Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Prix d’un prémur au m2

Prix d’un prémur au m2

Vous avez un projet de construction et vous souhaitez gagner du temps ? Optez pour un prémur ! Gagnez en temps, mais aussi en sérénité et en sécurité, que vous construisiez en banche ou en maçonnerie. Éléments de structure verticale préfabriqués de manière industrielle, les prémurs se composent de deux parois de béton assemblées entre elles par des armatures spécifiques adaptées. Ils sont fabriqués sur-mesure pour votre chantier et dimensionnés en fonction de vos contraintes. Ils peuvent même intégrer directement des parois isolantes. Mais au fait, un prémur, c’est quoi exactement ? Pour quels chantiers l’utiliser ? Qu’est-ce qu’un prémur isolant ? Quel est le prix d’un prémur au m2 ? Toutes les réponses à vos questions dans cet article.

 

Qu’est-ce qu’un prémur ?

 

Comme son nom l’indique, un prémur est un élément mural préfabriqué prêt à poser.

Il comprend deux parois en béton armé, maintenues à l’écartement voulu par des entretoises en métal posées en usine. Le prémur est donc un élément cohérent dont les parois peuvent chacune avoir une forme et des dimensions différentes. Cette structure s’avère aussi résistante qu’un mur en béton classique.

Par ailleurs, de par son intervalle creux, le prémur offre la possibilité d’incorporer toutes sortes d’éléments tels que des gaines techniques ou des coffrages de rive. Particulièrement lisse, il présente aussi l’avantage de pouvoir recevoir un enduit au pistolet.

Le prémur isolé est, quant à lui, fabriqué avec une isolation (thermique et acoustique) intégrée.

Constitué de deux parois en béton préfabriquées qui constitueront les murs intérieurs ou extérieurs d’une construction, il comporte dans l’écartement présent entre les deux parois un isolant performant.

Fabriqué sur plans en usine, assemblé avec du ferraillage et des isolants thermiques, acoustiques ou des pare-vapeur, le prémur n’a plus qu’à être acheminé sur le chantier. Une fois le prémur en place, il ne reste plus qu’à couler du béton dans l’espace vide restant. Les parois latérales servent alors de coffrage perdu.

Cette technique du prémur isolé permet d’obtenir un matériau qui réponde à des critères de performance thermiques élevés. Ces matériaux relativement légers bénéficient d’un assemblage rapide. En effet, ils n’exigent pas de longues manipulations, telles que le retrait de coffrages ou de banches.

 

Quels usages pour un prémur ?

 

prix premur m2

Les prémurs présentent toutes les qualités pour répondre à tout type de construction. Maisons individuelles, immeubles, entrepôts… Ils résistent même aux ondes sismiques.

 

Une très grande partie des projets de construction sont réalisables en prémurs. On peut ainsi y recourir dans tous les domaines de la construction, pour des logements individuels bien sûr, mais aussi pour des bureaux, des bâtiments industriels, des établissements publics. Ils peuvent être utilisés pour des ouvrages comme les caves, parkings souterrains, cages d’escalier, et pour tout type de murs (séparation, soutènement, voiles de façade, murs coupe-feu, etc.).

La construction en prémur isolé répond, quant à elle, aux impératifs des constructions à haute performance énergétique (type BBC). Elle vise aussi à limiter les coûts.

À l’heure actuelle, la seule limite de la construction en prémur isolé tient au dimensionnement des prémurs qu’il est possible d’usiner. Les données varient selon les sites de production ; mais il s’avère d’ores et déjà possible de fabriquer des panneaux de plus de 40 m2.

En fonction de la charge qu’ils auront à supporter, on établit l’épaisseur de ces murs. Elle détermine l’écartement entre les parois appelées « peaux », écartement dans lequel viendra se couler le béton. Il faudra, par ailleurs, si nécessaire, ajouter l’épaisseur de l’isolant (de 5 à 20 cm de polyuréthane ou polystyrène).

Les peaux ne sont que des habillages pour le béton, elles ont une épaisseur généralement inférieure à 10 cm, ce qui permet de limiter la masse du prémur. L’écartement entre elles varie de 30 à 50 cm. Plus l’épaisseur de béton coulé d’un prémur se révèle importante, plus il pourra supporter d’étages.

Les constructions en prémur font l’objet d’avis techniques délivrés par le CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment). Les prémurs peuvent ainsi être utilisés dans la construction d’immeubles aux normes parasismique. Un vrai gage de fiabilité !

 

Prix d’un prémur au m2 : les différents types de prémur

 

Les prémurs s’adaptent à tout type de construction. Ils se présentent donc sous différentes formes. En béton armé, isolé ou non, nous vous présentons chaque type de prémur ci-dessous.

 

Prémur en béton armé

 

prix premur m2

Un prémur se décline en plusieurs versions : prémur en béton armé, prémur isolé ou prémur avec isolation polystyrène. Le premier nécessite souvent l’usage d’une grue de levage. Le dernier plus léger facilite la manutention.

 

Un prémur est dit « en béton armé préfabriqué » lorsque ses parois minces ou peaux sont faites de béton armé (entre 4,5 et 10,5 cm d’épaisseur selon le fabricant). Des raidisseurs les relient alors entre elles. Comme pour d’autres prémurs, il s’agira de remplir le vide entre les deux parois lors du chantier. Un prémur constitue donc un coffrage dans lequel on coule des voiles de 16 à 40 cm d’épaisseur.

Le béton de remplissage utilisé doit avoir des caractéristiques spécifiques : une fluidité importante (S4 ou S5) et une granulométrie adaptée à l’épaisseur du prémur.

La mise en œuvre demande une très bonne maîtrise logistique. Il faut optimiser le chantier tout en assurant la sécurité des ouvriers. C’est-à-dire prévoir une grue de levage, un espace dédié au déchargement et au stockage, un traçage au sol pour anticiper l’implantation. Cette installation doit être stabilisée à l’aide d’étais, ferraillage, coulage de béton banché par apports successifs.

 

Prémur avec isolation intégrée

Toujours considéré comme innovant, le prémur isolé est un prémur classique qui combine un mur de coffrage et une isolation intégrée avec des performances techniques et thermiques. Il présente tous les avantages d’une ITE (isolation thermique par l’extérieur).

La performance thermique d’un prémur isolé est liée à l’épaisseur de l’isolant (8 à 18 cm) et à la nature de ce dernier. En fonction des qualités attendues, on peut choisir du polystyrène expansé, extrudé, du polyuréthane ou de la laine de roche.

La large gamme d’isolants proposés permet aux prémurs de répondre aux exigences de la réglementation thermiques 2012 comme à celles des maisons passives.

L’installation des prémurs isolés requiert cependant une certaine rigueur. En effet, elle exige de soigner la réalisation des joints de façon à ne pas créer de pont thermique qui altérerait la performance de l’ensemble du système.

 

Prémur avec isolant en polystyrène

C’est un système de construction assez récent qui permet de réaliser en une seule opération un mur à coffrage perdu et son isolation.

Il se compose de deux panneaux en polystyrène expansé ignifugé qui viennent prendre place dans une structure en acier. Selon les attentes thermiques et phoniques, ainsi que les contraintes de construction, on peut varier les différents types de polystyrène, ainsi que l’épaisseur des parois et du voile de béton.

Un des principaux avantages de cette technologie s’avère le gain de temps. Ainsi, pour le montage des murs périphériques d’une maison de 100 m², seuls deux jours suffisent à deux intervenants.

Par ailleurs, la légèreté du polystyrène simplifie la manipulation et permet de se passer de grue. Un bon moyen donc de réaliser des économies.

 

 

Quel prix pour un prémur ?

 

À l’achat, le coût d’un prémur se révèle plus onéreux qu’un mur classique. Cependant, le gain de temps dans la mise en œuvre et sur les finitions permettent de réaliser des économies non-négligeables.

 

Prix d’un prémur classique au m2

Le coût d’un prémur classique oscille environ entre 45 et 55 euros le m2 (armature comprise, hors réalisation des ouvertures de baies).

 

Prix d’un prémur isolé au m2

Le prix de revient de la fabrication de prémurs isolés s’avère 20 à 30 % plus élevé que celui des éléments constitutifs d’un mur classique (mur banché). Cependant ce type de construction est rentable car sa rapidité d’édification, qui se situe entre 100 m² et 200 m² par jour, rééquilibre le tout.

De plus, ce type de chantier fait appel à des équipes réduites, de 3 ouvriers maximum. Enfin, la réalisation demande bien moins de matériel, même si le recours à une grue ou à un camion grue s’avère souvent nécessaire de manière ponctuelle.

En prenant en compte les économies sur les matériaux et étapes ultérieures facilitées (ragréage, étanchéité, enduits, revêtements, isolants…), la construction en prémur isolé devient plus économique que la construction en béton banché traditionnel.

Le coût d’un prémur isolé oscille entre moins de 100 euros le m2 à un peu plus de 200 euros le m2. Ce sont notamment les performances de l’isolation intégrée qui influent sur le prix d’un prémur isolé.

À noter : la construction ou la réalisation d’une extension en prémur isolé permet d’atteindre une performance énergétique optimale équivalente  à une isolation thermique par l’extérieur (ITE). Pour faire baisser les prix, il ne faut pas hésiter à solliciter plusieurs fabricants, à varier les épaisseurs des isolants et autres matériaux.

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.