Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Dimension d’un escalier

Dimension d’un escalier

Le projet d’installation d’un escalier n’est pas un projet à prendre à légère. La pose d’un escalier doit faire l’objet d’une étude préalable puisque certaines normes doivent être respectées.

Ces normes concernent notamment les dimensions à respecter pour un escalier pour que celui-ci soit utilisable sans risque et qu’il puisse garantir un confort d’usage.

Que ce soit pour les modèles d’escaliers préfabriqués ou les escaliers sur mesure, il faudra tenir compte de l’espace à disposition pour sélectionner le type d’escalier, sa forme et ses matériaux. Les projets de pose d’escalier peuvent être plus ou moins compliqués à réaliser en fonction des configurations pour l’aménagement.

Quelle est la cote d’un escalier ? Comment calculer les dimensions d’un escalier tournant, droit ou hélicoïdal ? Qu’est-ce que la loi de Blondel ? Nous verrons dans cet article ce qu’il faut savoir sur les dimensions d’un escalier pour un projet d’aménagement.

 

Principe de dimensionnement d’un escalier

 

Le dimensionnement d’un escalier dépendra essentiellement de l’espace à disposition et des contraintes du bâti.

Ces deux paramètres détermineront la nature de l’escalier à mettre en place et donneront une première indication sur les dimensions à respecter.

À titre d’exemple, l’escalier droit requiert un reculement ou un encombrement assez important. Il n’est donc pas possible de l’installer si l’espace disponible est trop restreint. Pour les plus petits espace, un escalier hélicoïdal est une bonne solution à condition de disposer d’une hauteur suffisante.

Les escaliers tournant permettent eux de s’adapter facilement à la forme d’une pièce et à sa hauteur mais il faudra tout de même un minimum d’espace pour son aménagement.

En déterminant la forme d’escalier la mieux adaptée à votre pièce, il va falloir également penser à l’ouverture de la trémie.

Techniquement, la conception d’un escalier se fait du haut vers le bas et c’est l’emplacement de celle-ci qui va déterminer l’orientation et la configuration de l’escalier. Une fois l’ouverture de la trémie déterminée, il sera plus simple de déterminer les mesures des autres composants.

Pour ce faire, vous devrez tenir compte des normes indicatives pour les dimensions d’un escalier et du respect de la loi de Blondel.

 

Normes relatives à la dimension d’un escalier

 

Les mensurations d’un escalier, quel qu’il soit, sont régies par des normes. Pour les bâtiments publics ces normes sont obligatoires. Pour les bâtiments privés les artisans professionnels sont tenus également de les respecter. Si vous réalisez vous-même vos travaux d’aménagement d’escalier pour un bâtiment privé, vous vous exposez à des problèmes avec votre assurance si vous n’avez pas respecté ces normes.

 

dimensions pour un escalier

Assurez-vous que votre projet d’escalier respecte les dimensions requises et répondent aux normes de sécurité conseillées pour éviter de mauvaises surprises.


 

L’aménagement d’un escalier demande un savoir faire et des connaissances précises. Si vous avez un projet d’aménagement d’escalier, il est conseillé de se tourner vers un artisan professionnel afin de solliciter un devis pour la pose d’un escalier.


 

Dimension d’une trémie d’escalier

La forme d’une trémie dépend du type d’escalier à mettre en place. Si l’escalier est droit ou tournant, la trémie doit être rectangulaire. Si l’escalier est hélicoïdal, la trémie doit être carrée ou ronde.

En ce qui concerne la dimension d’une trémie, la règle est la suivante :

  • La largeur d’une trémie doit être au minimum égale à 70 cm, cas d’un logement étroit, mais pour plus de confort et d’accessibilité, il faut entre 80 et 90 cm.
  • La longueur d’une trémie varie en fonction de la pente de l’escalier et de son reculement. Plus l’escalier est raide et plus la trémie sera courte. Le plus important est de faire en sorte que l’échappée ou la distance entre une marche d’escalier et le plafond qui se trouve en dessus soit au moins égale à 190 cm.
  • Pour une trémie ronde ou carrée, le diamètre ou le côté moyen recommandé est de 150 cm.

 

Normes et dimensions d’un escalier

Les prescriptions relatives à la dimension standard de l’escalier proprement dit diffèrent selon qu’il s’agisse d’un bâtiment personnel ou public. Les dimensions conseillées sont différentes également selon l’usage de destination.

Voici la liste des dimensions d’escalier en fonction des usages :

  • Dimensions d’un escalier à usage privé : hauteur de marche comprise entre 17 et 21 cm, longueur de giron comprise entre 21 et 27 cm, emmarchement supérieur à 70 cm et hauteur de garde-corps supérieure à 90 cm.
  • Dimensions d’un escalier à usage privé et à fort passage : hauteur de marche inférieure ou égale à 17 cm, longueur de giron supérieure ou égale à 28 cm, emmarchement supérieur à 100 cm et hauteur de garde-corps supérieure à 90 cm.
  • Dimension d’un escalier à usage public : hauteur de marche inférieure ou égale à 17 cm, longueur de giron supérieure ou égale à 28 cm, emmarchement supérieur à 120 cm et hauteur de garde-corps supérieure à 90 cm.
  • Dimension d’un escalier de jardin : hauteur de marche comprise entre 12 et 16 cm, longueur de giron supérieure ou égale à 30 cm et emmarchement supérieur à 150 cm.

Dans le cas d’un bâtiment privé, aucune norme n’est imposée ou obligatoire. Cependant des problèmes d’assurance peuvent survenir en cas d’accident si l’expertise fait le constat de dimensions farfelues pour les escaliers.

Vous trouverez dans l’article suivant plus d’informations sur les normes de sécurité pour un escalier.

 

Calcul de la cote d’un escalier

 

Pour déterminer la bonne dimension d’un escalier, il existe des formules pratiques à appliquer.

Pour déterminer vous-même les bonnes dimensions de l’escalier, vous devrez connaître la hauteur de la montée ou la distance entre le palier de bas de l’escalier et le palier de haut. Il faut également choisir une hauteur de marche et une longueur de giron (vous pouvez vous référer aux normes et dimensions présentées dans l’article).

 

Calcul du nombre de marches d’un escalier

Pour calculer le nombre de marches d’un escalier, il suffit de diviser la hauteur de montée avec la hauteur de marche. Vous devrez choisir la hauteur de marche en fonction des normes recommandées (normes précédemment citées dans l’article).

 

Calcul de la distance de reculement d’un escalier

Pour calculer la distance de reculement d’un escalier, il faut multiplier la longueur du giron avec le nombre de marches.

Inversement, il est possible de déterminer la longueur du giron si la distance de reculement est préalablement fixée. Il faut juste diviser le reculement avec le nombre de marches.

Il faudra vous appuyez sur la loi de Blondel pour vérifier la cohérence de votre projet.

 

Loi de Blondel

 

La loi de Blondel pour un escalier est l’équation qui permet d’évaluer la cohérence entre la hauteur de marche et celle de son giron.

​​​​

Pour que le résultat de l’équation de Blondel soit bon, on doit obtenir les résultats suivants :

2 hauteurs de marche (h) + 1 giron (g) = entre 60 et 64 cm

Par exemple pour un projet d’escalier avec une hauteur de marche de 18 cm et un fion de 25 cm, on obtient = (2 x 18 cm) + 25 cm = 61 cm

Si vous respectez les normes cités dans l’article, vous devriez pouvoir mettre en place un projet cohérent.

 

Tableau de calcul de la dimension d’un escalier

 

Pour faciliter vos calculs, nous vous proposons d’utiliser ce type de tableau et faire les ajustements nécessaires selon le projet :

 

Hauteur de montée (cm) Hauteur de marche (cm) Longueur de giron (cm) Loi de Blondel (cm) Nombre de marches Distance de reculement (cm)
280 18,7 26 63,4 15 390

 

Ci-dessus un exemple de calcul. La hauteur de montée de l’escalier est égale à 280 cm. Le propriétaire choisit une longueur de giron de 26 cm. Il utilise la loi de Blondel pour déterminer une hauteur de marche pouvant offrir une bonne ergonomie à l’escalier et il aboutit à 18,7 cm. Il détermine le nombre de marches nécessaires pour couvrir la hauteur de montée et il calcule la distance de reculement, il trouve 15 marches et 390 cm de reculement.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *