Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Prix pour l’isolation phonique d’un appartement

Prix pour l’isolation phonique d’un appartement

Vous souhaitez mettre un terme aux nuisances sonores de votre appartement… Vous savez qu’il existe plusieurs techniques efficaces. Reste alors à faire le point sur le budget à prévoir pour ces travaux d’isolation phonique. Car celui-ci varie fortement en fonction de la méthode et du type d’isolant choisis. On vous aide donc à y voir clair sur le prix pour l’isolation phonique de votre appartement, en fonction des fournitures, de la pose. Sans oublier des conseils pour faire baisser la facture.

 

Quelle isolation phonique choisir ?

 

Avant tout travaux de renforcement de l’isolation phonique de votre appartement, il convient de déterminer les sources de nuisances sonores et de mesurer leur intensité. Le résultat est exprimé en décibels (dB).

La pose d’un diagnostic par un acousticien va permettre d’en évaluer la cause :

  • identifier le type de bruits, leur origine

  • déterminer les éléments du logement à traiter : murs, plafonds, planchers, fenêtres…

Cet examen permettra, par ailleurs, de formuler des recommandations sur la technique d’isolation la plus appropriée pour résoudre ce problème acoustique. Vous obtiendrez également des conseils quant aux matériaux isolants les mieux adaptés, non seulement à votre problématique, mais aussi au type de paroi à traiter.

En faisant appel à un professionnel, vous assurez donc l’efficacité de votre démarche. Vous saurez vraiment où vous allez.

Il faut compter de 150 à 400 euros pour un diagnostic acoustique standard, et jusqu’à plus de 1.500 euros dans les cas les plus spécifiques.

 

Prix d’une isolation phonique d’appartement selon les parois

 

Le diagnostic est posé ? Vous souhaitez désormais établir le prix de l’isolation phonique pour votre appartement. Mais cela ne s’avère pas si simple, car le budget varie en fonction de la catégorie de nuisances à éradiquer et de la superficie du logement à isoler. Les types de parois isolables (plafonds, murs, cloisons, planchers, espaces vitrés…) influent aussi sur le coût, tout comme les équipements utilisés.

Voici donc une estimation de votre budget paroi par paroi.

 

Prix de l’isolation phonique du plafond d’un appartement

L’isolation peut se faire pour un plafond mitoyen avec un autre logement, situé au-dessus, ou pour un plafond d’étage supérieur au sein d’un même appartement en duplex. Cette solution est idéale pour atténuer les bruits de pas, de chocs, ou les conversations courantes.

Différentes techniques existent :

  • La création d’un faux-plafond à partir de suspentes avec réalisation d’une lame d’air et intégration d’un isolant entre l’ancien plafond et le placo de finition.

  • Une variante plus performante : le faux-plafond avec ossature désolidarisée de l’ancienne construction, grâce à des suspentes anti-vibratiles. Système aussi appelé « boite dans la boite ».

  • Un plafond tendu isolant : il s’agit d’une toile micro-perforée qui a pour propriété d’absorber les vibrations pour réduire la résonance.

Le prix de l’isolation phonique d’un plafond classique va de 30 à 110 euros le m² selon la technique retenue, la nature et l’épaisseur de l’isolant choisi. Pensez à y ajouter le coût des finitions : placo, peinture, le cas échéant.

 

Isolation phonique de mur

 

prix isolation phonique appartement

Vos murs ou cloisons laissent passer le bruit dans votre chambre, votre salon ? Vous trouverez des solutions de 5 à 80 euros le m² pour retrouver la sérénité.

 

Cette isolation protège contre divers bruits selon le mur concerné.

Dans le cas d’un mur mitoyen, elle évite le bruit émis dans un logement contigu (par les voisins directement ou par leurs équipements bruyants). Dans le cas d’un mur intérieur ou d’une cloison, elle réduit le bruit émis par vos propres appareils, et par les occupants du logement eux-mêmes.

Voici quelques techniques pour ce type d’isolation.

Pour les cloisons :

  • peinture anti-bruit avec sous-couche insonorisante : gain de 3 à 15 dB

  • pose de plaques phoniques : gain d’environ 15 dB, selon la nature de la nuisance.

Pour les murs mitoyens :

  • pose d’une cloison « sandwich » composée de deux plaques de plâtre sur une ossature métallique, avec une couche d’isolant qui vient s’intercaler. Ce type d’isolant est souvent composé de laines minérales ou naturelles – le gain est de 20 dB.

  • pose d’une contre-cloison désolidarisée, offrant un gain de 2 à 18 dB.

Le prix d’une isolation phonique murale oscille de 5 à 20 euros le m² (hors finitions), ou de 30 à 80 euros le m² si on ajoute un revêtement mural. Cette variation de coûts s’explique par l’épaisseur et la nature de l’isolant et du revêtement.

 

Isolation phonique du sol d’un appartement

Dans le cas d’une isolation phonique d’un plancher, le but de la pose de l’isolant consiste à éviter de produire des nuisances sonores pour les occupants de l’étage inférieur.

Plusieurs solutions sont envisageables pour l’ isolation phonique d’un plancher. Elles sont plus ou moins complexes à mettre en place selon qu’il s’agit de travaux réalisés en rénovation ou en construction :

  • pose de dalles flottantes en béton sur structure porteuse. Cette technique est assez complexe en rénovation, elle est donc à privilégier en construction.

  • intégration d’un isolant entre lambourdes du plancher ou en fond de coffrage.

  • pose d’une sous-couche acoustique sous son parquet stratifié ou flottant.

  • installation d’un revêtement de sol qui amortit les bruits.

  • ajout de tapis, de grande taille, ils peuvent vous faire gagner jusqu’à 40 dB.

Le prix de l’isolation phonique d’un plancher oscille de 30 à 90 euros, pose comprise. Un budget de travaux annexes sera à prévoir en cas d’intervention en rénovation (dépose de l’ancien revêtement, mise à niveau des portes…).

 

Isolation phonique des fenêtres

Le bruit s’infiltre dans les appartements par toutes les surfaces. Les menuiseries et le vitrage font partie des éléments particulièrement perméables au bruit.

Il s’avère donc important de veiller à la qualité de ces équipements dans un appartement surtout si vous souffrez de nuisances dues à la circulation, au bruit de la rue, aux bruits aériens.

Avant d’envisager une quelconque intervention, pensez à vérifier la qualité des vitrages, mais aussi du châssis de vos fenêtres.

Vous pourrez choisir parmi plusieurs options selon le budget que vous pouvez consacrer :

  • changer les joints : permet de stopper l’entrée d’air qui permet la diffusion des nuisances sonores.

  • remplacer le vitrage : opter pour du double ou triple vitrage. Certains doubles vitrages conçus pour l’isolation phonique s’avèrent plus performants que des triples vitrages.

  • changer le châssis : choisir un matériau favorisant l’isolation phonique PVC / bois

Le prix d’une isolation phonique des fenêtres d’un appartement varie de 60 à 200 euros le m² selon la solution retenue, remplacement de vitrage ou remplacement de châssis. Quant au changement de vos anciennes fenêtres par des fenêtres à isolation phonique, comptez un budget de 300 à 900 euros pose comprise.

 

Isolation phonique des portes

Là encore, différentes solutions s’offrent à vous pour procéder à une isolation efficace de votre porte d’entrée ou de vos portes intérieures, servant à la communication entre une chambre et le salon par exemple.

L’objectif étant de supprimer les nuisances provenant du palier, des escaliers et des parties communes de l’immeuble. Vous pourrez ainsi opter pour :

  • la pose de joints de caoutchouc ou silicone : quelques euros par mètre linéaire.

  • l’installation d’un rideau insonorisant : 60 euros la paire en moyenne.

  • la pose d’un isolant type liège ou polystyrène : entre 3 à 10 euros le m2.

  • le changement de porte. Pour cette opération, comptez de 150 à 4.000 euros selon le type de porte et son matériau.

Isolation « boîte ans la boîte »

 

prix isolation phonique appartement

Le bruit se transmet par divers moyens à une pièce : transmission directe, résonance, vibrations. Pour y mettre un terme, il existe une solution de choc : la création de parois désolidarisées. Vous pourrez ainsi contenir le bruit ou vous en protéger.

 

Il s’agit là de la désolidarisation complète des sols, des murs, ou du plafond d’une pièce. C’est une technique très efficace pour l’isolation phonique d’un appartement, mais complexe à réaliser. Elle nécessite donc impérativement l’intervention d’un professionnel. C’est une solution à retenir pour l’installation d’une pièce dédiée à la musique. Prévoir un budget de 20.000 euros en moyenne.

 

Quels matériaux pour l’isolation phonique d’un appartement ?

Voici les meilleurs isolants acoustiques par ordre d’efficacité.

 

Isolants biosourcés

Il s’agit de l’ouate de cellulose, mais aussi de la laine de chanvre, des fibres de bois, des fibres de coco proposés en panneaux ou bien en vrac. Ces isolants conviennent pour l’isolation de toute paroi, comptez de 12 à 20 euros le m².

 

Isolants minéraux

  • Laine de verre en rouleaux ou panneaux. Idéale pour l’isolation des combles et des planchers : compter de 3 à 10 euros le m² en 100 mm d’épaisseur.

  • Laine de roche en rouleaux, en panneaux ou flocons. Pour l’isolation des combles, des planchers, des murs et des cloisons : toujours dans la même fourchette de prix , de 3 à 10 euros le m² en 100 mm d’épaisseur.

Dans une catégorie à part, vous pourrez aussi opter pour des panneaux isolants sous vide. Ils font partie des isolants dernière génération, présentant des performances nettement supérieures pour une moindre épaisseur. Contrepartie, ils s’avèrent onéreux. Comptez 40 à 80 euros le m², soit un réel investissement.

 

Autres isolants

Vous pourrez aussi recourir aux panneaux de liège expansé (de 10 à 35 euros le m2) ou de mousse polyuréthane (de 20 à 30 euros le m²). Ceux-ci restent très performants, même s’ils sont moins efficaces que les précédents.

 

Coût de pose d’une isolation phonique dans un appartement

 

L’installation d’une isolation phonique s’avère plutôt facile. Mais pour un résultat optimal, il est vivement recommandé d’en confier la pose à un professionnel. En effet, ce dernier peut vous apporter de précieux conseils sur le meilleur isolant. De plus, son savoir-faire est hautement appréciable sur les zones difficiles ou en cas d’utilisation de panneaux imposants, dont la manutention se révèle délicate.

Le prix de pose d’une isolation phonique standard de 20 à 60 euros le m². Pour une insonorisation totale, il faut compter de 50 à 120 euros le m² (coût d’ insonorisation d’une pièce de musique, par exemple)

N’hésitez pas à solliciter plusieurs professionnels pour réaliser des devis pour la pose d’une isolation phonique dans votre appartement. Vous pourrez ainsi sélectionner celui qui proposera la meilleure prestation avec un prix attractif.

 

Aides pour l’isolation phonique d’un logement

 

Hormis cas exceptionnel évoqué ci-dessous, aucune aide n’est accordée pour une isolation phonique à proprement parler. Néanmoins, dans le cas où votre isolation phonique participe également à l’isolation thermique du logement, et que les objectifs de performance énergétique sont atteints, alors vos travaux peuvent être éligibles à des aides.

Il en existe plusieurs : ANAH, Ma PrimeRénov’ (anciennement CITE)… Cependant, elles imposent toutes comme condition de faire réaliser vos travaux par un artisan RGE.

Autre piste pour diminuer votre facture : si votre appartement est situé à proximité d’un aéroport, vous avez la possibilité de bénéficier de subventions pour l’isolation phonique de votre logement. Il faut tout de même vérifier que l’aéroport en question bénéficie d’un « Plan de Gêne Sonore ».

 

poser question travaux aux artisans

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.