Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Entretenir un puisard : vidange ou réparation ?

Entretenir un puisard : vidange ou réparation ?

S’équiper d’un puisard, c’est protéger les fondations de sa maison des infiltrations d’eau en l’absence de raccord à un système de canalisation des eaux de pluie. Cependant, son entretien est trop souvent négligé. Pourtant, un nettoyage régulier s’avère indispensable pour assurer le bon fonctionnement d’un puisard. Un système mal entretenu finira par dysfonctionner, des infiltrations d’eau ou inondations devenant alors possibles. Comment entretenir un puisard ? Quand faut-il procéder à une vidange, un curage ou une réparation ? On fait le point sur les différents entretiens d’un puisard et le budget à y consacrer.

 

Importance du nettoyage du puisard

 

La pose d’un puisard vise à empêcher l’eau naturellement présente dans les sols d’inonder un terrain et d’entrer en contact avec les fondations d’une construction.

Le puisard est souvent raccordé à un système de canalisation appelé drain français, équipement complémentaire qui sert aussi à éloigner l’eau des fondations. Ce dernier draine les eaux souterraines et les emmène jusqu’au puisard. Le puits perdu recueille aussi souvent les eaux pluviales présentes dans les gouttières.

Une fois acheminées dans le puisard, ces eaux s’infiltreront alors dans le sous-sol profond, hors de portée des fondations. Cet équipement évite donc les inondations de terrain et de cave, ainsi que les infiltrations dans les fondations.

Mais pourquoi un puisard déborde-t-il ? Non nettoyé ou encombré, il devient incapable d’assurer efficacement l’évacuation des eaux. Les fondations peuvent alors se trouver en contact avec l’eau du sous-sol. Il faut savoir que les fondations très exposées peuvent aller jusqu’à s’effondrer, mettant en danger l’ensemble de l’habitation.

 

Savoir quand entretenir son puisard

Lorsque l’évacuation n’est plus performante, ou si des débordements sont constatés, c’est le signe que puisard est engorgé.

Il devient nécessaire de nettoyer la buse, intérieur du puits généralement en béton ou en PVC, pour que le système de drainage des eaux pluviales se réalise à nouveau correctement. Il faudra souvent prévoir :

  • le curage de la fosse
  • l’extraction des débris encombrants
  • le remplacement de la couche filtrante située au fond du puits (qui doit l’être régulièrement)
  • la réparation des fissures présentes sur la berme et les assises du puits.

Si certaines de ces opérations peuvent être réalisées par soi-même, les services d’un professionnel pourront s’avérer nécessaires. L’intervention d’une entreprise d’assainissement permet, en effet, un nettoyage d’urgence et un entretien de puisard efficace sur le long terme. Le recours à un équipement spécifique (camion d’hydrocurage ou nettoyeur haute pression) rend un professionnel beaucoup plus performant lorsque le puisard est engorgé.

 

Récurrence du nettoyage d’un puisard

Un puisard vertical ou incliné doit être entretenu régulièrement pour pouvoir évacuer les eaux pluviales, les diriger vers les couches profondes ou un réseau d’acheminement des eaux de pluie de manière efficace.

Il est vivement conseillé de faire une vérification tous les 4 ans pour éviter les situations d’engorgement, et de saturation en eau du terrain. Ces phénomènes constituent un danger pour les fondations des habitations.

 

Entretenir son puisard par extraction et traitement des boues

 

entretenir puisard

Afin de nettoyer efficacement son puisard, il est nécessaire d’en extraire les éléments solides : les boues. Pour y parvenir, il existe différentes techniques plus ou moins chronophages : la méthode manuelle, chimique ou mécanique. Cette dernière requiert la venue d’un camion de pompage. Plus onéreuse, cette dernière permet cependant de consacrer moins de temps et facilite le traitement des boues après extraction

 

Pour commencer, il est utile d’extraire et de traiter les boues pour éviter l’envasement. Ce phénomène se révèle, en effet, source de mauvaises odeurs et d’un remplissage rapide.

Reste à savoir comment nettoyer un puits perdu de ses boues. Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • mettre la boue en suspension, puis l’extraire par dragage manuel.
  • dissoudre la boue du puisard avec des produits chimiques (soude caustique) ou biologiques (bactéries) sous forme de poudre, de liquide ou de comprimés.
  • procéder à leur aspiration par usage d’une pompe à boues. L’aspiration permet de traiter les boues par filtrage ou par centrifugation après extraction. La pompe à aspiration est un équipement de dragage (vis immergée stabilisée par 2 chevilles) spécialisé dans l’extraction des corps solides d’un fluide. Elle présente l’avantage de pouvoir être utilisée pour tout type de puisard. De plus, elle facilite le traitement des boues qui doivent être déposées en décharge agréée ou traitées par incinération.

Le prix moyen d’une vidange avec extraction des boues se situe entre 150 et 400 euros.

 

Faire la vidange de puisard

 

Une fois l’extraction des boues réalisées, il peut être nécessaire de procéder à une vidange. Cette action consiste à vider le puisard. Elle permet d’examiner le puisard et de réaliser un curage ou une réparation. La vidange est aussi réalisée par pompage.

Certains facteurs peuvent impacter le coût moyen de la vidange d’un puisard. Parmi ces facteurs, on trouve principalement la situation de votre maison et l’état de votre système. Afin de mieux estimer le montant des travaux, veillez à prendre en compte :

  • le volume de votre puisard (certains coûts étant proportionnels).
  • les travaux de vidange et d’assainissement à effectuer. Plus vous tardez à faire vidanger votre puisard, plus son état peut se dégrader et ainsi nécessiter une intervention de dégorgement. Cette opération est coûteuse, car elle exige l’emploi d’un camion pompe pour désengorger le puisard.
  • le professionnel choisi : selon le cas, le tarif horaire peut passer de 50 à 150 euros de l’heure environ. Certaines entreprises proposent un forfait vidange de puisard, renseignez-vous.

Le prix moyen d’une vidange simple de puisard est compris entre 150 et 245 euros HT selon le type de puisard et sa contenance en m³.

Bon à savoir : La meilleure façon de faire baisser le coût de vidange d’un puisard est de respecter les délais d’entretien préconisés. Ainsi, le système fonctionnera de façon optimale et les interventions se limiteront à l’évacuation des boues.

 

 

 

Faire le curage de son puisard pour bien l’entretenir

 

Le curage est une action simple qui consiste à enlever les saletés des parois pour assainir et nettoyer la buse et la pompe. Les techniques les plus souvent proposées sont l’hydrocurage et le nettoyeur haute pression. Les drains sont alors nettoyés et les déchets décollés. La pression rend cette opération très fiable, elle élimine également le calcaire et la graisse.

Si toutefois, vous décidez de vous occuper du nettoyage de votre puisard vous-même, essayez d’appliquer ces conseils :

  1. Délogez la saleté accumulée sur les parois à l’aide d’un tuyau d’arrosage. Un alésage par pression d’eau permettra de venir à bout des saletés les plus tenaces.
  2. Ôtez la couche sableuse logée au fond du puits.
  3. Assurez-vous que le fond du puisard et les conduites sont libres de tout débris.

Dans le cas de l’intervention d’un professionnel par hydrocurage, comptez 190 à 600 euros HT (déplacement du véhicule hydrodynamique et main-d’œuvre comprise). Entretenir régulièrement votre puisard devrait vous éviter une dépense de cet ordre.

 

Puisard bouché, que faire ?

 

entretenir puisard

Si votre puisard refoule de l’eau sur votre terrain, c’est qu’il est bouché. Cela arrive assez fréquemment si le puisard n’a pas été régulièrement entretenu. Il faut alors extraire les boues, le vidanger et le curer. Il faut ensuite ôter la couche de sable du fond, vérifier l’absence de branches ou de racines ou de tout autre élément qui gênerait l’infiltration de l’eau.

 

Tout comme lors d’un engorgement de fosse septique, certains indicateurs peuvent être le signe d’un puisard bouché (odeurs nauséabondes, lenteur d’évacuation qui provoque stagnation et/ou inondation, niveau des boues élevé). Il faut alors chercher à identifier l’origine du bouchon. Cela nécessite de vidanger votre puisard et de procéder à son désencombrement.

Afin de déboucher son puisard par soi-même, il est nécessaire de s’équiper un minimum (seau, gants, masque, tuyau d’arrosage/nettoyeur haute-pression, sac poubelles).

Pour une efficacité sur le long terme et moins de difficultés, vous pouvez aussi faire appel aux services d’un professionnel de l’assainissement qui possède des moyens adaptés, comme camion pompe hydrocureur ou un équipement de nettoyage haute pression (300 à 400 bar). Le débouchage doit être complété par un nettoyage du puits de décantation (quand il y en a un), de la grille et de la couche de sable qui tapisse le fond du puisard.

Pour un débouchage, le coût de départ est de 99 euros. Avec un camion pompe, prévoir de 135 à 300 euros selon les différentes variables.

 

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.