Menu des pages de navigation

Maison en travaux : faire des travaux de rénovation dans votre maison

Prix d’un arrosage automatique

Prix d’un arrosage automatique

Quand le printemps approche, l’envie de préparer le jardin se fait ressentir. C’est le moment de prévoir ses plantations, d’organiser son extérieur pour un confort optimal. C’est donc aussi le moment d’envisager l’installation d’un système d’arrosage automatique pour avoir l’esprit tranquille tout au long de la saison estivale à venir. Vous souhaitez en savoir plus sur le prix d’un arrosage automatique ? La procédure à suivre pour installer un tel équipement dans votre jardin ? On fait le point.

 

Pourquoi utiliser un système d’arrosage automatique ?

Installer un système d’arrosage automatique présente bien des avantages.

Pratique, cet équipement facilite l’entretien. Il supprime une contrainte supplémentaire dans un emploi du temps bien chargé, tout en garantissant l’esthétique de votre espace paysager. Il vous offre même une solution pour prendre soin de votre jardin quand vous êtes parti en vacances.

Par ailleurs, cette installation permet de réaliser des économies d’eau. En effet, un arrosage automatique peut faire l’objet d’une programmation. De ce fait, vous pouvez procéder à un arrosage de votre jardin, de nuit. Vous profitez alors des tarifs heures creuses. De plus, vos plantations profitent ainsi au mieux des effets de l’arrosage, car cet horaire nocturne limite l’évaporation de l’eau. Un atout indéniable lors d’été de canicule !

Bon à savoir : ce système d’arrosage automatique s’avère d’autant plus économe que vous pouvez le raccorder à votre récupérateur d’eau de pluie.

 

Prix d’un arrosage automatique : bien choisir son système d’arrosage

Il existe différents types de systèmes d’arrosage automatique : système d’arrosage automatique visible ou enterré.

Le choix se fait en fonction des mètres carrés à arroser et diffère si celui-ci mesure moins de 200 m2 ou plus de 1 000 m2.

D’autre part, le système sera différent en fonction de l’aménagement de l’espace extérieur. Une vaste étendue de gazon demandera un travail différent qu’un terrain composé essentiellement de massifs de fleurs.

Pour autant, il faut savoir qu’il est possible d’associer plusieurs systèmes selon les zones concernées.

 

Système d’arrosage goutte à goutte

Le système d’arrosage par goutte-à-goutte, ou micro-irrigation, est celui qui rencontre le plus de succès, car il est à la fois pratique et économique.

Il est particulièrement adapté dans le cas des aménagements de potagers, fleurs, arbustes et haies. En effet, son mode d’arrosage se rapproche le plus d’un arrosage manuel. L’eau se déposant au pied de chaque plantation par le biais d’un tuyaux poreux ou d’un système équipé de goutteurs.

Il faut compter environ 20 à 100 euros par voie pour son installation. Soit 3 à 6 euros du m2.

 

Système d’arrosage par micro aspersion

Ce procédé permet de mettre en place une pluie fine afin d’arroser délicatement des fleurs ou encore des végétaux plutôt fragiles. Il déploie une brume qui ne présente comme inconvénient que de toucher les feuilles.

Ce système pratique et économique permet de couvrir plus de zones que l’arrosage par goutte-à-goutte.

Pour fonctionner, il faut moins de canalisation en surface. En revanche, il faut installer des arroseurs, des tuyères coûtant entre 5 et 15 euros et des turbines enterrées au prix évoluant entre 5 et 150 euros.

 

Système d’arrosage automatique enterré

C’est l’arrosage automatique de jardin intégré le plus plébiscité pour les grands espaces de gazon.

L’installation est assez complexe puisqu’il faut creuser des tranchées afin d’enterrer les turbines et placer les tuyères. Pour autant, ce système est très pratique, car il couvre de grandes surfaces, de 5 à 10 m.

Recourir aux services d’un professionnel s’avère fortement conseillé pour un tel projet.

Quant au prix, comptez entre 100 et 1500 euros pour l’installation d’un arrosage automatique enterré.

 

Quand installer un arrosage automatique ?

 

prix arrosage automatique

Installer votre système d’arrosage enterré peut sembler délicat. L’idéal : procéder à la pose au moment de la conception du jardin. Mais les professionnels savent mettre en œuvre ces travaux avec un minimum de dérangement.

 

Le meilleur moment pour entreprendre ce type de travaux est pendant la phase d’aménagement du jardin. Cela évite d’endommager les plantations déjà en place, mais aussi de simplifier la tâche, notamment lorsqu’il faut creuser et réaliser des tranchées pour placer la tuyauterie.

Une fois les travaux achevés, il est important de conserver très précieusement le plan d’enfouissement des tuyaux en prévision de travaux ultérieurs. Cette précaution évitera d’endommager le réseau d’arrosage.

Notez qu’il est possible d’installer un système d’arrosage avec un minimum de dérangement, surtout avec un système de goutte-à-goutte posé manuellement.

 

Prix d’un arrosage automatique selon les éléments

 

De manière générale, le prix d’un arrosage automatique va s’élever de 3 à 20 euros par mètre carré (hors pose), sans compter la pose et de 5 à 35 euros le mètre carré avec la pose. Ces coûts sont très variables en fonction des éléments qui vont composer le système.

 

La pompe

La pompe est idéale lorsque vous avez accès à une rivière, un bassin ou un puits. Elle permet de récupérer l’eau pour la faire circuler dans les tuyaux avec force. Elle s’adapte à toutes les superficies de jardin. Son coût s’élève entre 200 et 500 euros.

 

Le programmateur d’arrosage automatique

C’est la pièce maîtresse du système d’arrosage, car elle permet, comme son nom l’indique, de faire la programmation, c’est-à-dire de planifier des périodes d’arrosage. Raccordée aux électrovannes, elle permet de gérer les différentes zones du jardin. Le programmateur peut être à pile, énergie solaire, avec ou sans fil… Il faut compter en moyenne entre 30 à 500 euros pour cette pièce.

 

L’électrovanne

L’électrovanne est la pièce qui permet de gérer l’ouverture et la fermeture des arrivées d’eau. Elle est reliée au programmateur qui gère le pilotage de l’arrosage et répond à ses ordres en fonction des périodes et zones choisies. L’électrovanne coûte entre 20 et 50 euros seule. Elle s’avère cependant fréquemment vendue en lot avec le programmateur.

 

Kit d’aspiration

En règle générale, il est préférable d’acquérir également un kit d’aspiration en même temps que son système d’arrosage. Cela permet d’aspirer l’eau du réseau, notamment avant l’hiver pour éviter le gel des tuyaux. Ce kit coûte entre 50 et 100 euros.

 

Les types d’arroseurs

Il existe deux types d’arroseurs. Ils dépendent surtout de la taille du jardin.

Choisissez des tuyères pour les petits jardins, car elles vous permettront une portée jusqu’à 5 mètres maximum. Il faut les enterrer en partie dans le sol pour laisser apparente la buse d’arrosage de surface et gérer le débit facilement. Les tuyères projettent une pluie fine, avec un jet fixe. Elles coûtent entre 5 et 15 euros l’unité.

Les turbines demandent plus de travail, car c’est un arrosage enterré. Elles sont idéales pour les grandes superficies, puisqu’elles disposent d’un jet oscillant ou circulaire. Elles couvrent ainsi jusqu’à 30 mètres de superficie. Comptez entre 5 et 150 euros l’unité.

 

Les différents types de tuyaux et raccords

Le système de tuyauterie doit être parfaitement adapté au lieu. Pour cela, il faut compter entre les différents types de tuyaux qui existent : à haute densité ou basse densité. Ce qui change principalement c’est le diamètre du tuyau et sa résistance à la pression. Il faut compter environ 1 euro le mètre linéaire.

Par ailleurs, vous allez devoir vous munir de différents raccords afin de créer le réseau optimal. Les coudes permettent de changer de direction, les manchons adaptent deux tuyaux ensemble, les formes de T raccordent trois tuyaux et les Y permettent de faire des dérivations. Ces pièces coûtent 2 à 3 euros l’unité.

 

L’alimentation en eau

Afin de faire fonctionner l’ensemble du système d’arrosage mis une place, il faut impérativement le raccorder à une alimentation en eau.

Pour cela, vous pouvez prévoir un robinet extérieur qui proviendra d’un puits, d’un récupérateur d’eau de pluie (après installation d’un filtre à sable) ou d’une arrivée d’eau de ville classique. Ce robinet coûte entre 10 et 20 euros.

 

Autres accessoires

D’autres accessoires peuvent se montrer nécessaires en fonction des situations. Ne négligez pas les buses, les colliers ou encore les regards qui vous permettent d’accéder au système. Les premiers coûtent 1 à 2 euros, le dernier 10 à 20 euros.

 

Prix d’un arrosage automatique : les facteurs de variation

 

Tableau récapitulatif arrosage automatique
Système d’arrosage automatique Prix moyen
Tuyère 5 à 15 euros
Turbine 5 à 150 euros
Tuyaux 1 euro le ml
Raccords 2 à 3 euros l’unité
Robinet extérieur 10 à 20 euros l’unité
Regard 10 à 20 euros l’unité
Électrovanne 20 à 50 euros
Pompe 200 à 500 euros
Programmateur 30 à 500 euros
Kit d’aspiration 50 à 100 euros
Arrosage automatique (hors pose) 3 à 25 euros le m2
Arrosage automatique (pose comprise) 5 à 35 euros le m2
Installation arrosage automatique de surface 3 à 10 euros le m2
Installation arrosage automatique enterré (< 200 m2) 10 à 15 euros le m2
Installation arrosage automatique enterré (> 1.000 m2) 3 à 7 euros le m2

 

Le principal facteur de variation du prix d’un arrosage automatique est sans aucun doute la superficie du jardin.

Jusqu’à 200 m2, vous pouvez compter entre 10 et 15 euros le mètre carré. Au-delà, les prix seront dégressifs, mais dépendront cette fois de la surface du terrain et de la complexité de l’installation. Comptez alors 3 à 7 euros le mètre carré pour un jardin de 1.000 m2 et plus.

Notez que la localisation du terrain, le climat ou encore la composition du sol représenteront des variables importantes.

Ensuite, le tarif va dépendre de la technologie retenue. Plus le système sera sophistiqué, plus le coût sera important.

Enfin, il ne faut pas oublier le prix de la main d’œuvre qui dépend du professionnel choisi. Il peut être jardinier ou paysagiste, et pratique des tarifs libres. Il convient donc de prendre le temps de faire réaliser plusieurs devis afin de comparer le rapport qualité-prix des prestations proposées.

 

 

Prix d’un arrosage automatique : le coût de l’installation

 

Pour être efficace, l’installation d’un système d’arrosage ne s’improvise pas. Les professionnels suivent un certain nombre d’étapes qui leur permettent de répondre au mieux aux exigences et d’établir un devis précis pour la pose d’un système d’arrosage automatique.

 

prix arrosage automatique

Mettre en œuvre un arrosage automatique efficace exige le respect d’un certain nombre d’étapes. La réalisation d’un plan d’installation fait partie des éléments essentiels à la réussite de votre projet.

 

Réalisation du plan du circuit d’arrosage

Avant d’acheter le matériel nécessaire, il faut prendre le temps d’étudier la composition du jardin et le type de végétaux présents. Réaliser un bon plan de circuit d’arrosage permet de définir le type et le nombre de composants nécessaires : pompe, électrovanne, kit aspiration, programmateur, accessoire comme les tubes, tuyaux, colliers, regards, tuyères ou buses. C’est à partir de ce plan qu’un professionnel peut ainsi fixer un budget précis.

Le prix de réalisation d’un plan d’un arrosage automatique menée par un professionnel coûte de 150 à 200 euros.

 

Creusement, installation des tuyaux et équipements

Cette deuxième étape est la plus longue du chantier. Le professionnel met concrètement en place le système d’arrosage dans le jardin.

Pour commencer, après avoir matérialisé les zones concernées à l’aide de piquets et cordelettes, il creuse des tranchées de 20 à 25 cm de profondeur. Il s’agit des plus lourds travaux de pose d’un arrosage automatique. Il convient de disposer les mottes au plus près de la tranchée pour faciliter la remise en état à l’achèvement des travaux.

Puis, il s’agit d’installer la tuyère ou turbine la plus éloignée de de l’arrivée d’eau. Alors on procède à la mise en place des autres tuyaux et éléments définis.

 

Raccordement

Lors du raccordement, le professionnel va assembler tous les éléments de tuyauterie ensemble. Il est donc primordial qu’il ait à sa disposition tous les raccords nécessaires afin de ne pas avoir de problème de fuite.

Il procède alors à la coupe des tuyaux aux dimensions qui conviennent et au raccordement.

 

Vérification, enfouissement et réfection de la pelouse

C’est la dernière étape, mais cruciale du système d’arrosage : la vérification. Le professionnel termine le chantier en s’assurant que le système installé est opérationnel. Il procède donc à une mise en eau.

Le fonctionnement ayant été contrôlé, ainsi que l’absence de fuite, votre installateur peut alors procède alors à l’enfouissement du réseau. Il achève enfin en remettant en état le jardin tel qu’il l’a trouvé.

 

Exemple de devis pour installer un arrosage automatique sur un terrain de 1.000 m2

 

M. et Mme Compain songeaient depuis quelques années à faire installer un système d’arrosage automatique dans leur jardin de 1.000 m2. Ils ont finalement opté pour le devis d’un artisan s’élevant à 5.125 euros, soit un peu plus de 5 euros du m2.

Cette proposition a retenu leur attention car elle tenait compte de la diversité des végétaux de leur terrain. Le professionnel leur a ainsi conseillé un système d’arrosage automatique mixte. Celui-ci est composé d’un arrosage automatique enterré pour faciliter l’entretien du vaste espace de gazon, soit 9 turbines.

7 tuyères et 1 système d’arrosage goutte à goutte viennent en complément. Les premières se chargent d’arroser la partie latérale du jardin, tandis le système de micro-irrigation est installé au niveau du potager et le long des massifs de fleurs à proximité.

 

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *