Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Prix d’un chauffage au sol

Prix d’un chauffage au sol

Vous envisagez d’installer un chauffage au sol ? Mais vous vous interrogez sur les bénéfices d’un tel système en matière de confort et de rentabilité. Vous avez raison de mener votre enquête. Car il existe plusieurs types de chauffage par le sol, avec des rendements énergétiques différents. Selon votre choix, vous ferez ainsi plus ou moins d’économies sur votre facture de chauffage. Quel équipement convient le mieux à votre logement et à votre projet ? Quel est le prix d’un chauffage au sol selon le modèle choisi ? Le point dans cet article.

 

Pourquoi choisir pour un chauffage au sol ? Avantages et inconvénients

 

Un chauffage par le sol présente de nombreux atouts et quelques inconvénients dont il vaut mieux prendre connaissance avant toute mise en œuvre.

 

Les principaux avantages d’un plancher chauffant

Le premier avantage du chauffage par le sol est qu’il ne présente aucun encombrement des murs. Vous gagnez ainsi en surface à meubler par rapport à un système classique.

Par ailleurs, le chauffage par le sol se révèle une source de confort remarquable. Réparti sur toute la surface du sol, il assure la diffusion d’une chaleur homogène. Finies les zones froides et humides.

De plus, cette solution de chauffage permet de réaliser d’importantes économies d’énergie. En effet, un chauffage au sol offre l’opportunité de chauffer une grande surface à très basse température. Cette intensité et cette régularité de chauffe s’avèrent ainsi très performantes et très rentables, dans la mesure où votre logement dispose d’une bonne qualité d’isolation. C’est un élément à privilégier dans la pose d’un chauffage central.

Enfin, ce système est aussi avantageux pour les personnes souffrant d’allergie. N’occasionnant aucun mouvement d’air, un chauffage au sol n’occasionne donc pas de circulation de poussière ou d’allergènes.

 

Bon à savoir : ce type de chauffage au sol peut aussi rafraîchir le logement en été, s’il est couplé avec une climatisation réversible.

 

Plancher chauffant : de rares inconvénients

Le chauffage au sol présente cependant quelques inconvénients qu’il convient de prendre en considération au moment de remplacer votre équipement de chauffage actuel par un chauffage au sol.

Le premier d’entre eux est le coût. En effet, faire installer un chauffage au sol représente un investissement conséquent. Ce point s’avère néanmoins largement compensé par le confort procuré et les économies réalisées sur les dépenses de fonctionnement.

Autre élément à prendre en compte : l’incompatibilité du chauffage au sol avec certains revêtements comme les moquettes, certains sols PVC, et bon nombre de parquets.

L’installation recommandée concerne donc avant tout le carrelage et certains parquets flottants.

 

Chauffage au sol : comment ça marche ?

 

prix chauffage au sol

Un chauffage au sol nécessite un investissement conséquent. Cependant, ce coût varie beaucoup en fonction du système de plancher chauffant choisi. Pour mieux vous repérer, plus un chauffage au sol s’avère économe à l’usage, plus son prix d’achat est élevé.

 

Il existe trois modèles de chauffage au sol. Chacun présente un mode de fonctionnement, des avantages et des inconvénients qui lui sont propres.

Les deux principaux types de planchers chauffants sont hydraulique et électrique.

Pour le système de chauffage au sol hydraulique, de l’eau chaude issue d’un équipement de chauffe annexe (pompe à chaleur, chaudière…) circule dans des tuyaux placés dans la chape.

Les modèles de chauffage au sol électrique diffusent, quant à eux, la chaleur par rayonnement grâce à des résistances intégrées dans la chape, posées sur des plaques isolantes.

Il existe aussi un plancher électrique à accumulation, dit plancher mixte. C’est un système qui combine un chauffage au sol, et une annexe (radiateurs, plinthes chauffantes …). La chaleur accumulée pendant la nuit est restituée tout au long de la journée. Les émetteurs d’appoint (annexe) prennent le relais au besoin.

Pour fonctionner, ce type de chauffage requiert des travaux annexes : il faut relier le plancher chauffant à des appareils de chauffe classiques ou innovants, comme une chaudière à condensation, une chaudière à micro-cogénération, des panneaux solaires…

 

Comment installer un chauffage au sol ?

 

Tous les types de plancher chauffant reposent sur le même principe d’installation. Voici les grandes étapes de pose d’un chauffage au sol.

  1. Pour commencer, vous devez vous assurer que votre ancien revêtement de sol est adapté à ce type de chauffage, si vous ne souhaitez pas en changer. Si vous procédez à cette installation de chauffage au sol en construction ou que vous profitez de ces travaux pour changer de revêtement de sol, il faudra alors seulement prêter attention à ce critère de compatibilité pour votre choix.
  2. Puis, vous devrez vérifier l’état de la dalle. Cela votre constat, il peut alors s’avérer nécessaire d’effectuer des travaux pour mettre la dalle à niveau et la rendre saine.
  3. Ces préparatifs effectués, il convient ensuite de recouvrir la dalle d’une couche d’isolant pour chauffage au sol.
  4. Vient alors le moment d’installer le système est installé sur l’isolant et de le raccorder soit à la chaudière, soit au réseau électrique.
  5. Enfin, il ne reste qu’à couler la chape qui viendra supporter votre revêtement de sol.

 

Bon à savoir : la pose d’un tel chauffage de sol se révèle plus simple en construction neuve qu‘en rénovation énergétique. En effet, ajouter un système de chauffage au sol dans un sol existant, surtout pour une trame hydraulique, surélève le plancher de plusieurs centimètres. Quelques travaux supplémentaires seront donc à prévoir : raboter les portes, réajuster la cheminée, rehausser les prises… Attention lors de ces travaux à ne procéder à aucun perçage au niveau du plancher chauffant.

 

Les précautions pour installer un plancher chauffant

 

Avant de vous lancer dans un projet d’installation de parquet chauffant, prenez le temps de vous assurer d’un certain nombre de détails :

  • avoir un sol plan et lisse
  • prévoir une installation dans une pièce suffisamment grande, mais n’excédant pas 100 m²
  • contrôler la qualité d’isolation de la pièce
  • vérifier que votre installation (votre chaudière, pompe à chaleur, installation électrique …) est adaptée au type de plancher choisi
  • investir dans des matériaux de qualité et durables pour éviter les rénovations de sol trop fréquentes potentiellement préjudiciables au système de plancher chauffant.

 

Par ailleurs, ne négligez pas l’aspect financier. Vous devrez ainsi retenir l’installation la plus adaptée à votre budget. Pour vous aider à chiffrer le prix de votre projet de chauffage au sol, le plus efficace reste de solliciter plusieurs estimations auprès de chauffagistes professionnels. Le seul moyen d’obtenir aussi un devis de chauffage au sol au meilleur rapport qualité-prix.

 

 

Prix d’un chauffage au sol selon les trois modèles

 

En moyenne, le prix d’achat une installation varie entre 40 et 130 euros au m², en fonction du type choisi (hydraulique ou électrique).

Le prix d’un chauffage au sol électrique varie entre 40 à 130 euros au m2 (équipements et pose inclus), selon la résistance et la puissance.

Dans cette catégorie des chauffages au sol électriques, le type rayonnant reste le plus accessible, avec un prix oscillant de 40 à 80 euros au m2. Le type mixte se révèle, quant à lui, le plus onéreux, fluctuant de 70 à 130 euros au m2.

Le prix d’un chauffage au sol hydraulique se situe entre 70 et 100 euros au m2 (équipements et pose inclus) à raccorder à une chaudière.

Enfin, pour un chauffage au sol réversible (équipements et pose inclus), à raccorder à une pompe à chaleur pouvant rafraîchir votre logement en été, il vous faudra compter entre 65 et 90 euros de plus par m2 équipé. Un plancher chauffant de luxe, bienvenu lors des étés de canicule.

 

Prix d’un chauffage au sol : coût des fournitures

 

prix chauffage au sol

Pour estimer au mieux le coût d’installation d’un plancher chauffant, ne négligez pas le prix des trois fournitures de base, ni celles des équipements producteurs de chaleur selon le système de chauffage au sol choisi.

 

Vous souhaitez réaliser vous-même l’installation de votre plancher chauffant ou mieux détailler le prix de vos travaux ? Faisons le point sur les fournitures incontournables pour tout modèle de chauffage au sol et leur coût.

  • Plaques isolantes : 6 à 20 euros par m2
  • Tuyaux PER : 15 euros en moyenne les 15 mètres.

Dépenses auxquelles il faudra ajouter le prix d’une chape en béton allant de 35 à 50 euros par m2.

Des frais annexes en fonction du type de chauffage au sol seront par ailleurs à prévoir.

Pour un chauffage au sol électrique, prévoyez d’acheter :

  • un bloc collecteur : 150 à 1.000 euros selon nombre de circuits
  • un débitmètre : 10 à 20 euros l’unité
  • des collecteurs : 8 à 15 euros l’unité

Pour un plancher chauffant à eau, pensez à vérifier la compatibilité de la chaudière en place. Sinon, ajoutez le coût d’achat d’une chaudière hydraulique pour un montant de 1.500 à 3.000 euros ou d’une pompe à chaleur au tarif s’élevant de 1.000 à 3.000 euros

Enfin, si votre choix se porte un chauffage au sol réversible, investir dans une PAC réversible revient de l’ordre de 6.000 à 10.000 euros.

À noter : l’achat de ce matériel vous reviendra plus cher si vous l’achetez en tant que particulier. En effet, un professionnel bénéficie d’une TVA à prix intermédiaire à 10 %, voire réduit à 5,5 % selon le type de travaux.

 

Prix d’un chauffage au sol : les facteurs de variation

 

Le coût d’installation d’un plancher chauffant varie selon le système de chauffe choisi (hydraulique ou électrique), mais aussi selon plusieurs paramètres comme :

  • la surface à couvrir
  • l’emplacement de la pose du chauffage au sol
  • la qualité du système et des matériaux, qui influeront sur la durée de vie du chauffage au sol.

Le prix de pose d’un chauffage au sol varie également selon l’artisan chauffagiste contacté, la main d’œuvre représentant une part non-négligeable de la dépense en fonction du type de chantier.

 

Prix de pose d’un chauffage au sol

 

Pour ce projet, il est recommandé de faire appel à un professionnel, certifié RGE. En effet, celui-ci sera à même de fournir une étude préalable, des conseils sur le modèle et le système de chauffe. Enfin, vous bénéficierez d’une pose de qualité garantie.

Il vous faut compter de 40 à 60 euros le m2 de main-d’œuvre, et parfois même jusqu’à 120 euros selon les contraintes techniques.

Cette fourchette de prix s’avère large. Alors, n’hésitez pas à demander plusieurs devis de plombier chauffagiste professionnel. Vous pouvez, par exemple, obtenir ces devis, gratuitement et sans engagement, auprès de professionnels de votre région grâce au formulaire présent sur cette page.

 

Prix de fonctionnement d’un chauffage au sol

 

La consommation du chauffage au sol hydraulique est bien plus avantageuse que celle d’un système de chauffage traditionnel ou encore qu’un chauffage au sol électrique.

Il faut cependant prévoir le coût d’une maintenance du générateur tous les ans ou tous les deux ans. Cet entretien s’élève alors de 70 à 110 euros.

Par ailleurs, un entretien préventif des conduits hydrauliques s’avère aussi recommandé tous les 3 ans pour prolonger la durée de vie de votre équipement. Comptez alors, en moyenne, un budget de 400 euros. Un investissement qui reste à relativiser puisqu’une intervention curative coûtera, quant à elle, en moyenne 600 euros.

Si vous recherchez un système sans entretien, vous devrez vous tourner vers un chauffage au sol électrique. Vous profiterez alors d’un équipement avec des coûts d’entretien sont quasiment inexistants. Vous perdrez cependant sur la rentabilité en matière de consommation, ce système électrique se révélant bien plus énergivore.

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.