thermo-chauffé55 à 90 euros le m2

 

Types de lames de bardage

Si le bois massif propose une esthétique inégalée, le budget requis pour réaliser le bardage d’une façade peut s’avérer rédhibitoire. D’autres solutions existent pour réduire l’investissement.

 

Bardage en lames de bois composites : prix au m2

Ces lames proviennent de chutes de bois, agglomérées par de la résine polymère. D’un aspect assez semblable au bois, les lames composites présentent de multiples avantages. Imputrescibles, elles ne nécessitent aucun entretien et permettent, de plus, une excellente isolation thermique par l’extérieur d’un logement. Par ailleurs, le choix des couleurs est vaste, et ces lames conservent leur teinte durablement.

Le coût d’un bardage en bois composite varie de manière conséquente de 30 à près de 160 euros le m2.

 

Bardage en lames PVC imitation bois : prix au m2

Un bardage PVC offre une expérience, de plus en plus proche, de celle de lames des lames composites, voire des lames en bois brut. Le tout à tarif très concurrentiel.

Ainsi, le prix au m2 d’un bardage PVC imitation bois oscille entre 10 et 25 euros.

 

Bardage en bois lamellé-collé ou multiplex : prix au m2

Les lames en lamellé-collé, offrant une meilleure résistance que la technique du contre-plaqué, résultent de la superposition de différentes couches de bois assemblées sous pression. Ce bardage présente une finition quasi-équivalente à celle du bois massif pour un coût plus accessible.

Cette technologie permet, en outre, de concevoir des tailles de lames de bois sur-mesure pour répondre à des exigences architecturales inhabituelles. Le coût au m2 d’un bardage bois lamellé-collé atteint, en moyenne, 40 à 60 euros.

 

Lames en bois traité

Si l’on ne veut pas recourir à un bois dur généralement importé de pays lointains pour des raisons environnementales, la solution consiste à utiliser des bois français ou européens traités. Ces bardages en bois traité présentent, de plus, un meilleur rapport qualité-prix.

 

Bardage en bois thermo-chauffés

Un des procédés développés pour renforcer la résistance des bois est de les faire chauffer. Cette technique conduit à évacuer l’humidité du bois. Ainsi traité, le thermowood ou bois chauffé obtient de nouvelles propriétés. Celles-ci favorisent l’usage de ces bois dans des conditions défavorables qui n’étaient naturellement pas envisageables. Concernant le prix au m2 d’un bardage de façade thermo-chauffé, comptez de 60 à 80 euros.

 

Bardage en bois traité

D’autres méthodes de traitement permettent de protéger le bois des agressions climatiques ou biologiques. Un bois ainsi traité offre une excellente durabilité et résistent aux intempéries, champignons et insectes.

Les traitements par autoclave, oléothermie ou haute température figurent parmi les plus efficaces. Les produits de qualité ainsi traités doivent répondre à la directive Biocides « 98/8/CE », qui assure la limitation de la nocivité des substances utilisées.

 

Prix d’un bardage en bois posé par soi-même

 

La pose d’un bardage de façade se révèle plus complexe qu’elle n’en a l’air. Elle requiert de respecter le DTU 41.2 (NF P 65-210-1/A1) pour assurer l’étanchéité de la façade. Des bricoleurs expérimentés peuvent envisager la réalisation d’un bardage en bois de façade. Ces travaux exigent cependant temps et précision. Ils ne pourront, par ailleurs, être réalisés seul.

 

Bardage de façade en boisPrix moyen
Profilé anti-rongeurs5 à 15 euros l’unité
Cornières d’angle7 à 15 euros l’unité
Pose de lames ou clins en bois25 à 70 euros le m2
Pare-pluie90 à 180 euros le rouleau de 75 m2
Lambourdes ou liteaux3 à 10 euros l’unité
Isolant extérieur3 à 25 euros le m2
Échafaudage mobile50 à 150 euros par jour
Échafaudage de façade + 70 m2200 euros par jour

 

Matériel pour pose de bardage bois

Pour réaliser soi-même un bardage de façade en bois, il convient de disposer du matériel adéquat :

  • Échafaudage
  • Cloueuse pneumatique
  • Scies à main et à onglet
  • Perceuse électrique
  • Visseuse électrique
  • Une ponceuse ou du papier de verre
  • Marteau
  • Mètre
  • Niveau à bulles
  • Équipement de sécurité : gants, casque, chaussures

L’achat d’un tel équipement s’avère coûteuse. Rien que pour la location d’un échafaudage, il faut compter de 50 à 150 euros la journée, selon ses caractéristiques.

 

Fournitures pour pose de bardage bois

À ce matériel, il faudra également ajouter, en plus du bois de bardage, toutes les fournitures :

  • les tasseaux classe 2 à 3a
  • les profilés anti-rongeurs
  • le film pare pluie
  • l’écran anti-UV, en cas de besoin
  • la couvertine pour protéger la partie haute
  • des cornières et profils d’angles rentrant ou sortant
  • Vis à bois

À moins d’être professionnel du bâtiment, ces achats seront soumis à une TVA à 20 %.

 

Prix au m2 d’un bardage bois de façade posé par un pro

 

Confier la pose de bardage bois extérieur à un artisan professionnel présente de nombreux avantages.

 

Pose Bardage bois par un pro : les avantages

 

tarif pose bardage bois

Faire poser son bardage bois par un professionnel apporte la sérénité du travail conforme aux normes. Ces travaux exigent, en effet, plus de technicité qu’il n’y paraît. Étanchéité, isolation, ventilation ne doivent ainsi pas être négligées.

 

De par son expertise, la durée des travaux est réduite. Par ailleurs, la réalisation se conforme aux normes en vigueur, ce qui assure l’esthétisme et la pérennité de l’ouvrage. La qualité du travail fait d’ailleurs l’objet d’une garantie décennale.

En faisant appel à un professionnel, vous bénéficierez en outre d’une TVA réduite à 5,5 %, tant sur le matériel que sur la main d’œuvre. Soit une économie de 15 %, non-négligeable sur l’ensemble des postes de dépenses, dont l’achat du bois.

Enfin, l’entreprise sollicitée pour votre bardage bois de façade réalisera divers diagnostics. Elle s’assurera ainsi de la faisabilité du projet et formulera des recommandations concernant la performance énergétique de la construction.

Elle pourra, par ailleurs, vous conseiller sur les démarches à entreprendre. En effet, ces travaux de bardage en bois de façade doivent se conformer au PLU de la commune. Ils requièrent donc une autorisation, qui va de la simple déclaration préalable au dépôt d’un permis de construire.

D’autres démarches administratives vous permettront, quant à elles, de solliciter des aides et subventions pour rénovation énergétique, telles que des crédits d’impôt, la subvention de l’ANAH ou des aides locales. Elles sont toutefois soumises à l’embauche d’un artisan certifié RGE.

 

Prix de pose d’un bardage bois par un pro

L’ensemble de ces compétences ont, bien entendu, un coût. Comptez 50 à 65 euros de l’heure ou 30 à 80 euros par m2 pour la pose de votre bardage bois de façade par un pro.

La variation de prix de la pose d’un bardage dépend de différents paramètres. La complexité de la façade à recouvrir, l’accessibilité, la technique de pose ont ainsi un impact sur le prix global du bardage d’une façade. De même, le prix varie d’un professionnel à un autre. D’où l’intérêt de faire réaliser plusieurs devis par différents professionnels de votre région.

 

Pose d’un bardage bois

 

Comment poser un bardage de bois ? À l’horizontale, à la verticale, voire en diagonale. Ces trois options dépendent d’un choix esthétique, mais parfois aussi de contraintes techniques. Un artisan professionnel recourra à son expertise pour vous conseiller au mieux. De même, il mettra en œuvre la technique de pose la plus adaptée et installera une isolation phonique et thermique à votre convenance.

 

Techniques de pose

Quelle que soit la méthode d’installation choisie, il faudra veiller à ce que la façade d’origine soit en bon état, plane et saine.

Ce préalable assuré, la pose pourra être réalisée suivant les procédés de bardage à clin ou de bardage à claire-voie. La première technique, plus facile, amène à glisser chaque lame, ou clin, dans la précédente. On parle aussi de pose à recouvrement.

La pose du bardage à claire voie ou bois ajouré nécessite, quant à elle, un plus grand savoir-faire. En effet, il n’y a pas d’emboîtement. Point positif : cela facilite le changement lame par lame, si nécessaire.

Ces deux techniques figurent parmi les plus fréquentes.

 

Les étapes de pose d’un bardage en bois de façade

L’installation d’un bardage en bois pour une façade se déroule en 7 étapes :

  1. Tout d’abord, installer un film pare pluie, et pour un bardage à claire voie, un écran anti UV.
  2. Renforcer ces protections en apposant un adhésif sur les recouvrements.
  3. Puis poser des tasseaux, horizontalement ou verticalement, sur le mur d’origine en béton ou en parpaings, et réaliser des cadres autour des huisseries.
  4. Installer des protection anti-rongeurs au pied des murs.
  5. Poser le bardage bois.
  6. Ensuite, habiller les fenêtres par bardage.
  7. Enfin, réaliser les finitions avec l’installation de baguettes d’angles et l’application d’un traitement pour le bois, si nécessaire.

À savoir : les tasseaux font souvent à 20 à 27 mm d’épaisseur. Une épaisseur de 40 mm améliore encore la régulation thermique, en agrandissant la lame d’air. Cette solution favorise l’évacuation de la chaleur l’été et la conservation de la température du bâtiment l’hiver.

 

Bardage et isolation

Intégrer un isolant thermique à la façade ventilée améliore encore les performances énergétiques du logement. Ce matériau pourra être complété par un isolant phonique.

 

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *