Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Les étapes d’une réfection de toiture

Les étapes d’une réfection de toiture

Le toit d’une maison est soumis à rude épreuve. Il est particulièrement sujet à l’usure puisqu’il est en permanence au contact des intempéries et de la pollution. Rénover sa toiture répare les dégâts, mais peut aussi améliorer l’étanchéité, l’esthétique, et la solidité du bâti. Vous songez à rénover votre toiture. Quelles étapes respecter pour une réfection de toiture ? Quel est le budget à prévoir pour refaire son toit ? Nous répondons ici à toutes vos questions en matière de rénovation de toiture. Alors, suivez le guide !

 

Pourquoi procéder à une réfection de toiture ?

 

Il est important d’entretenir et de rénover régulièrement une toiture, afin qu’elle puisse protéger durablement l’intérieur d’une habitation.

Différentes situations peuvent mener à une réfection de toiture :

  • La présence de mousses ou de champignons : il est possible de s’accommoder de l’installation progressive de mousse, champignons, lichens ou autre sur une toiture. En effet, ils donnent un côté champêtre à la maison. Mais leur présence signifie que la couverture devient poreuse et que l’étanchéité n’est plus assurée correctement. De plus, ils finissent toujours par fragiliser le toit.
  • Une toiture endommagée : au fil du temps et des aléas climatiques, plusieurs problèmes peuvent apparaître au niveau d’un toit. Ces dégâts sont dus aux intempéries et remettent en cause la solidité de la couverture et son étanchéité. Les tuiles, comme les ardoises, peuvent dans ce cas présenter des fissures, être cassées ou manquantes. Les infiltrations d’eau sont alors possibles, avec un impact sur l’isolation.
  • Un projet d’aménagement sous toiture : aménager des combles ou surélever sa maison est un moment propice à la réfection de toiture. C’est également l’occasion d’en améliorer l’isolation pour faire des économies d’énergie.

Bon à savoir : il est vivement conseillé de vérifier régulièrement l’état de sa charpente de toit. Cet élément central de la maison est trop souvent négligé. Pourtant, il assure le support de la couverture du toit et préserve également l’équilibre et la solidité de toute la structure. À la moindre anomalie : poutres abîmées, qui s’effritent ou se fissurent, faites appel à un charpentier pour un diagnostic.

 

Diagnostic du toit : un préalable pour une réfection de toiture réussie

 

refection toiture

Comme pour tout travaux, il convient de faire un état des lieux avant de mettre en œuvre une réfection de toiture : tuiles ou ardoises cassées, infiltrations… L’intervention d’un professionnel vous permettra d’y voir plus clair.

 

S’il est bon de planifier la visite d’un couvreur ou d’une entreprise générale de bâtiment tous les 10 ans, ces derniers se révéleront tout indiqués pour procéder à une étude complète de votre toit, avant travaux. En effet, ils vérifieront avec attention :

  • l’état de la charpente : est-elle suffisamment saine pour supporter la pose d’une nouvelle couverture ou faut-il la remplacer ?
  • la couverture : que faut-il changer ? Qu’est-ce qui peut être récupéré ?
  • la zinguerie : les gouttières sont-elles toujours en bon état ?

Par ailleurs, un diagnostiqueur complétera le dispositif en vérifiant la présence ou non d’amiante, d’insectes xylophages, ainsi que la qualité de l’isolation.

Le verdict est tombé : vous devez refaire votre toiture. Voici les étapes qui vous attendent.

 

Dépose de la toiture

On parle de dépose de toiture lorsque le couvreur enlève tous les éléments qui constituent cette dernière. Tous les matériaux pouvant être réutilisés le seront, à condition d’être stockés dans un endroit propre et bien sec.

Une fois la charpente mise à nu, les professionnels devront alors tendre une bâche de protection sur l’ensemble du toit. Elle empêchera l’eau de pénétrer à l’intérieur le temps du chantier.

À ce moment-là, et si l’état de la charpente le nécessite, certains des éléments pourront alors être remplacés ou renforcés.

 

Réparation, rénovation et/ou traitement de la charpente

 

Dans le cas où vous n’avez pas besoin de refaire l’intégralité de votre toiture, il s’avérera inutile de déposer l’ensemble de la couverture ! Deux options, plus ou moins complexes, s’offrent alors à vous. Soit une réparation de toiture, soit une rénovation partielle de celle-ci.

 

Réparation de toiture

La plupart du temps, on entend par réparation le remplacement de quelques tuiles ou ardoises endommagées. D’autres interventions peuvent cependant venir en complément, comme :

  • le nettoyage à haute pression
  • le nettoyage de l’ensemble des gouttières
  • la pose d’un traitement anti-mousse
  • la réalisation d’une hydrofugation.

 

Rénovation partielle de toiture

La deuxième possibilité est la rénovation partielle. C’est-à-dire la réparation d’une partie de la charpente ou de la couverture. Elle se fera comme suit :

  • D’abord, l’extraction de la partie du toit détériorée.
  • Puis le remplacement des pièces (lattes, bardeaux…).
  • La pose de l’écran de sous-toiture.
  • Et enfin, la pose de la couverture en elle-même.

 

Traitement de la charpente

Le traitement de charpente peut se faire de manière préventive, ou bien curative. Les produits utilisés sont généralement les mêmes. En revanche, la méthode d’application diffère selon les cas, principalement du fait que la prévention ne nécessite pas un traitement en profondeur.

En effet, le traitement de charpente préventif ne concerne que la surface de la charpente et se réalise par imprégnation. C’est-à-dire qu’il va falloir étendre au pinceau ou bien pulvériser un produit spécifique qui va cibler la menace.

Le traitement curatif concerne une charpente endommagée en profondeur. Ici, le traitement est administré sur l’ensemble de la charpente par injection afin de traiter les poutres en profondeur. Pour ce type de traitement, vous pourrez utiliser un pistolet électrique ou des cartouches auto-injectables.

 

Pose de la nouvelle couverture

Une fois votre revêtement de toiture partiellement ou totalement enlevé, vous allez pouvoir procéder à son remplacement. Là encore, il faut procéder par étapes.

  1. Tout d’abord, le calepinage de la couverture.
  2. Puis la mise en place du support de couverture comme les liteaux, lisse de rehausse, contre-lattes… et des éléments de couverture type bandes et bandeaux de rives. L’objectif étant de fixer l’isolant.
  3. Ensuite, viendra la pose du nouveau revêtement de couverture, tuiles, ardoises, zinc, en fonction de vos choix ou des normes de votre quartier. Vous pourrez cependant procéder à la remise en place des anciens éléments réutilisables.

Bon à savoir : il est primordial d’être très attentif aux raccords qui garantissent l’étanchéité, tout autour des fenêtres de toit ou des cheminées.

 

Mise en place des points de scellement

Une fois la couverture posée, on passe à une autre étape importante : la pose des points de scellement. Elle consiste à installer :

  • le faîtage : il assure la jonction entre les deux versants au sommet de la toiture. C’est un élément essentiel de l’étanchéité et de la bonne ventilation d’un toit.
  • les rives : ces extrémités côté pignon permettent de bien sceller la toiture sur la charpente et de la rendre encore plus étanche.
  • les noues : à l’intersection de deux pans de toit, elles forment un angle rentrant et acheminent ainsi l’eau vers les gouttières en cas de pluie.

 

Isolation et étanchéité de toiture : une étape de réfection de toiture à ne pas négliger

 

refection toiture

Près de 30 % des déperditions thermiques d’une maison ont lieu par la toiture. La rénovation d’une toiture s’avère donc le moment idéal pour faire des économies à moyen terme sur vos dépenses en énergie.

 

Une réfection de toiture est l’occasion rêvée d’améliorer l’isolation de son toit à moindre coût. On peut isoler sa toiture de deux manières différentes, soit par l’intérieur, soit par l’extérieur.

 

Isolation par l’intérieur

Ici, on va d’abord fixer des panneaux en fibre de bois appelés platelage sur la charpente, puis venir poser un pare-vapeur juste au-dessus. Le rôle de ce dernier va consister à protéger le matériau isolant de la toiture de la vapeur d’eau produite depuis l’intérieur de la maison (cuisson, douches à l’eau chaude…).

 

Isolation par l’extérieur

Ce procédé d’isolation par l’extérieur est appelé « sarking ». Elle consiste à poser un isolant (laine minérale, polystyrène expansé, laine de mouton…) au-dessus du pare-vapeur. Il sera lui-même recouvert par la suite d’un écran de sous-toiture. Avec cette technique, on limitera efficacement les risques d’infiltration d’eau ou de poussière, en n’empêchant pas la bonne ventilation du toit.

Plus onéreuse, cette solution d’isolation de la toiture s’avère la plus performante pour lutter contre les déperditions thermiques. Avec à la clé de belles économies sur les factures de dépenses énergétiques du logement.

 

Prix des travaux de réfection de toiture

 

Le tarif d’une réfection de toiture va dépendre de nombreux paramètres dont les différents postes d’intervention à prévoir. Comptez en moyenne entre 40 et 170 euros par m2 pour changer la couverture seule. Et entre 180 et 250 euros par m2 pour un changement de charpente et de toiture.

 

Prix travaux de toiture
Prix réfection de toiture par poste Prix moyen
Réparation de charpente 50 euros par m2
Traitement de charpente 10 à 20 euros par ml
Remplacement de charpente 150 à 180 euros par m2
Rénovation de l’isolation par l’intérieur 15 à 50 euros par m2
Isolation de toiture par l’extérieur 150 à 200 euros par m2 (pose nouvelle couverture comprise)
Remplacement de la couverture 40 à 190 euros par m2 selon matériau
Rénovation charpente et toiture 180 à 250 euros par m2
Dépose et évacuation de l’ancienne couverture 15 à 30 euros par m2 (bâchage compris)

 

Pour vous donner une idée de budget plus global, voici en moyenne les prix pour une réfection de toiture selon la surface de votre toit.

 

Prix réfection toiture selon superficie
Superficie du toit Prix moyen
80 m2 15.000 euros à 21.200 euros
100 m2 18.000 à 26.500 euros
120 m2 21.000 à 30.800 euros
140 m2 25.500 à 36.500 euros

 

Réfection de toiture : quelles aides financières ?

Si vos travaux de toiture intègrent la rénovation de l’isolation (et uniquement dans ce cas), vous pourrez solliciter diverses aides de travaux de toiture proposées par l’État ou les collectivités. Souvent cumulables entre eux, ces coups de pouce s’avèrent cependant soumis à condition. Parmi les aides proposées, vous trouverez :

  • Ma prime Rénov’
  • Éco-Prêt à taux Zéro
  • Aides de l’Anah
  • Subventions des collectivités locales
  • TVA à taux réduit 5,5 %.

À noter : pour prétendre à ces aides, les travaux de réfection de toiture doivent être impérativement réalisés par des artisans RGE.

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.