Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Prix pour l’abattage d’une cloison

Prix pour l’abattage d’une cloison

Vous souhaitez démolir un mur de cloisonnement de votre construction pour ouvrir une pièce ou agrandir un espace ? Ce type de travaux s’avère réalisable dans la plupart des cas, à condition de prendre une série de précautions. En effet, il convient de ne pas fragiliser l’ensemble du bâti. Il faudra donc s’assurer que ce chantier de démolition ne compromet pas la sécurité du bâtiment et de ses occupants avant de passer à l’action. Découvrez les modalités à suivre pour faire détruire un mur intérieur ainsi que le prix de l’abattage d’une cloison.

Comment savoir si on peut abattre une cloison ?

Tout d’abord, avant de se lancer le chantier de démolition, la première étape consiste à vérifier sa faisabilité. Le préalable consiste donc à repérer de quelle nature de mur il s’agit : mur porteur ou non ?

Malgré quelques astuces bien connues, il ne s’avère pas toujours facile de distinguer une simple cloison d’un mur de refend. Voici donc un récapitulatif des éléments à observer qui permettent de bien opérer la distinction.

  • La situation : un mur extérieur est nécessairement porteur, mais certains murs intérieurs ont également la charge de soutenir la construction, y compris dans un étage.
  • L’épaisseur : un mur porteur en cloison fait généralement aux alentours plus de 10 cm d’épaisseur contre 5 à 10 pour une cloison simple.
  • Le son qu’il renvoie : une cloison sonne creux lorsqu’on tape du doigt dessus du fait de sa composition à base de plaques ou carreaux de plâtre. À l’inverse, un mur porteur renvoie un son sourd du fait du matériau qui le compose (béton cellulaire, parpaings, briques). Ce test peut cependant être faussé si le mur porteur a été recouvert d’un placo.
  • Le plan : la solution la plus sûre consiste à observer le plan du bâtiment quand celui-ci est à votre disposition. Les murs porteurs y sont clairement indiqués par des lignes plus épaisses par rapport aux simples cloisons. 

Prudence : Certaines cloisons non-porteuses à la construction peuvent, avec le temps, être devenues indispensables à la bonne tenue du bâti. L’analyse de la répartition des forces s’avère donc fortement recommandée, avant d’entamer toute démolition.

Quelles précautions prendre pour détruire une cloison ?

Déterminer la nature du mur à abattre permet donc de mieux visualiser l’ampleur du chantier. Cependant, ce premier diagnostic ne se révèle pas suffisant pour se lancer immédiatement dans l’abattage d’une cloison. Quelques recommandations aident à entamer les travaux dans de bonnes conditions.

Assurer la sécurité des personnes

Réaliser un diagnostic d’amiante et de plomb fait partie des précautions à prendre. En effet, la présence de ces deux composants pourrait avoir de graves conséquences tant sur la santé des ouvriers que sur celle des occupants. En cas de présence, il faudra alors faire appel à une entreprise spécialisée.

Il faut, par ailleurs, détecter la présence et l’emplacement de câbles électriques et de canalisations dans le mur. Ce repérage contribue à garantir la sécurité de l’habitation. Si des interrupteurs ou prises sont présents, il convient donc de les démonter, après avoir coupé l’électricité, et d’y installer provisoirement des dominos. Il faudra ensuite procéder à l’abattage du pan de mur concerné en redoublant d’attention.

Assurer la sécurité du logement

Si vous procédez à la démolition d’un mur porteur, étayer les planchers supérieurs devra être votre priorité, car il peut s’avérer très dangereux d’abattre une telle cloison. Le risque : l’effondrement d’une partie du bâtiment. Il faut donc placer un linteau avec une armature métallique et disposer des étais et bastaings à intervalles réguliers pour le soutenir. Cette opération accomplie, l’abattage de la cloison à proprement parler pourra commencer.

Anticiper le déroulement du chantier

Protéger la zone de démolition fait également partie des bonnes pratiques. Cela consiste à assurer la sécurité des personnes, mais aussi à préserver le sol et le reste du logement. Recouvrir le sol d’un matériau épais évitera ainsi des dégâts. De même, bâcher la zone, voire la séparer provisoirement par une paroi de placo du reste de l’habitation limitera la poussière et facilitera l’évacuation des gravats.

Quelles démarches pour abattre une cloison ?

Selon l’état de la personne souhaitant démolir une cloison, le chantier pourra commencer plus ou moins rapidement.

Propriétaire d’une maison

La démolition d’une cloison au sein d’une maison dont vous êtes le propriétaire n’exige aucune démarche légale, à moins qu’elle n’aboutisse à la création d’une surface habitable. Dans ce cas, vous devrez déposer une demande officielle en mairie. Le permis de construire s’avérera nécessaire si la surface habitable créée dépasse les 20 m2. En deçà, une simple déclaration suffira.

Il n’en va cependant pas de même si vous souhaitez réaliser ce type de travaux en tant que copropriétaire ou locataire.

Copropriétaire

Si vous êtes propriétaire d’un appartement, l’abattage d’une cloison devra alors être soumis à l’accord du syndic de copropriété. Le mieux : se référer au règlement pour connaître la procédure à suivre.

Locataire

N’entamez aucune démolition sans l’accord du propriétaire.

Enfin, faire appel à un architecte et à un bureau d’études vous garantira la faisabilité du projet. Ces experts vous prodigueront ainsi des conseils sur la conception des nouveaux volumes et la réalisation du chantier. Cette démarche se révèle d’autant plus conseillée si votre chantier concerne un mur porteur.

Comment faire tomber une cloison ? Les techniques selon le mur

La manière de détruire une cloison se révèle différente selon qu’il s’agit d’un mur porteur ou d’une simple cloison. De même, le procédé ne sera pas le même selon qu’il s’agit d’un mur intérieur en pierres, en briques ou en placo.

budget abattage mur interieur
Le prix d’un abattage de cloison varie suivant divers critères. Afin d’établir un budget précis, il convient notamment de vérifier si le mur à abattre est porteur ou non. En effet, selon sa nature, la technique de démolition utilisée sera différente et son coût pourra alors être multiplié par 2, 3 ou 5.

Techniques pour abattre une cloison en placoplâtre

  1. Prendre soin de sécuriser les câbles et conduits.
  2. Réaliser une brèche au milieu du mur à l’aide d’une massette.
  3. Arracher les pans de cloison.
  4. Démonter la structure métallique servant de support au placo.
  5. Découper le placo restant à la scie ou à la meuleuse afin de créer des finitions propres avec le plafond, le sol et les murs à proximité.

Techniques pour abattre une cloison en briques, en parpaings, en carreaux de plâtre ou en ciment

Comment casser un mur intérieur maçonné ?

  • Étayer le plancher supérieur pour sécuriser la zone.
  • Ôter le parement pour révéler le matériau de structure.
  • Recourir à une tronçonneuse à disque ou à une scie adaptée pour séparer le mur à détruire des parois adjacentes, en commençant par le haut de la cloison.
  • Puis procéder à l’abattage du mur du haut vers le bas avec une masse ou un marteau.

Techniques pour détruire un mur porteur

Abattre un mur porteur exige toujours d’infimes précautions, sachant que tous les murs porteurs ne pourront cependant faire l’objet d’une destruction. En effet, certains se révèlent trop importants pour la structure de l’ensemble du bâtiment.

S’il s’avère possible de démolir en totalité ou en partie le mur porteur qui vous importune, l’opération se déroulera alors en 6 étapes.

  1. Fixer deux poutres ou pannes au plancher supérieur de part et d’autre du mur à abattre et les soutenir par des étais.
  2. Puis percer alors le haut du mur à ouvrir pour mettre à nu le précédent linteau et le détruire.
  3. Procéder ensuite à la destruction de deux portions de l’ancien mur afin de mettre en place des étais qui soutiendront chaque extrémité de l’IPN.  
  4. Hisser l’IPN de façon à ce qu’il soit soutenu par les étais.
  5. Après avoir ôté l’enduit du mur, procéder au démontage progressif du mur, de haut en bas, d’un côté vers l’autre, et placer à intervalles réguliers des étais.
  6. Enfin, réaliser deux coffrages latéraux en béton armé pour soutenir la poutrelle installée et faciliter la finition.

Bon à savoir : selon le cas de figure, il est aussi possible de remplacer l’IPN par la réalisation d’un linteau en béton armé.

Quelle que soit la nature de la cloison, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel du bâtiment pour un chantier de démolition. En effet, il n’est pas rare de se retrouver face à une mauvaise surprise notamment dans les maisons anciennes. 

Prix pour l’abattage d’une cloison

Le prix de l’abattage d’une cloison au m3 oscille entre 15 et 200 euros. Dans cette fourchette, on distingue clairement deux gammes de prix selon qu’il s’agit d’un mur porteur ou d’une simple cloison.

Prix pour l’abattage d’une cloison simple

La difficulté de l’abattage d’une simple cloison réside dans la présence de conduites électriques ou de plomberie. De même, le matériau structurel du mur et la technique de démolition employée ont un impact sur le coût. Voici un tableau du coût d’un abattage de cloison comprenant la phase préparatoire et l’évacuation des gravats.

Démolition cloison selon matériau et techniquePrix moyen TTC
Cloison PlacoplâtreDe 10 à 15 € au m3
Cloison maçonnée abattue manuellement De 50 à 70 € au m3
Cloison maçonnée abattue mécaniquementDe 20 à 30 € au m3
Cloison Placo avec installation électriqueDe 30 à 80 € au m3

Prix pour l’abattage d’une cloison mur porteur

Le tableau ci-dessous concerne l’abattage d’un mur porteur et inclus lui aussi étude préparatoire et nettoyage du chantier.

Démolition cloison mur porteurPrix moyen TTC
Démolition mur porteur en parpaings ou en briqueDe 80 à 130 € au m3
Démolition mur porteur en pierreDe 50 à 80 € au m3
Démolition manuelle mur porteur en béton arméDe 180 à 220 € au m3
Démolition mécanique mur porteur en béton arméDe 150 à 180 € au m3

Prix de l’abattage d’une cloison : les options

Pour estimer précisément le budget d’une démolition de cloison, il convient de prendre en compte les frais annexes qu’un tel chantier comporte. Ainsi, le coût de l’abattage d’une cloison augmentera nécessairement s’il s’accompagne de travaux d’électricité ou de plomberie. De même, il est indispensable d’intégrer à votre enveloppe les travaux annexes : déplacements de radiateurs, détournement de canalisations. Ils concernent aussi la création de deux jambages en béton de chaque côté de l’ouverture.

Frais annexes démolition cloisonPrix moyen TTC
Intervention architecte ou BET démolition mur porteurEnviron 100 euros
Diagnostic amianteDe 100 à 300 euros
Désamiantage murDe 25 à 40 euros au m2
Déplacement de radiateur électrique ou à eauDe 100 à 150 euros à l’unité
Déplacement canalisation de gazDe de 15 à 50 euros le mètre linéaire
Détournement canalisation d’eauDe 150 à 180 € au m3
Création de deux coffrages bétonDe 200 à 300 euros
Évacuation des gravats (si non inclus dans la prestation de démolition)De 30 à 50 euros le m3

Enfin, des travaux de finitions restent à prévoir : rattrapage des sols et plafonds, ainsi que le raccord avec les revêtements des différentes surfaces.

Travaux de finition abattage de cloisonPrix moyen TTC
Rebouchage murDe 10 à 25 € le m²
Reprise mur avec peinture ou papier peintDe 25 à 50 € le m²
Dépose du carrelage existantDe 20 à 30 € le m²
Dépose parquet existantDe 10 à 15 € le m²
Rattrapage sol brutDe 10 à 30 € le m²
Reprise carrelage solDe 25 à 120 € le m² selon carrelage
Reprise parquetDe 50 à 200 € le m² selon le choix du parquet

Prix pour l’abattage d’une cloison : la main-d’œuvre

tarif abattage cloison pro
Recourir à un démolisseur professionnel majore le coût des travaux. C’est cependant la garantie de réaliser votre démolition en toute sécurité et d’obtenir de belles finitions. Un conseil : comparer les devis pour faire baisser la facture.

Afin d’abattre une cloison, vous pourrez faire appel à un démolisseur professionnel. Il prend en charge à la demande tout ou partie de la prestation.

Le tarif de la main-d’œuvre est compris dans le prix des travaux de démolition tout comme le coût de l’outillage. Cette précision s’avère utile puisque la location d’une masse revient en moyenne à 6 euros par jour et une tronçonneuse à près de 50 euros.

Cependant, chaque entreprise de démolition est libre de fixer ses prix. Faire réaliser plusieurs devis s’avère donc conseillé pour comparer les tarifs pratiqués et les prestations.

Durée d’un chantier pour l’abattage d’une cloison

Depuis la préparation du chantier jusqu’à la restitution de la pièce achevée, il faut compter environ deux semaines. En effet, si la démolition en elle-même ne se révèle pas longue, le nettoyage et les travaux de finition réclament de la minutie.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *