Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Prix d’un remblai

Prix d’un remblai

Combien coûtent les travaux de remblayage ? Quel est le prix d’un remblai au m3 ? Quels sont les tarifs des entreprises de remblayage ? Quand vous faites des travaux de terrassement ou d’aménagement de terrain, qu’il s’agisse de la construction d’une maison, d’un muret ou bien d’une allée carrossable, vous allez être confronté au remblai. Le remblaiement ne se résume pas à ramener de la terre là où il en manque. Une réglementation existe quant au remblai ainsi qu’une technique pour effectuer ces travaux dans les meilleures conditions. Tout savoir sur le remblai : les étapes des travaux pour faire soi même un remblai et le coût d’un remblai au m3 pour estimer le montant de ce projet.

 

Les travaux de remblai

 

Les travaux de remblai sont indispensables pour assurer la stabilité et la solidité de l’ouvrage qui va être construit sur le terrain. Ils font partie des travaux de terrassement au même titre que le déblai, le tassage et le compactage. Lors d’un remblaiement, il est intéressant de souligner que le tassement se fait naturellement pour 15% du sol. Cependant, il faut l’intervention de l’homme pour effectuer le reste du tassement. Découvrez notre guide sur les remblais pour apprendre à quoi sert les travaux de remblayage, la législation concernant le remblai de votre terrain et les étapes pour remblayer soi-même le sol afin de préparer le terrain avant une construction.

 

Qu’est-ce qu’un remblai ?

Lors de la préparation du sol, le remblai est une étape importante des travaux de terrassement. Un remblai sert à aplanir un terrain, à niveler des fouilles, à rehausser le niveau du sol. Il s’agit d’ajouter de la terre ou du sable pour niveler ou surélever le terrain ou pour combler les fouilles. Mais il est aussi utilisé pour boucher les trous dans le terrain une fois la construction terminée afin de ramener la terre au niveau du terrain.

L’opération contraire du remblai est le déblai qui permet de creuser le sol afin d’enlever de la terre. Les remblais ne sont pas nécessairement en terre, mais doivent être capables de supporter la charge de la future construction qui sera faite dessus qu’il s’agisse d’une allée carrossable ou non, d’une maison, d’un immeuble ou d’un mur.

 

Matériaux utilisables pour le remblai

L’usage du remblai est de préparer un socle solide pour l’assise d’une construction, quelle que soit sa nature. Bien entendu, selon le poids prévu de la construction, le remblai ne sera pas constitué de la même épaisseur ni des mêmes matériaux. Ainsi, il est possible d’utiliser différents matériaux afin de rehausser le sol ou d’en assurer la stabilité.

Les matériaux utilisables pour faire un remblai dépendent directement de la configuration du terrain initial. Et plus précisément du type de sol :

  • La craie : déconseillée sur les sols humides. Par contre, c’est le matériau idéal pour les sols très secs.
  • Les roches siliceuses : elles présentent une bonne résistance au poids.
  • Les roches argileuses : attention toutefois au côté friable de l’argile.
  • La terre: par contre, les terres argileuses, sableuses ou humides sont déconseillées ce qui parait logique si on veut une assise solide.
  • Les gravats : après la construction, il reste des morceaux de briques, de parpaings ou encore des blocs de ciment qui peuvent être utilisés pour le remblaiement. Pour utiliser les gravats, on aura pris soin de retirer le plâtre avant de les enfouir dans le sol.

Le choix du matériau de remblai est donc essentiel pour éviter toute déformation future du terrain comme un glissement ou un tassement. Les matériaux vont impacter la qualité du remblai et sa capacité à supporter le poids du futur ouvrage.

Souvent, le remblai est réalisé avec la terre disponible suite au déblai. Il vous suffit la plupart du temps d’utiliser la terre mise de côté lorsque vous avez creusé les fondations ou les tranchées afin de rembourrer le terrain. Si un apport supplémentaire est nécessaire, il faut donc bien choisir le matériau : terre, sable, roches, …

 

Choisir la nature du remblai

Vous l’aurez compris, la nature de votre remblai dépend aussi de différents facteurs inhérents à celle de votre sol. Une étude du sol est indispensable pour connaître la nature du remblai à réaliser. Vous devez prendre en compte plusieurs facteurs avant de déterminer la nature de votre remblai :

  • L’humidité du terrain : un sol humide ne sera pas remblayé avec des matériaux susceptibles de se désagréger sous l’action de l’eau comme la craie. On utilisera de préférence des matériaux inaltérables à l’humidité comme les gravats.
  • L’argilosité du sol : cela détermine la plasticité du terrain. Un terrain argileux est par nature mouvant et peut donc représenter un danger pour la construction.
  • La granularité du terrain : plus les éléments trouvés sont gros, plus l’eau s’écoule facilement et amène un sol humide.

Sachez enfin que les remblais sont soumis à une réglementation précise. Cette législation définit les autorisations nécessaires pour pouvoir effectuer les remblais dans des conditions spécifiques :

  • Les remblais de plus de 2 mètres de haut et supérieurs à 2 hectares (article R421-19).
  • Les remblais de plus de 2 mètres de haut pour une superficie de 100 m² (article R421-20) notamment :
    • Dans les secteurs sauvegardés.
    • Dans les sites classés.
    • Dans les réserves naturelles.
  • Les remblais de plus de 2 mètres de haut d’une superficie de moins de 100 m² (Article R421-3).

Enfin il faut savoir que dans certains cas, le remblaiement est tout simplement interdit :

  • Lorsque le POS (Plan d’Occupation des Sols) de votre commune ne l’autorise pas.
  • Lorsque le terrain en question est en zone inondable inscrite au Plan de Prévention des inondations.

 

Comment faire un remblai ?

Pour faire un remblai, il faut donc prévoir les matériaux de remblaiement, demander les autorisations nécessaires et suivre les étapes des travaux de remblai suivantes :

  • Il faut tout d’abord déposer le lit de terre ou de matériaux.
  • Puis, il faut faire le compactage afin d’éviter que tout vide ne subsiste et puisse en faire un sol instable.

La location d’une machine de chantier telle qu’une tractopelle est préférable. Une fois cet ouvrage de terre terminé, vous devez encore tasser le remblai à l’aide d’un compacteur. Il existe différents outils pour compacter le remblai :

  • Le compacteur à pneu.
  • Le compacteur vibrant.
  • La plaque vibrante.
  • Le compacteur statique.

Les outils combinent vibration et poids afin de ne laisser aucun endroit sans tassement des matériaux. En tant que particulier, le plus simple est de louer une plaque vibrante ou une pilonneuse qui permet d’effectuer le compacter de tout type de sol (terre, sable, gravier, bitume et même argile, …). Le tarif de location de ces machines est d’environ 100€ la journée.

 

Coût d’un remblai au m3

 

Le tarif d’un remblai dépend de nombreux facteurs comme l’accessibilité du terrain, de la nature du terrain et des matériaux employés pour le remblai et de l’entreprise qui effectue le remblaiement. En effet, les tarifs peuvent varier selon les machines-outils qu’utilise l’entreprise de terrassement. Le prix du remblai est exprimé au m3 car le montant des travaux est proportionnel au volume de terre à remblayer.

Combien coûte un remblai ? En moyenne, il faudra compter entre 10€ et 15€ le m3 de remblayage. À savoir que le remblai de sable coûte plus cher que le remblai de terre. S’il s’agit d’un terrassement global, veillez bien à ce que le tarif du remblaiement soit compris dans le devis du terrassement. C’est généralement le cas, mais il vaut mieux être prudent.

Travaux de remblaiPrix moyen en 2018
Travaux de remblayageDe 15€ à 50€ / m3
Remblai de terreEntre 15€ et 25€ / m3
Remblai de sableEntre 30€ et 50€ / m3
Remblai d’une tranchéeEnviron 35€ / m3

 

Enfin, sachez que vous pouvez minimiser les coûts du remblaiement si vous fournissez la terre pour le remblai par exemple. La meilleure méthode consiste à demander autour de vous sur votre commune si quelqu’un a besoin d’être débarrassé de terre. Dans ce cas, vous l’aurez gratuitement sous réserve de vous arranger avec votre terrassier pour qu’il aille la récupérer sur place.

 

Devis remblai terrain

 

Vous devez faire appel à un terrassier ou une entreprise de terrassement pour réaliser le remblai. Pour faire le remblayage de votre terrain au meilleur prix, il faut aussi bien évidemment faire jouer la concurrence. Pour cela, n’hésitez pas à demander des devis remblai à plusieurs entreprises pour choisir celle qui vous propose le tarif le plus intéressant pour des prestations identiques.

DEVIS GRATUIT
Coordonnées
 Monsieur Madame

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *