Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Prix pour construire et aménager un sous-sol

Prix pour construire et aménager un sous-sol

Vous souhaitez gagner de l’espace dans votre maison ? La solution de l’aménagement du sous-sol est un très bon moyen d’agrandir la surface habitable de votre logement. Cette zone enterrée ou semi-enterrée s’adapte à de nombreuses pratiques selon vos besoins et la superficie disponible. Vous pourrez ainsi concevoir des lieux de vie, des espaces de loisirs ou des emplacements de stockage. En fonction de l’option retenue, l’ampleur des travaux d’aménagement ne sera pas la même. Leur coût non plus. Voici donc un guide pour choisir au mieux le plan de réaménagement de ce lieu souterrain. Ainsi qu’un point sur les prix de construction et d’aménagement d’un sous-sol.

 

Réglementation pour aménagement d’un sous-sol

 

Avant d’envisager la réalisation d’un chantier de rénovation ou de réaménagement d’un sous-sol, mieux vaut donc vous informer sur les démarches administratives à entreprendre.

 

Peut-on aménager un sous-sol sans permis ?

Aménager un sous-sol sans permis n’est possible que sous certaines conditions. Il faudra ainsi impérativement consulter le PLU adapté à votre zone géographique, en mairie, et vérifier également la réglementation sanitaire. Vous pourrez ainsi vous assurer de la faisabilité de votre projet. En effet, certaines contraintes peuvent en empêcher la réalisation. C’est notamment le cas lorsqu’une habitation se situe en zone inondable. Dans cette situation, on ne pourra aménager un espace en sous-sol par mesure de sécurité.

Une fois la possibilité de réorganiser l’aménagement de votre sous-sol confirmée, reste à vérifier si une autorisation se révèle nécessaire. En effet, pour construire et aménager un sous-sol, il faut obtenir une autorisation à partir d’une superficie supérieure à 5 m2.

Jusqu’à 20 m2, une simple déclaration suffira. En fonction des PLU et des communes, une DTP pourra même s’avérer suffisante jusqu’à 40 m2. Au-delà, il faudra déposer un véritable permis de construire. Enfin, si votre aménagement dépasse les 150 m2, alors vous devrez obligatoirement recourir aux services d’un architecte.

 

Les critères pour obtenir l’autorisation d’aménager un sous-sol

Pour obtenir l’autorisation adéquate, votre projet d’aménagement devra se révéler conforme au coefficient d’occupation des sols (COS) de votre commune.

Si, par ailleurs, votre habitation fait partie d’une copropriété, vous devrez obtenir l’accord du syndic. Les propriétaires de maison individuelle indépendante n’auront, quant à eux, pas d’autre interlocuteur que le service d’urbanisme de la mairie.

D’autre part, dans un sous-sol, il est possible d’envisager une ouverture pour une fenêtre ou une porte. Sachez que toute modification de l’aspect extérieur d’une maison requiert une autorisation préalable, voire un permis de construire. Celui-ci devra être accompagné d’un avis favorable de l’architecte des Bâtiments de France en fonction de la localisation.

 

Prix d’aménagement d’un sous-sol selon le type de pièce

 

Le prix de construction d’un sous-sol va en grande partie dépendre de la hauteur sous-plafond existante ou possible.

 

Pièce de rangement ou stockage

La hauteur sous-plafond va vous guider dans l’objectif à donner à cette nouvelle pièce. Dans le cas où il y a moins de 2 m de haut, vous pourrez imaginer une pièce de stockage, une cave à vin, une buanderie… Un espace peu utilisé, mais pratique comme un local technique.

 

Pièce de loisir ou d’appoint

Si la hauteur se situe entre 2 m et 2,40 m, vous pouvez envisager un espace de vie animé ou de loisir fréquenté ponctuellement. Salle de cinéma, de jeux ou coin bar pour des réceptions s’y intègrent à merveille. Vous pouvez également y installer un atelier d’artiste ou de bricolage, un bureau isolé ou même une chambre d’amis agréable.

 

Espace de vie

Avec une hauteur sous plafond de plus de 2,40 m, tout est envisageable. Vous pouvez penser la pièce comme une partie supplémentaire de la maison (cuisine, séjour, chambre) ou en faire un appartement indépendant voué à recevoir des invités ou des locataires par exemple.

 

Intégration d’équipements

Selon la finalité du sous-sol, vous allez devoir procéder à des installations pour une utilisation optimale. Dans le cas d’une kitchenette, salle d’eau ou W.C., il faudra penser à rallonger les canalisations de la maison pour équiper le sous-sol.

Sachez que c’est un aménagement coûteux, notamment pour l’acheminement de l’eau potable et l’évacuation des eaux usées. De plus, ce n’est pas forcément faisable dans toutes les structures. Les questions de plomberie sont complexes et onéreuses. Elles requièrent, de plus, de vous référer à la réglementation locale en vigueur et d’obtenir les permis nécessaires.

Bon à savoir : la configuration de votre sous-sol exigera peut-être l’installation d’une pompe de relevage. En effet, cet équipement s’avère nécessaire pour le raccordement au tout-à-l’égout et le traitement des eaux usées lorsque les canalisations du logement sont trop basses par rapport au réseau d’assainissement. Un surcoût chiffré entre 1.300 et 3.500 € selon les technologies.

 

Prix d’aménagement d’un sous-sol : les travaux prioritaires

 

prix amenagement sous sol

Le prix de construction et d’aménagement d’un sous-sol dépend de plusieurs paramètres : la présence ou non d’un sous-sol préexistant, la superficie à aménager, le type de pièces souhaité. En fonction de l’ampleur des travaux, le budget à prévoir ne sera vraiment pas identique.

 

Vous avez hâte d’aménager votre sous-sol ? Encore faut-il réaliser le gros œuvre quand celui-ci se révèle nécessaire. Cela sera le cas si votre habitation ne dispose d’aucun sous-sol ou si le sous-sol présente des inconvénients spécifiques comme un manque de luminosité, d’aération ou, à l’inverse, un excès d’humidité…

 

Creuser un sous-sol

Il n’y a pas parfois pas d’autre solution pour agrandir une maison que de creuser le sous-sol. Une excavation s’avérera alors incontournable. Pour ce projet, le type de sol et la superficie auront un impact conséquent sur le prix final. Si vous souhaitez simplement réaliser une cave enterrée, comptez ainsi 15.000 à 35.000 euros. Pour creuser un sous-sol complet, prévoyez un prix moyen de 45.000 euros.

 

Accroître la hauteur sous-plafond

Si la hauteur est inférieure à 2,10 m, vous allez ainsi devoir procéder à des travaux pour avoir une pièce suffisamment confortable et aérée. Chantier indispensable si vous souhaitez créer une véritable pièce de vie.

Pour ces travaux d’excavation du sol et de décaissement, vous devrez compter un budget de 20 euros du m2.

Attention cependant, ils ne sont envisageables que si les fondations sont solides. Si tel n’est pas le cas, il vous faudra également envisager de consolider des fondations à l’aide de micro-pieux.

Quoi qu’il en soit, le décaissement réalisé, le coulage d’une dalle en béton brut s’avérera indispensable. Comptez de 30 à 150 euros le m2 pour cet ouvrage.

 

Prévenir les problèmes d’humidité

Un sous-sol enterré ou semi-enterré est inévitablement une zone soumise à beaucoup d’humidité, mais aussi à des risques d’inondation, d’infiltrations.

Après avoir fait une bonne analyse de l’état des lieux et des tuyaux, il est donc préférable d’envisager des travaux de prévention pour assainir la future pièce. Vous pouvez choisir parmi plusieurs solutions :

  • l’installation d’un déshumidificateur pour un taux d’humidité raisonnable ;
  • l’étanchéité des murs, par l’extérieur ou l’intérieur au prix très variable ;
  • l’imperméabilisation ou drainage avec un coût de 200 à 10.000 euros selon la superficie concernée ;
  • le cuvelage par application de mortier et de résine époxy pouvant s’élever de 5.000 à 10.000 euros

 

Installer une isolation efficace

Avant d’envisager un chauffage dans la pièce, il faut penser à isoler votre sous-sol correctement pour éviter une perte importante de chaleur par la suite. Vous obtiendrez, de plus, un meilleur confort.

Pour cela, vous avez trois possibilités complémentaires :

  • l’isolation du sol dont le tarif varie entre 20 et 50 euros le m2 ;
  • l’isolation par les parois qui coûte 50 à 90 euros le m2 ;
  • ou encore l’isolation par le plafond, une isolation à la fois thermique et phonique. Celle-ci s’achèvera par la pose d’un faux plafond sur le plancher supérieur en finition. Solution aussi intéressante pour cacher les câbles et atténuer le bruit des canalisations. L’ensemble revient 30 à 90 euros le m2.

 

Améliorer la ventilation du sous-sol

Naturellement confiné, par sa position enterrée ou semi-enterrée, cet espace souterrain requiert la mise en place d’équipement d’aération. L’idéal sera d’y installer une VMC, pour un montant allant de 600 à 4.000 euros. Cependant, une simple ventilation, bien plus abordable, pourra aussi convenir.

Astuce : si vous avez déjà une VMC, et qu’un simple raccord suffit par câbles électriques, comptez environ 250 euros pour l’extension de ce système.

 

Favoriser la luminosité du sous-sol

Pour bénéficier d’une lumière naturelle plutôt que d’un éclairage artificiel, il faudra créer des ouvertures. Installer fenêtre ou porte-fenêtre dans les murs porteurs du sous-sol favorisera ainsi un sentiment de bien-être. Le coût de la pose d’une menuiserie s’élève en moyenne entre 1.500 et 3.000 euros.

Si ce n’est pas envisageable, vous pouvez opter pour des soupiraux semi-enterrés coûtant entre 300 et 1.250 euros.

Si l’ouverture des murs extérieurs s’avère impossible, d’autres options existent pour faire parvenir la lumière naturelle dans votre sous-sol. Vous pourrez ainsi opter pour l’installation de surfaces vitrées, de briques de verre ou d’un puits de lumière depuis le rez-de-chaussée. Comptez alors des tarifs allant de 1.200 à plus de 8.000 euros.

Enfin, il faudra aussi envisager des travaux d’électricité indispensables pour votre confort quotidien. Ils permettront l’installation de spots, de prises, d’interrupteurs.

 

Créer un accès au sous-sol

Si vous n’aviez qu’une échelle ou un escalier escamotable pour vous rendre dans votre sous-sol, nous vous conseillons de le remplacer par un vrai escalier confortable. Divers critères vous guideront pour la structure la plus adaptée. L’espace et la disposition feront partie des principaux paramètres. Ainsi, vous pourrez préférer un escalier droit, en angle ou à colimaçon. Selon l’option choisie, le budget oscillera de 500 à 10.000 euros.

 

Prix d’aménagement d’un sous-sol : quels professionnels contacter ?

 

prix amenagement sous sol

L’aménagement complet d’un sous-sol requiert de solliciter de nombreux professionnels du bâtiment : électriciens, plombiers, maçons, carreleurs, plaquistes… Une entreprise générale du bâtiment pourra aussi vous offrir ses services. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence pour payer vos travaux au meilleur prix.

 

Réorganiser l’agencement des pièces d’un espace non aménagé demande de faire appel à de nombreux corps de métiers comme des maçons, des électriciens, des plombiers.

 

Travaux de démolition, de construction des parois et fondations : bureau d’études et entreprises de maçonnerie

Afin de s’assurer de la faisabilité des projets que vous avez en tête lors de la construction d’un sous-sol, il est préférable de faire appel à un bureau d’étude spécialisé.

Une fois l’idée confirmée, vous devrez prendre contact avec une entreprise de maçonnerie en mesure de débuter le gros œuvre. Il s’agira de la réalisation de fouilles, de la création des fondations et de la dalle, puis de l’élévation des murs extérieurs capables de résister aux poussées du terrain.

Si, le sous-sol est déjà creusé, l’aménagement ne nécessitera alors que la démolition de murs ou la réparation de solives de fondations. Prévoyez alors un budget de 8.000 euros.

La structure du sous-sol réalisé, ces artisans pourront aussi prendre en charge la construction de cloisons simples ou cloisons sèches, l’isolation, l’insonorisation, tout comme la pose de faux plafonds.

Ces experts seront en mesure de vous fournir un travail conforme et de qualité dont vous pourrez être sûr durablement.

 

Extension du réseau d’électricité ou de gaz

Pour étendre le réseau électrique de votre logement à votre sous-sol, vous devrez prévoir un tarif de 80 à 130 le m2 ou 200 à 250 euros le mètre linéaire. L’installation de prises et radiateurs électriques nécessitera, quant à elle, un budget moyen compris entre 200 à 2.400 euros.

L’ajout d’un tableau électrique divisionnaire devra sans doute être envisagé pour sécuriser l’aménagement. Cette opération impliquera une dépense de 60 à 100 euros supplémentaires.

Si vous préférez un raccordement de votre sous-sol au système de chauffage central présent dans votre habitation, vous devrez débourser environ 1.000 euros (pose de deux radiateurs incluse).

 

Création d’une salle de bain, cuisine, pièce d’eau

Pour une pièce d’eau, vous devrez penser à une superficie minimum de 4 m2. L’ensemble de l’installation sera facturé 8.000 à 13.000 euros par un professionnel. Pour ce budget, il se chargera de la pose des revêtements (type peinture ou carrelage) sur le plafond, le sol et les murs. De même, l’entreprise s’occupera de l’installation du mobilier sanitaire.

Quant au raccordement au réseau d’eau par un plombier, cette opération coûtera environ 150 euros le mètre linéaire.

Il est conseillé de faire appel à un architecte pour vous accompagner pas à pas dans l’ensemble du projet et de la construction du budget. Ses honoraires représenteront cependant un coût de 10 à 15 % du budget.

Quoi qu’il en soit, vu l’ampleur des travaux à entreprendre et la diversité des corps de métiers, prenez le temps de solliciter des devis  de plusieurs entreprises du bâtiment. Vous obtiendrez ainsi le meilleur rapport qualité-prix sur les prestations demandées. Vous pourrez, de plus, bénéficier de nombreux conseils d’artisans sur votre projet.

 

 

Prix d’aménagement d’un sous-sol : le budget décoration à ne pas négliger

 

La décoration participe fortement à l’impression créée par un espace. Pour vous sentir vraiment bien, il convient donc de ne pas omettre ce point.

 

Revêtement des sols

N’oubliez pas d’inclure le prix de l’achat et de l’installation entre 25 et 200 euros le m2 des moquettes, carrelages ou parquets dans le prix de construction de votre sous-sol.

 

Finitions

Les décorations de votre sous-sol participeront à l’aspect final de votre pièce aménagée. Il vous faudra donc choisir avec soin les peintures ou papiers peints. De même, il ne faudra pas négliger la conception d’espaces de rangement, comme les placards encastrés.

 

Peintres et menuisiers pourront donc être sollicités. Prévoyez un budget de 25 à 45 euros le m2 pour la pose d’une peinture anti-humidité ou l’application d’une peinture sur le plafond du sous-sol.

 

Tableau récapitulatif pour aménagement d’un sous-sol
Travaux d’aménagement du sous-sol Prix moyen
Analyse de la faisabilité par un bureau d’études De 1.000 à 2.500 euros
Honoraires architecte 10 à 15 % du budget total
Construction d’un sous-sol de 100 m2 De 170.000 à 200.000 euros
Aménagement d’un sous-sol existant De 5.000 à 23.000 euros
Creusement d’un sous-sol De 15.000 à 45.000 euros selon superficie
Décaissement pour hauteur sous-plafond Environ 20 euros le m2
Coulage dalle béton brut De 30 à 150 euros le m2
Imperméabilisation ou drainage De 200 à 10.000 euros selon superficie
Cuvelage De 5.000 à 10.000 euros
Isolation du sol De 20 à 50 euros le m2
Isolation du sol De 20 à 50 euros le m2
Isolation des murs De 50 à 90 euros le m2
Installation d’un faux plafond isolé De 30 à 90 euros le m2
Pose d’une VMC De 600 à 4.000 euros
Pose d’une fenêtre ou porte-fenêtre De 1.500 à 3.000 euros
Pose d’un soupirail De 300 à 1.250 euros le m2
Surfaces vitrées autres De 1.200 à 8.000 euros
Pose d’un escalier De 500 à 10.000 euros
Extension réseau électrique De 80 à 130 euros le m2
Installation de prises et système de chauffage De 200 à 2.400 euros
Création d’une salle de bain complète De 8.000 à 13.000 euros
Raccordement au réseau de plomberie Environ 150 euros le mètre linéaire
Pose de peinture De 25 à 45 euros le m2 (hors fournitures)
Revêtements de sols De 25 à 200 euros le m2

 

Prix d’une construction et aménagement de sous-sol tout compris

 

Pour conclure, si vous envisagez la construction d’un sous-sol de 100 m2, vous devrez prévoir un budget global de 170.000 à 200.000 euros.

 

Sachez qu’un budget de travaux d’aménagement de sous-sol seul coûte, en moyenne, 5.000 à 23.000 euros. Pour une pièce habitable, cela vous reviendra entre 1.200 et 2.500 euros le m2. Enfin, pour moderniser une salle de bain, il faudra compter entre 800 et 3.500 euros.

 

Enfin, la création d’un souplex va causer immanquablement une hausse des impôts locaux que ce soit du côté de la taxe foncière que de la taxe d’habitation. De même, il vous faudra prévoir une assurance habitation adaptée. Des coûts non-négligeables à prendre en compte en amont du projet.

 

Malgré tout, cette option offre la perspective d’une plus-value immobilière très intéressante. En effet, la construction et l’aménagement d’un sous-sol assurent un retour sur investissement de près de 70 %.

 

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *