Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Aménager une deuxième salle de bains : combien ça coûte ?

Aménager une deuxième salle de bains : combien ça coûte ?

Vous avez pour projet d’installer une seconde salle de bain ? Les raisons sont nombreuses pour vouloir ajouter une deuxième pièce d’hygiène et de bien-être à son logement. Une grande famille ou une famille recomposée, la famille et les amis qui débarquent régulièrement… Une seconde salle de bain vous permet d’augmenter votre confort et de bien accueillir les visiteurs de passage. Vous avez quelques idées et beaucoup de questions sur ce sujet ? Cet article est fait pour vous ! Nous allons y aborder les différentes options d’implantation d’une seconde salle de bain, mais aussi étudier en détail le prix pour aménager une deuxième salle de bains.

 

Les conditions pour aménager une seconde salle de bains

 

Une réflexion sur l’implantation est nécessaire avant de vous lancer dans les travaux de cette pièce. Elle concerne la fonctionnalité de ce nouvel espace comme la faisabilité des travaux. Vous devrez ainsi vous interroger sur les utilisateurs et la fréquence d’utilisation de cette pièce. Mais aussi vérifier la distance d’arrivée d’eau et d’évacuation, la présence d’un réseau électrique. De même, il faudra, dans certains cas, s’informer sur l’obtention d’une autorisation.

 

Où installer une deuxième salle de bain ?

Partout ou presque ! Quelques mètres carrés suffisent pour réunir un lavabo, une douche et pourquoi pas un WC d’appoint. En effet, la taille moyenne d’une salle de bains principale est d’environ 6 m2. Vous pouvez récupérer cette surface en mordant sur une grande chambre, un couloir, ou bien installer votre salle de bain sous les combles ou en sous-sol. La localisation dépendra des futurs utilisateurs et de la configuration de votre logement. Faites appel à un professionnel, il trouvera les solutions techniques les mieux adaptées pour créer les raccordements.

  • Suite parentale

Il s’agit ici de la chambre des parents, qui peut devenir une suite parentale, si on y intègre une salle de bain. Cette option s’adresse aux grandes chambres, de 25 m2 ou plus. Récupérer de l’espace sur la chambre pour créer votre salle de bain présente de nombreux avantages. Notamment celui de réaliser un espace intime et indépendant du reste de la maison.

  • Combles

C’est l’une des solutions les plus retenues pour l’installation d’une salle de bain d’appoint. L’aménagement des combles est devenu très populaire depuis qu’il donne le droit à des aides. Ici, on a souvent un bel espace à disposition, on peut donc aménager une salle de bain sans trop calculer l’espace au sol. Cependant, ce type de projet entraîne l’agrandissement de la surface de la maison. Avec des conséquences administratives.

  • En sous-sol

Vous pouvez également exploiter de plus petits espaces peu utilisés comme le garage, la cave, la buanderie. En effet, comme nous l’avons déjà dit, l’aménagement d’une salle de bain d’appoint se contente de peu de mètres carrés. Prévoyez un minimum de 5,5 m2 pour installer votre pièce.

 

Quelles démarches pour installer une seconde salle de bain ?

 

prix amenager deuxieme salle bains

Il peut s’avérer nécessaire de modifier la toiture ou la façade du logement pour créer une seconde salle de bains. Renseignez-vous en mairie pour vérifier dans quel cas effectuer une déclaration préalable ou solliciter un permis de construire.

 

Ne négligez pas l’aspect légal de votre projet, surtout si vous prévoyez un agrandissement ou une extension pour le concrétiser. Il sera alors nécessaire de demander un permis de construire. De même, vous devrez mettre à jour votre assurance habitation. Cette démarche consiste à porter votre nouvelle salle de bains à la description de votre assurance habitation et à faire le point sur la valeur des équipements garantis à déclarer.

Rien ne vous empêche de comparer les offres et les garanties proposées et de choisir la couverture qui correspond le mieux à vos nouveaux besoins.

 

Aménager une deuxième salle de bains : quels travaux et à quel prix ?

 

Le point sur les différents travaux à prévoir.

 

Prix pour aménager une deuxième salle de bains : les raccordements de plomberie

Élément incontournable pour concevoir une nouvelle salle de bain : les raccordements de plomberie. Au moment de la conception de votre projet, il convient donc de vérifier la proximité de tuyaux d’arrivée d’eau et d’une conduite d’évacuation des eaux usées.

Si l’éloignement de ces équipements ne remet nullement en cause votre projet, il aura un impact certain sur le prix pour aménager de votre deuxième salle de bains.

 

Prix pour aménager une deuxième salle de bains : revêtements de sol et muraux

De nombreux matériaux peuvent habiller les murs et le sol des pièces humides et des pièces d’eau. Le carrelage, bien sûr, mais aussi le bois, la pierre naturelle ou le PVC. Il est très facile de décorer une salle de bains selon ses envies. Pensez également aux bois exotiques (teck, bambou, wengé) qui sont spécialement traités pour résister à l’humidité.

Parmi ces solutions, le bois est le plus onéreux. Comptez pour cette option de 70 à 150 euros le m2. Le prix du carrelage est, quant à lui, compris entre 20 et 80 euros le m2. Un coût qui varie selon le fournisseur et le type de carreau (ciment, dalle, imitation parquet, mosaïque, etc.).

Si vous passez par un professionnel, il convient d’ajouter le coût de la pose de carrelage. Prévoyez entre 20 et 60 euros le m2 selon le carreleur professionnel sollicité et les paramètres spécifiques à votre chantier.

 

Prix pour aménager une deuxième salle de bains : installation de douche, baignoire, lavabo, toilettes

Certaines installations ont leur place d’office dans une salle de bain, parmi elles on trouve :

  • Une vasque à poser ou à encastrer, un lavabo à suspendre ou sur colonne. Pour ces équipements, comptez en moyenne entre 30 et 500 euros. Si vous faites appel à un professionnel, ajoutez à cela de 150 à 300 euros HT de main-d’œuvre pour la pose.
  • Un receveur de douche de qualité est compris entre 100 et 300 euros.
  • Une cabine de douche qui revient entre 250 et 1.500 euros en moyenne. Son installation par un professionnel est facturée aux environs de 450 euros HT. Si vous optez pour une douche à l’italienne, le budget devra être revu à la hausse.
  • Une baignoire classique coûte entre 80 et 300 euros hors tablier. Il convient ensuite d’ajouter le prix du tablier correspondant, ou bien des carreaux de plâtre et de la faïence avec lesquels il sera réalisé.
  • Enfin, pour un WC, comptez de 60 à 150 euros.

 

Mobilier de salle de bain

 

prix amenager deuxieme salle bains

Pensez à bien sélectionner votre mobilier pour optimiser le rangement de cet espace. Sur-mesure ou en kit, il existe de nombreuses solutions pour personnaliser votre deuxième salle de bain.

 

Si votre pièce est dépourvue de source de lumière naturelle (fenêtre ou puits), pensez à installer des points lumineux savamment répartis et à jouer avec les effets des miroirs.

Pensez aussi aux espaces de rangement, car une petite salle de bain se révèle vite encombrée. Il vous faut au minimum un meuble où intégrer la vasque. Ensuite, du mobilier sur-mesure peut vous permettre d’optimiser votre surface.

 

Installation électrique et VMC

Deux points supplémentaires feront la différence sur le confort de votre deuxième salle de bain : le sèche-serviettes et la ventilation.

 

Sèche serviettes et radiateur

Le sèche-serviette est un incontournable. Il permet à la fois de chauffer la pièce et de sécher les serviettes. Cet équipement n’est pas nécessairement coûteux. Il existe des modèles basiques pour toutes les bourses. Avec un budget confortable, vous pouvez même opter pour un modèle mixte. Plus sophistiqué, il pourra fonctionner en lien avec le chauffage central du logement ou bien en autonomie via le système électrique.

 

Ventilation / VMC

Ne faites pas l’impasse sur la ventilation. Choisissez plutôt une ventilation mécanique avec un extracteur individuel, et ce même si votre pièce est pourvue d’une fenêtre de toit. En effet, celle-ci ne suffit pas à assurer une bonne ventilation pour garantir la qualité de l’air et éviter les problèmes liés à la très forte humidité de ce type de pièce.

 

Quel pro contacter pour créer et aménager une seconde pièce d’eau ?

 

Pour personnaliser votre projet de salle de bains, vous pouvez confier la création et la réalisation à différents artisans.

Ainsi, un carreleur peut se charger du revêtement de sol ou du revêtement mural, un peintre de la réalisation des plafonds et des murs, un plombier du raccordement de tous les éléments et de la pose des équipements choisi (chauffage, sèche-serviette, WC, etc.). Il faudra, par ailleurs, faire appel à un électricien pour installer une ventilation efficace et aux normes de sécurité et un plaquiste pour poser une cloison (séparation des WC, par exemple), créer un espace douche.

A contrario, vous pouvez vous tourner vers une société spécialisée qui se chargera de planifier l’intervention des différents artisans. Pour un chantier de création de salle de bains, les tarifs peuvent aller de 50 à 70 euros de l’heure en moyenne.

 

 

Budget et prix à prévoir pour aménager une deuxième salle de bains selon l’espace dévolu

 

Première option, la salle de bain toute faite, « en bloc », dite salle de bain cabine. Vous pourrez alors obtenir une salle d’eau pratique et avec un minimum de travaux, en quelques heures, pour un budget d’environ 3.000 euros.

Sinon, pour les travaux d’aménagement d’une salle de bain traditionnelle, faire appel à un artisan s’avère très recommandé. Le raccordement au circuit d’eau doit impérativement être confié à un professionnel de la plomberie.

Pour réaliser une deuxième salle de bains, les prix sont compris entre 3.000 et 12.000 euros. La surface de la pièce et les matériaux choisis impactent principalement le budget. Pour une estimation juste et précise faites une demande de devis à un professionnel. À titre d’exemple, voici quelques tarifs moyens :

Pour une deuxième salle de bain de :

  • 4 m² : comptez de 6.000 à 8.000 euros
  • 4 à 8 m² : de 8 000 à 12 000 euros
  • plus de 8 m² : au-delà de 12 000 euros.

Remarque : le prix sera en général plus conséquent pour une pièce à cloisonner que pour une pièce dédiée, du fait de la nécessité de casser ou monter des cloisons.

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.