Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Travaux de peinture en été : attention aux températures

Travaux de peinture en été : attention aux températures

Cet été, c’est décidé, vous voulez repeindre votre maison. Mais attention ! Peindre quand les températures grimpent au thermomètre n’est pas forcément une bonne idée. En effet, la chaleur peut causer des problèmes de rendu de la peinture. Il est impératif de prendre en compte les conditions météorologiques avant de repeindre votre maison. Pour autant, vous pouvez réaliser vos travaux de peinture en été en suivant les conseils de nos pros.

Quelles sont les conditions climatiques pour repeindre ? Quelles sont les précautions à prendre pour peindre un mur en été ? Quels sont les risques de faire ses travaux de peinture lors de grosses chaleurs d’été ?

 

Quels sont les risques à peindre en été ?

 

Peindre en été ? C’est une bonne idée mais attention aux trop fortes chaleurs. Pour peindre il faut une température comprise entre 12 et 25 degrés. En effet, la peinture a besoin d’une température moyenne pour pouvoir réagir correctement sur le support et offrir un rendu impeccable. D’ailleurs, c’est marqué sur le pot de peinture. Vous avez généralement les indications de températures minimales et maximales conseillées pour passer votre peinture.

Pour autant, les risques à peindre en été sont sensiblement les mêmes, quelle que soit la nature de la peinture que vous avez décidée d’appliquer, à savoir :

  • Un temps de séchage ultra rapide : c’est évident, mais il fallait le souligner. S’il fait très chaud, le temps de séchage sera forcément plus court. Et même trop court. De fait, les traces de pinceau ou de rouleau risquent de se voir, car la peinture séchera entre deux passes. En plus, une peinture qui sèche trop vite risque de cloquer surtout sur un support bois ou encore de ne pas adhérer à la surface. Enfin, elle risque de s’écailler.
  • Une ventilation absente : pour que la chimie se fasse, la peinture a besoin d’aération et de lumière. Et en été, quand les températures dépassent les 30 degrés, il est difficile de trouver un brin d’air. L’émulsion chimique risque donc de ne pas se faire. De fait, elle a de fortes chances de ne pas adhérer au support et de ne pas donner le rendu attendu.
  • Une humidité trop présente : Si vous croyez contourner le problème en peignant très tôt le matin, vous avez tout faux. En effet, si la peinture craint la chaleur, elle est aussi sensible à une trop forte humidité. Aussi, votre peinture risque de ne pas aimer la rosée du matin et l’humidité de l’aube.
  • Les coups de chaleur et les odeurs : La chaleur décuple les odeurs. De fait, l’odeur de la peinture risque d’être très forte, voire insupportable en été. Si vous n’êtes pas équipé d’un masque, vous risquez d’être très incommodé, voire d’avoir des nausées. De plus, vous êtes également susceptibles d’avoir un coup de chaleur. En effet, en période de fortes températures, tout effort est à proscrire y compris un coup de peinture sur les murs.

 

Température maxi pour peindre une pièce

 

Si malgré tout, vous voulez peindre durant les grosses chaleurs, vous allez pouvoir le faire en cherchant le moment où les conditions climatiques idéales sont remplies. Et le bon moment, c’est quand les températures n’excèdent pas 25 degrés et que l’humidité est comprise entre 50% et 60%. De plus, pour éviter les traces de peinture, peignez à l’abri des courants d’air.

Même si la température maximale conseillée est de 25 degrés pour des travaux de peinture, il faut savoir qu’au-delà de 20 degrés, la peinture subit des changements. D’une part, elle s’épaissit ce qui rend plus difficile sa pose. D’autre part, elle s’évapore. Pour les peintures acryliques, c’est l’eau qui va s’évaporer, pour les peintures glycéro, ce sont les solvants qui s’évaporent. Dans un cas comme dans l’autre, les composants essentiels à la peinture s’en vont. De fait, le rendu est altéré. Pour autant, peindre par basse température n’est pas conseillé non plus.

Quant aux problèmes d’humidité, c’est une autre paire de manches. Le problème est que l’humidité va accentuer l’impression de chaleur. Pour preuve, quand le temps est couvert, mais humide, vous avez l’impression qu’il fait beaucoup plus chaud que ce qu’affiche votre thermomètre. La peinture, c’est pareil. Elle se fie au ressenti. Donc, si l’humidité est trop présente, la mise en peinture va s’en ressentir.

temperature peindre interieur

Il y a une température minimale pour peindre. Mais en été, il y a une température maxi de 25 degrés pour que la peinture sèche correctement au support

 

Réussir vos travaux de peinture en été

 

Pour récapituler les conditions optimales de mise en peinture en été, il faut donc une température n’excédant pas 25 degrés et une humidité comprise entre 50 % et 60 %.

Pour réussir vos travaux de peinture pendant la période estivale, il va donc falloir un peu ruser. Pour cela, vous devez déjà choisir le moment de la journée où les températures sont les moins chaudes. Il s’agit donc du matin et de la fin d’après-midi/début de soirée. L’idéal est d’avoir une température comprise entre 10 degrés et 20 degrés.

Mais attention à l’humidité ! Et pour que l’humidité soit régulée, il faut veiller à aérer correctement la pièce où vous travaillez. Aérer ne veut pas dire non plus faire des courants d’air. En effet, si vous faites du courant d’air et que l’air est chargé en poussière et en pollen, c’est la catastrophe assurée ! Les particules vont venir se coller contre la peinture et le rendu sera médiocre. Il faut donc s’assurer que l’hygrométrie de la pièce soit inférieure à 70 % au minimum.

Enfin, faites attention au soleil. Vous ne pouvez pas peindre un support sur lequel le soleil tape directement. Vous devez donc protéger votre support du soleil tout en gardant une bonne luminosité dans la pièce.

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

 

Conseils pour appliquer de la peinture intérieure en été

 

Si vous peignez vos murs en intérieur, vous allez pouvoir peindre en utilisant quelques petites astuces pour réunir les conditions optimales de mise en peinture. Pour réguler la température, allumez votre climatisation. Cela permettra de garder une température constante dans la pièce et permettre de ne pas dépasser les 20 degrés conseillés.

Pour agir sur l’humidité, il faut allumer la VMC pendant les temps de séchage. Là encore, vous pourrez contourner les pics de chaleur en fermant les volets qui laissent pénétrer le soleil en prise directe sur votre support. Mais attention de ne pas plonger la pièce dans le noir non plus !

 

Conseils pour peindre en extérieur avec de grosses chaleurs

 

Pour peindre en extérieur, c’est plus compliqué. Pas de clim ni de VMC pour contrôler température et humidité autour de votre support. Pour autant, ce sera à vous de choisir le moment idéal en fonction des conditions météorologiques annoncées.

Il faut donc prévoir de peindre de préférence le matin ou en fin de journée pour avoir des températures pas trop chaudes. Mais attention à l’humidité ! Choisissez aussi un moment de la journée où le soleil ne frappe pas directement sur le support.

peinture risque chaleur

La température maximum pour peindre en extérieur est de 25 degrés. Au dessus de cette température, il est recommandé de ne pas peindre dans ces conditions météorologiques.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *