Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Quel type de crédit choisir pour ses travaux ?

Quel type de crédit choisir pour ses travaux ?

Lorsqu’on a un projet de rénovation de son logement, il est nécessaire de disposer de fonds parfois conséquents. Entreprendre des travaux coûte de l’argent, et ce, indépendamment de ce que l’on souhaite faire, repeindre des murs, renouveler son sol, modifier les cloisons, faire l’isolation ou le ravalement de façade… Souscrire à un emprunt peut être une bonne solution pour financer tout ou partie d’un projet de rénovations. Quel type de crédit choisir pour financer vos projets de travaux ? Nous vous aidons à répondre à cette question.

 

Pourquoi choisir l’Éco-PTZ, crédit à taux zéro, pour financer ses travaux ?

 

Parmi le panel de prêts à la consommation proposés pour financer des travaux, le plus avantageux s’avère sans aucun doute l’éco-PTZ, aussi appelé éco-prêt à taux zéro. Son atout : vous permettre de bénéficier d’une somme d’argent sans rembourser d’intérêt. Comment en bénéficier et quel montant solliciter ? Le point.

 

Quelles conditions pour bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro ?

 

choisir credit travaux

L’obtention d’un éco-prêt à taux zéro permet de bénéficier d’un taux de crédit imbattable puisqu’il s’élève à zéro. Souscrire un prêt de ce type est cependant soumis à condition, notamment puisqu’il est réservé à des travaux d’économie d’énergie.

 

L’éco-prêt à taux zéro est une forme d’emprunt spécifique pour financer des travaux d’amélioration énergétique de son logement.

Pour contracter un éco-prêt à taux zéro, vous devez être propriétaire du logement et y résider ou le louer. Qu’il soit propriété ou location, ce logement doit être occupé en qualité de résidence principale. Il est proposé à tous les propriétaires de résidence individuelle construite avant 1990.

C’est un prêt sans intérêts dédié aux seuls travaux de transition énergétique.

À noter : l’éco-PTZ s’avère obligatoirement un crédit affecté. Vous ne pouvez donc disposer de la somme sollicitée et de ce taux avantageux librement. En effet, la banque qui vous accordera ce prêt vous réclamera des devis et factures. Autant de justificatifs indispensables aux institutions financières, puisque celles-ci ont signé une convention avec l’État pour vous faire profiter de ce taux.

 

Le plafond de l’éco-PTZ

La somme accordée varie selon le bouquet de travaux prévu. Vous pourrez ainsi compter sur :

  • 10.000 euros pour la rénovation de l’assainissement non-collectif.
  • 20.000 euros pour un combiné de deux travaux de rénovation énergétique.
  • Jusqu’à 30.000 euros pour l’amélioration de la performance énergétique du logement.

Pour bénéficier d’un éco-prêt à taux zéro afin de financer vos travaux, il s’avère indispensable de remplir les conditions d’éligibilité.

 

Quelles sont les modalités de remboursement de l’éco-PTZ ?

L’échelonnement de remboursement de l’éco-prêt à taux zéro s’étale sur 3 à 10 ans. Néanmoins, ce délai peut être porté jusqu’à 15 ans dans le cadre d’un emprunt de 30.000 euros. Par ailleurs, ce crédit est cumulable avec des aides et d’autres dispositifs de financement.

Bon à savoir : le délai accordé pour la réalisation des travaux est de 3 ans à compter de l’acceptation du prêt.

 

Quelles démarches pour bénéficier du prêt à taux zéro ?

La demande de prêt à taux zéro, ou d’éco-prêt à taux zéro, peut s’effectuer auprès de sa propre banque. En effet, la plupart des banques le proposent dès lors qu’elles ont signé une convention avec l’État.

Si ce prêt entre dans le cadre d’un projet immobilier, vous pouvez également passer par un courtier en travaux.

Les démarches à effectuer pas après pas :

  1. Pensez à vérifier l’éligibilité des travaux prévus à l’éco prêt à taux zéro.
  2. Montez votre dossier de prêt en remplissant le formulaire de demande dédié.
  3. Obtenez l’accord de votre banque.
  4. Une fois le prêt obtenu, vous avez alors 3 ans pour réaliser les travaux mentionnés dans le contrat de prêt, sous peine de sanctions financières.
  5. Vous devrez fournir les justificatifs de travaux après leur réalisation, sachant que des devis ont généralement été réclamés pour monter le dossier au préalable.

 

Bien choisir son crédit travaux : quel taux moyen pour un crédit travaux ?

 

Vos travaux ne relèvent pas de l’éco-prêt à taux zéro ? Des prêts travaux conventionnels s’avèrent disponibles sous la forme de différentes offres qu’il est possible de comparer.

 

choisir credit travaux

Autre solution pour financer des travaux : le crédit travaux. Il peut présenter un taux attractif par rapport à celui d’un crédit non-affecté. Pour comparer la performance du prêt convoité, prenez le temps de vérifier le TAEG, taux annuel effectif global de l’offre de prêt.

 

Le taux moyen pour un emprunt travaux

En effet, chaque établissement prêteur propose ses propres formules. Le montant prêté s’établit en fonction de l’ampleur et du coût du projet. Il commence à 1.000 euros et peut atteindre des sommes élevées. Ils sont néanmoins plafonnés à 75.000 euros. Pour obtenir un montant supérieur, il est conseillé de s’orienter vers un prêt immobilier classique.

Le profil de l’emprunteur et le type de prêt sollicité font varier le taux nominal du crédit, qui oscille entre 4 % à 10 % ou plus.

 

Bien choisir son crédit travaux selon les différents types de taux

Le taux effectif global du crédit, ou TEG, rend compte de l’intégralité des coûts liés à l’emprunt.

Lors des comparatifs de coût entre plusieurs crédits, il est important de se baser sur ce critère qui est universel. En effet, ce taux se révèle le seul à intégrer la totalité du coût du crédit depuis le taux jusqu’aux frais d’assurance, sans oublier les frais de dossier.

Il s’avère parfois difficile de s’y retrouver sur les différents taux de crédits travaux, notamment parce que ceux-ci peuvent être fixes ou variables. Avec le taux fixe, les mensualités peuvent sembler plus élevées, car elles sont déterminées à l’avance et avec certitude, de la première à la dernière échéance.

De son côté, le taux variable est indexé sur les prêts interbancaires à court terme. Ainsi, l’emprunt présente l’avantage de débuter avec un taux d’intérêt plus faible, mais est voué à augmenter lorsque les taux remontent.

Bon à savoir : l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire pour un crédit travaux, ce qui permet de réduire le TEG. Une couverture minimale (invalidité et décès) sera toujours proposée par la banque sollicitée. Vous pouvez y souscrire auprès d’un assureur tiers, les montants pouvant se révéler conséquents.

 

Conditions d’obtention d’un crédit travaux

Un crédit travaux peut être obtenu par tous ceux qui remplissent les conditions d’éligibilité qui garantissent l’obtention d’un accord.

Parmi ces modalités, on trouve :

  • un taux d’endettement inférieur à 33 %
  • un emploi stable et des revenus fixes
  • la présentation de devis des travaux prévus.

Le crédit obtenu peut atteindre jusqu’à 75.000 euros. Le montant octroyé dépend cependant du profil de l’emprunteur et de la nature des travaux.

Les rénovations éligibles à ce type de financement sont multiples. Ici, ils ne concernent pas uniquement la rénovation énergétique. Vous pouvez solliciter un emprunt travaux pour agrandir une maison, aménager des combles, intervenir sur une toiture, installer une terrasse ou une véranda.

 

 

Autres solutions pour financer vos travaux : le regroupement de crédit

 

Si vous essuyez un refus des banques en raison d’un taux d’endettement trop élevé, il peut être intéressant d’opter pour un rachat de crédit.

Comment financer son projet de rénovation avec un crédit travaux, lorsqu’on a déjà des mensualités à rembourser comme un prêt immobilier, un crédit voiture… ? Dans cette situation, souscrire à un rachat de crédit peut être une bonne solution. Pourquoi ?

  • Principalement, parce que ce type d’emprunt offre de rassembler ses nombreux crédits en un seul, avec une seule mensualité. Ce qui facilite la gestion de son budget.
  • Mais aussi parce que le rachat de crédit permet de financer une partie ou la totalité de ses rénovations en réduisant efficacement le coût de ses mensualités.

Cette opération peut alors conduire à améliorer sa trésorerie mensuelle pour programmer de futurs travaux.

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.