Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Peinture anti humidité : application et tarif des peintres

Peinture anti humidité : application et tarif des peintres

Vous avez des traces d’humidité et de moisissure sur vos plafonds ? Certaines pièces de votre habitation présentent des marques de cloquage ? Des solutions existent. La peinture anti humidité et moisissure, aussi appelée peinture hydrofuge, peut assainir votre intérieur tout en le décorant. Qu’est-ce exactement que la peinture hydrofuge ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Pourquoi l’utiliser ? Comment l’appliquer et à quel prix ? Suivez notre guide pour tout savoir sur la peinture anti humidité et son application.

 

La peinture anti humidité pour intérieur : qu’est-ce que c’est ?

 

Cette peinture spécifique permet de protéger votre habitation contre la moisissure, le salpêtre ou les champignons. Cependant, en fonction de sa composition, son action aura des effets différents.

Ainsi, la peinture anti-humidité classique se compose d’une résine acrylique. Cette résine permet à la surface d’être complètement étanche. Les projections d’eau ou la condensation coulent et s’évacuent.

La peinture hydrofuge, quant à elle, contient également un traitement fongicide qui lui permet de prévenir l’apparition de champignons ou de moisissure.

Mais d’autres types de peinture anti-humidité sont également proposées. Par exemple, des peintures à base de sel d’aluminium vont permettre d’assécher les murs. Ces peintures seront très utiles en cas de remontées capillaires. D’autres sont enrichies en microbilles de verre pour renforcer la barrière imperméable. Attention cependant, ce dernier type de peinture anti-humidité, au fort pouvoir bactéricide et fongicide, n’est pas recouvrable.

 

Peinture anti humidité : des avantages multiples

La peinture anti humidité présente de nombreuses caractéristiques qui la rendent pratique et efficace.

  • Ce produit s’adapte à toutes les surfaces en intérieur : placoplâtre, béton, brique, ciment ou plâtre.
  • Il peut s’utiliser comme sous-couche recouvrable, par du papier peint par exemple, mais également en peinture de finition. En effet, même si on utilise le plus souvent des peintures hydrofuges blanches, il est tout à fait possible d’appliquer une peinture hydrofuge de couleur.
  • Cette peinture s’avère facile à appliquer, son temps de séchage est généralement rapide et elle est inodore en cours d’application.
  • Elle est, de plus, lessivable.

 

Peinture anti humidité : quelques inconvénients

Bien que présentant de nombreux avantages, la peinture anti humidité présente cependant certains inconvénients.

  • Elle émet souvent une odeur forte pendant le séchage.
  • Son temps de séchage peut se révéler long en fonction du type de peinture anti hydrofuge choisi.
  • On ne la trouve pas toujours en version écologique.
  • Le nettoyage du matériel de peintre requiert généralement le recours au white spirit.

 

Quand et pourquoi utiliser une peinture anti humidité ?

 

prix peinture anti humidite fournitures et application

Une peinture anti humidité s’avère particulièrement efficace pour recouvrir les surfaces de pièces humides ou en cas d’hygrométrie élevée dans votre logement. Pour des problèmes d’humidité plus conséquents, il faudra cependant veiller à résoudre le problème avant tout implication.

 

La peinture hydrofuge peut être utilisée aussi bien à titre préventif que curatif. Elle se révèle ainsi idéale pour recouvrir les murs et plafonds des pièces humides, comme les salles de bain, les cuisines ou les buanderies. Elle s’avère aussi efficace dans des pièces au taux d’humidité élevé, car une peinture classique cloque ou s’effrite.

La peinture anti humidité ne peut cependant pas résoudre des problèmes structurels d’humidité. Ainsi, si votre logement subit des problèmes d’humidité liés à des infiltrations, des remontées par capillarité ou des fuites, le fait de recouvrir les murs par une peinture hydrofuge ne suffira pas. Ces défauts devront être traités par une intervention technique. De même, le taux d’humidité ambiant très important d’une habitation nécessitera la pose d’une VMC ou d’un déshumidificateur d’air.

La peinture hydrofuge permet de concilier confort et décoration. En effet, elle permet de lutter contre l’humidité en évacuant l’humidité résiduelle. Son utilisation a donc des impacts sur la qualité de l’air ambiant, en évitant la prolifération de micro-organismes pathogènes.

Par ailleurs, au niveau de la décoration, elle offre de nombreuses options. Elle peut ainsi être utilisée comme peinture de finition, d’autant qu’elle se décline en de nombreux coloris. Mais vous pouvez l’employer également comme sous-couche en préparation de support. Elle gardera alors ses propriétés, même si vous la recouvrez de papier peint ou de peinture traditionnelle.

 

Prix d’une peinture anti humidité

 

Produit technique, le prix d’une peinture anti humidité s’avère plus élevé que celui d’une peinture classique. Son prix peut varier ainsi de 15 à 35 euros le litre en fonction de la contenance des pots. Pour information, on estime qu’1 litre de peinture anti humidité couvre entre 5 et 10 m2. Le prix d’une peinture hydrofuge au m2 se situe donc entre 4 et 8 euros.

 

Bien poser une peinture anti humidité : les étapes d’application

 

Poser soi-même une peinture anti-humidité est tout à fait envisageable. Cependant, un protocole précis devra être respecté pour obtenir les effets souhaités. Deux étapes sont indispensables pour réussir votre peinture anti humidité.

 

1) La préparation des supports

Cette étape est indispensable. Les espaces à rénover doivent faire l’objet d’un nettoyage méticuleux pour les rendre parfaitement sains et secs. Les traces de moisissure doivent alors disparaître. De même, tous les trous et fissures doivent être colmatés, et les supports lissés à l’aide d’une application d’enduit et d’un ponçage. En cas de nécessité, un fongicide peut également être appliqué à cette étape.

 

2) Peinture anti humidité : l’application

Une fois vos supports prêts, la pose de la peinture hydrofuge se déroulera dans des conditions optimales à une température ambiante de 10 à 25 °C.

Cette application ne présente pas de difficulté particulière. Aucun matériel spécifique n’est à prévoir. La peinture anti humidité se pose simplement avec un rouleau et des pinceaux. Il n’est pas nécessaire d’appliquer une sous-couche. Autre point pratique : la peinture anti-humidité se présente sous forme de produit prêt à appliquer. Cependant, vous pouvez diluer 10 % d’eau dans votre pot pour une pose facilitée.

Prévoyez l’application de deux couches au minimum, parfois plus selon les travaux à effectuer. Cette pose se réalise de façon régulière en croisant les passes.

Le séchage dure en général entre 2 et 4 heures.

Bon à savoir : des traitements complémentaires préventifs sont possibles avant l’application. Il peut s’agir, par exemple, d’un traitement anti-salpêtre, anti-moisissure ou d’un imperméabilisant pour joints.

 

Peinture anti humidité : quel prix d’application par un peintre ?

 

tarif pose peinture anti humidite peintre

Faire appel à un peintre professionnel pour peindre ses murs ou plafonds endommagés par l’humidité est une excellente option. Il pourra vous conseiller au mieux pour le choix de la peinture adaptée et apporter à vos murs les traitements adéquats avant tout application. Cette prestation de qualité requiert cependant de prévoir votre budget, ce que vous pourrez faire en évaluant la surface à peindre et en prenant connaissance des prix pratiqués.

 

Si vous ne pensez pas pouvoir réaliser de telles tâches ou si vous n’avez simplement pas le temps, rien de tel que de faire appel à un artisan peintre. Vous aurez ainsi l’assurance de réussir votre peinture anti-moisissure. Cependant, mieux vaut bien estimer votre budget travaux de peinture anti humidité au préalable. Pour ce faire, commencez par effectuer un rapide calcul de la superficie des supports à peindre.

 

Comment calculer la surface à peindre ?

Le coût des travaux est généralement donné par m2. Il vous faudra donc effectuer une estimation.

Pour cela, rien de plus simple. Il faut multiplier la longueur du mur concerné par sa hauteur. Pour une pièce complète, il suffit tout d’abord de calculer le périmètre de la pièce, soit la somme de la longueur et de la largeur multipliée par deux. Puis, vous devez multiplier le résultat obtenu par la hauteur des murs, en moyenne de 2,5 m.

Vous obtiendrez ainsi un résultat en m2 que vous pourrez multiplier par le prix au m2 de la peinture et le prix au m2 d’un peintre professionnel, si vous avez opté pour cette solution.

Sachez que le prix moyen de travaux de peinture anti humidité par un peintre est de l’ordre de 20 à 30 euros le m2. Pour un plafond, le tarif d’une pose de peinture anti humidité atteint plutôt 30 à 40 euros.

 

Bien estimer son budget travaux de peinture : préparation et application

Comme cela a été mentionné précédemment, la préparation du chantier est une étape indispensable à ne pas négliger. Sauter cette étape dans l’espoir de faire des économies pourrait au final coûter très cher (plus de peinture à poser, peinture ne remplissant pas son effet anti humidité avec un retour rapide des tâches, peinture qui tient moins bien dans le temps…).

Si vous optez pour l’intervention d’un peintre, il faudra donc ne pas oublier d’inclure le coût de cette étape dans votre budget. D’autant que le montant de cette prestation peut s’avérer très variable. Par exemple, si la dépose d’un revêtement est à prévoir ou s’il y a de nombreux meubles à protéger dans la pièce, le prix pourra rapidement s’élever. De même, le coût pourra fluctuer en fonction de l’état des éléments à peindre. Ainsi, le tarif applicable pour peindre des boiseries (fenêtre et portes) ou des radiateurs en fonte dépendra de leur état.

Bon à savoir : un devis basé sur un prix au m2 se révèle généralement plus avantageux qu’un devis sur la base d’un taux horaire. Comme pour tous les travaux, des variations de prix importantes peuvent cependant être constatées d’un artisan peintre à un autre. N’hésitez pas à effectuer plusieurs devis pour comparer les prestations, afin d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix.

 

 

Exemple de devis pour une peinture anti humidité

 

Voici deux exemples de devis qui vous permettront d’estimer une prestation de pose de peinture anti humidité ou hydrofuge.

L’appartement d’un couple a été victime d’une infiltration au niveau du plafond. Ils ont donc souhaité faire repeindre leur plafond de 10 m2 dégradé par des taches de moisissure. Pour prévenir tout nouveau sinistre, ils ont opté pour une peinture hydrofuge.

Ils ont opté pour l’intervention d’un artisan peintre proche de leur domicile. Pour profiter du taux réduit à 10 %, ils ont alors demandé à ce dernier de leur fournir un pot de peinture hydrofuge de 4 l nécessaire pour deux couches de peinture. Ils ont ainsi déboursé pour 80 euros de peinture. Quant à la main-d’œuvre, elle leur est revenue à 346,50 euros TVA comprise. Soit un total de 426,50 euros pour une semaine de travail, protection des sols, des plinthes et du mobilier inclus par bâche et ruban adhésif.

Pour repeindre les murs de sa chambre de 12 m2 avec des problèmes d’humidité, une cliente a, quant à elle, déboursé près de 410 euros de peinture et 875 euros de main-d’œuvre, soit un total de 1.372 euros TVA incluse. Ce prix inclut les frais de déplacement du peintre professionnel, ainsi que les coûts de préparation de la pièce et la fourniture du petit matériel.

À noter : Si vous devez réaliser ce type de travaux de peinture dans un logement neuf de moins de deux ans, vous devrez supporter le coût de TVA traditionnel de 20 %.

 

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *