Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Prix de pose des carreaux de ciment au mur et au sol

Prix de pose des carreaux de ciment au mur et au sol

Vous souhaitez apporter le charme de l’ancien et une élégance rétro à votre intérieur ? Les carreaux de ciment, ce revêtement authentique, est là pour vous y aider. Il a fait son grand retour ces dernières années et son succès n’est plus à démontrer. En effet, il s’invite partout dans votre maison : au sol comme aux murs, dans votre salon, votre cuisine, vos salles de bain, ou même dans vos escaliers. Mais combien coûte les carreaux de ciment ? Quel est le prix de pose de carreaux de ciment par un professionnel ? Nous répondons aux questions fréquemment posées pour vous aider à bien préparer votre budget et votre projet décoration.

 

Qu’est-ce que le carreau de ciment ?

 

L’apparition du carreau de ciment remonte à la moitié du 19e siècle. Les motifs qui ornent ces carreaux de ciment sont longtemps restés des motifs floraux et médiévaux, même s’ils sont revisités par les modes et les époques. Le carreau de ciment est donc un matériau très ancien dont la fabrication est bien maîtrisée.

Ces carreaux sont généralement obtenus à partir de ciment blanc sur lequel on applique des pigments. Ils sont ensuite pressés avant séchage. Cette technique ôte l’humidité du carreau, lui apportant ainsi une très grande solidité. Mais il existe plusieurs types de carreaux de ciment :

  • carreaux de ciment pressé : réalisé de manière artisanale et toujours à la main, ils associent ciment teinté dans la masse et poudre de marbre. La finition se fait à l’aide d’une presse hydraulique. D’aspect rétro, ce type de carreaux, particulièrement résistant à l’usure, est très indiqué en cas de passages fréquents.
  • carreaux de ciment Terrazzo : variante du carreau de ciment, il est réalisé à partir d’un mélange de ciment teinté et granulat de marbre. Sa conception se finit par un ponçage pour atténuer sa porosité. L’ajout de granulat permet aux carreaux de Terrazzo d’avoir une bonne densité et de se décliner dans de grandes dimensions, de 30 × 30 cm à 50 × 50 cm pour une épaisseur de 14 à 20 mm. Résistant à l’usure, le Terrazzo s’avère, par ailleurs, un carrelage facile d’entretien.
  • carreaux de ciment Stonewash : sa conception est identique au Terrazzo, le ponçage en moins. D’aspect brut, il comporte une surface irrégulière avec des touches de couleurs inégales et parfois passées. Cet aspect vieilli fait du Stonewash une bonne alternative aux carreaux de ciment traditionnels.

 

Pourquoi choisir le carreau de ciment ?

 

prix pose carreaux ciment

Les carreaux de ciment s’adaptent avec presque tous les styles de déco. Par ailleurs, solides et faciles à entretenir (moyennant quelques précautions), ils peuvent être utilisés dans toutes les pièces, aussi bien au sol qu’au mur.

 

Les carreaux de ciment font leur retour. Ils sont de plus en plus utilisés dans la décoration d’intérieur comme d’extérieur. S’ils apportent une touche de fantaisie, ils restent néanmoins authentiques et raffinés.

Les carreaux de ciment sont un bon moyen de créer une décoration originale.

On peut les utiliser pour agrémenter une crédence de cuisine, matérialiser un tapis de sol conçu à l’aide d’un mélange de motifs et de couleurs, façon patchwork. Au mur, dans la salle de bain, ils mettent la douche en valeur ou protègent avec originalité le pourtour du lavabo.

Élégants, ils trouvent leur place dans toutes les pièces et peuvent s’associer à de nombreux autres matériaux traditionnels, comme les tomettes ou le travertin, ou contemporains, tels le béton ciré ou le grès cérame.

Enfin, on peut retrouver ces carreaux de ciment à l’extérieur. Ils auront alors été traités au préalable. Ils accorderont ainsi, à une terrasse ou à une allée, cachet et caractère.

 

Avantages et inconvénients du carreau de ciment

 

Parmi les avantages des carreaux de ciment, on peut citer :

  • Le design. Du plus classique et passe-partout au plus original, les carreaux de ciment se déclinent dans une multitude de couleurs et de motifs, et s’avèrent disponibles en plusieurs tailles. Ils s’adaptent ainsi facilement à toutes les envies et à tous les univers.
  • La résistance. Le carreau de ciment est particulièrement résistant, à l’usure et au temps, notamment.
  • L’adaptabilité. Les carreaux de ciment peuvent être utilisés à l’intérieur, dans toutes les pièces y compris les pièces d’eau, mais aussi à l’extérieur avec un traitement adéquat.

Qui dit avantages, dit aussi inconvénients ! Ces derniers sont liés :

  • au coût : le prix de véritables carreaux de ciment est plus élevé que celui des autres carreaux de carrelage, dits classiques.
  • à l’entretien : une fois finis, les carreaux restent poreux comme leur composant de base. Ils doivent donc recevoir un traitement rapidement après leur pose, notamment pour éviter les taches qui sont irrémédiables. Cette précaution facilitera leur entretien qui pourrait sinon s’avérer délicat.

À savoir : Il est nécessaire de tenir compte du poids des carreaux de ciment surtout si vous les avez choisis de grande taille ! Leur transport n’est pas aisé, et ne peut se faire seul. Prévoyez donc de vous faire aider !

 

Quelle pose pour le carreau de ciment ?

 

On pose les carreaux de ciment comme tout carreau de carrelage traditionnel. On utilise donc principalement la technique collée. Voici les étapes à suivre dans l’ordre :

  • On commence par nettoyer la surface d’application, qui doit être excellent état et d’une très grande propreté.
  • On applique ensuite le mortier colle, généralement au dos des carreaux. Cependant, un double encollage peut être pratiqué. On encolle alors également la surface à recouvrir et le dos du carreau de ciment.
  • Puis on pose les carreaux à la place et dans l’ordre souhaité.
  • Il faut alors bien laisser sécher.
  • Une fois le support sec, on peut réaliser les joints. Ces derniers devront être ultra minces, généralement inférieurs à 1 mm.

Si la méthode de pose des carreaux de ciment se révèle classique, quelques précautions s’avèrent toutefois à prendre. Elles concernent l’alternance ou la continuité des motifs, mais aussi l’absence de recours au maillet. En effet, l’usage de cet outil pour frapper les carreaux de ciment pourrait les endommager.

 

Prix de pose de carreaux de ciment : le prix du matériau

 

Les carreaux de ciment peuvent parfois coûter très cher. La fourchette de prix se révèle très variable. De fait les prix pratiqués différent d’un fabricant à l’autre. En moyenne, les tarifs des carreaux de ciment sont compris entre 3 euros et plus de 120 euros le m2, selon la qualité portée à la fabrication du produit notamment.

Pour vous aider à préparer votre budget, voici quelques ordres de prix.

  • Carreaux de ciment de grandes surfaces : dans les enseignes de bricolage, il faut compter de 8 à 50 euros du m2 selon le type de carreaux choisis, ce qui portera la note entre 120 et 175 euros pour 15 m2.
  • Carreaux de ciment de fabricants spécialisés : il faut compter de 60 à 150 euros du m2 pour ces pièces réalisées à la main. Cela qui équivaut donc à un total compris entre 900 et 2.250 euros pour une même surface de 15 m2.

 

Quel pro contacter pour poser des carreaux de ciment ?

 

prix pose carreaux ciment

La pose de carreaux de ciment requiert un savoir-faire certain pour parvenir au résultat à la hauteur de ses attentes. Ce matériau nécessite, en effet, des précautions de manipulation car il s’avère fragile avant la pose. Par ailleurs, pour un agencement réussi des motifs, rien ne remplace les conseils d’un professionnel.

 

Pour la pose de carrelage de ciment, mieux vaut faire appel à un professionnel. En effet, les carreaux de ciment sont des matériaux onéreux qu’il convient de respecter pour en obtenir le meilleur rendu et la meilleure longévité.

Vous pouvez, tout à fait, faire appel à une enseigne de bricolage, puisqu’elles proposent ce type de prestations. Cependant, les carreleurs et les marbriers seront plus à même d’utiliser la bonne technique de pose pour les carreaux de ciment. Un excellent moyen d’éviter toute perte causée par des dommages inutiles faisant suite à de mauvaises manipulations. Or, cette déconvenue se révèle fréquente avec les carreaux de ciment grand format.

Solliciter un carreleur ou un marbrier, bien qu’a priori plus onéreux, vous évitera donc de devoir racheter des carreaux supplémentaires. Tout en vous permettant d’apprécier un résultat de grande qualité.

 

Prix de pose de carreaux de ciment par un pro

 

Le prix de pose des carreaux de ciment par un artisan carreleur ou marbrier professionnel oscille généralement entre 20 à 50 euros le m2.

Cette large fourchette de prix pour l’installation de carreaux de ciment s’explique par plusieurs paramètres :

  • L’existence d’anciens revêtements, car le professionnel devra d’abord procéder à une désinstallation de votre ancien carrelage, parquet, vinyle…
  • La préparation du sol si celui-ci présente des irrégularités. Le carreleur devra alors peut-être réaliser une prestation de ragréage.
  • La disposition demandée pour les carreaux. Ainsi, si vous optez pour une pose droite, en diagonale ou décalée, la mise en œuvre ne demande pas les mêmes techniques ni le même temps pour la réalisation de l’étape du calepinage.

Enfin, le coût pratiqué pour la pose de carreaux de ciment dépend aussi de l’entreprise contactée. N’hésitez pas à solliciter plusieurs devis auprès de différents professionnels pour vous assurer d’obtenir le meilleur rapport qualité-prix.

 

 

Prix de pose de carreaux de ciment : des aides ?

 

Les chantiers de pose des carreaux de ciment dans une habitation peuvent être soumis à une TVA réduite dans certains cas.

Si le logement concerné par les travaux a été construit depuis plus de 2 ans, et qu’il s’agit d’une résidence principale ou secondaire, le taux de TVA appliqué par le professionnel sera alors de 10 %.

En effet, tous travaux d’amélioration, d’aménagement, de transformation ou d’entretien bénéficie de ce taux avantageux, qu’ils soient commandés par les propriétaires, les locataires, les syndicats de copropriétaires…

Dans le cas unique d’un chantier réalisé par un professionnel, le taux intermédiaire de TVA s’applique au matériel acheté par l’artisan, mais aussi à la main-d’œuvre.

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.